Incident d'aquaculture dans l'État de Washington concernant le saumon de l'Atlantique

OTTAWA, le 23 août 2017 /CNW/ - L'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a prononcé la déclaration suivante concernant la fuite de saumon de l'Atlantique d'une installation aquacole, dans l'État de Washington, près de la Colombie-Britannique :

« Nous surveillons de très près les conséquences de l'incident à la suite duquel du saumon de l'Atlantique s'est échappé d'un enclos d'une installation aquacole, dans les eaux au large de l'État de Washington et de la Colombie-Britannique. Bien que cet incident a eu lieu dans une installation américaine assujettie à la réglementation des États-Unis, notre gouvernement le prend très au sérieux, compte tenu de la proximité avec les eaux canadiennes. La protection de nos écosystèmes aquatiques et la gestion durable de toutes nos ressources aquatiques sont d'importance primordiale.

Le personnel du MPO en Colombie-Britannique (C.-B.) surveille de très près cette situation. Nous allons travailler en vue de comprendre les répercussions éventuelles de cet incident et éviter que les écosystèmes marins du Canada subissent des effets néfastes en conséquence. Pêches et Océans Canada (MPO) est en communication directe avec son homologue américain -- la National Oceanic and Atmospheric Administration -- ainsi qu'avec d'autres organismes de réglementation des États-Unis, pour s'assurer que tout effet négatif entraîné par cet incident soit des plus minimes.

Le règlement de la Région du Pacifique du MPO sur l'aquaculture figure parmi l'un des plus rigoureux au monde.

Ce règlement ainsi que les conditions d'octroi de permis pour les installations de pisciculture marine exigent de la part des titulaires de permis, qu'ils prennent diverses mesures visant à éviter toute fuite de poisson d'élevage dans l'océan, y compris l'entretien adéquat des enclos et des filets. Les sites doivent avoir fait l'objet d'une étude en génie de structure pour être en mesure de résister à de fortes marées et des conditions météorologiques difficiles. Les échappées de poisson des installations aquacoles en C.-B. ont considérablement diminué depuis que ces conditions de permis ont été imposées.

Les agents de Conservation et Protection du MPO et le personnel de la Gestion de l'aquaculture surveillent régulièrement l'industrie aquacole en C.-B. pour vérifier et assurer la conformité aux conditions de permis et à tout règlement en vigueur. Le manque de conformité à ces règlements stricts peut entraîner de condamnations en vertu de la Loi sur les pêches ainsi que d'importantes amendes.

Terry Beech, secrétaire parlementaire du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, renchérit :

« Les britanno-colombiens peuvent être certains que Pêches et Océans Canada prend cet incident très au sérieux. Même si nos données scientifiques démontrent qu'il y a une probabilité extrêmement faible de saumon de l'Atlantique établi dans les eaux de la C.-B., nous effectuons une surveillance constante pour assurer que nos écosystèmes marins soient en bonne santé.  

Le MPO effectuera des relevés des cours d'eau dans les zones les plus proches de la frontière américaine pour déceler toute présence de saumon de l'Atlantique, qui se serait échappé. On ne s'attend pas à ce que le poisson remonte les rivières et les cours d'eau avant qu'il n'ait atteint la maturité à l'automne. Des études scientifiques antérieures suggèrent qu'une majorité de ces poissons ne s'adaptera pas aux pratiques naturelles en matière d'alimentation et que la majorité de ces poissons sera capturée ou bien sera la proie d'un prédateur.

Le Programme de surveillance du saumon atlantique (PSSA) du MPO a permis de surveiller les rivières de la C.-B. depuis 1991 pour y déceler toute échappée de saumon de l'Atlantique. J'encourage tout le monde qui pense avoir capturé un saumon de l'Atlantique dans les eaux de la C.-B. de garder le poisson en question et d'en signaler la capture en contactant la ligne de signalement du PSSA au numéro sans frais 1-800-811-6010. »

FAITS :

  • Les conditions de permis exigent que tous les exploitants signalent toute échappée en
    C.-B. et le MPO publie cette information sur notre site Web. http://www.dfo-mpo.gc.ca/aquaculture/protect-protege/escape-prevention-evasions-fra.html
  • Comme mesure de surveillance supplémentaire, Pêches et Océans Canada effectuera des relevés des cours d'eau à l'automne 2017 dans les zones qui risquent d'être touchées par cet événement.
  • La recherche a démontré qu'il y a une probabilité très faible que ces saumons de l'Atlantique soient en mesure de s'établir dans les eaux du Pacifique.
  • Les études scientifiques démontrent que le saumon de l'Atlantique ne fait pas l'objet d'hybridation (reproduction) réussie avec le saumon du Pacifique.

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Aimez notre page Facebook https://www.facebook.com/PechesOceansCanada

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

 

SOURCE Pêches et Océans Canada

Renseignements : Relations avec les médias, Pêches et Océans Canada, 613-990-7537, Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca; Laura Gareau, Attachée de presse, Cabinet du ministre, Pêches et Océans Canada, 613-992-3474, Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.dfo-mpo.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.