Le Musée des beaux-arts du Canada inaugure ses nouvelles salles d'art canadien et autochtone le 15 juin

  • Le plus ambitieux réaménagement de salles du Musée
  • Près de 800 œuvres d'art canadien et autochtone présentées -tableaux, sculptures, arts décoratifs, photographies et vidéos

OTTAWA, le 7 juin 2017 /CNW/ - Après plusieurs années de planification et neuf mois de travaux, le Musée des beaux-arts du Canada inaugure, le 15 juin prochain, ses nouvelles salles d'art canadien et autochtone. Il s'agit de la première transformation d'envergure des salles dédiées à la collection nationale du Musée depuis l'inauguration de son bâtiment en 1988. Le Musée a confié cette mission à une agence de réputation internationale spécialisée en muséographie: le Studio Adrien Gardère. Ce dernier a repensé les flux de circulation, reconfiguré l'architecture et la scénographie des salles pour mettre en valeur près de 800 œuvres issues des collections d'art canadien, d'art autochtone, et de photographies du Musée, ainsi qu'une sélection de sculptures et d'objets créés par des artistes inuits, métis et des Premières Nations prêtés au Musée pour cette occasion. De nouvelles vitrines ont été fabriquées sur-mesure et l'éclairage muséographique des salles a lui aussi été entièrement repensé et renouvelé avec un parc de luminaires LED bénéficiant des dernières technologies. Ces efforts visent à rapprocher les œuvres du public et à répondre aux normes d'accessibilité les plus exigeantes pour enrichir l'expérience des visiteurs

« Les nouvelles salles offrent le cadre idéal pour dresser un tableau plus complet de l'histoire de l'art de notre pays qui remonte à des milliers d'années », a indiqué le directeur général du Musée des beaux-arts du Canada, Marc Mayer. « Lorsque le Musée des beaux-arts du Canada a été fondé en 1880, une véritable mosaïque de pratiques artistiques existait déjà au pays. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec des institutions partenaires et des communautés autochtones pour bâtir un parcours riche de sens et représentatif de la singularité de la diversité et du patrimoine du Canada. » 

Art canadien et autochtone
Les salles d'art canadien et autochtone accueillent une nouvelle présentation intitulée Art canadien et autochtone : des temps immémoriaux jusqu'en 1967 mettant en valeur certaines des œuvres les plus emblématiques de l'art créé au Canada au cours des dix derniers siècles. Suivant un agencement largement chronologique, le parcours s'ouvre avec des objets d'art autochtones millénaires et les premières œuvres d'art religieux datant de la période de la Nouvelle-France. Il se conclut avec des sculptures inuites modernes et des tableaux abstraits. Non seulement les visiteurs retrouveront-ils leurs œuvres préférées de James W. Morrice, Tom Thomson, David Milne, Lawren Harris, Prudence Heward, Daphne Odjig, Jean Paul Riopelle et Joyce Wieland, mais ils découvriront également de nouvelles acquisitions dont un Manteau cérémoniel confectionné au milieu du xixe siècle par un artiste naskapi anonyme; un tableau représentant Le Marché Bonsecours, Montréal, 1880, de William Raphael; et un carnet de croquis d'Emily Carr datant de son voyage en Alaska en 1907. Des sculptures et des œuvres sur papier inuites, qui étaient - jusqu'à tout récemment - présentées dans une salle distincte, sont également intégrées au parcours. Enfin, des pièces d'argenterie provenant de la remarquable collection du Musée occupent une place de choix dans différentes salles.

Un groupe de bronzes de la fin du xixe siècle et du début du xxe siècle d'Alfred Laliberté et de Louis-Philippe Hébert, de même que Voile de mariée perdu, 2015, une sculpture de Michael Belmore,  également acquise récemment, agrémentent le pourtour du miroir d'eau de l'Atrium de la famille  Michael et Sonja Koerner. Le Jardin a été réaménagé par Cornelia Hahn Oberlander, qui a travaillé de concert avec les architectes paysagistes Enns Gauthier de Vancouver.

