Les créateurs et annonceurs canadiens, Unifor, la National Football League et Bell pressent le CRTC de lever l'interdiction de la substitution simultanée pour le Super Bowl

Par ses répercussions directes sur les secteurs de la créativité et de la culture au Canada, cette décision du CRTC a déjà causé à l'économie canadienne une perte d'environ 158 millions $.

MONTRÉAL, le 1er août 2017 /CNW Telbec/ - La National Football League (NFL), le syndicat national Unifor, l'Alliance des artistes canadiens du cinéma, de la télévision et de la radio (ACTRA), l'Association canadienne des annonceurs (ACA) et le Canadian Media Directors' Council (CMDC) ont réaffirmé aujourd'hui leur appui à la demande adressée par Bell au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) concernant le rétablissement de la substitution simultanée pour le Super Bowl LII de 2018 et la levée définitive de l'interdiction par la suite.

« Lorsque le CRTC prend une décision qui favorise la publicité américaine, les Canadiens n'en retirent aucun avantage et de nombreux secteurs du pays subissent directement d'importantes répercussions économiques et culturelles, a déclaré Mirko Bibic, chef des affaires juridiques et réglementaires de Bell et vice-président exécutif, développement de l'entreprise. Ces répercussions ont touché toutes les communautés de la télédiffusion, de la création et du contenu canadien, en causant notamment une baisse considérable de l'audience du Super Bowl et des revenus de CTV. La prise de conscience de l'impact a poussé un large éventail d'organisations canadiennes et la NFL elle-même à exercer des pressions sur le CRTC pour que celui-ci lève l'interdiction de la substitution simultanée. »

En place depuis plusieurs décennies, la substitution simultanée est une pratique qui permet à de nombreux télédiffuseurs canadiens de contribuer au développement culturel et à la croissance de l'économie et de l'emploi au pays. Cette pratique remplace les publicités américaines par des publicités canadiennes dans les émissions des réseaux de télévision américains qui sont diffusées au Canada, comme le Super Bowl. Alors que les publicités américaines du Super Bowl sont accessibles aux Canadiens en ligne avant la diffusion du match, la substitution simultanée permet aux Canadiens de voir les messages publicitaires d'entreprises canadiennes sur des produits et services qu'ils peuvent acheter au pays, tandis que les revenus publicitaires qui en découlent contribuent à favoriser les productions nationales et le développement des talents.

En 2015 cependant, le CRTC a brusquement interdit la substitution simultanée pour une seule émission, le Super Bowl, qui est le plus important événement médiatique de l'année, en commençant par le Super Bowl LI en 2017. Cette interdiction a causé une baisse de 40 % de l'audience du Super Bowl et une perte de 11 millions $ en revenus publicitaires sur le réseau CTV de Bell Média. De plus, les dommages causés par l'interdiction ont été amplifiés par le fait que les créateurs et télédiffuseurs canadiens s'efforcent actuellement de modifier leurs modèles de gestion pour assurer la viabilité du système de télédiffusion canadien face à l'évolution rapide de la concurrence et de la technologie.

À présent, une nouvelle étude indépendante a confirmé les répercussions négatives sur les télédiffuseurs, les créateurs et les entreprises canadiennes de l'interdiction par le CRTC de la substitution simultanée pendant le Super Bowl, après une seule année d'application de cette décision. Effectuée par Communic@tions Management Inc., cette étude a révélé que la décision du CRTC a causé une perte d'environ 158 millions $ dans l'ensemble de l'économie canadienne. En raison de cette décision, certaines entreprises canadiennes se sont tournées vers les stations frontalières de télévision américaine pour diffuser leurs publicités dans le but d'atteindre des téléspectateurs canadiens, transférant ainsi des revenus canadiens à l'économie américaine tout en compromettant une politique fiscale établie depuis longtemps par le gouvernement canadien. En raison des impacts sur les revenus, les créateurs canadiens ont été privés d'un financement direct de 3,3 millions $ et d'un temps de promotion de 4 millions $ pour le contenu canadien.

« La NFL accorde beaucoup d'importance à sa relation de longue date avec les amateurs du Canada, et nous sommes fiers que le Super Bowl soit, année après année, l'émission de télévision la plus regardée au pays. La décision du CRTC d'accorder uniquement au Super Bowl un traitement particulier est arbitraire et devrait être annulée. Celle-ci mine non seulement la valeur de notre programmation, mais elle nuit également aux créateurs de contenu canadien et, plus globalement, à l'économie canadienne. Nous sommes heureux de nous joindre à nos partenaires de Bell Média ainsi qu'à d'autres partenaires des secteurs des affaires et de la main-d'œuvre ainsi que des communautés culturelles et créatives pour demander au CRTC de restaurer la règle concernant la substitution simultanée qui favorise l'équité et la croissance au Canada », a affirmé David Thomson, directeur général, NFL Canada.

