Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

    
    -  Accélération de la croissance des primes directes souscrites de 4,0 %

    -  Baisse du bénéfice d'exploitation en raison de l'impact du grand
       nombre de violentes tempêtes estivales, comme il a été annoncé
       précédemment

    -  Valeur comptable par action en hausse de 9,9 % depuis le début de 2009
       et une forte situation de capital excédentaire de 635 millions $
    

TORONTO, le 11 nov. /CNW/ - Intact Corporation financière (TSX : IFC) a annoncé aujourd'hui que son bénéfice net d'exploitation pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009 s'est chiffré à 21,6 millions $, ou 0,18 $ par action, en baisse de 79,7 % par rapport à la même période l'an dernier. La bonne performance technique en assurance automobile a été atténuée par l'impact du nombre élevé de fortes intempéries sur les résultats, principalement en assurance des biens, ce qui a donné lieu à un ratio combiné global de 105,2 %.

La société a enregistré une perte nette de 8,0 millions $, ou 0,07 $ par action, comparativement à un bénéfice net de 57,3 millions $, ou 0,47 par action, pour la même période l'an dernier. Cette baisse est principalement attribuable aux résultats techniques moins élevés, à l'impact de l'effet du rendement fondé sur le marché et à une perte comptable hors caisse reliée à la valeur accrue du portefeuille d'actions privilégiées de la société.

La croissance des primes directes souscrites s'est accélérée de 4,0 % pour totaliser 1 144,1 millions $. Tous les secteurs d'activité ont connu des hausses en raison des initiatives de croissance et du raffermissement des conditions de l'industrie.

Commentaires du chef de la direction

"Bien que le rythme de croissance de nos primes directes souscrites soit très encourageant, les coûts élevés des dommages en assurance des biens liés au nombre inhabituel de tempêtes estivales se sont traduits par l'une des pires performances techniques depuis la tempête de verglas de 1998. Toutefois, malgré l'impact décevant de ces événements, les résultats sous-jacents en assurance habitation ont continué de s'améliorer et nos activités d'assurance automobile se sont bien portées au cours du trimestre et depuis le début de l'exercice, a affirmé Charles Brindamour, président et chef de la direction d'Intact Corporation financière.

"L'environnement de tarification montre de plus en plus de signes de raffermissement après le déclin des marges techniques, du rendement des placements et du capital excédentaire de l'industrie; en conséquence, nous sommes bien positionnés pour profiter des occasions de croissance qui pourraient en résulter.

"Notre situation financière est très forte, avec une augmentation soutenue de notre capital excédentaire, qui a atteint 635,2 millions $. Par ailleurs, notre valeur comptable s'est accrue de près de 10 % depuis le début de l'année, à la suite de l'amélioration des conditions des marchés des capitaux", a déclaré M. Brindamour.

Dividende

Le conseil d'administration d'Intact Corporation financière a déclaré un dividende trimestriel de 0,32 $ par action sur ses actions ordinaires en circulation. Le dividende sera versé le 31 décembre 2009 aux actionnaires inscrits aux registres le 14 décembre 2009.

Perspectives

Les primes d'assurance habitation augmentent dans l'ensemble de l'industrie en raison des dommages causés par l'eau, qui sont maintenant la principale cause des réclamations en assurance habitation. En assurance automobile des particuliers, les primes s'accroissent également pour tenir compte de l'inflation des frais médicaux en Ontario. Du côté de l'assurance des entreprises, on voit des signes plus concrets de raffermissement des conditions du marché.

    
    Sommaire des résultats consolidés

    -------------------------------------------------------------------------
    en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire       T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes directes
     souscrites (à
     l'exclusion des
     groupements
     d'assureurs)    1 144,1   1 100,3      4,0 % 3 263,6  3 177,3      2,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultats
     techniques(1)     (53,2)     61,9   (185,9)%    (2,1)   106,1   (102,0)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net
     d'exploitation(2)  21,6     106,4    (79,7)%   183,5    285,8    (35,8)%
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte nette)
     bénéfice net       (8,0)     57,3   (114,0)%    30,0    192,3    (84,4)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net
     d'exploitation
     par action (en
     dollars)           0,18      0,88    (79,5)%    1,53     2,33    (34,3)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice par
     action - de
     base et dilué
     (en dollars)      (0,07)     0,47   (114,9)%    0,25     1,57    (84,1)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement des
     capitaux propres
     (RCP) des 12
     derniers mois      (1,2)%     9,5 %  (10,7)pt
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement
     d'exploitation
     des capitaux
     propres des 12
     derniers mois(3)    8,4 %    12,5 %   (4,1)pt
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratio combiné (à
     l'exclusion de
     l'ARM)            105,2 %    94,0 %   11,2 pt  100,1 %   96,5 %  3,6 pt
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les résultats techniques sont définis comme les résultats techniques
        à l'exclusion de l'ajustement du rendement fondé sur le marché
        (ARM).
    (2) Le bénéfice net d'exploitation correspond à la somme des résultats
        techniques, des revenus d'intérêts créditeurs et de dividendes et des
        revenus du siège social et de distribution, après impôts.
    (3) Le rendement d'exploitation des capitaux propres des 12 derniers mois
        correspond au bénéfice d'exploitation des 12 derniers mois divisé par
        la moyenne des capitaux propres (à l'exclusion du cumul des autres
        éléments du résultat étendu) pour la même période. La moyenne est
        calculée en divisant la somme du solde d'ouverture et du solde de
        clôture par deux.
    

Faits saillants des résultats d'exploitation

    
    -  Le bénéfice net d'exploitation s'est chiffré à 21,6 millions $ pour
       le trimestre, comparativement aux 106,4 millions $ pour la même
       période l'an dernier. Pour les neuf premiers mois de 2009, le bénéfice
       net d'exploitation a reculé de 35,8 % pour s'établir à 183,5 millions
       $. La baisse au cours du trimestre et pour l'exercice en cours
       reflète l'impact des tempêtes violentes sur les résultats en
       assurance des biens.

    -  Les primes directes souscrites ont progressé de 4,0 % pour totaliser
       1 144,1 millions $ au cours du trimestre, avec des gains dans tous les
       secteurs d'activité en raison de l'augmentation des primes et du
       nombre de risques assurés. Depuis le début de 2009, les primes
       directes souscrites ont augmenté de 2,7 % pour atteindre
       3 263,6 millions $.

    -  Les résultats techniques ont diminué au cours du trimestre, avec une
       perte de 53,2 millions $ et un ratio combiné de 105,2 %.

       Les résultats en assurance automobile des particuliers ont continué
       d'afficher un bon rendement, avec un ratio combiné de 95,9 % et des
       résultats techniques de 21,4 millions $. Le taux de croissance des
       primes directes souscrites s'est établi à 4,5 %. Cette croissance
       s'explique par des primes moyennes plus élevées et l'augmentation du
       nombre de risques assurés, alors que la tarification dans ce secteur
       continue de se raffermir, principalement en Ontario.

       Les primes directes souscrites en assurance des biens des particuliers
       ont augmenté de 4,0 %. Cette progression est imputable à la hausse des
       primes dans le cadre des initiatives de la société visant à contrer
       l'impact de l'augmentation des sinistres liés aux dommages causés par
       l'eau. La faiblesse des résultats techniques dans ce secteur
       d'activité, avec un ratio combiné de 129,3 %, résulte du nombre élevé
       de tempêtes violentes. Si on exclut les sinistres importants liés aux
       intempéries, la performance sous-jacente en assurance des biens des
       particuliers s'est améliorée d'une année à l'autre pour un deuxième
       trimestre consécutif.

       En assurance des entreprises, les primes directes souscrites ont
       augmenté de 2,9 %, ce qui témoigne davantage du raffermissement des
       conditions du marché. La forte performance technique en assurance
       automobile des entreprises, qui a donné lieu à un ratio combiné de
       87,1 %, a été compensée par la baisse des résultats techniques en
       assurance biens et responsabilité des entreprises. Les résultats
       techniques en assurance biens et responsabilité ont fléchi,
       principalement en raison d'un petit nombre d'incendies majeurs, ce qui
       s'est soldé par un ratio combiné de 109,0 %.

       Les revenus d'intérêts créditeurs et de dividendes, déduction faite
       des frais, ont été sains au troisième trimestre et ont atteint
       72,9 millions $, avec un rendement fondé sur le marché de 4,4 %,
       comparativement à 4,9 % au trimestre correspondant de 2008.
    

Placements

La reprise des marchés boursiers canadiens amorcée en mars dernier a continué d'augmenter la valeur marchande globale des actifs investis de la société. Compte tenu de la hausse de 8,8 % de la valeur de son portefeuille d'actions privilégiées, la société a enregistré une perte comptable hors caisse de 30,4 millions $ sur les dérivés incorporés associés aux actions privilégiées perpétuelles.

Gestion du capital

La situation financière de la société demeure très solide à la fin du troisième trimestre, avec un capital excédentaire de 635,2 millions $ et un test de capital minimal de 219,2 %, soit 8,1 points de pourcentage de plus qu'à la fin du deuxième trimestre de 2009. La forte augmentation du capital excédentaire résulte notamment de l'émission de billets à moyen terme de 250 millions $ en août dernier, dont le produit a été réinvesti dans le portefeuille de placements de la société. Depuis le début de 2009, la valeur comptable par action de la société est passée de 21,96 $ à 24,13 $.

Estimations des analystes

L'estimation moyenne des analystes qui suivent la société du bénéfice par action et du bénéfice net d'exploitation par action pour le troisième trimestre s'élevait à 0,12 $ et à 0,14 $ respectivement.

Téléconférence

Intact Corporation financière tiendra ce matin à 10 h HE une téléconférence pour discuter des résultats. Pour participer à la téléconférence en direct, en mode audio, et pour visionner la présentation de diapositives, le supplément statistique et autres renseignements qui ne sont pas inclus dans le présent communiqué, veuillez visiter notre site Web à l'adresse www.intactcf.com et cliquer sur "Relations investisseurs".

La téléconférence est également accessible en composant le 416-644-3426 ou le 1-800-732-1073 (numéro sans frais en Amérique du Nord). Veuillez appeler 10 minutes avant le début de la téléconférence.

Un enregistrement de la téléconférence sera accessible pour écoute à compter de 12 h HE le 11 novembre jusqu'à 23 h 59 HE le jeudi 19 novembre. Pour écouter l'enregistrement, veuillez composer le 416-640-1917 ou le 1-877-289-8525 (numéro sans frais en Amérique du Nord), puis le code d'accès 4166128, suivi du carré. Une transcription de la téléconférence sera également disponible sur le site Web de la société.

À propos d'Intact Corporation financière

Intact Corporation financière (www.intactcf.com) est le plus important fournisseur d'assurance IARD au Canada, avec plus de quatre milliards de dollars en primes. Ses quelque 7000 employés offrent des produits d'assurance automobile, habitation et entreprises sous les bannières Intact Assurance, Assurance groupe Novex, belairdirect et Grey Power.

    
    Intact Corporation financière
    Rapport de gestion du troisième trimestre de 2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Table des matières

    Section 1 - Intact Corporation financière............................  2
    Section 2 - Perspectives de l'industrie canadienne de l'assurance
                incendie, accidents et risques divers pour les
                12 prochains mois........................................  2
    Section 3 - Aperçu du rendement consolidé............................  3
    Section 4 - Assurance des particuliers............................... 20
    Section 5 - Assurance des entreprises................................ 23
    Section 6 - Siège social et distribution............................. 26
    Section 7 - Situation financière..................................... 26
    Section 8 - Questions de comptabilité et de divulgation.............. 33
    Section 9 - Gestion du risque........................................ 38
    Section 10 - Autres questions........................................ 40
    

Le 10 novembre 2009

Le présent rapport de gestion pour le trimestre terminé le 30 septembre 2009, qui a été approuvé par le conseil d'administration, a pour but de permettre aux lecteurs de comparer la situation financière et les résultats d'exploitation de la société pour les périodes de trois mois et de neuf mois terminées le 30 septembre 2009 à ceux des périodes correspondantes de 2008. Le présent rapport devrait être lu avec les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés de la société et les notes y afférentes de même qu'avec le rapport de gestion et les états financiers consolidés vérifiés publiés dans le rapport annuel 2008 de la société.

La société utilise à la fois les principes comptables généralement reconnus ("PCGR") et des mesures non définies par les PCGR pour évaluer le rendement. Les mesures non définies par les PCGR n'ont pas la signification normalisée prescrite par les PCGR et elles ne sont probablement pas comparables aux mesures similaires présentées par d'autres sociétés. La direction d'Intact Corporation financière analyse le rendement en fonction de ratios techniques tels que le ratio combiné, le ratio des frais et le ratio des sinistres ainsi que d'autres mesures de rendement qui tiennent compte ou non de l'ajustement du rendement fondé sur le marché ("ARM") apporté au passif au titre des sinistres. Ces mesures sont définies dans le glossaire de la société, qui est publié sur le site Internet d'Intact Corporation financière à l'adresse www.intactcf.com. Cliquez sur le menu "Relations investisseurs" puis sur "Glossaire" dans le panneau de navigation de gauche.

Énoncés prospectifs

Le présent rapport de gestion contient des énoncés prospectifs qui comportent certains risques et certaines incertitudes. Les résultats réels de la société pourraient différer de façon importante des résultats prévus par ces énoncés prospectifs en raison de certains facteurs, notamment ceux dont il est question ci-après ou dans la notice annuelle 2008 de la société. Prière de lire la mise en garde à la section 10.2 du présent document.

Certains totaux, totaux partiels et pourcentages peuvent ne pas concorder en raison des arrondissements. Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur Intact Corporation financière, y compris la notice annuelle, visitez le site Internet de SEDAR à l'adresse www.sedar.com. Une colonne indiquant la variation a été ajoutée pour faciliter la comparaison entre les résultats de la période actuelle et ceux de la période antérieure. L'abréviation de sans objet ("s.o.") est utilisée si les chiffres pour les périodes actuelle et antérieure ne sont pas comparables ou ne sont pas significatifs ou encore si le pourcentage de la variation est supérieur à 1 000 %.

Remarques :

    
    -  À moins d'indication contraire, toute référence aux primes directes
       souscrites dans le présent rapport de gestion ne tient pas compte des
       groupements d'assureurs.
    -  Les expressions "Intact", "la société", "IFC" et "nous" sont utilisées
       dans le présent document pour désigner Intact Corporation financière
       et ses filiales.
    

Section 1 - Intact Corporation financière

    
                           1.1 Aperçu de la société
    

IFC est le plus important fournisseur d'assurance automobile, habitation et entreprises au Canada. Elle assure près de quatre millions de particuliers et d'entreprises à travers le Canada et la part de marché qu'elle détient s'élève à environ 11 %. IFC est le plus important fournisseur d'assurance incendie, accidents et risques divers ("IARD") en Ontario, au Québec, en Alberta et en Nouvelle-Écosse. IFC offre ses produits d'assurance par l'intermédiaire de courtiers sous la bannière Intact Assurance et directement aux consommateurs par l'entremise de Grey Power et de belairdirect. En plus de ses activités de souscription de base, IFC gère également son propre portefeuille de trésorerie et d'actifs investis de 7,8 milliards $.

