Le gouvernement Harper annonce des changements à l'assurance-emploi pour les personnes incarcérées

OTTAWA, le 26 juin 2013 /CNW/ - La ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley, a annoncé des modifications à la Loi sur l'assurance-emploi qui éliminent l'accès préférentiel des criminels condamnés aux prestations d'assurance-emploi. Le projet de loi C-316, présenté par Richard Harris, député de Cariboo-Prince George en Colombie-Britannique, a reçu aujourd'hui la sanction royale.

« Notre gouvernement est déterminé à s'assurer que le régime d'assurance-emploi demeure juste et cohérent, a dit la ministre Finley. Ces changements veilleront à ce que tous les Canadiens et Canadiennes soient tenus de répondre aux mêmes critères lorsqu'ils demandent des prestations d'assurance-emploi. »

Les personnes qui sont incarcérées n'ont pas le droit de recevoir des prestations d'assurance-emploi pendant leur détention. Toutefois, en vertu de la législation présentement en vigueur, les prestataires peuvent voir leur période de référence ou de prestations de l'assurance-emploi prolongée au-delà des 52 semaines normales pour chaque semaine où ils sont détenus dans une prison, un pénitencier ou un autre établissement semblable. Ainsi, les prisonniers ont un plus grand accès aux prestations d'assurance-emploi.

« Il est injuste que des criminels reconnus bénéficient d'un traitement de faveur comparativement à des citoyens travaillants et respectueux des lois lorsqu'il s'agit de demander des prestations d'assurance-emploi, a indiqué le député Harris. Avec l'adoption de ce projet de loi, les criminels ne pourront plus faire exempter le temps passé en détention lorsqu'il s'agira de déterminer le montant de leurs prestations. »

À compter du 30 juin 2013, les personnes qui sont incarcérées et déclarées coupables d'une infraction pour laquelle elles sont détenues ne pourront plus profiter de ces prolongations. Les personnes qui ne sont pas déclarées coupables des infractions pour lesquelles elles étaient détenues continueront de profiter des prolongations, conformément aux dispositions présentement en vigueur. Toutefois, afin de prouver qu'elles n'ont pas été déclarées coupables, ces personnes devront attendre l'issue de leur procédure judiciaire avant de demander une prolongation de leur période de référence ou de prestations.

Pour obtenir plus d'information sur les prestations d'assurance-emploi, veuillez visiter le www.servicecanada.gc.ca/assuranceemploi.

S'IL Y A DIVERGENCE ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DE CE COMMUNIQUÉ, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.


SOURCE : Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Renseignements :

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

Pour plus de renseignements (médias seulement) :
Jan O'Driscoll
Attaché de presse
Cabinet de la ministre Finley
819-994-2482

Bureau des relations avec les médias
Ressources humaines et
Développement des compétences Canada
819-994-5559

Suivez-nous sur Twitter


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.