L'accessibilité et la participation aux études supérieures, une problématique complexe qui résulte de facteurs plus variés que les simples droits de scolarité, estime le Conseil du patronat du Québec

MONTRÉAL, le 13 déc. 2012 /CNW Telbec/ - À la veille de sa participation à la seconde rencontre de travail thématique à Trois-Rivières en vue du Sommet de l'enseignement supérieur que tiendra en février le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, le Conseil du patronat du Québec rend publics aujourd'hui ses commentaires et ses propositions pour favoriser un meilleur accès et une participation accrue aux études supérieures.

Dans une économie tournée de plus en plus vers le savoir et l'innovation, et compte tenu de l'évolution démographique attendue, le Conseil du patronat juge impératif de s'assurer que l'accessibilité et la participation en matière de scolarisation et de formation, notamment au niveau des études postsecondaires, soit appuyée. À ce chapitre, force est de reconnaître que le modèle québécois n'atteint pas entièrement les objectifs escomptés, notamment lorsqu'on prend en considération la contribution demandée aux étudiants qui s'avère beaucoup plus faible que partout ailleurs en Amérique du Nord.

Une problématique qui va au-delà des droits de scolarité

Le principal constat fait par le Conseil dans son mémoire est que l'accessibilité et la participation aux études supérieures ne s'expliquent pas uniquement par le montant des droits de scolarité, mais plutôt par une multitude d'autres facteurs de nature géographique, socioéconomique, organisationnelle et culturelle. Par ailleurs, le niveau d'éducation des parents, leurs attentes ainsi que la performance des étudiants à l'école secondaire exercent également un rôle prépondérant. Si on souhaite favoriser une plus grande accessibilité et une participation accrue aux études supérieures, il est donc nécessaire de concentrer davantage ses efforts sur des causes qui se situent en amont.

Par ailleurs, le Conseil du patronat estime qu'une attention particulière doit être accordée quant aux moyens visant à favoriser l'accessibilité et la participation aux études collégiales, notamment dans les programmes techniques, en offrant par exemple des modalités plus souples afin de permettre aux étudiants qui sont déjà sur le marché du travail et qui désirent poursuivre leurs études collégiales à temps partiel de le faire.

Si les parties présentes lors des rencontres de consultation organisées par le gouvernement souhaitent discuter plus spécifiquement de la question des droits de scolarité, le Conseil du patronat suggère que l'on examine objectivement les changements à apporter quant à la modulation relative à trois éléments : l'aide économique aux études ; les frais de scolarité en fonction du domaine d'étude, du coût de la formation et du revenu potentiel ; et le remboursement proportionnel de l'aide gouvernementale en fonction du revenu réel après les études.

De l'avis du Conseil, il existe une corrélation directe entre la compréhension des efforts nécessaires, des coûts en cause et des perspectives de bénéfices et une participation active dans les études supérieures. Plus on est conscient de la valeur de cet investissement, plus on s'en occupe avec soin ; moins on en est conscient, moins on s'en soucie.

Il est faux de prétendre que la participation aux études supérieures varie uniquement en fonction du niveau des droits de scolarité. Le succès dans les études s'explique par de multiples variables, tant par rapport aux conditions et à l'environnement dans lequel évolue un étudiant qu'en fonction de caractéristiques et de valeurs propres à l'étudiant lui-même. Maintenir une contribution des étudiants qui reflète une juste part du prix réel de sa formation demeure le meilleur moyen d'inciter un étudiant à s'investir pleinement dans leur formation, selon le Conseil du patronat.

Les commentaires intégraux du Conseil du patronat en matière d'accessibilité et de participation aux études supérieures sont disponibles sur le site Web de l'organisme (www.cpq.qc.ca).

■■■

Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

SOURCE : Conseil du patronat du Québec

Renseignements :

Renseignements et entrevues : 
Patrick Lemieux
Conseiller - Communications
Cell. : 438 886 9804


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.