Prêts
Le Musée a emprunté quatre-vingt-quinze œuvres d'art autochtone auprès d'institutions muséales et de collectionneurs particuliers du Canada et de l'étranger, dont le Bata Shoe Museum, le chef James Hart de la Nation haïda, le Centre culturel de Kitigan Zibi Anishinabeg et le National Museum of Natural History de Washington (D.C.).

Un nouveau partenariat avec le Musée canadien de l'histoire a permis au Musée d'inclure quelque quarante œuvres, dont Raven Sun, un masque double corbeau-soleil par Marven G. Tallio de la côte du Nord-Ouest, tandis que Bibliothèque et Archives Canada, le Musée des Ursulines de Québec, le Musée canadien de la guerre ainsi que des collectionneurs privés ont prêté trente-six œuvres en tout. Parmi ces pièces, mentionnons le Parement d'autel dit de l'Immaculée Conception, 1686-1717, une broderie réalisée par la sœur ursuline Marie Lemaire des Anges, exposée pour la première fois à l'extérieur de Québec, et un manteau orné de motifs décoratifs et symboliques traditionnels ayant appartenu au révérend Peter Jones, prêté par le National Museum of Natural History de Washington (D.C.). En raison de leur fragilité, certaines œuvres feront l'objet de rotations au cours de l'année, ce qui permettra aux visiteurs de faire de nouvelles découvertes lors de leur visite.

Comités consultatifs autochtones
Dans le cadre de la planification des nouvelles salles d'art canadien et autochtone, le Musée a mis sur pied deux comités consultatifs autochtones formés de conservateurs, de gardiens du savoir et d'autorités reconnues qui ont partagé leur expertise et émis des recommandations en matière d'interprétation, de protocoles de présentation et de médiation avec les communautés autochtones. En outre, le Musée a également confié à des auteurs et à des traducteurs la production de plus de 50 textes didactiques, dans 17 langues autochtones du pays. Des aînés algonquins de la région ont été consultés sur la manière d'accueillir officiellement, dans les salles d'exposition, diverses œuvres provenant de communautés autochtones. Parmi ces objets figurent une œuvre d'art rupestre très ancienne datant de l'an 1000 d'un artiste Assiniboine, Pétroglyphe, Bevear Hills,  prêté par le le Royal Saskatchewan Museum, et un Hochet cérémoniel en forme de corbeau de Haida Gwaii en Colombie-Britannique. Le travail de consultation avec les membres des comités consultatifs autochtones se poursuivra après l'inauguration des Salles d'art canadien et autochtone, tout comme plusieurs initiatives en matière d'éducation et de sensibilisation dans le domaine de l'art autochtone.

Photographies et vidéos
De nombreux tirages issus de la collection du Musée sont intégrés à la sélection de tableaux, sculptures et objets d'art : portraits, paysages et scènes urbaines offrent un aperçu de l'évolution de la photographie au Canada du xixe siècle au milieu du xxe siècle. Deux sections du parcours sont également consacrées à la présentation de photographies provenant de la vaste collection de Bibliothèque et Archives Canada; celles-ci ont pu être prêtées suite à un partenariat établi avec le Musée en 2015. Enfin, une salle de projection est dédiée à la projection de quatre courts-métrages d'artistes autochtones réalisés dans le cadre de la série « Souvenir » par l'Office national du film du Canada.

Équipe de conservateurs
La présentation Art canadien et autochtone : des temps immémoriaux jusqu'en 1967 est organisée par Katerina Atanassova, conservatrice principale de l'art canadien; Christine Lalonde, conservatrice principale de l'art autochtone; Andrea Kunard, conservatrice associée, Institut canadien de la photographie; René Villeneuve, conservateur associé de l'art canadien ancien; et Adam Welch, conservateur associé de l'art canadien; avec le soutien de Danuta Sierhuis, adjointe à la conservation, art canadien; de Heather Campbell, adjointe à la conservation, art autochtone; et de Greg Hill, conservateur principal Audain de l'art autochtone.

