Le marché canadien des fusions-acquisitions résiste à la chute du secteur minier en 2012

TORONTO, le 21 déc. 2012 /CNW/ - Si l'on en croit les résultats à ce jour, le marché canadien des fusions-acquisitions a défié la gravité et survécu à la baisse de 10 % du nombre de fusions-acquisitions conclues. On a même constaté une hausse modeste dans la valeur globale des opérations, soit 139 milliards de dollars américains. Résultats étonnants, quand on considère que, dans le secteur des matériaux et des mines - le plus lucratif au Canada -, la valeur des opérations conclues au pays a chuté de 50 %, une baisse de plus de 18 milliards de dollars américains par rapport à l'année dernière. Selon les données obtenues de Thomson Financial, le nombre d'opérations de fusions-acquisitions visant des intérêts canadiens devrait s'élever à environ 1 820, tous secteurs confondus.

La baisse dans le volume des transactions peut sembler déconcertante étant donné que le pays réunit les conditions propices aux fusions-acquisitions : un secteur bancaire vigoureux, des capitaux propres en abondance et une économie relativement florissante.

« Le secteur minier et le prix des marchandises ont donné des signes de faiblesse, explique Peter Hatges, président de Financement corporatif inc., mais beaucoup d'autres secteurs, plus vigoureux, ont contrebalancé la diminution de la valeur des opérations de fusions-acquisitions dans le secteur minier. »

Dans les secteurs des produits de consommation, des médias et du divertissement, des soins de santé et des produits de consommation de base, la valeur des opérations a monté en flèche comparativement à l'année dernière. Voici quelques points saillants :

  • L'acquisition de Maple Leaf Sports and Entertainment pour 1,3 milliard de dollars américains.
  • L'acquisition, pour 6,6 milliards de dollars américains, de Cequel Communication aux États-Unis par un consortium d'investisseurs comprenant l'Office d'investissement du RPC.
  • L'acquisition d'Atlantic Broadband Group aux États-Unis par Cogeco. Coût : 1,36 milliard de dollars américains.
  • L'acquisition, pour 3,2 milliards de dollars américains, de la Banque ING du Canada par la Banque Scotia.
  • L'acquisition de Medicis Pharmaceutical Corporation aux États-Unis par Valeant. Coût : 3,1 milliards de dollars américains.

En 2012, les opérations de fusions-acquisitions d'envergure conclues au Canada l'ont été, en grande majorité, par des Canadiens et visaient des sociétés américaines.

« Les sociétés canadiennes disposent de capitaux considérables », dit Martin-Pierre Roussel, directeur général, Financement corporatif KPMG à Montréal. « Les banques canadiennes consentent des prêts, les coffres des fonds de capital-investissement débordent et le dollar canadien se porte bien. Les sociétés canadiennes ont donc un avantage stratégique non négligeable quand il s'agit de fusions-acquisitions et d'expansion géographique. »

Il faut aussi tenir compte des changements démographiques qui ne manqueront pas d'influencer le volume des fusions-acquisitions au Canada.

« Les propriétaires d'entreprise canadiens approchent de l'âge de la retraite, explique M. Hatges, et beaucoup d'entreprises et d'actifs vont donc se retrouver sur le marché. Le volume atteindra des sommets jusqu'ici inégalés, ce qui devrait continuer de stimuler l'activité de fusions-acquisitions dans les secteurs d'activité autres que le secteur minier. »

KPMG
KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., cabinet d'audit, de fiscalité et de services-conseils (kpmg.ca) et société canadienne à responsabilité limitée constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien membre de KPMG International Cooperative (« KPMG International »). Les cabinets membres de KPMG comptent 152 000 professionnels dans 156 pays.

Les cabinets indépendants membres du réseau KPMG sont affiliés à KPMG International, entité suisse. Chaque cabinet membre est une personne morale distincte et indépendante, et se décrit comme tel.

SOURCE : KPMG LLP

Renseignements :

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec les personnes suivantes :

MÉDIAS ANGLOPHONES
Michael Bodsworth
Directeur national, Relations avec les médias
KPMG au Canada
416-777-3407
mbodsworth@kpmg.ca 

MÉDIAS FRANCOPHONES
Pierre Leclerc
Directeur régional, Marketing
KPMG au Canada
514-840-2652
pierreleclerc@kpmg.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.