    
    Section 2 - Perspectives de l'industrie canadienne de l'assurance
    incendie, accidents et risques divers pour les 12 prochains mois

    -------------------------------------------------------------------------
                      Industrie de l'assurance         Position d'IFC
                             IARD
    -------------------------------------------------------------------------
    Environnement   - Les primes d'assurance      - Poursuivre son approche
     de la tarifi-    automobile des particul-      disciplinée de tarifi-
     cation et de     iers augmentent en raison     cation et maintenir des
     l'indemnisa-     de l'inflation des frais      marges techniques
     tion (pers-      médicaux en Ontario. Le       appropriées :
     pectives         gouvernement de l'Ontario      - IFC augmente ses taux
     pour les 12      a récemment annoncé des          d'assurance automobile
     prochains        propositions de modifi-          des particuliers en
     mois)            cations aux réformes             Ontario depuis septem-
                      d'assurance automobile en        bre 2007 pour tenir
                      Ontario (voir Faits              compte de l'inflation
                      récents).                        des frais médicaux.
                    - Les primes d'assurance des     - IFC hausse ses primes
                      biens des particuliers           d'assurance des biens
                      augmentent en raison de          des particuliers en
                      la hausse des sinistres          réaction à la hausse
                      liés aux dommages causés         des sinistres pour
                      par l'eau, qui sont maint-       dommages causés par
                      enant la principale cause        l'eau. Les hausses de
                      des réclamations en              primes en 2008 et pour
                      assurance habitation.            les neuf premiers mois
                    - En assurance des entre-          de 2009 se situent
                      prises, on a observé des         près du seuil de 10 %.
                      signes concrets de raffer-  - Le plan d'action en
                      missement de la tarifi-       assurance habitation est
                      cation au troisième           mis en oeuvre pour
                      trimestre, surtout en         s'adapter à la hausse des
                      Ontario. Bien que le marché   sinistres liés aux
                      en Ontario semble se          dommages causés par l'eau
                      raffermir plus rapidement,    en vue d'améliorer le
                      IFC s'attend à ce que des     ratio combiné de 10 % à
                      conditions semblables se      15 % au cours des 18
                      manifestent partout au        prochains mois par :
                      Canada à long terme.           - Des ajustements de
                    - Tous les secteurs d'activité     taux et une meilleure
                      montrent des signes de repli     segmentation
                      de la capacité.                - Une gestion plus
                                                       efficace des sinistres
                                                       subis
                                                     - La prévention des
                                                       sinistres et la
                                                       sensibilisation à ce
                                                       sujet
                                                     - La revue des produits
                                                  - L'approche disciplinée
                                                    d'IFC, le raffinement de
                                                    sa tarification et sa
                                                    capacité à croître
                                                    fontque la société est
                                                    positionnée pour tirer
                                                    parti des occasions
                                                    de croissance interne
                                                    alors que la tarification
                                                    commence à se raffermir
                                                    en assurance des
                                                    entreprises.
                                                  - IFC poursuit ses strat-
                                                    égies de croissance
                                                    interne et par acqui-
                                                    sition en utilisant une
                                                    approche prudente et
                                                    disciplinée.
    -------------------------------------------------------------------------
    Marchés des     - Pour l'ensemble de          - Une forte situation
     capitaux         l'industrie, la faiblesse     financière avec un
                      des marchés des capitaux      capital excédentaire de
                      au cours de la dernière       635,2 millions $ au-
                      année s'est soldée par        dessus du TCM de 170 %.
                      des pertes de placements,   - Un TCM de 219,2 %, en
                      des coûts d'emprunt plus      hausse de 8,1 points de
                      élevés et une réduction       pourcentage par rapport
                      des niveaux de capital        au deuxième trimestre de
                      excédentaire.                 2009.
                    - Les pressions exercées sur  - Un portefeuille de
                      le capital de l'industrie     placements et de tréso-
                      se poursuivront probablement  rerie de 7,8 milliards $
                      au cours de la prochaine      composé principalement de
                      année.                        titres canadiens avec une
                    - Des niveaux plus bas de       exposition minimale au
                      capital et la baisse de       marché américain et aucun
                      rendement des placements      placement avec effet de
                      pourraient entraîner des      levier.
                      hausses de primes dans      - Malgré le changement en
                      toute l'industrie.            faveur de la composition
                                                    plus prudente de notre
                                                    portefeuille d'actifs, le
                                                    rendement fondé sur le
                                                    marché de notre porte-
                                                    feuille de placements
                                                    demeure sain à 4,4 %.
    -------------------------------------------------------------------------
    

IFC a dégagé un ratio combiné de 97,4 % pour les six premiers mois de 2009, ce qui est meilleur que la moyenne de l'industrie de 100,6 % et la moyenne des dix plus importants assureurs IARD au Canada de 103,3 %.

Grâce à sa feuille de route opérationnelle supérieure, à son capital excédentaire considérable et à son faible ratio de dette par rapport au capital investi, IFC demeure positionnée pour accélérer sa croissance interne par l'augmentation de son bassin de clients et l'expansion des marges.

Section 3 - Aperçu du rendement consolidé

Faits saillants du troisième trimestre

    
    -  La croissance des primes directes souscrites s'est accélérée pour
       s'établir à 4,0 %. Tous les secteurs d'activité ont connu des hausses
       de taux en raison du raffermissement des conditions de l'industrie.

    -  Dans l'ensemble, le ratio combiné de 105,2 % reflète l'impact du
       nombre élevé de fortes intempéries qui ont touché principalement les
       polices d'assurance des biens.

    -  Nos secteurs d'assurance automobile ont dégagé de bons résultats
       techniques, avec un ratio combiné de 95,9 % en assurance automobile
       des particuliers et de 87,1 % en assurance automobile des entreprises.

    -  Une augmentation marquée des valeurs marchandes des actions
       privilégiées a entraîné une perte comptable hors caisse sur les
       dérivés incorporés de 30,4 millions $.

    -  Depuis le début de l'exercice, la valeur comptable par action est en
       hausse de 9,9 % en raison de la reprise des marchés des capitaux.

    -  IFC bénéficie d'une forte situation de capital excédentaire de
       635,2 millions $ et d'un TCM de 219,2 %.
    

Résultats financiers consolidés

Tableau 1 - Composition du bénéfice net

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes directes
     souscrites (à
     l'exclusion des
     groupements
     d'assureurs)    1 144,1   1 100,3      4,0 % 3 263,6  3 177,3      2,7 %
    Résultats
     techniques
     (à l'exclusion
     de l'ARM)
     (tableau 4)       (53,2)     61,9   (185,9)%    (2,1)   106,1   (102,0)%
    Ratio combiné
     (à l'exclusion
     de l'ARM)         105,2 %    94,0 %  11,2 pt   100,1 %   96,5 %   3,6 pt
    Revenus
     d'intérêts
     créditeurs et
     de dividendes,
     déduction faite
     des frais
     (tableau 7)        72,9      83,1    (12,3)%   215,4    250,5    (14,0)%
    Gains nets
     (pertes nettes)
     de placements
     (tableau 8)        11,7     (81,3)  (114,4)%  (159,2)  (135,8)    17,2 %
    Frais d'intérêt
     sur la dette
     impayée             1,1         -      s.o.      1,1        -      s.o.
    Bénéfice (perte)
     avant impôts sur
     les bénéfices     (16,0)     68,7   (123,3)%    14,4    231,7    (93,8)%
    (Recouvrement)
     charge d'impôts    (8,0)     11,4   (170,2)%   (15,6)    39,4   (139,6)%
    Taux d'imposition
     effectif          (50,0)%    16,7 %  66,7 pt   108,3 %   17,0 % (91,3)pt
    (Perte nette)
     bénéfice net       (8,0)     57,3   (114,0)%    30,0    192,3    (84,4)%
    Bénéfice net
     d'exploitation
     (tableau 13)       21,6     106,4    (79,7)%   183,5    285,8    (35,8)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte) bénéfice
     par action ("BPA")
     - de base et
     dilué (en
     dollars)          (0,07)     0,47   (114,9)%    0,25     1,57    (84,1)%
    Bénéfice net
     d'exploitation
     par action (en
     dollars)           0,18      0,88    (79,5)%    1,53     2,33    (34,3)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement des
     capitaux propres
     ("RCP") des 12
     derniers mois      (1,2)%     9,5 % (10,7)pt
    Rendement
     d'exploitation
     des capitaux
     propres des 12
     derniers mois(1)    8,4 %    12,5 %  (4,1)pt
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeur comptable
     par action (en
     dollars)          24,13     24,15     (0,1)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Le rendement d'exploitation des capitaux propres des 12 derniers mois
        correspond au bénéfice d'exploitation des 12 derniers mois divisé par
        la moyenne des capitaux propres (à l'exclusion du cumul des autres
        éléments du résultat étendu) pour la même période. La moyenne est
        calculée en divisant la somme du solde d'ouverture et du solde de
        clôture par deux.


             3.1 Explication des résultats financiers consolidés
    

Tableau 2 - Variations du bénéfice d'exploitation avant impôts (par

rapport au trimestre correspondant de 2008)

    
    (en millions de dollars,
     sauf indication contraire)                       T3 2009    Cumul 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation avant impôts, tel
     que déclaré en 2008                                142,9         370,3
      Variation des résultats techniques, à
       l'exclusion de l'ARM :
        Variation de l'évolution favorable des
         sinistres des années antérieures               (42,4)        (39,0)
        Variations des résultats techniques de
         l'année de survenance en cours                 (13,4)        (63,4)
        Augmentation des sinistres liés aux
         catastrophes                                   (60,9)        (13,1)
        Variation des résultats de la Facility
         Association                                      1,6           7,4
          Variation totale des résultats techniques,
           à l'exclusion de l'ARM                      (115,1)       (108,1)
        Variation des revenus d'intérêts créditeurs
         et de dividendes, déduction faite des frais    (10,2)        (35,1)
        Variation du siège social et de la
         distribution                                     5,7           0,8
      Bénéfice d'exploitation avant impôts, tel
       que déclaré en 2009                               23,3         227,9
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Le bénéfice d'exploitation avant impôts est une mesure non définie par
    les PCGR. Les sinistres liés aux catastrophes sont définis comme un
    événement unique lié à des conditions météorologiques dont le coût des
    sinistres engagé est d'au moions 5,0 millions $.

    Tableau 3 - Variations du bénéfice avant impôts sur les bénéfices (par
    rapport au trimestre correspondant de 2008)

    (en millions de dollars,
     sauf indication contraire)                       T3 2009    Cumul 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts sur les bénéfices, tel
     que déclaré en 2008                                 68,7         231,7
      Variation des gains nets et pertes nettes
       sur les actifs investis et autres gains, à
       l'exclusion des titres de créance détenus à
       des fins de transaction ("DFT") (tableau 8)       49,4         (51,8)
      Variation du bénéfice d'exploitation avant
       impôts (tableau 2)                              (119,6)       (142,4)
      Variation de l'effet du rendement fondé sur
       le marché (tableau 10)                           (14,5)        (23,1)
    (Perte) bénéfice avant impôts sur les bénéfices,
      tel que déclaré au T3 2009                        (16,0)         14,4
    (Recouvrement) économie d'impôts                      8,0          15,6
    (Perte nette déclarée) bénéfice net déclaré
     en 2009                                             (8,0)         30,0
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Troisième trimestre de 2009

Le rythme de croissance des primes directes souscrites a continué de progresser au troisième trimestre, atteignant 4,0 %, contre 2,8 % et 1,0 % au deuxième et premier trimestres respectivement. Les primes et les taux moyens ont augmenté dans tous les secteurs d'activité, et le nombre de risques assurés s'est également accru par rapport au troisième trimestre de 2008 dans tous les secteurs, sauf en assurance des biens des particuliers. L'élan du chiffre d'affaires reflète la stratégie de croissance interne d'IFC et l'amélioration des conditions de tarification de l'industrie tant en assurance des particuliers qu'en assurance des entreprises.

Le nombre élevé de tempêtes violentes au cours du troisième trimestre a entraîné des résultats techniques décevants, avec un ratio combiné global de 105,2 %. Les intempéries ont eu des répercussions importantes sur les résultats en assurance des biens des particuliers et, en conséquence, le ratio combiné s'est établi à 129,3 % dans ce secteur d'activité. En assurance automobile des particuliers, qui est notre secteur d'activité le plus important, de même qu'en assurance automobile des entreprises, les résultats techniques ont été sains en 2009, avec des ratios combinés de 95,9 % et de 87,1 % respectivement au troisième trimestre. En assurance biens et responsabilité des entreprises, les résultats ont subi les contrecoups d'un petit nombre d'incendies majeurs et des tempêtes ainsi que de l'évolution des sinistres des années antérieures moins élevée, ce qui s'est soldé par un ratio combiné de 109,0 % dans ce secteur d'activité. Voir l'explication détaillée à la section 5.2.

Les conditions météorologiques ont été anormales au troisième trimestre comme en témoigne le nombre important d'événements qui ont touché nos résultats, dont les plus importants étaient les tempêtes de grêle en Alberta et la pluie excessive et les tornades dans le centre du pays. Le coût total des sinistres attribuables aux intempéries a atteint approximativement 115 millions $, déduction faite de la réassurance, ce qui comprend les sinistres nets liés aux catastrophes de 81,3 millions $ qui ont presque quadruplé par rapport au trimestre correspondant de 2008. Environ les trois quarts des sinistres ont nui aux résultats en assurance des biens des particuliers. Si on exclut les sinistres liés à des catastrophes, les résultats sous-jacents en assurance des biens des particuliers se sont améliorés pour un deuxième trimestre consécutif, ce qui témoigne de signes soutenus de progrès à l'égard de notre plan d'action en assurance habitation. Les primes d'IFC en assurance des biens des particuliers ont augmenté de près du seuil de 10 % en 2008 et 2009. IFC s'attend à faire des ajustements de primes plus importants au quatrième trimestre.

Dans l'ensemble, l'environnement de l'industrie continue d'évoluer comme prévu avec des hausses de primes anticipées pour les douze prochains mois dans tous les secteurs d'activité en raison de trois principaux facteurs qui touchent l'industrie en général : 1) la détérioration marquée des marges techniques en 2008, 2) la baisse de rendement des placements et 3) des niveaux plus bas de capital excédendaire. Ces facteurs sont propices à de meilleures conditions de tarification au cours de la prochaine année, aux réductions de la capacité de l'industrie et à la poursuite de la consolidation du marché, ce qui profitera aux joueurs du marché comme IFC qui bénéficient d'une solidité financière et font preuve de discipline.

En assurance des particuliers, les taux augmentent, et en assurance des entreprises, les conditions du marché semblent se raffermir. En Ontario, les taux d'assurance automobile des particuliers ont progressé en moyenne de 6,3 % depuis le début de l'exercice. L'Ontario est le marché d'assurance automobile des particuliers le plus important au pays. Du côté de l'assurance des biens des particuliers, les primes devraient continuer d'afficher une croissance de près du seuil de 10 % en raison de l'augmentation marquée des sinistres liés aux dommages causés par l'eau au cours des dernières années. Ce type de sinistres est maintenant la cause principale de la hausse des réclamations en assurance habitation. En assurance des entreprises, les taux commencent à s'accroître dans certains secteurs d'activité, avec des signes de repli de la capacité, surtout en Ontario.

Les conditions du marché boursier canadien ont également continué de s'améliorer au troisième trimestre. La société a comptabilisé des gains réalisés sur les titres de capitaux propres de 21,3 millions $ et seulement des pertes de valeur modestes de 7,5 millions $. La valeur marchande de chaque catégorie d'actifs a augmenté par rapport au deuxième trimestre, notamment les actions privilégiées qui se sont appréciées de 8,8 % au troisième trimestre. En raison de la valeur accrue du portefeuille d'actions privilégiées pour un deuxième trimestre consécutif, la société a comptabilisé une perte comptable hors caisse de 30,4 millions $ sur les dérivés (option d'achat position courte) incorporés connexes aux actions privilégiées perpétuelles.

Les revenus d'intérêts créditeurs et de dividendes de 72,9 millions $ ont été sains au troisième trimestre avec un rendement fondé sur le marché de 4,4 %, qui est demeuré inchangé par rapport au deuxième trimestre, en baisse par rapport aux 4,9 % dégagés au troisième trimestre de 2008. La variation par rapport au même trimestre l'an dernier reflète les mesures de réduction du risque du portefeuille.

Dans l'ensemble, la société a enregistré un bénéfice d'exploitation de 21,6 millions $, contre 106,4 millions $ au troisième trimestre de 2008, en raison principalement de l'impact des tempêtes violentes sur les résultats techniques en assurance des biens. La société a comptabilisé une perte nette totale de 8,0 millions $ attribuable à la décevante performance technique, à la perte comptable hors caisse sur les dérivés incorporés dont il a été question précédemment et à l'impact négatif de 26,5 millions $ de l'effet du rendement fondé sur le marché décrit à la section 3.4.

La situation financière de la société est très forte avec un capital excédentaire de plus de 635,2 millions $ et un TCM de 219,2 % à la fin du troisième trimestre. La hausse marquée du capital excédentaire provient en grande partie de l'émission de billets à moyen terme de 250 millions $ conclue en août 2009, dont le produit a été réinvesti dans le portefeuille de placements de la société. De plus, les valeurs marchandes accrues attribuables au rebondissement du marché boursier canadien ont également contribué à l'augmentation du capital excédentaire. L'émission de billets à moyen terme est décrite à la section "Faits récents".

Cumul 2009

La croissance de 2,7 % des primes directes souscrites depuis le début de l'exercice reflète des primes moyennes plus élevées, la croissance du nombre d'unités ayant progressé au troisième trimestre en raison des conditions de la tarification qui ont continué de se raffermir. Comme nous l'avons mentionné dans la discussion des résultats du troisième trimestre, IFC hausse ses taux moyens dans tous ses secteurs d'activité.

Malgré les résultats techniques globaux sains dégagés aux premier et deuxième trimestres, la performance depuis le début de l'exercice a été décevante, avec une perte technique de 2,1 millions $ et un ratio combiné de 100,1 %, principalement en raison de la hausse des sinistres liés aux conditions météorologiques et de l'évolution favorable des sinistres des années antérieures moins élevée, dont il a été question précédemment.