Publication commémorative
Une publication commémorative comportant un essai de Marc Mayer, directeur général du Musée, sera lancée le 8 juin. L'Art au Canada présente une analyse personnelle du directeur et une célébration de l'art au Canada. La publication reliée de 257 pages, avec des planches couleur pleine page des œuvres de 150 artistes, est en vente au prix de 30 $ à la Boutique du MBAC et en ligne à AchatsMBAC.ca.  

Partenaires et mécènes du projet
Le Musée exprime sa gratitude aux institutions partenaires et aux collectionneurs privés dont les prêts ont permis de présenter un panorama plus complet de l'histoire de l'art au Canada. La présentation Art canadien et autochtone : des temps immémoriaux jusqu'en 1967 n'aurait pas été possible sans l'appui généreux du Musée canadien de l'histoire, de Bibliothèque et Archives Canada, de l'Office national du film du Canada, du Musée des Ursulines de Québec, du Bata Shoe Museum, du chef James Hart, du Centre culturel de Kitigan Zibi Anishinabeg, du Musée McCord, du National Museum of Natural History de Washington (D.C.) et de plusieurs autres partenaires.

La mission que s'est donnée le Musée de diffuser l'art canadien au pays et à l'étranger a été également rendue possible en partie grâce au généreux soutien financier des Mécènes distingués de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, des Mécènes Canada 150 qui ont contribué à la campagne L'art pour la nation 2017 de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada, ainsi que la Banque royale du Canada (RBC).

Programmation estivale
Outre Art canadien et autochtone : des temps immémoriaux jusqu'en 1967, la programmation estivale du Muséehttp://www.beaux-arts.ca/2017/fr/index.htm comprend  Art canadien et autochtone : de 1968 à nos jours, dans les salles d'art contemporain, et La photographie au Canada, 1960-2000, dans les salles de l'Institut canadien de la photographie. Ce remarquable panorama mettant en valeur la plus vaste collection d'art canadien et autochtone jamais présentée au Musée s'intitule Nos chefs-d'œuvre, Nos histoires.

Nos histoires, un espace didactique et d'orientation temporaire auquel on accède par le Grand Hall Banque Scotia, vise à mettre en contexte les œuvres d'art exposées et à enrichir la visite des  différentes expositions proposées tout au long de l'été. Jusqu'au 4 septembre 2017, les visiteurs pourront découvrir comment sont créées certains œuvres grâce à divers objets, dispositifs et vidéos. Une carte interactive du Canada mettra ainsi en lumière des œuvres de chaque région du pays. Le public pourra par ailleurs laisser libre cours à sa créativité en dessinant sur une tablette iPad des paysages canadiens inspirés des images de ceux qui seront projetés sur un mur de la salle. Les amateurs d'autoportraits seront invités à se glisser dans une reconstitution grandeur nature du salon peint dans le tableau La famille Woolsey de William Berczy, une des œuvres préférées.   

L'espace Nos histoires  a été rendu possible grâce au généreux appui des membres du Cercle du Musée des beaux-arts du Canada, des Mécènes distingués de la Fondation du Musée des beaux-arts du Canada et des Mécènes Canada 150 qui ont contribué à l'initiative L'art pour la nation 2017.

Inauguration
Pour célébrer l'inauguration de la nouvelle présentation des salles d'art canadien et autochtone, Art canadien et autochtone : des temps immémoriaux jusqu'en 1967, le Musée sera ouvert pendant 12 heures, soit de 9 h 30 à 21 h 30, le jeudi 15 juin 2017. L'entrée sera gratuite toute la journée. Diverses activités sont prévues dont des concerts donnés, à chaque heure, par l'Ensemble à vents d'Ottawa Music Viva et par des joueurs de tambours et des interprètes de chant de gorge inuits en collaboration avec l'Inuit Tapiriit Kanatami. Des membres de l'équipe des programmes éducatifs et des bénévoles du Musée seront disponibles dans plusieurs endroits pour répondre aux questions des visiteurs. En préparation de l'inauguration du 15 juin et de ces activités spéciales, le Musée sera exceptionnellement fermé le 13 juin 2017.

