/R E P R I S E -- La CSQ et le projet de loi C-525, le droit à la syndicalisation bafoué/

MONTRÉAL, le 6 juin 2013 /CNW Telbec/ - La syndicalisation est déjà complexe et difficile. Le projet de loi privé C-525 modifiant le Code du travail canadien vise à rendre cette tâche encore plus contraignante pour  les travailleurs et travailleuses. De plus, C-525 facilitera la demande de révocation d'un syndicat.

« Ce projet de loi s'inscrit en continuité avec toutes les dernières mesures visant à modifier les lois qui s'appliquent à la main-d'œuvre, telle que le saccage de l'assurance-emploi. Le gouvernement conservateur fait preuve d'acharnement à l'égard des travailleurs et des travailleuses. Il tente de miner toute forme d'organisation qui peut mobiliser une force d'opposition collective contre ses politiques rétrogrades. À ce titre, les syndicats sont dans sa ligne de mire. Ces assauts répétés résulteront en l'accroissement des inégalités déjà préoccupantes et une détérioration des conditions de travail généralisées au Canada. Et ce qui est particulièrement odieux, le gouvernement canadien singularise les syndiqués de la fonction publique fédérale en leur imposant des mesures encore plus sévères », déclare Louise Chabot, présidente de la Centrale des syndicats du Québec.

Le gouvernement canadien ajoute une étape au processus de syndicalisation en le prolongeant par un vote obligatoire. Conséquemment, l'employeur dispose d'un nouvel avantage afin d'exercer des pressions, telles que de l'intimidation, des menaces de congédiement ou des représailles. Dans ce cas, le temps joue en faveur de l'employeur Autre trouvaille pernicieuse, le gouvernement conservateur fait fi de la notion du 50% et donne le pouvoir à des groupes minoritaires pour remettre en question le droit à l'accréditation syndicale et faciliter la demande de révocation.

Le projet de loi privé C-525, présenté par le député albertain Blaine Calkins, modifiant le Code canadien du travail, la Loi sur les relations de travail au Parlement et la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique a été déposé le 5 juin en première lecture.

Profil de la CSQ

La CSQ représente près de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

SOURCE : CSQ

Renseignements :

Carl Allen
Attaché de presse,
CSQ Cellulaire : 514 235-5082
Courriel : allen.carl@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.