La rentabilité technique en assurance automobile des particuliers a été solide avec un ratio combiné de 93,8 %, qui est demeuré relativement inchangé par rapport à la même période de 2008. En assurance automobile des entreprises, la performance technique a été robuste avec un ratio combiné de 83,1 %, ce qui représente une amélioration de 2,6 points de pourcentage par rapport aux neuf premiers mois de 2008, alors que les résultats pour l'exercice en cours et l'exercice antérieur ont augmenté. Du côté de l'assurance biens et responsabilité des entreprises, les résultats ont été moins élevés en raison d'une augmentation de sinistres importants attribuables essentiellement à des incendies et à l'évolution des sinistres des années antérieures moins élevée. Le secteur de l'assurance des biens des particuliers a été particulièrement touché par les sinistres liés à des catastrophes attribuables aux conditions météorologiques en 2009 avec un ratio combiné de 116,5 % pour les neuf premiers mois de l'année. Tant en assurance des biens des particuliers qu'en assurance biens et responsabilité des entreprises, la progression des hausses de taux continue de s'accélérer pour tenir compte de la hausse des sinistres.

Dans l'ensemble, le bénéfice net d'exploitation s'est chiffré à 183,5 millions $, en baisse par rapport aux neuf premiers mois de 2008, principalement en raison des résultats techniques moins élevés et de la baisse des revenus de dividendes et d'intérêts créditeurs. La baisse des revenus de dividendes et d'intérêts créditeurs s'explique par le changement en faveur de la composition plus prudente des actifs. Le rendement fondé sur le marché du portefeuille de placements demeure solide à 4,5 %, générant 215,4 millions $ en revenus d'intérêts créditeurs et de dividendes au cours des neuf premiers mois de 2009, comparativement à 250,5 millions $ pour la même période l'an dernier.

Malgré les résultats techniques solides aux deux premiers trimestres et les revenus de placements sains, le bénéfice net depuis le début de l'exercice a chuté à 30,0 millions $, comparativement à 192,3 millions $ pour les neuf premiers mois de 2008. La baisse reflète principalement les résultats techniques décevants attribuables aux conditions météorologiques au troisième trimestre, à l'effet négatif du rendement fondé sur le marché de 39,5 millions $ qui est expliqué à la section 3.4 (tableau 10) et à la mise en œuvre en février 2009 d'un programme de couverture visant les actions ordinaires de sociétés financières, qui a entraîné une perte non récurrente de 82,9 millions $ au premier trimestre. De plus, compte tenu de l'amélioration des valeurs marchandes des actions privilégiées au deuxième et au troisième trimestres, une perte comptable hors caisse totale de 72,3 millions $ pour les neuf premiers mois a été comptabilisée sur les dérivés incorporés (option d'achat position courte) connexes aux actions privilégiées perpétuelles, ce qui a contribué à la baisse du bénéfice net par rapport à la même période l'an dernier.

Rendement des capitaux propres et rendement d'exploitation des capitaux propres

Pour les douze mois terminés le 30 septembre 2009, le rendement d'exploitation des capitaux propres d'IFC (qui exclut les autres éléments du résultat étendu, ou AERE) s'est établi à 8,4 %, alors que le rendement des capitaux propres a été négatif. La différence entre le rendement des capitaux propres et le rendement d'exploitation des capitaux propres (qui exclut les AERE) reflète les pertes nettes de placements liées à la faiblesse générale des marchés des capitaux au cours de la deuxième moitié de 2008 et au début de 2009, la réduction stratégique des risques de notre portefeuille de placements et la mise en œuvre du programme de couverture d'IFC visant les actions ordinaires de sociétés financières au premier trimestre de 2009.

Valeur comptable

La valeur comptable par action s'est établie à 24,13 $ au troisième trimestre, en hausse de 9,9 % par rapport à 21,96 $ à la fin de 2008 et à 23,36 $ à la fin du deuxième trimestre, reflétant la reprise du marché des capitaux entamée en mars 2009.

Faits récents

Émission de billets à moyen terme en août 2009

Le 31 août 2009, IFC a conclu une émission de billets à moyen terme non garantis (les "billets") dont le capital s'élève à 250 millions $. Les billets émis portent intérêt à un taux fixe annuel de 5,41 % jusqu'à leur échéance le 3 septembre 2019. Les précisions de cette émission sont énoncées dans un supplément de fixation du prix qui est disponible sur la section du site Web de SEDAR réservée à IFC à www.sedar.com. IFC affectera le produit net de l'offre aux besoins généraux de l'entreprise et à des fins d'investissement.

Réformes de l'assurance automobile en Ontario proposées par le gouvernement de l'Ontario

En Ontario, l'assurance automobile des particuliers subite les contrecoups de l'inflation des frais médicaux, les taux pour l'ensemble de l'industrie ayant augmenté de 12 % depuis janvier 2008 pour tenter de récupérer les coûts. Pour résoudre cette question, le gouvernement de l'Ontario a publié le 2 novembre 2009 une liste des réformes de l'assurance automobile des particuliers visant à élargir les choix offerts aux consommateurs tout en créant un environnement plus propice à la stabilité des coûts. Bien qu'une plus grande transparence des modifications proposées soit nécessaire, les nouvelles réformes s'avèrent un pas dans la bonne direction pour maîtriser l'inflation et maintenir les primes d'assurance à un niveau abordable pour les consommateurs.

    
                          3.2  Résultats techniques
    

Tableau 4 - Primes nettes acquises, sinistres et frais généraux

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes nettes
     acquises        1 019,0   1 032,3    (1,3)% 3 018,9  3 020,2      0,0 %
    Sinistres nets :
      Sinistres pour
       l'exercice
       en cours (à
       l'exclusion
       de l'ARM)       722,9     717,7     0,7 %  2 119,4  2 052,4      3,3 %
      Catastrophes
       pour l'exercice
       en cours         81,3      20,4   298,5 %    100,4     87,3     15,0 %
      Évolution
       (favorable)
       des sinistres
       des années
       antérieures (à
       l'exclusion de
       l'ARM)          (14,0)    (56,4)  (75,2)%    (57,7)   (96,7)   (40,3)%
    Total des
     sinistres nets
     (à l'exclusion
     de l'ARM)         790,2     681,7    15,9 %  2 162,1  2 043,0      5,8 %
    Commissions,
     montant net       143,7     142,6     0,8 %    427,6    427,1      0,1 %
    Taxes sur primes,
     montant net        35,9      35,8     0,3 %    104,5    105,1     (0,6)%
    Frais généraux,
     montant net       102,4     110,3    (7,2)%    326,8    338,9     (3,6)%
    Total des frais
     techniques        282,0     288,7    (2,3)%    858,9    871,1     (1,4)%
    Total des
     résultats
     techniques (à
     l'exclusion de
     l'ARM)            (53,2)     61,9  (185,9)%     (2,1)   106,1   (102,0)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Tableau 5 - Ratios techniques (à l'exclusion de l'ARM)

    
                                                   Cumul    Cumul
                     T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratio des
     sinistres        77,5 %    66,0 %    11,5 pt  71,6 %   67,7 %     3,9 pt
    Ratio des frais   27,7 %    28,0 %    (0,3)pt  28,5 %   28,8 %    (0,3)pt
    Ratio combiné    105,2 %    94,0 %    11,2 pt 100,1 %   96,5 %     3,6 pt
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Tableau 6 - Taux annualisé de l'évolution favorable des sinistres des années antérieures

    
                                                           Cumul
                                                           au 30     Cumul au
    (Taux annualisé,                                   septembre  31 décembre
     à l'exclusion de l'ARM)          T3 2009  T3 2008      2009         2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Évolution (favorable) défavorable
     des sinistres des années
     antérieures exprimée en
     pourcentage des provisions
     initiales                         (1,5)%   (6,0)%    (2,0)%       (4,0)%
    -------------------------------------------------------------------------
    

Évolution favorable des sinistres des années antérieures

À l'exclusion de l'ARM, l'évolution favorable des sinistres des années antérieures s'est établie à 14,0 millions $ au troisième trimestre, ou 1,5 % des provisions initiales sur une base annualisée, comparativement à une évolution favorable des sinistres des années antérieures particulièrement forte au troisième trimestre de 2008. La baisse au troisième trimestre de l'évolution favorable des sinistres des années antérieures par rapport à la même période de 2008 s'explique par les hausses des frais médicaux liés aux sinistres en assurance automobile des particuliers en Ontario et par un ajustement de 5,1 millions $ pour les coûts plus élevés associés à la nouvelle taxe de vente harmonisée. Les primes d'IFC tiendront compte de ces facteurs.

Depuis le début de l'exercice, l'évolution favorable des sinistres des années antérieures s'est établie à 57,7 millions $, ou 2,0 % des provisions initiales sur une base annualisée. La diminution par rapport au troisième trimestre de 2008 est largement attribuable aux ajustements apportés aux provisions en assurance biens et responsabilité des entreprises au deuxième trimestre et aux frais médicaux liés aux sinistres en assurance automobile des particuliers en Ontario.

L'évolution des sinistres des années antérieures peut fluctuer d'un trimestre à l'autre et d'année en année et, par conséquent, devrait être évaluée sur des périodes plus longues. Le taux historique d'évolution favorable des sinistres des années antérieures exprimé en pourcentage des sinistres en début des périodes est d'environ 3 % à 4 % par année à long terme, mais il varie d'un exercice à l'autre et de trimestre en trimestre.

Groupements d'assureurs

Les groupements d'assureurs comprennent ce qu'il est convenu d'appeler le "marché résiduel" et les plans de répartition des risques ("PRR") en Alberta, en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Au troisième trimestre de 2009, l'effet net des groupements d'assureurs a eu une incidence négative de 13,6 millions $, à l'exclusion de l'ARM, sur les résultats techniques en assurance automobile des particuliers par rapport au troisième trimestre de 2008. Cet impact négatif découle de changements dans les réserves de la Facility Association ainsi que d'autres ajustements dans les groupements d'assureurs.

    
                 3.3 Revenus d'intérêts créditeurs et de dividendes,
                     déduction faite des frais
    

Tableau 7

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus
     d'intérêts
     créditeurs         44,4      47,0     (5,5)%   132,2    141,0     (6,2)%
    Revenus de
     dividendes         32,6      40,2    (18,9)%    94,9    121,9    (22,1)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus
     d'intérêts
     créditeurs et
     de dividendes,
     avant les frais    77,0      87,2    (11,7)%   227,1    262,9    (13,6)%
    Frais               (4,1)     (4,1)     s.o.    (11,7)   (12,4)    (5,6)%
    Revenus
     d'intérêts
     créditeurs et
     de dividendes,
     déduction faite
     des frais          72,9      83,1    (12,3)%   215,4    250,5    (14,0)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement fondé
     sur le marché     4,4 %     4,9 %   (0,5)pt    4,5 %    5,0 %    (0,5)pt
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

La baisse des revenus d'intérêts créditeurs et de dividendes (avant les frais) au troisième trimestre et depuis le début de l'exercice reflète les mesures stratégiques de réduction du risque du portefeuille de placements mises en place en 2008 et au début de 2009. Ces mesures comprennent, entre autres, la réduction du portefeuille d'actions ordinaires et l'accroissement de placements dans des obligations d'État et des bons du Trésor. Au troisième trimestre, la société a graduellement commencé à privilégier une composition de son portefeuille d'actifs axée sur le long terme en réinvestissant des liquidités dans des titres à revenu fixe à plus long terme et en accroissant modérément son portefeuille d'actions ordinaires.

Le rendement fondé sur le marché est une mesure non définie par les PCGR, qui représente le total des revenus d'intérêts créditeurs et de dividendes sur une base annualisée, avant impôts (avant les charges), divisé par la moyenne des justes valeurs des titres de capitaux propres et des titres à revenu fixe détenus dans le portefeuille au cours de la période. Au troisième trimestre, le rendement fondé sur le marché s'est établi à 4,4 %, ce qui demeure relativement inchangé par rapport au deuxième trimestre, mais il est en baisse par rapport à 4,9 % au trimestre correspondant de 2008. La baisse de rendement notée par rapport au troisième trimestre de 2008 reflète d'une part le changement dans la composition du portefeuille en faveur d'un plus grand nombre d'obligations d'État et de bons du Trésor et, d'autre part, une réduction importante des taux d'intérêt sans risque par rapport au même trimestre de 2008. Comme cette mesure n'est pas définie par les PCGR, elle pourrait ne pas être comparable à des mesures qu'utilisent d'autres sociétés.

    
                 3.4 Gains nets (pertes nettes) de placements
    

Tableau 8

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Titres de créance
      Gains (pertes)
       sur les titres
       disponibles à
       la vente
       ("DAV")           1,9      (4,8)     6,7      15,5     (1,6)    17,1
      Gains (pertes)
       sur les dérivés   2,0      (6,6)     8,6       4,0    (10,8)    14,8
      Pertes de
       valeur              -      (4,0)     4,0      (8,4)   (10,9)     2,5
      Gains (pertes)
       sur les titres
       de créance et
       les dérivés
       connexes          3,9     (15,4)    19,3      11,1    (23,3)    34,4
    -------------------------------------------------------------------------
    Titres de capitaux
     propres
      Gains (pertes),
       déduction faite
       des dérivés
       autonomes        21,3     (41,4)    62,7     (85,9)   (50,1)   (35,8)
      Pertes de valeur  (7,5)    (11,1)     3,6     (27,0)   (64,7)    37,7
      Gains (pertes)
       sur les dérivés
       incorporés      (30,4)      5,9    (36,3)    (72,3)    15,9    (88,2)
      Pertes sur les
       titres de
       capitaux propres
       et les dérivés
       connexes        (16,6)    (46,6)    30,0    (185,2)   (98,9)   (86,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des gains
     (pertes), à
     l'exclusion des
     titres de créance
     DFT               (12,7)    (62,0)    49,3    (174,1)  (122,2)   (51,9)
    Gains (pertes) sur
     les titres de
     créance DFT(1)     24,4     (19,3)    43,7      14,9    (13,6)    28,5
    Total des gains
     nets (pertes
     nettes), avant
     impôts sur les
     bénéfices          11,7     (81,3)    93,0    (159,2)  (135,8)   (23,4)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les gains (pertes) sur les titres de créance DFT sont compensés par
        un ARM du passif au titre des sinistres dans le but d'assurer un
        impact minimal sur le bénéfice net. Dans le présent rapport de
        gestion, l'écart entre l'ARM et les gains et les pertes sur les
        titres de créance DFT s'appelle "effet du rendement fondé sur le
        marché". Voir le tableau 10.
    

Troisième trimestre de 2009

Les conditions du marché boursier canadien ont continué de s'améliorer au cours du troisième trimestre, alors que la société a comptabilisé des gains réalisés sur les capitaux propres de 21,3 millions $ et seulement des pertes de valeur modestes de 7,5 millions $. La valeur marchande de toutes les catégories d'actif a progressé par rapport au trimestre précédent, notamment les actions privilégiées détenues par la société qui se sont appréciées de 8,8 % au troisième trimestre. Compte tenu de la valeur du portefeuille d'actions privilégiées qui a augmenté pour un deuxième trimestre consécutif, la société a enregistré une perte comptable hors caisse de 30,4 millions $ sur les dérivés (option d'achat position courte) incorporés connexes aux actions privilégiées perpétuelles.

La valeur marchande globale du portefeuille de placements et de trésorerie a augmenté à 7,8 milliards $ au troisième trimestre à la suite de la hausse des valeurs marchandes associée à l'amélioration du marché boursier et à l'injection de liquidités provenant du produit tiré de l'émission de billets à moyen terme de 250,0 millions $ en août 2009. En raison de la hausse des valeurs marchandes des actifs, la position de perte non réalisée s'est améliorée de 192,8 millions $ pour s'établir à 142,5 millions $, comme le démontre le tableau 11.

Comptabilisation des dérivés incorporés

La société possède des actions privilégiées perpétuelles avec options d'achat, ce qui donne à l'émetteur le droit de racheter les actions à un prix particulier. Selon les PCGR du Canada, ces options doivent être comptabilisées séparément des actions privilégiées, qui sont classées comme DAV. Les normes comptables exigent également que les fluctuations de la valeur des actions privilégiées soient comptabilisées dans les autres éléments du résultat étendu ("AERE") et que les fluctuations de la valeur du passif au titre de l'option soient comptabilisées dans l'état des résultats, ce qui crée une non-concordance. Comme la valeur des actions privilégiées a augmenté au cours du trimestre, la valeur du passif au titre de l'option connexe a également augmenté. Ce changement est comptabilisé dans l'état des résultats à titre de gains nets (pertes nettes) de placements (tableau 8).

