Une étude révèle une réduction de près de la moitié du risque de maladie
cardiovasculaire chez les femmes

ANALYSE DE L'ÉTUDE JUPITER - Réduction de 46 % de la survenue d'un premier événement cardiovasculaire majeur chez les femmes

TORONTO, le 17 nov. /CNW/ - Une nouvelle analyse de l'étude JUPITER, présentée aujourd'hui au congrès de l'American Heart Association, tenu à Orlando, en Floride, montre que CRESTOR (rosuvastatine calcique) à raison de 20 mg a réduit de 46 % (p = 0,002 vs placebo) le risque d'un premier événement cardiovasculaire majeur, comparativement au placebo, chez les femmes qui avaient un taux bas ou normal de C-LDL, mais un taux élevé de protéine C réactive dosée par une méthode ultrasensible (hsCRP).(1) Selon ces résultats, il serait possible d'éviter une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral (AVC), voire le décès, chez des Canadiennes apparemment en bonne santé. Comment? Par le dépistage d'un taux élevé de hsCRP et en abaissant leur taux de cholestérol, même si celui-ci est considéré normal. Les résultats de l'étude JUPITER sont particulièrement importants, étant donné que celle-ci a réuni le plus grand nombre de participantes à une étude menée en prévention primaire des maladies cardiovasculaires.

Les maladies cardiovasculaires, qui constituent la première cause de mortalité chez les Canadiennes, ne sont plus considérées comme des maladies touchant surtout les hommes. En effet, les femmes courent plus de risques que les hommes de mourir d'une crise cardiaque ou d'un AVC. Elles sont également 10 fois plus susceptibles de mourir d'une maladie cardiovasculaire que de toute autre maladie et présentent 6 fois plus de risques de mourir d'une crise cardiaque ou d'un AVC que d'un cancer du sein(2).

"Jusqu'à maintenant, nous disposions de renseignements limités sur les bienfaits de la prévention primaire chez les femmes, a déclaré le Dr Jacques Genest, directeur, Division de cardiologie, Centre universitaire de santé McGill. Les résultats de l'étude JUPITER montrent que les femmes peuvent réduire leur risque d'événements cardiovasculaires au moyen de traitements efficaces comme la rosuvastatine à 20 mg."

Près de la moitié de tous les événements cardiovasculaires surviennent chez des personnes apparemment en bonne santé dont le taux de cholestérol des lipoprotéines de faible densité (C-LDL), un indicateur classique du risque cardiovasculaire, est bas ou normal(3). La hsCRP est un type de protéine que le corps produit naturellement. On croit qu'elle est un marqueur de l'inflammation et du risque accru de maladies cardiovasculaires et d'autres maladies.

Les résultats initiaux de l'étude JUPITER, d'abord présentés en novembre 2008 aux séances scientifiques annuelles de l'American Heart Association et publiés dans la revue New England Journal of Medicine, ont montré que comparativement au placebo, la rosuvastatine à 20 mg a entraîné une baisse significative de 44 % de la survenue d'événements cardiovasculaires majeurs (risque regroupé d'infarctus du myocarde, d'AVC, de revascularisation artérielle, d'hospitalisation pour une angine de poitrine instable ou de décès d'origine cardiovasculaire) (p moins que 0,00001)(4). Ces résultats ont également montré que le risque regroupé de crise cardiaque, d'AVC et de décès d'origine cardiovasculaire était réduit de près de la moitié (47 %, p moins que 0,00001) chez les patients de l'étude sous la rosuvastatine à 20 mg(5).

Au total, 6801 participantes à l'étude (38,2 % de l'ensemble de la population de l'étude, soit 17 802 sujets) ont été randomisées pour recevoir la rosuvastatine à 20 mg une fois par jour ou un placebo.

