Le projet de loi 70 doit être retiré

QUÉBEC, le 2 juin 2016 /CNW Telbec/ - Le député de Saint-Jean et porte-parole du Parti Québécois en matière d'emploi, de solidarité sociale, de lutte contre la pauvreté et pour la jeunesse, Dave Turcotte, a déposé aujourd'hui une motion visant le retrait du projet de loi 70.

« Le ministre Blais, tout comme son prédécesseur, n'a pas été capable de démontrer d'aucune façon l'efficacité et l'importance de sanctionner les nouveaux demandeurs de l'aide sociale. Au contraire, il s'agit d'une approche qui ne fonctionne pas et qui a plutôt une incidence négative sur les prestataires. Nous avons dénoncé les sanctions, nous avons mentionné des mémoires, des rapports, des groupes qui sont venus en commission parlementaire. Aucun d'entre eux n'a appuyé les sanctions qui sont prévues par le projet de loi 70, parce que, c'est simple, on ne peut vivre au Québec avec seulement 400 $ par mois », a exposé le député de Saint-Jean.

« On apprenait hier qu'un primo-demandeur bénéficie de l'aide sociale pour une période d'à peine 9,7 mois en moyenne. Donc, le programme Objectif emploi, qui vise à sortir les nouveaux demandeurs de l'aide sociale après 12 mois, est inutile; les gens s'en sortent d'eux-mêmes. Le projet de loi, avec les sanctions imposées aux nouveaux demandeurs, s'attaque à un faux problème. Ce qu'il faut, c'est plus de ressources pour s'assurer qu'ils s'en sortent une fois pour toutes », a ajouté Dave Turcotte.

Le texte de la motion, qui a été rejetée, va comme suit :

« Que l'Assemblée nationale dénonce le fait que le projet de loi 70 impose des sanctions aux nouveaux demandeurs de l'aide sociale qui refusent de participer au programme Objectif emploi;

Qu'elle reconnaisse que les sanctions imposées auront de graves conséquences, qu'elles risquent d'aggraver la situation des nouveaux demandeurs de l'aide sociale, et qu'elles les condamnent à une pauvreté encore plus grande;

Que l'Assemblée nationale rappelle que de nombreux groupes de la société civile, ainsi que 300 universitaires et des personnalités publiques, se sont fermement opposés au projet de loi et ont demandé son retrait;

Que l'Assemblée nationale demande au gouvernement de retirer le projet de loi 70. »

« Après avoir dit que le Comité consultatif de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale manquait de rigueur, que le Syndicat de la fonction publique et ses 300 ex‑collègues universitaires étaient un peu ignorants, et que le Collectif pour un Québec sans pauvreté ne s'était pas illustré dans le débat, que le ministre s'illustre, lui, et qu'il retire son projet de loi », a conclu le député de Saint-Jean.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Bruno-Pierre Cyr, Attaché de presse, Cabinet du chef de l'opposition officielle, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.