Le International Accounting Standard Board ("IASB") a récemment émis une proposition visant à modifier le traitement comptable des dérivés incorporés qui entrent dans le champ d'application de la norme 39, Instruments financiers - comptabilisation et évaluation. La proposition contenue dans l'exposé-sondage exigerait de ne plus comptabiliser séparément les dérivés incorporés afin qu'ils soient comptabilisés selon la même façon que pour l'instrument financier sous-jacent (ou contrat hôte). Si la proposition est adoptée, elle entrera en vigueur pour la société en 2012 et elle éliminera la non-concordance comptable actuelle.

Cumul 2009

La perte sur les actifs investis pour les neuf premiers mois de 2009 reflète principalement les pertes réalisées associées à la mise en œuvre du programme de couverture visant les actions ordinaires de sociétés financières en février 2009 et les pertes hors caisse réalisées sur les dérivés incorporés associées à l'augmentation de la valeur marchande des actions privilégiées perpétuelles d'IFC au deuxième et au troisième trimestres. Le programme de couverture visant les actions ordinaires de sociétés financières a réduit l'exposition d'IFC au secteur financier, qui a été particulièrement volatil au cours de la dernière année; la société continue de dégager des revenus de ces mêmes placements.

Qualité du portefeuille de placements

Le portefeuille de placements est composé d'obligations d'État et de sociétés de grande qualité ainsi que de titres de capitaux propres canadiens de grandes sociétés cotées en Bourse qui versent des dividendes. Environ 98,0 % des obligations bénéficient de la cote A ou d'une cote plus élevée, et 80,5 % des actions privilégiées bénéficient de cotes supérieures de P1 ou P2. En outre, IFC ne fait pas de placements avec effet de levier et son exposition au marché américain est minime. Elle gère ses placements de façon prudente en vue de protéger son capital et de dégager des rendements supérieurs après impôts.

Composition du portefeuille

Le tableau suivant illustre la composition du portefeuille de placements de 7,8 milliards $.

Tableau 9 - Composition du portefeuille (PCGR)

    
                     30 septembre       30 juin       31 mars   31 décembre
                             2009          2009          2009          2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Billets à court
     terme, y compris
     la trésorerie et
     les équivalents
     de trésorerie            5,5 %        12,8 %        11,8 %        12,2 %
    Titres à revenu
     fixe                    53,9 %        49,5 %        53,5 %        53,6 %
    Actions
     privilégiées            20,6 %        20,9 %        19,1 %        18,5 %
    Actions ordinaires       16,0 %        12,6 %        11,2 %        12,1 %
    Prêts                     4,0 %         4,2 %         4,4 %         3,6 %
    Total des actifs
     investis, y compris
     la trésorerie et
     les équivalents de
     trésorerie             100,0 %       100,0 %       100,0 %       100,0 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

En 2008 et au début de 2009, la société a réduit son exposition à la volatilité des marchés boursiers en prenant diverses mesures de réduction des risques, comme la mise en place d'un programme de couverture visant les actions ordinaires de sociétés financières en février 2009. Au 30 septembre 2009, l'exposition d'IFC aux actions ordinaires, déduction faite des swaps sur rendement total, était de 9,0 % (n'est pas illustré dans le tableau).

Titres de créance détenus à des fins de transaction et ajustement fondé sur le rendement du marché

Tableau 10 - Effet du rendement fondé sur le marché

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence
     positive
     (négative) de
     l'ARM sur les
     résultats
     techniques        (50,9)      7,3    (58,2)    (54,4)    (2,7)   (51,7)
    Gains nets
     (pertes nettes)
     sur les titres
     de créance DFT     24,4     (19,3)    43,7      14,9    (13,6)    28,5
    Effet du rendement
     fondé sur
     le marché         (26,5)    (12,0)   (14,5)    (39,5)   (16,3)   (23,2)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Le passif au titre des sinistres est actualisé au rendement fondé sur le marché estimatif des actifs sur lesquels s'adosse ce passif. Les obligations DFT et certains titres DAV sont utilisés dans le calcul de l'ajustement du rendement fondé sur le marché (ARM) pour actualiser le passif au titre des sinistres. L'ARM apporté au passif au titre des sinistres est généralement compensé par des gains et des pertes sur les titres de créance DFT. Le but est de faire en sorte que ces deux éléments se compensent de manière à ce que l'incidence sur le bénéfice soit minimale. Dans le présent rapport de gestion, une non-concordance entre l'ARM et les gains et les pertes sur les titres de créance DFT est appelée "effet du rendement fondé sur le marché".

Depuis le début de l'exercice, l'effet du rendement fondé sur le marché a eu une incidence négative de 39,5 millions $ sur le bénéfice, attribuable principalement à la non-concordance causée par la réduction des risques de notre portefeuille d'obligations, où la proportion d'obligations de sociétés a été réduite. Par conséquent, le taux de rendement fondé sur le marché utilisé pour actualiser le passif au titre des sinistres a chuté et n'a pas été compensé par des gains sur les obligations DFT.

Le processus visant à établir une correspondance entre la durée pondérée en dollars du passif au titre des sinistres et les actifs classés comme DFT fonctionne bien dans des conditions normales; toutefois, les fluctuations du marché, les variations de la courbe de rendement, les activités de négociation et les changements dans la composition du portefeuille peuvent entraîner un effet positif ou négatif du rendement fondé sur le marché.

Gains nets et pertes nettes avant impôts non réalisés sur les titres disponibles à la vente

Tableau 11

    
                                                 Aux
    (en millions de   -------------------------------------------------------
     dollars, sauf           30       30       31       31        30      30
     indication       septembre     juin     mars décembre septembre    juin
     contraire)            2009     2009     2009     2008      2008    2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Titres de créance     44,0     18,5      37,3     30,4    (16,3)     3,2
    Actions ordinaires   (24,3)   (61,7)   (134,4)  (140,7)  (129,1)   (46,7)
    Actions
     privilégiées       (162,2)  (292,1)   (492,1)  (522,5)  (272,1)  (215,5)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de la
     situation de perte
     nette non réalisée
     avant impôts au 30
     septembre 2009     (142,5)  (335,3)   (589,2)  (632,8)  (417,5)  (259,0)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

À la suite du rebondissement des marchés boursiers au troisième trimestre, soit une augmentation de 9,8 % de l'indice composé S&P/TSX et de 4,5 % de l'indice des actions privilégiées S&P/TSX, la situation de perte non réalisée du portefeuille s'est améliorée de 192,8 millions $ au 30 septembre 2009 par rapport au 30 juin 2009.

Puisque IFC détient habituellement des actions privilégiées à long terme, les gains et les pertes non réalisés ne sont généralement pas réalisés. Les gains et les pertes du portefeuille d'actions ordinaires seront généralement réalisés sur une base continue dans des conditions normales des marchés des capitaux, reflétant ainsi la stratégie de gestion du portefeuille d'actions ordinaires à haut rendement en dividendes.

Pour déterminer la juste valeur des actifs investis, la société s'appuie principalement sur les cours du marché. Il n'y a pas d'actifs investis dans les catégories DAV ou DFT qui ne sont pas cotés sur un marché actif, sauf un nombre restreint de titres à revenu fixe que détient la société.

Constatation d'une perte non réalisée

Les actions ordinaires classées comme DAV font l'objet d'une perte de valeur lorsque leur valeur marchande baisse considérablement sous leur valeur comptable et lorsque la direction estime que leur valeur ne s'améliorera probablement pas à court ou à moyen terme, d'après les renseignements disponibles au moment de l'analyse. On considère que les titres de créance et les actions privilégiées ont subi une perte de valeur lorsqu'il y a des indications objectives que leur émetteur ne sera pas en mesure de respecter ses obligations contractuelles, soit pour le paiement des intérêts, soit pour le remboursement du principal en vertu des conditions de l'instrument.

La position de perte nette non réalisée de nos actions ordinaires DAV à la fin du mois de septembre 2009 se chiffrait à 24,3 millions $ et on peut en faire l'analyse suivante :

Tableau 12 - Classement chronologique des pertes non réalisées sur les actions ordinaires DAV

    
    (en millions de
     dollars, sauf             30            30            31            31
     indication         septembre          juin          mars      décembre
     contraire)              2009          2009          2009          2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Plus de 25 % en
     deçà de la valeur
     comptable pendant
     moins de 3 mois
     consécutifs              0,6           1,5          30,6          76,7
    Plus de 25 % en
     deçà de la valeur
     comptable pendant
     au moins 3 mois et
     moins de 6 mois
     consécutifs              0,0          10,4          60,6          21,1
    Plus de 25 % en
     deçà de la valeur
     comptable pendant
     au moins 6 mois
     consécutifs             18,6          45,8           5,7           1,8
    Autres pertes
     non réalisées,
     déduction faite
     des gains non
     réalisés                 5,1           4,0          37,5          41,1
    Total des pertes
     nettes non
     réalisées sur
     les actions
     ordinaires DAV          24,3          61,7         134,4         140,7
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Le tableau ci-dessus fournit des renseignements sur la qualité du portefeuille d'actions ordinaires DAV. Il ne vise aucunement à donner une indication quelconque de pertes de valeur futures.

Autres éléments du résultat étendu, déduction faite des impôts

L'amélioration de la situation de perte non réalisée sur les titres DAV et les cessions de titres DAV ont donné lieu à d'autres éléments du résultat étendu ("AERE") positifs de 137,9 millions $ au troisième trimestre. Depuis le début de l'exercice, la baisse de la situation de perte non réalisée reflète deux facteurs principaux, soit l'amélioration des conditions des marchés boursiers au deuxième et au troisième trimestres et la réalisation de pertes de 82,9 millions $ au premier trimestre liées à la mise en œuvre d'un programme de couverture visant les actions ordinaires de sociétés financières.

    
                       3.5 Bénéfice net d'exploitation
    

Tableau 13 - Composantes du bénéfice net d'exploitation

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultats
     techniques
     nets (à
     l'exclusion de
     l'ARM)            (53,2)     61,9   (185,9)%    (2,1)   106,1   (102,0)%
    Revenus
     d'intérêts
     créditeurs et
     de dividendes
     (tableau 7)        72,9      83,1    (12,3)%   215,4    250,5    (14,0)%
    Revenus (pertes)
     du siège social
     et de distribution
     (tableau 21)        3,6      (2,1)  (271,4)%    14,6     13,7      6,6 %
    Incidence fiscale   (1,7)    (36,5)   (95,3)%   (44,4)   (84,5)   (47,5)%
    Bénéfice net
     d'exploitation
     (à l'exclusion
     de l'ARM)          21,6     106,4    (79,7)%   183,5    285,8    (35,8)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Le bénéfice net d'exploitation a connu une baisse au troisième trimestre, en raison principalement de l'impact des tempêtes violentes sur les résultats techniques en assurance des biens.

Tableau 14 - Rapprochement au bénéfice net

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte nette)
     bénéfice net       (8,0)     57,3   (114,0)%    30,0    192,3    (84,4)%
    Ajouter les
     pertes avant
     les titres de
     créance DFT
     (tableau 8)        12,7      62,0    (49,3)    174,1    122,2     51,9
    Ajouter l'effet
     du rendement
     fondé sur le
     marché
     (tableau 10)       26,5      12,0     14,5      39,5     16,3     23,2
    Incidence fiscale   (9,6)    (24,9)    15,3     (60,1)   (45,0)   (15,1)
    Bénéfice net
     d'exploitation
     (à l'exclusion
     de l'ARM)          21,6     106,4    (79,7)%   183,5    285,8    (35,8)%
    Nombre moyen
     d'actions en
     circulation
     (en millions)     119,9     120,8     (0,9)    119,9    122,7     (2,8)
    Bénéfice net
     d'exploitation
     par action (en
     dollars)           0,18      0,88    (0,70)     1,53     2,33    (0,80)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Le bénéfice d'exploitation (déduction faite des impôts et avant impôts) et le bénéfice net d'exploitation par action sont des mesures non définies par les PCGR. Le bénéfice net d'exploitation correspond au bénéfice net, à l'exclusion de l'ARM et des gains nets sur les actifs investis et autres gains, après impôts. Le bénéfice d'exploitation, avant impôts, correspond au bénéfice net d'exploitation avant impôts. Le bénéfice net d'exploitation par action correspond au bénéfice net d'exploitation pour la période, divisé par le nombre moyen d'actions en circulation pendant cette même période. Ces mesures sont utilisées par la direction et par les analystes financiers pour évaluer la performance de la société; cependant, elles peuvent ne pas être comparables à de mesures semblables utilisées par d'autres sociétés.

    
                    3.6 Principaux résultats trimestriels
    

Tableau 15

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication           T3        T2       T1        T4       T3       T2
     contraire)         2009      2009     2009      2008     2008     2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Risques assurés
     (en milliers)   1 244,4   1 376,0    937,2   1 034,3  1 240,7  1 380,6
    Primes directes
     souscrites (à
     l'exclusion des
     groupements
     d'assureurs)    1 144,1   1 250,6    868,8     968,2  1 100,3  1 216,7
    Total des
     produits        1 116,4   1 064,6    936,5     956,0  1 045,8  1 065,4
    Primes nettes
     acquises        1 019,0   1 011,3    988,7   1 019,2  1 032,3    996,1
    Évolution
     (favorable)
     défavorable
     des sinistres
     des années
     antérieures(1)    (14,0)     (6,5)   (37,2)    (52,2)   (56,4)   (41,2)
    Résultats
     techniques
     nets(1)           (53,2)     43,2      7,9      11,0     61,9     43,4
    Ratio combiné
     (%)(1)            105,2 %    95,7 %   99,2 %    98,9 %   94,0 %   95,6 %
    Bénéfice net
     d'exploitation(1)  21,6      92,9     69,1      75,1    106,4    109,5
    (Perte nette)
     bénéfice net       (8,0)     74,2    (36,3)    (64,1)    57,3    112,0
    (PPA) BPA - de
     base et dilué
     (en dollars)      (0,07)     0,62    (0,30)    (0,53)    0,47     0,91
    Bénéfice net
     d'exploitation
     par action (en
     dollars)(1)        0,18      0,77     0,58      0,63     0,88     0,89
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    (en millions de
     dollars, sauf
     indication           T1        T4       T3
     contraire)         2008      2007     2007
    --------------------------------------------
    Risques assurés
     (en milliers)     945,8   1 056,7  1 273,1
    Primes directes
     souscrites (à
     l'exclusion des
     groupements
     d'assureurs)      860,3     961,3  1 091,2
    Total des
     produits        1 064,5   1 096,8  1 091,3
    Primes nettes
     acquises          991,8   1 004,7    994,0
    Évolution
     (favorable)
     défavorable
     des sinistres
     des années
     antérieures(1)      0,9     (62,4)   (24,0)
    Résultats
     techniques
     nets(1)             0,8      68,2     29,0
    Ratio combiné
     (%)(1)             99,9 %    93,2 %   97,1 %
    Bénéfice net
     d'exploitation(1)  70,2     116,4     95,5
    (Perte nette)
     bénéfice net       23,0      95,8     92,0
    (PPA) BPA - de
     base et dilué
     (en dollars)       0,19      0,77     0,74
    Bénéfice net
     d'exploitation
     par action (en
     dollars)(1)        0,56      0,93     0,77
    --------------------------------------------
    --------------------------------------------
    (1) A l'exclusion de l'ARM


                      3.7 Saisonnalité de nos activités
    

Les activités de l'assurance IARD sont de nature saisonnière. Alors que les produits tirés de la souscription d'assurance sont généralement stables d'un trimestre à l'autre, les résultats techniques sont habituellement plus élevés au deuxième et au troisième trimestres de chaque année, car les ratios combinés sont plus bas pendant ces périodes. Cette situation est reflétée dans l'indice saisonnier ci-après. L'indice saisonnier, qui est une mesure non définie par les PCGR, est le ratio combiné pour le trimestre divisé par le ratio combiné pour l'exercice, à l'exclusion de l'ARM.

Tableau 16 - Indice saisonnier

    
                                                                    Moyenne
                                                                        sur
                 2008     2007     2006     2005     2004     2003  six ans
    -------------------------------------------------------------------------
    T1           1,03     1,01     1,02     1,02     1,10     1,06     1,04
    T2           0,98     0,99     0,93     0,94     0,92     0,95     0,95
    T3           0,97     1,02     1,01     1,02     0,98     0,96     0,99
    T4           1,02     0,98     1,05     1,01     1,01     1,04     1,02
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Intact Corporation financière exerce ses activités dans deux segments : 1) le segment souscription et 2) le segment siège social et distribution. L'assurance IARD comprend deux secteurs d'assurance, soit l'assurance des particuliers et l'assurance des entreprises. Le segment siège social et distribution comprend les résultats du réseau de distribution affilié de la société et d'autres activités de la société.