Activités de médiation
Diverses activités seront offertes en complément de l'exposition, dont des causeries, une projection de film, des prestations musicales, des visites avec les conservateurs, des programmes Artissimo et beaucoup d'autres encore. Pour en savoir plus, rendez-vous à beaux-arts.ca.

Conférence Art Made in Canada 
Le jeudi 8 juin 2017, à 18 h, le directeur général du Musée des beaux-arts du Canada, Marc Mayer, partagera sa vision de la création artistique au Canada. Cette conférence coïncide avec la parution de la publication commémorative L'Art au Canada. La conférence se déroulera en anglais, avec interprétation simultanée en français, dans l'Auditorium. Une conférence en français sera présentée à une date ultérieure. L'entrée est gratuite.

Journée Rencontre avec les experts
Le samedi 17 juin 2017, à compter de 10 h et toute la journée, venez écouter les experts du Musée dans les salles d'art canadien et autochtone parler de la nouvelle présentation et des défis associés à la conservation, à la restauration et à la présentation d'œuvres d'art.

Dimanche en famille
Le dimanche 18 juin 2017, de 9 h 30 à 16 h, les familles sont invitées à un rendez-vous de création, de musique, de théâtre et plus encore. Activités incluses dans le droit d'entrée au Musée.

Branchez-vous
Suivez les plus récentes nouvelles du Musée sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Instagram.

Heures d'ouverture
Jusqu'au 30 septembre, le Musée ouvre ses portes dès 9 h 30 le matin, et ce, jusqu'à 18 h tous les jours, et jusqu'à 20 h le jeudi.

Droits d'entrée
L'accès à Art canadien et autochtone : de 1968 à nos jours est comprise avec le droit d'entrée du Musée : 15 $ pour les adultes, 13 $ pour les aînés et 7 $ pour les 24 ans et moins et les étudiants à temps complet, 30 $ pour les familles (2 adultes, 3 enfants). Entrée libre en tout temps pour les Membres du Musée et les moins de 11 ans. Entrée libre pour tous les visiteurs les jeudis de 17 h à 20 h. L'entrée au Musée sera gratuite le 1er juillet, pour la Fête du Canada.

À propos du Musée des beaux-arts du Canada
Le Musée des beaux-arts du Canada abrite la plus importante collection d'œuvres d'art ancien et actuel canadien au monde. En outre, il réunit la plus prestigieuse collection d'art européen du XIVe au XXIe siècles au Canada, d'importantes œuvres d'art indigène, américain et asiatique ainsi qu'une collection mondialement réputée d'estampes, de dessins et de photographies. En 2015, le Musée des beaux-arts du Canada a établi l'Institut canadien de la photographie, un centre mondial de recherche multidisciplinaire consacré à l'étude de l'histoire, l'évolution et l'avenir de la photographie. Fondé en 1880, le Musée des beaux-arts du Canada joue un rôle clé sur la scène culturelle canadienne depuis plus d'un siècle. L'une de ses principales missions consiste à accroître l'accès à l'excellence en matière d'œuvres d'art pour tous les Canadiens. Pour de plus amples renseignements, visitez beaux-arts.ca et suivez-nous sur Twitter sur @MBACanada

 

SOURCE Musée des beaux-arts du Canada

Renseignements : À l'attention des médias seulement : Pour planifier une entrevue, obtenir des images ou de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Josée-Britanie Mallet, Agente principale, Relations publiques et médiatiques, Musée des beaux-arts du Canada, 613-990-6835, bmallet@beaux-arts.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.