« La décision initiale du CRTC était insensée, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor, dans une déclaration adressée à 12 000 journalistes et travailleurs des médias. Sur chaque dollar gagné par CTV sur les publicités du Super Bowl, 30 cents vont directement à des productions de nouveau contenu canadien, notamment à des bulletins de nouvelles locales. Il est incroyable que le CRTC ait laissé les stations frontalières américaines s'emparer de ces revenus publicitaires, alors que CTV a payé le prix fort pour obtenir les droits de distribution du match au Canada. »

« Pendant plusieurs décennies, la substitution simultanée a été la pierre angulaire de l'appui au secteur du film et de la télévision au Canada. La décision du CRTC d'interdire cette pratique pendant le Super Bowl porte atteinte aux fondements de cet appui et met en péril des milliers d'interprètes canadiens, de même que les histoires qu'ils racontent. Maintenant que nos pires craintes sur les incidences de cette décision ont été confirmées, nous espérons que le Conseil réexaminera cette décision déplorable », a déclaré Stephen Waddell, directeur exécutif national de l'ACTRA.

« La substitution simultanée protège non seulement les droits de programmation négociés et acquis par les télédiffuseurs canadiens, mais elle offre également à nos membres dans l'ensemble du pays la possibilité de présenter aux consommateurs canadiens des messages publicitaires qui les concernent directement, a dit Ron Lund, président et directeur général de l'ACA. De telles possibilités de commercialisation sont essentielles pour que les entreprises puissent accroître leurs ventes et étendre leurs activités, ce qui se traduit par de nouveaux emplois et une économie robuste et productive. »

« Pourquoi tout cet émoi pour une seule émission sur 52 semaines de programmation? a demandé Janet Callaghan, présidente du Canadian Media Directors' Council. Parce que le Super Bowl représente un énorme auditoire, qui est irremplaçable. C'est un événement diffusé en direct qui possède un fort potentiel de divertissement et que l'on regarde en famille ou entre amis. Cet auditoire représente une source de revenus, puisque près de huit millions de téléspectateurs sont Canadiens, en dépit de l'origine de l'émission. Cela nous pousse à nous demander pourquoi le CRTC a pris une décision qui ne repose manifestement pas sur des données de consommation stables et factuelles, et qui ne rapporte rien à l'économie canadienne. »

Par ailleurs, une étude effectuée récemment par Nanos Research a également révélé que, pour les Canadiens qui regardent le Super Bowl, le match lui-même et le spectacle de la mi-temps sont beaucoup plus importants que les pauses publicitaires. Près de 60 % des téléspectateurs ne savaient pas si les produits annoncés, comprenant notamment des services financiers et pharmaceutiques exclusifs aux États-Unis, étaient disponibles au Canada. Parmi ceux qui désiraient voir les publicités américaines du Super Bowl, plus de 40 % ne savaient pas qu'ils pouvaient aisément accéder aux messages publicitaires sur Internet avant le match. Après l'avoir appris, 60 % de ceux qui avaient indiqué au départ un fort intérêt pour les publicités américaines ont dit qu'ils ne tenaient plus autant à voir ces publicités pendant le match lui-même.

Bell Média reconnaît que les publicités américaines diffusées pendant le Super Bowl suscitent de l'intérêt. Si la pratique de la substitution simultanée était rétablie, Bell Média diffuserait le jour du match une émission spéciale contenant les messages publicitaires américains du Super Bowl et offrirait gratuitement cette émission à tous les distributeurs canadiens sous forme de vidéo sur demande. Bell Média lancerait également une campagne de promotion pour s'assurer que les Canadiens sont de plus en plus nombreux à savoir qu'ils peuvent accéder aux publicités américaines avant le match.

À propos de Bell
Bell est la plus grande entreprise de communications du Canada. Elle fournit des services sans fil, de télévision, Internet et de communications d'affaires large bande par l'intermédiaire de Bell Canada, de Bell Aliant et de Bell MTS. Première entreprise canadienne de services multimédias, Bell Média possède des actifs de premier plan dans les secteurs de la télévision, de la radio, de l'affichage et des médias numériques. Pour en savoir plus, visitez Bell.ca ou BCE.ca.

L'initiative Bell Cause pour la cause fait la promotion de la santé mentale au Canada par l'intermédiaire de campagnes nationales de sensibilisation et de lutte contre la stigmatisation, comme la Journée Bell Cause pour la cause, et d'un important financement par Bell des soins communautaires, de l'accès aux soins, de la recherche et des initiatives en milieu de travail. Pour en savoir plus, visitez Bell.ca/Cause.

Questions des médias :

Bell
Caroline Audet
514 391-9794
caroline.audet@bell.ca

Unifor
Kathleen O'Keefe
416 896-3303
kathleen.okeefe@unifor.org

NFL
Brian McCarthy
212 450-2069
brian.mccarthy@NFL.com

ACTRA
Jennifer McGibbon
416 489-1311, poste 4008
jmcgibbon@actra.ca

ACA
Matthew Chung
416 964-1043
mchung@acaweb.ca

CMDC
Shannon Lewis
416 414-1788
shannon@libertyandco.ca

 

SOURCE Bell Canada

LIENS CONNEXES
www.bell.ca
http://www.unifor.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.