Section 4 - Assurance des particuliers

    
                           4.1 Résultats financiers
    

Tableau 17

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes directes
     souscrites (à
     l'exclusion
     des groupements
     d'assureurs)
      Automobile       589,8     564,4     4,5 %  1 652,0  1 604,5      3,0 %
      Biens            281,5     270,7     4,0 %    754,6    726,3      3,9 %
      Total            871,3     835,1     4,3 %  2 406,6  2 330,8      3,3 %
    Risques assurés
     (en milliers)
      Automobile       663,5     659,0     0,7 %  1 919,6  1 920,6     (0,1)%
      Biens            461,8     464,6    (0,6)%  1 257,7  1 268,8     (0,9)%
      Total          1 125,3   1 123,6     0,2 %  3 177,3  3 189,4     (0,4)%
    Primes nettes
     acquises
      Automobile       517,3     531,2    (2,6)%  1 535,5  1 546,9     (0,7)%
      Biens            231,1     226,8     1,9 %    686,1    663,3      3,4 %
      Total            748,4     758,0    (1,3)%  2 221,6  2 210,2      0,5 %
    Résultats
     techniques
     nets (à
     l'exclusion
     de l'ARM)
      Automobile        21,4      49,0   (56,3)%     94,6     99,6     (5,0)%
      Biens            (67,7)    (27,6)  145,3 %   (112,9)   (88,8)    27,1 %
    Total (à
     l'exclusion de
     l'ARM)            (46,3)     21,4  (316,4)%    (18,3)    10,8   (269,5)%
      Ajustement
       fondé sur le
       rendement du
       marché          (32,8)      4,6   (37,4)     (35,1)    (1,7)   (33,4)
      Résultats
       techniques nets
       (y compris
       l'ARM)          (79,1)     26,0  (105,1)     (53,4)     9,1    (62,5)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Tableau 18 - Ratios techniques

    
                                                   Cumul    Cumul
                     T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Assurance
     automobile des
     particuliers
      Ratio des
       sinistres (à
       l'exclusion
       de l'ARM)        74,6 %    66,8 %  7,8 pt     70,5 %   68,8 %   1,7 pt
      Ratio des
       frais            21,3 %    24,0 % (2,7)pt     23,3 %   24,8 %  (1,5)pt
      Ratio combiné
       (à l'exclusion
       de l'ARM)        95,9 %    90,8 %  5,1 pt     93,8 %   93,6 %   0,2 pt
    Assurance des
     biens des
     particuliers
      Ratio des
       sinistres (à
       l'exclusion de
       l'ARM)           95,4 %    79,8 % 15,6 pt     82,8 %   80,0 %   2,8 pt
      Ratio des frais   33,9 %    32,4 %  1,5 pt     33,7 %   33,4 %   0,3 pt
      Ratio combiné (à
       l'exclusion de
       l'ARM)          129,3 %   112,2 % 17,1 pt    116,5 %  113,4 %   3,1 pt
    Assurance des
     particuliers
     - total
      Ratio des
       sinistres (à
       l'exclusion de
       l'ARM)           81,0 %    70,7 % 10,3 pt     74,3 %   72,1 %   2,2 pt
      Ratio des frais   25,2 %    26,5 % (1,3)pt     26,6 %   27,4 %  (0,8)pt
      Ratio combiné (à
       l'exclusion de
       l'ARM)          106,2 %    97,2 %  9,0 pt    100,8 %   99,5 %   1,3 pt
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                   4.2 Explication des résultats financiers
    

Troisième trimestre de 2009

En assurance automobile des particuliers, le taux de croissance des primes directes souscrites a été solide à 4,5 %, ce qui reflète des primes moyennes plus élevées et une augmentation des unités, alors que la tarification dans ce secteur a continué à se raffermir, particulièrement en Ontario. Les résultats techniques en assurance automobile des particuliers ont été bons, avec un ratio combiné de 95,9 %, en dépit de la hausse du nombre de sinistres découlant de catastrophes liées à des tempêtes au troisième trimestre. L'évolution favorable des sinistres des années antérieures a diminué par rapport à la même période l'an dernier, principalement en raison de l'inflation des frais médicaux en Ontario. La société a devancé le marché dans la mise en place de hausses de taux d'assurance automobile des particuliers au cours des deux dernières années pour tenir compte de l'augmentation des coûts liés aux indemnités d'accident et aux règlements pour blessures corporelles dans la province.

Du côté de l'assurance des biens des particuliers, le taux de croissance des primes directes souscrites a augmenté de 4,0 %, ce qui s'explique par les hausses de primes en vertu du plan d'action en assurance habitation d'IFC. Dans l'ensemble, les résultats techniques de ce secteur d'activité ont été décevants en raison du grand nombre de tempêtes particulièrement violentes, ce qui a donné lieu à un ratio combiné de 129,3 %. Si on exclut les sinistres liés à des catastrophes, la performance sous-jacente en assurance des biens des particuliers s'est améliorée pour un deuxième trimestre consécutif par rapport aux mêmes périodes l'an dernier. Cette amélioration témoigne des progrès continus qui ont été accomplis au chapitre du plan d'action en assurance habitation.

Plan d'action en assurance habitation

L'industrie de l'assurance IARD au Canada a connu des résultats décevants en assurance habitation au cours des dernières années en raison de l'augmentation du nombre de sinistres liés aux dommages causés par l'eau, des changements des régimes climatiques et de la hausse des coûts de reconstruction. IFC s'est penchée sur ces questions en élaborant un plan d'action rigoureux visant à améliorer le ratio combiné de 10 % à 15 %. Ce plan d'action est expliqué en détail dans son rapport de gestion du premier trimestre. Les principales initiatives énoncées dans ce plan comprennent l'ajustement des taux et de la segmentation de la tarification, la révision des montants d'assurance, la revue du processus d'indemnisation, la revue de la conception des produits ainsi que la promotion de mesures incitatives à la prévention des sinistres et la sensibilisation à ce sujet.

Cumul 2009

La stratégie de croissance interne de la société en assurance des particuliers a continué de prendre de l'ampleur en 2009, avec un taux de croissance des primes directes souscrites de 3,3 % depuis le début de l'exercice, alors que les conditions de l'industrie tendent à s'améliorer. Vu l'augmentation des taux et le repli de la capacité dans l'ensemble de l'industrie, la société est en mesure de croître plus rapidement et d'élargir ses marges techniques. Du côté de l'assurance des biens des particuliers, IFC s'adapte rapidement aux changements dans la sinistralité au moyen de son plan d'action en assurance habitation décrit ci-dessus.

Depuis le début de l'exercice, les résultats techniques en assurance automobile des particuliers sont demeurés stables par rapport au même trimestre l'an dernier, avec un ratio combiné de 93,8 %. Les primes directes souscrites ont augmenté de 3,0 %, ce qui reflète les primes plus élevées, tandis que les risques assurés sont demeurés stables. Les primes d'assurance automobile des particuliers continuent d'augmenter dans l'ensemble de l'industrie pour tenir compte des pressions sur les frais médicaux en Ontario. Les hausses de taux cumulatives dans l'industrie en Ontario, soit le marché le plus important au pays, se sont établies à 6,3 % en moyenne depuis le début de 2009.

En ce qui a trait à l'assurance des biens des particuliers, les résultats techniques ont reculé depuis le début de l'année, avec un ratio combiné de 116,5 % pour les neuf premiers mois de l'année, en raison principalement du nombre inhabituel d'intempéries survenues au cours du trimestre, dont les tempêtes de pluies excessives, de grêle et de vent. Les sinistres nets liés aux catastrophes en 2009 ont totalisé plus de 81,2 millions $ en assurance des biens des particuliers à la fin septembre comparativement à 57,2 millions $ pour la même période l'an dernier.

Section 5 - Assurance des entreprises

    
                           5.1 Résultats financiers
    

Tableau 19

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Primes directes
     souscrites (à
     l'exclusion des
     groupements
     d'assureurs)
      Automobile        73,6      72,8      1,1 %   241,4    240,6      0,3 %
       Biens et
        responsabilité 199,2     192,4      3,5 %   615,6    605,8      1,6 %
       Total           272,8     265,2      2,9 %   857,0    846,4      1,3 %
    Risques assurés
     (en milliers)
      Automobile        61,2      60,5      1,2 %   202,9    200,8      1,0 %
      Biens et
       responsabilité   57,9      56,7      2,1 %   177,4    177,0      0,2 %
      Total            119,1     117,2      1,6 %   380,3    377,8      0,7 %
    Primes nettes
     acquises
      Automobile        79,5      80,8     (1,6)%   234,8    238,8     (1,7)%
      Biens et
       responsabilité  191,1     193,5     (1,2)%   562,5    571,1     (1,5)%
      Total            270,6     274,3     (1,3)%   797,3    809,9     (1,6)%
    Résultats tech-
     niques nets (à
     l'exclusion de
     l'ARM)
      Automobile        10,2      17,9    (43,0)%    39,8     34,1      16,7%
      Biens et
       responsabilité  (17,2)     22,5   (176,4)%   (23,5)    61,1   (138,5)%
    Total (à
     l'exclusion de
     l'ARM)             (7,0)     40,4   (117,3)%    16,3     95,2    (82,9)%
      Ajustement du
       rendement fondé
       sur le marché   (18,1)      2,7    (20,8)    (19,3)    (1,0)   (18,3)
      Résultats tech-
       niques nets (y
       compris l'ARM)  (25,1)     43,1    (68,2)     (3,1)    94,2    (97,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Tableau 20 - Ratios techniques

    
                                                   Cumul    Cumul
                     T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Assurance
     automobile des
     entreprises
      Ratio des
       sinistres (à
       l'exclusion
       de l'ARM)        58,7 %    51,4 %    7,3 pt   55,0 %   58,6 %  (3,6)pt
      Ratio des frais   28,4 %    26,5 %    1,9 pt   28,1 %   27,1 %   1,0 pt
      Ratio combiné
       (à l'exclusion
       de l'ARM)        87,1 %    77,9 %    9,2 pt   83,1 %   85,7 %  (2,6)pt
    Assurance biens
     et responsabilité
     des entreprises
      Ratio des
       sinistres (à
       l'exclusion
       de l'ARM)        72,0 %    54,0 %   18,0 pt   68,1 %   54,1 %  14,0 pt
      Ratio des frais   37,0 %    34,4 %    2,6 pt   36,1 %   35,2 %   0,9 pt
      Ratio combiné
       (à l'exclusion
       de l'ARM)       109,0 %    88,4 %   20,6 pt  104,2 %   89,3 %  14,9 pt
    Assurance des
     entreprises
     - total
      Ratio des
       sinistres (à
       l'exclusion
       de l'ARM)        68,1 %    53,3 %   14,8 pt   64,2 %   55,4 %   8,8 pt
      Ratio des frais   34,5 %    32,0 %    2,5 pt   33,8 %   32,9 %   0,9 pt
      Ratio combiné (à
       l'exclusion
       de l'ARM)       102,6 %    85,3 %   17,3 pt   98,0 %   88,3 %   9,7 pt
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                   5.2 Explication des résultats financiers
    

Troisième trimestre de 2009

En assurance des entreprises, la croissance des primes directes souscrites de 3,5 % en assurance biens et responsabilité des entreprises et de 1,1 % en assurance automobile des entreprises a été soutenue par l'accroissement positif des taux et l'augmentation du nombre d'unités dans les deux secteurs. La croissance durant le trimestre témoigne davantage du raffermissement des conditions du marché, notamment en Ontario. La hausse des ratios des sinistres de l'industrie depuis 2007, la diminution des revenus de placements ainsi que la baisse des niveaux de capital excédentaire constituent des facteurs qui devraient entraîner un raffermissement de l'environnement de tarification en assurance des entreprises au cours des 12 prochains mois.

Les résultats techniques solides en assurance automobile des entreprises ont été compensés par une baisse des résultats techniques en assurance biens et responsabilité des entreprises. Le ratio combiné en assurance automobile des entreprises est demeuré solide à 87,1 %, mais était plus élevé que celui obtenu un an auparavant, ce qui reflète l'amélioration des résultats de l'année en cours qui a été compensée par la diminution de l'évolution favorable des sinistres des années antérieures. Du côté de l'assurance biens et responsabilité des entreprises, les résultats techniques ont fléchi en raison de la gravité accrue des sinistres, attribuable surtout à un petit nombre d'incendies majeurs et à des tempêtes ainsi qu'à l'évolution défavorable des sinistres des années antérieures par rapport à l'évolution favorable solide obtenue au même trimestre l'an dernier. Dans l'ensemble, le ratio combiné en assurance biens et responsabilité s'est établi à 109,0 %. Les sinistres nets liés à des catastrophes ont augmenté au troisième trimestre et ont représenté 5,7 % des primes nettes acquises contre 3,0 % au troisième trimestre de 2008.

En assurance des entreprises, la stratégie de croissance de la société repose sur une approche disciplinée en matière de tarification et de sélection de risques. Le secteur de l'assurance des entreprises a affiché une croissance modérée au cours des dernières années, imputable principalement aux conditions de tarification très concurrentielles dans l'ensemble de l'industrie. Cependant, il y a eu des signes d'un début de raffermissement de la tarification en assurance des entreprises en 2009, ce qui permet à IFC d'accélérer sa croissance dans les segments de marché ciblés tout en élargissant les marges techniques.

Cumul 2009

Dans l'ensemble, les primes directes souscrites en assurance des entreprises ont crû de 1,3 % depuis le début de 2009, avec une augmentation de 0,7 % du nombre de risques assurés. Cette croissance modeste réalisée au cours des neuf premiers mois de 2009 reflète la stratégie d'approche disciplinée de la société en matière de tarification et une tarification plus concurrentielle dans l'ensemble de l'industrie aux trimestres précédents. Au troisième trimestre, la croissance d'IFC s'est accélérée à mesure que les signes de raffermissement des conditions du marché ont continué à se matérialiser.

Depuis le début de 2009, la performance technique en assurance automobile des entreprises est demeurée robuste, avec un ratio combiné de 83,1 % pour les neuf premiers mois de l'exercice compte tenu de l'amélioration des résultats de la période actuelle et ceux de la période antérieure. En assurance biens et responsabilité des entreprises, les résultats techniques se sont repliés, avec un ratio combiné de 104,2 %, en raison de l'augmentation de sinistres importants liés à des incendies, et de l'évolution défavorable des sinistres des années antérieures.

Section 6 - Siège social et distribution

    
                           6.1 Résultats financiers
    

Notre segment siège social et distribution comprend les activités non liées à la souscription du réseau de distribution affilié de la société (Canada Brokerlink, Grey Power et Equisure) et d'autres activités.

Tableau 21 - Revenus du segment siège social et distribution

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Revenus de
     distribution       24,6      23,6      4,2 %    74,4     71,9      3,5 %
    Charges de
     distribution       20,0      20,2     (1,0)%    58,5     59,5     (1,7)%
      Bénéfice de
       distribution      4,6       3,4     35,3 %    15,9     12,4     28,2 %
    Revenus (pertes)
     du siège social,
     montant net        (1,0)     (5,5)   (81,8)%    (1,3)     1,3   (200,0)%
    Revenus (pertes)
     du segment siège
     social et dist-
     ribution avant
     impôts sur les
     bénéfices           3,6      (2,1)  (271,4)%    14,6     13,7      6,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                   6.2 Explication des résultats financiers
    

L'augmentation des revenus du segment siège social et distribution s'explique principalement par le moment de la comptabilisation de certaines charges au segment siège social, toutes étant négligeables.

Section 7 - Situation financière

    
                       7.1     Faits saillants du bilan
    

Le tableau suivant présente les éléments importants du bilan au 31 décembre 2008 et au 30 septembre 2009.

Tableau 22

    
                                                             Aux
                                               ------------------------------
    (en millions de dollars,                     30 septembre   31 décembre
     sauf indication contraire)                          2009          2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Trésorerie et équivalents de trésorerie             258,0         510,4
    Actifs investis :
      Titres de créance                               4 397,8       3 832,5
      Titres de capitaux propres                      2 870,9       2 019,5
      Prêts                                             313,2         242,3
      Total des actifs investis                       7 581,9       6 094,3
    Primes à recevoir                                 1 664,5       1 469,4
    Frais d'acquisition reportés                        401,8         382,4
    Actifs de réassurance                               273,6         224,2
    Actifs incorporels et écart d'acquisition           315,8         297,2
    Autres actifs                                       672,6         795,5

    Total de l'actif                                 11 168,2       9 773,4
    -------------------------------------------------------------------------
    Passif au titre des sinistres                     4 367,6       4 064,9
    Primes non acquises                               2 517,2       2 366,8
    Dette impayée                                       249,9
    Autres passifs                                    1 140,5         709,1

    Total du passif                                   8 275,2       7 140,8
    -------------------------------------------------------------------------
    Capital social et surplus d'apport                1 144,8       1 149,8
    Bénéfices non répartis                            1 843,9       1 928,9
    Cumul des autres éléments du résultat étendu        (95,7)       (446,1)

    Total des capitaux propres                        2 893,0       2 632,6
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeur comptable par action (en dollars)            24,13         21,96
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

La somme des actifs investis et de la trésorerie et équivalents de trésorerie a augmenté de 1,2 milliard $ depuis le 31 décembre 2008, principalement en raison de la reprise des marchés des capitaux au cours des deuxième et troisième trimestres et de l'émission en août 2009 de billets à moyen terme de 250,0 millions $ (voir la section 7.4).

