Les exportations du Québec augmenteront légèrement en 2010, d'après EDC

MONTRÉAL, le 18 nov. /CNW Telbec/ - Les exportations du Québec augmenteront de 4 % en 2010, d'après les prévisions des exportations provinciales établies par Exportation et développement Canada (EDC).

"Malgré les meilleures perspectives des exportations d'aluminium en 2010, la croissance de l'ensemble des exportations sera limitée à seulement 4 % l'an prochain, en raison des difficultés continues dans les secteurs des produits forestiers et de la M-É, de la diminution des livraisons dans le secteur aéronautique, et de l'obligation imposée par les États américains d'"acheter américain", a déclaré Peter Hall, économiste en chef d'EDC.

"Les exportations du Québec sont fortement axées sur les secteurs des ressources. En effet, les minerais, les métaux manufacturés et les produits forestiers représentent la plus grande partie des ventes à l'étranger. En raison de l'activité extrêmement déprimée sur les marchés industriels et résidentiels, la croissance en 2010, sera non seulement faible, mais aussi obtenue à l'arraché", a ajouté M. Hall.

L'industrie des biens industriels est le plus gros secteur à l'exportation du Québec et elle représente 36 % de toutes les exportations de la province. Les exportations québécoises de biens industriels devraient progresser de 10 % l'an prochain.

Les perspectives des minerais et des métaux, un important sous-secteur des biens industriels au Québec, se caractériseront par de faibles augmentations annuelles des prix de la plupart des minéraux et des métaux, qui arriveront en même temps que les premiers signes d'une reprise fragile sur les marchés clés des É.-U. et de l'UE", a indiqué M. Hall.

Un facteur crucial pour les perspectives du Québec est le prix de l'aluminium, qui devrait se situer en moyenne autour de 1 600 USD la tonne cette année, soit près de 40 % de moins que la moyenne de l'an dernier. La demande pour les exportations d'aluminium du Québec vient des applications pour l'automobile, la construction commerciale et l'aéronautique, et elle devrait rester faible pendant le reste de l'année avant de se redresser légèrement en 2010.

Le secteur forestier, qui représente 14 % des exportations de la province, reste gravement malmené, vu que l'effondrement des mises en chantier aux É.-U. plombe les exportations de bois d'œuvre. Les volumes des exportations de bois d'œuvre ne regagneront probablement pas beaucoup du terrain perdu depuis 2005, puisque les stocks existants de logements aux É.-U. restent proches de leurs records de tous les temps. La faiblesse générale des dépenses de consommation et les brusques déclins de la publicité dans les journaux ont provoqué l'effondrement de la demande de pâtes et papiers. Les volumes de papier journal en arracheront cette année et l'an prochain, car la tendance vers les médias électroniques se poursuit et est accentuée par les incidences négatives de la récession américaine. Les exportations de produits forestiers du Québec baisseront de 12 % cette année et ne bougeront pas en 2010.

Le secteur des transports représente 12 % des exportations de la province et il devrait décliner de 9 % en 2010.

"Dans le secteur clé de l'aéronautique, les reports et les annulations de commandes réduiront les livraisons en 2010, et le taux de croissance stable prévu cette année découlera entièrement des gains attribuables à l'affaiblissement du huard. Étant donné les délais entre le moment où un appareil est commandé et celui où il est livré, nous prévoyons que les exportations du secteur stagneront au cours des prochaines années", a ajouté M. Hall.

Les exportations canadiennes devraient se contracter de 23 % en 2009, avant de rebondir de 6 % en 2010. À l'échelle nationale, la croissance économique devrait reculer de 2,3 % en 2009 et remonter de 1,9 % en 2010. À l'échelle internationale, EDC prévoit un déclin de 1,3 % en 2009 et une expansion de 2,9 % en 2010. Les Prévisions à l'exportation d'EDC sont affichées à http://www.edc.ca/gef.

Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, plus de 8 300 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200 marchés. EDC, société financièrement autonome, est un chef de file reconnu dans l'établissement de rapports financiers et l'analyse économique. Elle figure parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada pour la neuvième année consécutive.

SOURCE Exportation et développement Canada

Renseignements : Renseignements: Personne-ressources pour les médias: Phil Taylor, Exportation et développement Canada, Tél.: (613) 598 2904, Courriel: ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.