CRESTOR est indiqué comme traitement adjuvant à un régime alimentaire pour le traitement de l'hypercholestérolémie. La dose de 40 mg est la dose approuvée la plus élevée de CRESTOR. CRESTOR n'est pas indiqué pour traiter l'athérosclérose ou pour réduire la mortalité et la morbidité. CRESTOR doit être utilisé conformément aux renseignements thérapeutiques, qui contiennent des recommandations concernant l'instauration du traitement et l'ajustement de la dose en fonction du profil de chaque patient. Au Canada, la dose de départ recommandée de CRESTOR est de 10 mg une fois par jour par voie orale pour la plupart des patients.

Au-delà de 160 millions d'ordonnances pour CRESTOR ont été rédigées à plus de 15 millions de patients dans le monde, et le profil d'innocuité de ce médicament est comparable à celui des autres statines sur le marché.

À PROPOS DE JUPITER :

JUPITER (Justification for the Use of statins in Primary prevention: an Intervention Trial Evaluating Rosuvastatin) était une étude d'envergure de longue durée, randomisée, à double insu et contrôlée par placebo, menée auprès de 17 802 patients et visant à évaluer si la rosuvastatine à 20 mg peut abaisser le risque de crise cardiaque, d'AVC et d'autres événements cardiovasculaires majeurs chez des patients dont le taux de C-LDL est bas ou normal, mais qui présentent un risque cardiovasculaire accru en raison de leur taux élevé de hsCRP et de leur âge. La plupart des patients présentaient au moins un autre facteur de risque, notamment l'hypertension, un faible taux de C-HDL, des antécédents familiaux de coronaropathie prématurée et le tabagisme. La hsCRP, un marqueur reconnu de l'inflammation, est associée à un risque accru d'événements cardiovasculaire d'origine athéroscléreuse.

L'étude JUPITER fait partie du vaste programme d'essais cliniques GALAXY d'AstraZeneca, conçu pour explorer d'importantes questions restées sans réponse dans la recherche sur les statines. Jusqu'ici, plus de 69 000 patients ont été recrutés dans 55 pays pour participer au Programme GALAXY.

À propos d'AstraZeneca

AstraZeneca est une importante entreprise internationale de soins de santé engagée dans la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation de produits pharmaceutiques sur ordonnance pertinents et la prestation de services de soins de santé. AstraZeneca est l'un des chefs de file de l'industrie pharmaceutique, comme en témoignent ses ventes de 31,6 milliards de dollars US et son imposante gamme de médicaments en gastro-entérologie, cardiologie, neurosciences, pneumologie, oncologie et infectiologie. Pour de plus amples renseignements sur AstraZeneca, visitez le site Web de la société à www.astrazeneca.ca.

    
    ------------------------------
    (1) Abstract 1426: Rosuvastatin for the Primary Prevention of
        Cardiovascular Events in Women With Elevated hsCRP and Low LDLC: Sex-
        Specific Outcomes From the JUPITER Trial Circulation, Nov 2009;
        120: S500 - S501.
    (2) Cardiovascular Health. Women's Health Matters. Consulté le 29 octobre
        2009. http://www.womenshealthmatters.ca/centres/cardio/index.html.
    (3) Ridker PM, Rifai N, Clearfield M, Downs J, Weis SE, Miles JS, Gotto
        A. Measurement of C-reactive Protein for the Targeting of Statin
        Therapy in the Primary Prevention of Acute Coronary Events. N Engl J
        Med 2001;344:1959-1965.
    (4) Ridker Paul M, et al. Rosuvastatin to Prevent Vascular Events in Men
        and Women with Elevated C-Reactive Protein. N Engl J Med 2008; 359:
        2195-2207.
    (5) Ridker Paul M, et al. Rosuvastatin to Prevent Vascular Events in Men
        and Women with Elevated C-Reactive Protein. N Engl J Med 2008;
        359: 2195-2207.
    

SOURCE AstraZeneca Canada Inc.

Renseignements : Renseignements: sur le présent sujet, veuillez communiquer avec: Sarah Rutka, Fleishman-Hillard Canada Inc., (416) 645-8191 (bureau), (647) 291-1058 (cellulaire), sarah.rutka@fleishman.ca; Lee Rammage, AstraZeneca Canada Inc., (416) 560-9850 (cellulaire), lee.rammage@astrazeneca.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.