Les primes à recevoir, les frais d'acquisition reportés et les primes non acquises ont augmenté en raison des primes directes souscrites plus élevées au troisième trimestre de 2009 comparativement au quatrième trimestre de 2008, ce qui reflète la saisonnalité des activités. Voir la section 3.7.

Les actifs de réassurance ont augmenté en raison de la réassurance sur les catastrophes survenues au cours du troisième trimestre.

Les autres actifs ont diminué, principalement en raison des remboursements d'impôt reçus au cours des neuf premiers mois de l'année.

Le passif au titre des sinistres a augmenté au cours des neuf premiers mois de 2009 en raison de l'augmentation du nombre de catastrophes et de fortes intempéries.

Dette impayée : Voir la section 7.4

Les autres passifs ont augmenté en raison de nouvelles positions courtes et de passifs dérivés qui sont associés à nos stratégies de couverture.

    
             7.2 Évolution des sinistres des années antérieures
    

Le tableau suivant présente l'évolution du passif au titre des sinistres pour les dix dernières années de survenance et l'évolution subséquente pendant les périodes. Les estimations des provisions initiales sont évaluées trimestriellement pour déterminer si elles sont excédentaires ou insuffisantes. Cette évaluation est fondée sur les règlements réels complets ou partiels des sinistres, ainsi que sur les estimations courantes du passif au titre des sinistres pour sinistres non encore réglés ou non encore déclarés.

Tableau 23

    
                                      Année de survenance
    (en millions de  --------------------------------------------------------
     dollars, sauf
     indication
     contraire)      Total      2008      2007      2006      2005     2004
    -------------------------------------------------------------------------
    Provision
     initiale                1 376,4   1 282,2   1 178,0   1 118,8   1 117,7
    Évolution
     (favorable)
     défavorable
     au T3 2009
      Y compris
       l'ARM          25,1      12,3       9,4       2,3       2,1      1,9
      À l'exclusion
       de  l'ARM     (14,0)      0,8       0,4      (4,0)     (1,7)    (1,3)
    Évolution
     (favorable)
     défavorable
     pour le cumul
     2009
      Y compris
       l'ARM         (15,4)     13,4       4,3      (1,5)     (7,4)    (10,5)
      À l'exclusion
       de l'ARM      (57,7)      1,0      (5,4)     (8,2)    (11,6)    (14,0)
    Évolution
     accumulée
      À l'exclusion
       de l'ARM                  1,1      (5,2)    (49,7)   (134,5)   (263,4)
      En % de la
       provision
       initiale                  0,1 %    (0,4)%    (4,2)%   (12,0)%  (23,6)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                       Année de survenance
    (en millions de  ------------------------------------------------
    dollars, sauf                                              1999
    indication                                                   et
    contraire)        2003       2002      2001      2000     avant
    -----------------------------------------------------------------
    Provision
     initiale        973,2      838,6     729,0     655,5   1 512,9
    Évolution
     (favorable)
     défavorable
     au T3 2009
      Y compris
       l'ARM           1,1      (2,2)     (1,0)      0,1      (0,9)
      À l'exclusion
       de  l'ARM      (0,6)     (3,4)     (1,6)     (0,4)     (2,2)
    Évolution
     (favorable)
     défavorable
     pour le cumul
     2009
      Y compris
       l'ARM          (2,9)    (10,5)     (1,0)     (1,5)      2,2
      À l'exclusion
       de l'ARM       (4,7)    (11,8)     (1,7)     (2,1)      0,8
    Évolution
     accumulée
      À l'exclusion
       de l'ARM     (206,9)    (40,5)     30,3      29,1      (8,5)
      En % de la
       provision
       initiale      (21,3)%    (4,8)%     4,2 %     4,4 %    (0,6)%
    -----------------------------------------------------------------
    -----------------------------------------------------------------
    

Le taux annualisé de l'évolution des sinistres des années antérieures pour l'année de survenance 2008 a été légèrement défavorable, ce qui s'explique principalement par les pressions exercées par les frais médicaux en assurance automobile des particuliers en Ontario et par les ajustements apportés aux provisions en assurance biens et responsabilité des entreprises.

L'évolution des sinistres des années antérieures varie d'un trimestre à l'autre et d'un exercice à l'autre. Le taux historique à long terme de l'évolution favorable des sinistres des années antérieures est de 3 % à 4 % par année en moyenne.

    
                             7.3 Capitaux propres
    

Au 31 octobre 2009, le capital social se composait de 119 906 567 actions ordinaires.

Le 19 février 2009, ING Groep a complété la cession de son entière participation de 70 % dans ING Canada au moyen de la vente de 36 183 480 actions ordinaires d'ING Canada à un certain nombre d'investisseurs institutionnels, dans le cadre d'un placement privé, d'une part, et de la vente de 47 757 920 actions ordinaires aux termes d'une offre publique "ferme" sur le marché secondaire, d'autre part. L'action spéciale détenue par ING Groep a immédiatement été convertie en une action ordinaire, laquelle a également été vendue dans le cadre du placement secondaire.

Dans le cadre du régime incitatif à long terme ("RILT") de la société, certains employés ont reçu des unités liées au rendement comme composante de leur rémunération. À la fin du cycle de rendement, les unités liées au rendement seront converties en un certain nombre d'actions ordinaires incessibles qui seront achetées sur le marché. Le nombre de ces actions est basé sur la moyenne sur trois ans du rendement des capitaux propres de la société par rapport à celle de l'industrie canadienne de l'assurance IARD. En mai 2009, la société a octroyé 53 495 actions ordinaires incessibles en vertu du RILT pour le cycle de rendement de trois ans 2006-2008. Pour les cycles actuellement en cours, l'estimation totale d'unités accumulées par les employés est de 266 863 au 30 septembre 2009.

Le cumul des autres éléments du résultat étendu ("cumul des AERE") est une composante des capitaux propres. Il représente les gains ou les pertes non réalisés sur les actifs DAV, déduction faite des impôts sur les bénéfices, comme le démontre le tableau ci-dessous.

Tableau 24

    
                                                       30 septembre 2009
                                               ------------------------------
    (en millions de dollars,                       Avant               Après
     sauf indication contraire)                   impôts    Impôts    impôts
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde du cumul des AERE au 1er janvier 2009   (632,8)    186,7    (446,1)
    Augmentation des justes valeurs au cours de
     la période                                    389,4    (113,0)    276,4
    Pertes réalisées reclassées dans les
     résultats au cours de la période              101,0     (27,0)     74,0
    Cumul des AERE au 30 septembre 2009           (142,4)     46,7     (95,7)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Le 1er janvier 2009, les pertes non réalisées sur les actifs DAV s'élevaient à 632,8 millions $. Au cours de la période, la société a vendu des actifs DAV, ce qui a généré des pertes nettes réalisées avant impôts de 101,0 millions $. Ces pertes ont été transférées aux pertes nettes de placements dans l'état des résultats. La juste valeur des actifs DAV a augmenté au cours de la période en raison de la reprise des marchés des capitaux, ce qui a contribué 389,4 millions $ avant impôts au cumul des AERE.

    
            7.4 Situation de trésorerie et sources de financement
    

Tableau 25 - Flux de trésorerie et liquidités

    
    (en millions de
     dollars, sauf
     indication                                    Cumul    Cumul
     contraire)      T3 2009   T3 2008  Variation   2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Principales
     entrées
     (sorties)
    Activités
     d'exploitation :
      Flux de
       trésorerie
       provenant
       des activités
       d'exploit-
       ation         215,7     191,0      12,9 %   460,7     389,2      18,4%
    Activités
     d'investissement :
      Achats d'actifs
       investis, dé-
       duction faite
       des ventes   (256,6)    (42,0)    511,0 %  (772,1)      2,2       s.o.
    Activités de
     financement :
      Dividendes
       versés        (38,3)    (37,3)      2,7 %  (115,1)   (113,8)      1,1%
      Produit net de
       l'émission de
       la dette
       impayée       248,8                 s.o.    248,8                 s.o.
      Rachat
       d'actions
       ordinaires
       à des fins
       d'annulation      -     (77,3)   (100,0)%       -    (176,0)  (100,0)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Évolution de la
     trésorerie et
     équivalents de
     trésorerie au
     cours de la
     période         258,0      68,7     275,5 %   258,0      68,7    275,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

Les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, ainsi que le produit de l'émission de la dette impayée, ont été utilisés principalement pour l'achat d'actifs investis et le versement de dividendes.

Gestion du capital et des flux de trésorerie

La société a mis en place un programme de gestion prudente du capital pour s'assurer que son capital est déployé efficacement. Elle pourrait utiliser son capital excédentaire pour tirer parti des occasions de croissance, pour financer le rachat d'actions à l'avenir ou pour augmenter le montant des dividendes.

Selon un TCM de 170 %, le capital excédentaire total de la société a augmenté et atteint 635,2 millions $ à la fin du troisième trimestre. Cette augmentation reflète l'émission de billets à moyen terme, dont le capital s'élevait à 250,0 millions $, ainsi que les valeurs marchandes plus élevées des placements. Le TCM de la société au 30 septembre 2009 était très solide à 219,2 %, ce qui représente une augmentation respective de 8,1 et de 14,2 points de pourcentage par rapport au 30 juin 2009 et au 31 décembre 2008.

Bien que le TCM requis par le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) soit de 150 %, la société s'est fixé une cible opérationnelle interne plus élevée de 170 %.

Le tableau ci-après présente le TCM des filiales d'assurance de la société et un total pour l'ensemble de ses sociétés.

Tableau 26

TCM - Sociétés d'assurance IARD

    
    (en millions
     de dollars,
     sauf                                    La
     indication    Intact     Belair   Nordique      Novex  Trafalgar
     contraire) Assurance  Assurance  Assurance  Assurance  Assurance  Total
    -------------------------------------------------------------------------

    Au 30 septembre 2009
      Total du
       capital
       disponible 1 111,4      225,8      872,6      198,9     180,7  2 589,4
      Total du
       capital
       requis       524,5       99,0      420,0       73,0      65,0  1 181,5
      Capital ex-
       cédentaire   586,9      126,8      452,6      125,9     115,7  1 407,9
      % du TCM    211,9 %    228,2 %    207,7 %    272,4 %   277,9 %  219,2 %
      En sus de
       150 %        324,7       77,4      242,5       89,3      83,2    817,1
    -------------------------------------------------------------------------

    Au 31 décembre 2008
      Total du
       capital
       disponible   867,5      186,1      673,3      196,3     173,3  2 096,5
      Total du
       capital
       requis       454,0       84,2      359,4       66,5      58,9  1 023,0
      Capital ex-
       cédentaire   413,5      101,9      314,0      129,8     114,4  1 073,6
      % du TCM    191,1 %    221,1 %    187,4 %    295,2 %   294,1 %  205,0 %
      En sus de
       150 %        186,5       59,8      134,3       96,5      84,9    562,0
    -------------------------------------------------------------------------
    

Le 17 février 2009, le conseil d'administration de la société a augmenté le dividende trimestriel de cette dernière de 0,01 $ à 0,32 $ par action, soit une augmentation de 3,2 %. Un dividende en espèces trimestriel de 0,32 $ par action ordinaire a été versé le 31 mars 2009, le 30 juin 2009 et le 30 septembre 2009.

Estimation de l'incidence sur le TMC de l'évolution de la valeur marchande des placements d'IFC en actions ordinaires et des actions privilégiées

Plusieurs facteurs influent sur le TCM, notamment l'évolution : 1) de la valeur marchande des actifs investis d'IFC, 2) de la composition du portefeuille et des revenus tirés des actifs investis, et 3) du ratio combiné.

Selon le TCM d'IFC de 219,2 % au 30 septembre 2009, une augmentation ou une réduction de 10 % de la valeur marchande du portefeuille d'actions ordinaires d'IFC se traduirait par une augmentation ou une réduction respectives d'environ 0,5 point de pourcentage du TCM, toutes autres choses étant égales. De même, une augmentation ou une réduction de 10 % de la valeur marchande du portefeuille d'actions privilégiées d'IFC se traduirait par une augmentation ou une réduction respectives d'environ 7,5 points de pourcentage du TCM, toutes autres choses étant égales.

Agences de notation

Tableau 27

Cote de solvabilité

    
                                 A. M. Best         Moody's            DBRS
    -------------------------------------------------------------------------
    Intact Corporation
     financière                          a-              A3       A (faible)
                               Confirmée le    Confirmée le    Confirmée le
                                2 juin 2009    17 août 2009    27 août 2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Cote de solidité financière

                                                 A. M. Best         Moody's
    -------------------------------------------------------------------------
    Fililales d'assurance                                A+             Aa3
     Intact Corporation                        Confirmée le    Confirmée le
     financière                                 2 juin 2009    17 août 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    

Financement

Le 31 août 2009, la société a conclu une émission de billets à moyen terme non garantis (les "billets") dont le capital s'élève à 250 millions $. Les billets portent intérêt à un taux fixe annuel de 5,41 % jusqu'à leur échéance le 3 septembre 2019, payable par versements semestriels à compter du 3 mars 2010.

Le 31 décembre 2008, la société a conclu une facilité de crédit consentie non garantie de 150,0 millions $ pour remplacer l'ancienne facilité de crédit non engagée de 100,0 millions $. Cette facilité de crédit peut être prélevée sous forme d'emprunts de premier rang au taux préférentiel plus une marge, ou sous forme d'acceptations bancaires au taux des acceptations bancaires plus une marge. Au 30 septembre 2009, la société n'avait prélevé aucun montant sur cette facilité de crédit.

Section 8 - Questions de comptabilité et de divulgation

    
         8.1 Contrôle interne à l'égard de l'information financière
    

La direction a créé et a la responsabilité de maintenir un contrôle interne adéquat à l'égard de l'information financière afin de fournir une assurance raisonnable que l'information financière est fiable et que les états financiers ont été préparés aux fins de la publication de l'information financière, conformément aux PCGR du Canada.

Au cours de la période terminée le 30 septembre 2009, aucune modification n'a été apportée au contrôle interne de la société à l'égard de l'information financière ayant une incidence importante ou raisonnablement susceptible d'avoir une incidence importante sur le contrôle interne de la société à l'égard de l'information financière.

    
             8.2 Estimations et hypothèses comptables critiques
    

La préparation d'états financiers selon les PCGR du Canada exige que la direction formule des hypothèses et des estimations qui influent sur les montants comptabilisés des actifs et des passifs et sur la présentation des actifs et des passifs éventuels à la date du bilan, de même que sur les montants comptabilisés des produits et des charges au cours de la période. Les résultats cumulatifs de la société reflètent les jugements formulés par la direction relativement à l'impact des conditions mondiales du crédit et des marchés boursiers qui prévalent. Compte tenu de l'incertitude entourant la volatilité continue de ces marchés et du manque général de liquidité des marchés financiers, les résultats financiers réels pourraient différer de ces estimations.

Aucune nouvelle estimation ou hypothèse critique n'a été apportée à l'information présentée dans le rapport de gestion annuel.

    
               8.3 Nouvelles normes et conventions comptables
    

Les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés de la société ont été préparés selon les PCGR. Les principales conventions comptables sont décrites dans le rapport annuel 2008 de la société. Aucune modification importante n'a été apportée à ces conventions comptables, à l'exception de ce qui suit.

Écarts d'acquisition et actifs incorporels

Depuis le 1er janvier 2009, la société applique les recommandations du chapitre 3064, Écarts d'acquisition et actifs incorporels du Manuel de l'Institut Canadien des Comptables Agréés ("ICCA"). Ce chapitre, qui remplace le chapitre 3062, Écarts d'acquisition et autres actifs incorporels, et le chapitre 3450, Frais de recherche et de développement, établit des normes de comptabilisation, d'évaluation et de présentation d'information applicables aux écarts d'acquisition et aux actifs incorporels. Les dispositions relatives à la définition et à la comptabilisation initiale des actifs incorporels, y compris les actifs incorporels générés à l'interne, sont équivalentes aux dispositions correspondantes de la norme IAS 38, Actifs incorporels, des Normes internationales d'information financière ("IFRS").

En appliquant le chapitre 3064, la société a reclassé certains actifs du poste Autres actifs au poste Actifs incorporels aux bilans consolidés non vérifiés. Le montant reclassé au 31 décembre 2008 était de 79,4 millions $. Ce reclassement n'a eu aucune incidence sur le bénéfice net de la société pour 2009.

Risque de crédit et juste valeur des actifs et des passifs financiers

Depuis le 20 janvier 2009, la société applique le nouvel abrégé no 173, intitulé Risque de crédit et juste valeur des actifs financiers et des passifs financiers (CPN-173), du Comité sur les problèmes nouveaux ("CPN"). Le CPN-173 exige qu'une entité tienne compte de son propre risque de crédit et du risque de crédit des contreparties concernées dans la détermination de la juste valeur des actifs financiers et des passifs financiers, y compris les instruments dérivés. L'adoption de ce nouvel abrégé n'a pas eu d'incidence importante sur la situation financière de la société ni sur ses résultats d'exploitation puisque la méthode d'évaluation tient déjà compte des risques de crédit associés aux actifs et passifs financiers de la société.

Dette impayée

Le 31 août 2009, la société a conclu une émission de billets à moyen terme non garantis (les "billets") dont le capital s'élève à 250,0 $. Ces billets ainsi que les frais reliés à leur émission sont classés comme Dette impayée et sont comptabilisés au coût après amortissement selon la méthode du taux d'intérêt effectif.

Normes internationales d'information financière

Le Conseil des normes comptables du Canada a confirmé le 1er janvier 2011 comme date à laquelle les IFRS remplaceront les normes et interprétations canadiennes actuelles en tant que PCGR du Canada pour les entreprises ayant une obligation publique de rendre des comptes.

En vue de se préparer pour la conversion aux IFRS, la société a conçu un plan de conversion aux IFRS. Celui-ci tiendra compte des éléments principaux de la conversion de la société aux IFRS, notamment :

    
    -  les modifications des conventions comptables
    -  l'incidence sur les technologies et les systèmes d'information
    -  les exigences en matière de formation et de sensibilisation
    -  le contrôle interne à l'égard de l'information financière
    -  les exigences en matière d'information financière
    -  l'incidence sur les activités commerciales
    -  les conséquences actuarielles et réglementaires
    

Un groupe de travail technique sur les conventions comptables a été mis sur pied. Celui-ci réunit une dizaine de professionnels de la comptabilité qui sont membres du personnel de la société et qui possèdent des connaissances approfondies des normes comptables et des activités de la société. Le groupe a tenu des séances de formation et de sensibilisation dans divers secteurs de la société. Des mises à jour trimestrielles sur les IFRS sont également faites aux membres du comité de vérification et d'examen des risques de la société.

Ce groupe de travail a également collaboré avec les unités fonctionnelles concernées au sein de la société, notamment les technologies de l'information, la gestion du capital et l'actuariat, afin d'évaluer les répercussions particulières et globales des IFRS. Selon les analyses effectuées jusqu'ici, le groupe estime que la conversion aux IFRS aura une faible incidence sur les activités de la société. Toutefois, à mesure que le processus avancera, la société continuera de suivre de près les changements qui seront apportés aux IFRS et révisera son plan de conversion en conséquence, notamment lors de la publication de nouveaux exposés-sondages ou de nouvelles normes susceptibles d'avoir des conséquences pour la société.

Le Bureau du surintendant des institutions financières du Canada a publié en octobre 2009 la version provisoire d'un préavis sur le "Passage des entités fédérales aux Normes internationales d'information financière (IFRS)". La société évalue actuellement l'incidence de ce document.

Dans l'ensemble, la transition de la société progresse conformément au plan de conversion aux IFRS de la société. Les principales différences entre les IFRS et les PCGR du Canada qui auront une incidence sur la société ont été relevées et sont en voie d'être évaluées et quantifées.

Les options de transition dans le cadre du passage à la norme IFRS 1 ont été présentées à l'équipe de direction. Bien qu'elle n'ait pas encore choisi les options d'adoption initiale et de transition, la société est prête à le faire avant la date de transition aux IFRS.

La société a relevé les différences suivantes :

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Conventions
     comptables      Principales différences       Incidence potentielle
    -------------------------------------------------------------------------
    Avantages        Les entités qui appliqueront  La comptabilisation de
     sociaux         les IFRS pour la première     tous les gains et pertes
     (Régimes de     fois peuvent choisir de com-  actuariels comme rajust-
     retraite à      ptabiliser tous les gains     ement des bénéfices non
     prestations     et pertes actuariels cumu-    répartis à la date de
     déterminées)    latifs à la date de tran-     transition réduira vraise-
                     sition aux IFRS au moyen de   mblablement les capitaux
                     rajustements du solde         propres de la société et
                     d'ouverture des bénéfices     l'actif du régime de
                     non répartis. Par ailleurs,   retraite payé d'avance
                     elles peuvent, si elles le    figurant actuellement au
                     préfèrent, utiliser la        bilan de la société
                     méthode du couloir, qui
                     permet de différer certains
                     gains et pertes actuariels.
                    ---------------------------------------------------------
                     Après la transition, les     Il est plus probable que
                     entités ont le choix de      les gains et pertes
                     comptabiliser aux résultats  actuariels comptabilisés
                     les gains et pertes          immédiatement au résultat
                     actuariels de l'exercice en  étendu représentent une
                     cours sur une base amortie   source de volatilité
                     en utilisant la méthode du   accrue dans le bilan que
                     couloir, ou de les com-      si la méthode du couloir
                     ptabiliser immédiatement au  est choisie, puisqu'ils
                     résultat étendu.             seront portés directement
                                                  aux capitaux propres à
                                                  mesure qu'ils sont engagés.

                                                  La société évalue
                                                  présentement l'incidence de
                                                  chacun des choix sur ses
                                                  états financiers con-
                                                  solidés.
    -------------------------------------------------------------------------
    Instruments      La comptabilisation des      Aucune incidence importante
     financiers      instruments financiers par   n'est prévue.
                     la société est dans une
                     large mesure similaire à
                     celle des IFRS actuellement
                     en vigueur. Une exception à
                     cela concerne le traitement
                     des gains/pertes de change
                     liés aux éléments monétaires.
                     En vertu des IFRS, ces gains/
                     pertes de change sont com-
                     ptabilisés immédiatement aux
                     résultats (ils sont actuel-
                     lement portés au bilan sous
                     "Autres éléments du résultat
                     étendu" conformément aux PCGR
                     du Canada).
                    ---------------------------------------------------------
                     Les entités qui appliqueront À l'heure actuelle, cette
                     les IFRS pour la première    option de transition ne
                     fois peuvent également       devrait pas avoir une
                     choisir de (re)classer       incidence importante,
                     leurs actifs et passifs      puisque la société n'a pas
                     financiers à la date de      l'intention présentement
                     transition.                  de modifier la class-
                                                  ification de ses place-
                                                  ments.
                    ---------------------------------------------------------
                     Le IASB revoit actuellement  La société surveille et
                     les règles comptables        évalue présentement l'in-
                     s'appliquant aux instruments cidence de l'adoption de
                     financiers. La société       ces modifications et
                     s'attend à ce que la norme   d'autres à venir sur ses
                     39, Instruments financiers   états financiers con-
                     - comptabilisation et evalu- solidés. L'évaluation
                     ation, soit publiée au       initiale de la société
                     quatrième trimestre de 2009. indique que les modi-
                     Si elle est adoptée telle    fications proposées pour-
                     qu'elle a été proposée, elle raient vraisemblablement
                     pourrait avoir une incidence avoir une incidence sur le
                     importante sur le class-     classement et l'évaluation
                     emement et l'évaluation des  de ses instruments
                     instruments financiers. La   financiers, dont les
                     société s'attend à appliquer dérivés incorporés, qui
                     la norme révisée en date du  sont décrits à la section
                     1er janvier 2012.            3.4
    -------------------------------------------------------------------------

                     8.4 Modifications comptables à venir
    

Regroupements d'entreprises, états financiers consolidés et participations sans contrôle

En janvier 2009, l'ICCA a émis trois nouvelles normes comptables, soit le chapitre 1582, Regroupements d'entreprises, le chapitre 1601, États financiers consolidés et le chapitre 1602, Participations ne donnant pas le contrôle, dans le but d'assurer le passage aux IFRS de la comptabilisation des regroupements d'entreprises et de la présentation des participations sans contrôle.

Les recommandations du chapitre 1582, Regroupements d'entreprises, qui remplace le chapitre 1581, Regroupements d'entreprises, entrent en vigueur à compter du 1er janvier 2011 et devraient être appliquées de façon prospective avec une adoption anticipée permise. Ce chapitre établit de nouvelles directives pour la comptabilisation et l'évaluation de tous les actifs et passifs acquis lors d'un regroupement d'entreprises.

Les recommandations du chapitre 1601, États financiers consolidés, et du chapitre 1602, Participations ne donnant pas le contrôle, qui remplacent le chapitre 1600, États financiers consolidés, entrent aussi en vigueur le 1er Janvier 2011 et devraient également être appliquées de façon prospective avec une adoption anticipée permise. Ces chapitres établissent de nouvelles directives pour la comptabilisation et la présentation des participations ne donnant pas le contrôle et des transactions avec une participation sans contrôle. Ces deux nouvelles normes doivent être adoptées en même temps que le chapitre 1582.

Dépréciation d'actifs financiers - modifications des instruments financiers - comptabilisation et évaluation

Le 20 août 2009, l'ICCA a publié diverses modifications apportées au chapitre 3855, qui ont réduit davantage les différences avec les IFRS. Par conséquent, les instruments de créance qui ne sont pas négociés sur un marché actif peuvent être classés comme prêts et créances et la dépréciation sera évaluée au moyen du même modèle que celui utilisé pour les prêts douteux. Les nouvelles directives prescrivent également la reprise d'une perte de valeur liée à un instrument de créance disponible à la vente lorsque la juste valeur de l'instrument augmente au cours d'une période subséquente et que l'augmentation peut être objectivement rattachée à un événement postérieur à la comptabilisation de la perte.

La société adoptera ces modifications, lesquelles exigent une application rétroactive au 1er janvier 2009, au quatrième trimestre de l'exercice financier 2009. La société analyse actuellement l'incidence qu'aura l'adoption de ces modifications sur les pertes de valeur des titres de créance comptabilisées au premier trimestre de 2009.

8.5 Transactions avec les parties apparentées

À la suite de la vente par ING Groep de sa participation dans la société, toutes les opérations entre apparentés sont effectuées avec des entités liées au segment de distribution de la société.

Section 9 - Gestion du risque

Aucune modification importante n'a été apportée à l'information présentée dans le rapport de gestion annuel sur la stratégie de gestion du risque.

    
            9.1 Estimation de l'incidence des fluctuations des taux
                d'intérêt et des cours du marché
    

Incidence des fluctuations des taux d'intérêt

Pour nos titres privilégiés ou nos titres de créance DAV, une augmentation de 100 points de base des taux d'intérêt entraînerait une hausse du bénéfice avant impôts sur les bénéfices d'environ 20,3 millions $ en raison des gains attribuables à l'évaluation à la valeur marchande du passif au titre de la vente des options d'achat incorporées à nos actions privilégiées remboursables par anticipation. Une hausse de 100 points de base entraînerait également une baisse des AERE d'environ 212,3 millions $. Inversement, une baisse de 100 points de base des taux d'intérêt entraînerait une diminution du bénéfice avant impôts sur les bénéfices et une hausse des AERE des mêmes montants, respectivement.

Incidence des fluctuations des cours du marché

Au 30 septembre 2009, la direction estimait qu'une hausse de 10 % des marchés boursiers n'aurait aucune incidence sur le bénéfice avant impôts sur les bénéfices et augmenterait les AERE de 50,3 millions $. Hormis l'impact de toute perte de valeur, une baisse de 10 % des cours du marché produirait l'effet contraire, soit une réduction des AERE du même montant.

Principales hypothèses

L'analyse de la présente section est fondée sur les hypothèses suivantes: 1) les titres du portefeuille de la société ne font pas l'objet d'une perte de valeur; 2) les taux d'intérêt et les cours du marché fluctuent de façon indépendante; 3) les variations de la courbe de rendement sont parallèles; 4) les risques de crédit et de liquidité n'ont pas été considérés; et 5) tous nos titres de créance et nos actions privilégiées sont DAV. Pour ce qui est de nos titres de créance DFT, qui sont évalués à la valeur marchande, on présume que l'impact estimé sur le bénéfice avant impôts sur les bénéfices d'une augmentation ou d'une diminution de 100 points de base des taux d'intérêt sera compensé par l'ARM. De plus, il est important de noter que les pertes non réalisées sur les titres DAV, telles que comptabilisées dans les AERE, peuvent, à un certain moment, être réalisées, soit par leur vente, soit par leur perte de valeur. Voir la section 3.4, "Gains nets (pertes nettes) de placements".

Section 10 - Autres questions

    
       10.1 Mise en garde concernant les énoncés de nature prospective
    

Certains énoncés inclus ou intégrés par renvoi dans le présent document concernant les projets et les intentions, les attentes et les résultats, les niveaux d'activité, le rendement, les objectifs ou les accomplissements actuels et futurs de la société ou tout autre événement ou développement futur constituent des informations prospectives. Les mots "peut", "devrait", "pourrait", "prévoit", "s'attend", "planifie", "a l'intention de", "croit", "estime", "prédit", "susceptible de" ou "éventuel", ou la forme négative ou autres variations de ces mots ou autres mots ou phrases comparables indiquent des informations prospectives.

Les informations prospectives sont fondées sur des estimations et des hypothèses émises par la direction à la lumière de son expérience et de sa perception des tendances historiques, des conditions actuelles et des développements futurs prévus, ainsi que d'autres facteurs que la direction estime appropriés dans les circonstances. De nombreux facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels de la société, son rendement ou ses réalisations ou des événements ou développements futurs diffèrent de façon importante de ceux qui sont exprimés ou sous-entendus dans les informations prospectives, y compris, mais sans s'y limiter, les facteurs qui suivent : la capacité de la société de mettre en œuvre sa stratégie ou d'exploiter son entreprise selon ses attentes actuelles, sa capacité d'évaluer avec exactitude les risques reliés aux polices d'assurance qu'elle souscrit; des développements négatifs du marché des capitaux ou autres facteurs pouvant avoir une incidence sur ses actifs investis et ses obligations relatives à la capitalisation de ses régimes de retraite; le caractère cyclique du secteur de l'assurance IARD; la capacité de la direction de prévoir avec exactitude la fréquence des sinistres; la réglementation gouvernementale; les litiges et les poursuites réglementaires; la publicité périodique négative à l'égard du secteur de l'assurance; une vive concurrence; la dépendance de la société envers les courtiers et des tiers pour vendre ses produits; sa capacité de respecter ses stratégies commerciales et d'acquisition; sa participation à la Facility Association (un plan de répartition des risques obligatoire entre tous les participants du secteur de l'assurance); des attaques terroristes et les événements qui s'ensuivent; des événements catastrophiques; sa capacité de conserver ses cotes relatives à la solidité financière; sa capacité de réduire le risque par l'intermédiaire de la réassurance; son succès à gérer le risque de crédit; sa dépendance envers les technologies de l'information et les systèmes de télécommunications; sa dépendance envers les employés clés; la conjoncture économique et les conditions financières et politiques générales; sa dépendance envers les résultats d'exploitation de ses filiales; l'exactitude des estimations des analystes quant aux résultats financiers de la société ou la moyenne calculée en fonction de telles estimations; la volatilité du marché boursier et autres facteurs ayant une incidence sur le cours de ses actions; l'historique de négociation limité de ses actions ordinaires; et les ventes futures d'un nombre important de ses actions ordinaires. Ces facteurs ne sont pas censés représenter une liste complète des facteurs qui pourraient avoir une incidence sur la société et ils devraient être examinés avec soin par les lecteurs, qui ne devraient pas se fier de façon exagérée aux informations prospectives.

La société et la direction n'ont pas l'intention de mettre à jour ni de réviser les informations prospectives et ne s'engagent pas à le faire, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autrement, sauf lorsque la loi le prescrit.

    
    Intact Corporation financière
    Bilans consolidés intermédiaires non vérifiés
    (en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)
    -------------------------------------------------------------------------

                                                           Au            Au
                                                 30 septembre   31 décembre
                                                         2009          2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif
    Trésorerie et équivalents de trésorerie             258,0 $       510,4 $
    Actifs investis (note 3)
      Titres de créance                               4 397,8       3 832,5
      Titres de capitaux propres                      2 870,9       2 019,5
      Prêts                                             313,2         242,3
                                                    -------------------------
                                                      7 581,9       6 094,3

    Revenus d'intérêts créditeurs et de
     dividendes à recevoir                               58,2          34,7
    Primes à recevoir                                 1 664,5       1 469,4
    Autres montants à recevoir                          285,9         247,0
    Frais d'acquisition reportés                        401,8         382,4
    Actifs de réassurance                               273,6         224,2
    Autres actifs                                       277,4         238,6
    Impôts sur les bénéfices à recevoir                  29,9         221,0
    Actif d'impôts futurs                                21,2          54,2
    Actifs incorporels                                  148,5         136,4
    Écart d'acquisition                                 167,3         160,8
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif                                 11 168,2 $     9 773,4 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Passif
    Passif au titre des sinistres (note 4)            4 367,6 $     4 064,9 $
    Primes non acquises                               2 517,2       2 366,8
    Dette impayée (note 5)                              249,9             -
    Autres passifs                                    1 074,5         701,7
    Impôts sur les bénéfices à payer                     66,0           7,4
                                                    -------------------------
                                                      8 275,2       7 140,8
    Capitaux propres
    Capital social (note 6)                           1 061,5       1 061,5
    Surplus d'apport                                     83,3          88,3
    Bénéfices non répartis                            1 843,9       1 928,9
    Cumul des autres éléments du résultat étendu        (95,7)       (446,1)
                                                    -------------------------
                                                      2 893,0       2 632,6
    -------------------------------------------------------------------------
    Total du passif et des capitaux propres          11 168,2 $     9 773,4 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Intact Corporation financière
    États des résultats consolidés intermédiaires non vérifiés
    Pour les périodes terminées le 30 septembre
    (en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)
    -------------------------------------------------------------------------

                                     Trois mois                Neuf mois
                                  ----------------         ----------------
                                  2009        2008         2009        2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
    Primes brutes souscrites
      Directes                 1 133,4 $   1 119,8 $    3 255,2 $   3 200,0 $
      Cédées                     (36,5)      (23,7)       (86,3)      (73,0)
                             ------------------------------------------------
      Nettes                   1 096,9     1 096,1      3 168,9     3 127,0
    Variation des primes
     nettes non acquises         (77,9)      (63,8)      (150,0)     (106,8)
                             ------------------------------------------------
    Primes nettes acquises     1 019,0     1 032,3      3 018,9     3 020,2
    Revenus d'intérêts
     créditeurs et de
     dividendes                   77,0        87,2        227,1       262,9
    Gains nets (pertes nettes)
     de placements (note 9)       11,7       (81,3)      (159,2)     (135,8)
    Revenus de distribution et
     autres revenus                8,7         7,6         29,8        28,4
    -------------------------------------------------------------------------
                               1 116,4     1 045,8      3 116,6     3 175,7
    Charges
    Souscription
      Sinistres                  841,2       674,5      2 216,5     2 045,8
      Commissions, taxes sur
       primes et frais généraux  282,0       288,7        858,9       871,1
                             ------------------------------------------------
                               1 123,2       963,2      3 075,4     2 916,9
                             ------------------------------------------------
    Intérêt sur la dette impayée   1,1           -          1,1           -
    Frais de distribution et
     autres frais                  8,1        13,9         25,7        27,1
                             ------------------------------------------------
                               1 132,4       977,1      3 102,2     2 944,0
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte) bénéfice avant
     impôts sur les bénéfices    (16,0)       68,7         14,4       231,7
    (Recouvrement) charge
     d'impôts                     (8,0)       11,4        (15,6)       39,4
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte nette) bénéfice net    (8,0)$      57,3 $       30,0 $     192,3 $
    -------------------------------------------------------------------------

    Bénéfice par action de base
     et dilué (en dollars)       (0,07)$      0,47 $       0,25 $      1,57 $
    Dividendes par action (en
     dollars)                     0,32 $      0,31 $       0,96 $      0,93 $
    Nombre moyen d'actions
     ordinaires de base et
     diluées (en millions)       119,9       120,8        119,9       122,7
    -------------------------------------------------------------------------



    États du résultat étendu consolidés intermédiaires non vérifiés
    Pour les périodes terminées le 30 septembre
    (en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)
    -------------------------------------------------------------------------

                                     Trois mois                Neuf mois
                                  ----------------         ----------------
                                  2009        2008         2009        2008
    -------------------------------------------------------------------------
    (Perte nette) bénéfice net    (8,0)$      57,3 $       30,0 $     192,3 $

    Diminution (augmentation)
     nette des pertes non
     réalisées sur les titres
     disponibles à la vente,
     déduction faite des impôts
     sur les bénéfices           147,0      (159,1)       276,4      (252,1)
                                ---------------------------------------------
    Reclassement des (gains
     nets) pertes nettes dans
     les résultats, déduction
     faite des impôts sur les
     bénéfices                    (9,1)       41,9         74,0        86,3
                                ---------------------------------------------
    Autres éléments du résultat
     étendu                      137,9      (117,2)       350,4      (165,8)
                                ---------------------------------------------

    Total du résultat étendu     129,9 $     (59,9)$      380,4 $      26,5 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    Intact Corporation financière
    États de l'évolution des capitaux propres consolidés intermédiaires non
     vérifiés
    Pour les périodes terminées le 30 septembre
    (en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)
    -------------------------------------------------------------------------

                                                        Cumul des
                                                           autres
                                           Bénéfices     éléments
                        Capital   Surplus        non  du résultat
                         social  d'apport   répartis       étendu     Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au 31 décembre
     2008               1 061,5 $    88,3 $  1 928,9 $     (446,1)$ 2 632,6 $
    Bénéfice net              -         -       30,0            -      30,0
    Autres éléments du
     résultat étendu          -         -          -        350,4     350,4
    Actions ordinaires
     rachetées aux fins
     d'annulation             -         -          -            -         -
    Dividendes versés         -         -     (115,1)           -    (115,1)
    Régime incitatif à
     long terme ("RILT")      -      (5,0)       0,1            -      (4,9)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au 30 septembre
     2009               1 061,5 $    83,3 $  1 843,9 $      (95,7)$ 2 893,0 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Solde au 31 décembre
     2007               1 101,9 $    97,2 $  2 091,3 $     (118,3)$ 3 172,1 $
    Bénéfice net              -         -      192,3            -     192,3
    Autres éléments du
     résultat étendu          -         -          -       (165,8)   (165,8)
    Actions ordinaires
     rachetées aux fins
     d'annulation         (40,4)        -     (135,6)           -    (176,0)
    Dividendes versés         -         -     (113,8)           -    (113,8)
    RILT                      -      (8,7)      (4,0)           -     (12,7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde au 30 septembre
     2008               1 061,5 $    88,5 $  2 030,2 $     (284,1)$ 2 896,1 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    États des flux de trésorerie consolidés intermédiaires non vérifiés
    Pour les périodes terminées le 30 septembre
    (en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)
    -------------------------------------------------------------------------
                                     Trois mois                Neuf mois
                                  ----------------         ----------------
                                  2009        2008         2009        2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie
     provenant des (affectés
     aux) activités d'ex-
     ploitation
    (Perte nette) bénéfice
     net                          (8,0)$      57,3 $       30,0 $     192,3 $
    Ajustements pour les
     éléments hors caisse         24,7       200,7        210,7       340,8
    Variation du passif net
     au titre des sinistres      212,4        23,2        253,6        82,0
    Variation des autres
     actifs et passifs
     d'exploitation              (13,4)      (90,2)       (33,6)     (225,9)
                              -----------------------------------------------
    Flux de trésorerie nets
     provenant des activités
     d'exploitation (note 9)     215,7       191,0        460,7       389,2

    Flux de trésorerie
     provenant des (affectés
     aux) activités
     d'investissement
    Produit de la vente
     d'actifs investis         2 088,4     1 676,9      4 262,9     4 286,8

    Acquisition d'actifs
     investis                 (2 345,0)   (1 718,9)    (5 035,0)   (4 284,6)
    Acquisition de cabinets
     de courtage et de port-
     efeuilles d'assurance,
     déduction faite des
     ventes                       (9,8)        2,6        (40,8)       (4,5)
    Acquisition
     d'immobilisations           (12,5)      (10,6)       (33,9)      (36,5)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie nets
     affectés aux activités
     d'investissement           (278,9)      (50,0)      (846,8)      (38,8)

    Flux de trésorerie
     provenant des (affectés
     aux) activités de
     financement

    Rachat d'actions
     ordinaires à des
     fins d'annulation               -       (77,3)           -      (176,0)
    Produit net de
     l'émission de la dette      248,8           -        248,8           -
    Dividendes versés            (38,3)      (37,3)      (115,1)     (113,8)
                              -----------------------------------------------
    Flux de trésorerie nets
     provenant des (affectés
     aux) activités de
     financement                 210,5      (114,6)       133,7      (289,8)
    -------------------------------------------------------------------------
    Augmentation (diminution)
     nette de la trésorerie
     et des équivalents de
     trésorerie                  147,3        26,4       (252,4)       60,6
    Trésorerie et équivalents
     de trésorerie au début
     de la période               110,7        42,3        510,4         8,1
    -------------------------------------------------------------------------

    Trésorerie et équivalents
     de trésorerie à la fin
     de la période               258,0 $      68,7 $      258,0 $      68,7 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    Intact Corporation financière
    Notes afférentes aux états financiers consolidés intermédiaires non
     vérifiés
    (en millions de dollars canadiens, sauf indication contraire)

    -------------------------------------------------------------------------

    Note 1 - Mode de présentation

    Les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés d'Intact
    Corporation financière (auparavant ING Canada inc.) ("Intact" ou la
    "société") ont été préparés selon les principes comptables généralement
    reconnus du Canada ("PCGR") applicables aux états financiers
    intermédiaires et ne comprennent pas toute l'information exigée pour des
    états financiers annuels. À l'exception de ce qui est décrit ci-dessous,
    ces états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés sont fondés
    sur les mêmes conventions comptables que celles utilisées pour les états
    financiers consolidés vérifiés de la société pour l'exercice terminé le
    31 décembre 2008 et ils doivent être lus avec les états financiers
    consolidés annuels de la société pour l'exercice terminé à cette date.
    Certains chiffres comparatifs ont été reclassés pour les rendre conformes
    à la présentation adoptée au cours de la période en cours.

    Note 2 - Modifications de conventions comptables

    a) Adoptées au cours des périodes courantes

    Écarts d'acquisition et actifs incorporels

    Depuis le 1er janvier 2009, la société applique les recommandations du
    chapitre 3064, Écarts d'acquisition et actifs incorporels du Manuel de
    l'Institut Canadien des Comptables Agréés ("ICCA"). Ce chapitre, qui
    remplace le chapitre 3062, Écarts d'acquisition et autres actifs
    incorporels, et le chapitre 3450, Frais de recherche et de développement,
    établit des normes de comptabilisation, d'évaluation et de présentation
    d'information applicables aux écarts d'acquisition et aux actifs
    incorporels. Les dispositions relatives à la définition et à la
    comptabilisation initiale des actifs incorporels, y compris les actifs
    incorporels générés à l'interne, sont équivalentes aux dispositions
    correspondantes de la norme IAS 38, Actifs incorporels, des Normes
    internationales d'information financière ("IFRS").

    En appliquant le chapitre 3064, la société a reclassé certains actifs de
    Autres actifs à Actifs incorporels aux bilans consolidés non vérifiés. Le
    montant reclassé au 31 décembre 2008 était de 79,4 $. Ce reclassement n'a
    eu aucune incidence sur le bénéfice net de la société pour 2009.

    Risque de crédit et juste valeur des actifs et des passifs financiers

    Depuis le 20 janvier 2009, la société applique le nouvel abrégé no 173,
    intitulé Risque de crédit et juste valeur des actifs financiers et des
    passifs financiers (CPN-173), du Comité sur les problèmes nouveaux
    ("CPN"). Le CPN-173 exige qu'une entité tienne compte de son propre
    risque de crédit et du risque de crédit des contreparties concernées dans
    la détermination de la juste valeur des actifs financiers et des passifs
    financiers, y compris les instruments dérivés. L'adoption de ce nouvel
    abrégé n'a pas eu d'incidence importante sur la situation financière de
    la société ni sur ses résultats d'exploitation puisque la méthode
    d'évaluation tient déjà compte des risques de crédit associés aux actifs
    et passifs financiers de la société.

    Dette impayée

    Le 31 août 2009, la société a conclu une émission de billets à moyen
    terme non garantis (les "billets") dont le capital s'élève à 250,0 $. Ces
    billets ainsi que les frais reliés à leur émission sont classés comme
    Dette impayée et sont comptabilisés au coût après amortissement selon la
    méthode du taux d'intérêt effectif.

    b) Modifications comptables à venir

    Regroupements d'entreprises, états financiers consolidés et
    participations sans contrôle

    En janvier 2009, l'ICCA a émis trois nouvelles normes comptables, soit le
    chapitre 1582, Regroupements d'entreprises, le chapitre 1601, États
    financiers consolidés et le chapitre 1602, Participations ne donnant pas
    le contrôle, dans le but d'assurer le passage aux IFRS de la
    comptabilisation des regroupements d'entreprises et de la présentation
    des participations sans contrôle.

    Les recommandations du chapitre 1582, Regroupements d'entreprises, qui
    remplace le chapitre 1581, Regroupements d'entreprises, entrent en
    vigueur à compter du 1er janvier 2011 et devraient être appliquées de
    façon prospective avec une adoption anticipée permise. Ce chapitre
    établit de nouvelles directives pour la comptabilisation et l'évaluation
    de tous les actifs et passifs acquis lors d'un regroupement
    d'entreprises.

    Les recommandations du chapitre 1601, États financiers consolidés, et du
    chapitre 1602, Participations ne donnant pas le contrôle, qui remplacent
    le chapitre 1600, États financiers consolidés, entrent aussi en vigueur
    le 1er Janvier 2011 et devraient également être appliquées de façon
    prospective avec une adoption anticipée permise. Ces chapitres
    établissent de nouvelles directives pour la comptabilisation et la
    présentation des participations ne donnant pas le contrôle et des
    transactions avec une participation sans contrôle. Ces deux nouvelles
    normes doivent être adoptées en même temps que le chapitre 1582.

    La société analyse actuellement l'incidence qu'aura l'adoption de ces
    nouveaux chapitres sur ses états financiers consolidés.

    Dépréciation d'actifs financiers - modifications des Instruments
    financiers - comptabilisation et évaluation

    Le 20 août 2009, l'ICCA a publié diverses modifications apportées au
    chapitre 3855, qui ont réduit davantage les différences avec les IFRS.
    Par conséquent, les instruments de créance qui ne sont pas négociés sur
    un marché actif peuvent être classés comme prêts et créances et la
    dépréciation sera évaluée au moyen du même modèle que celui utilisé pour
    les prêts douteux. Les nouvelles directives prescrivent également la
    reprise d'une perte de valeur liée à un instrument de créance disponible
    à la vente lorsque la juste valeur de l'instrument augmente au cours
    d'une période subséquente et que l'augmentation peut être objectivement
    rattachée à un événement postérieur à la comptabilisation de la perte.

    La société adoptera ces modifications, lesquelles exigent une application
    rétroactive au 1er janvier 2009, au quatrième trimestre de l'exercice
    financier 2009. La société analyse actuellement l'incidence qu'aura
    l'adoption de ces modifications sur ses états financiers consolidés.

    Note 3 - Actifs investis et autres instruments financiers

    a) Valeur comptable des actifs investis

    Les actifs investis de la société sont classés dans quatre catégories
    définies par les normes comptables de l'ICCA sur les instruments
    financiers soit, disponibles à la vente ("DAV"), classés ou désignés
    comme détenus à des fins de transaction ("DFT") et prêts et créances.


                                        Classés   Désignés  Prêts et
                                DAV   comme DFT  comme DFT  créances   Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Au 30 septembre 2009

    Titres de créance
      Billets à court terme    169,6         -         -         -     169,6
      Titres à revenu fixe   1 973,5         -   2 254,7         -   4 228,2
    Titres de capitaux
     propres
      Actions privilégiées   1 614,6         -         -         -   1 614,6
      Actions ordinaires       694,1     176,6     385,6         -   1 256,3
    Prêts                          -         -         -     313,2     313,2
    -------------------------------------------------------------------------
                             4 451,8     176,6   2 640,3     313,2   7 581,9
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Au 31 décembre 2008

    Titres de créance
      Billets à court terme    293,8         -         -         -     293,8
      Titres à revenu fixe   1 781,2         -   1 757,5         -   3 538,7
    Titres de capitaux
     propres
      Actions privilégiées   1 220,1         -         -         -   1 220,1
      Actions ordinaires       727,7         -      71,7         -     799,4
    Prêts                          -         -         -     242,3     242,3
    -------------------------------------------------------------------------
                             4 022,9         -   1 829,2     242,3   6 094,3
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    La société a reclassé des investissements comptabilisés au coût de Prêts
    à Autres actifs. Le montant reclassé au 31 décembre 2008 est 14,6 $. Le
    montant équivalent au 30 septembre  2009 est 20,3 $.

    Les procédures et contrôles de gestion des risques de la société ainsi
    que certaines informations à fournir exigées par les chapitres 3862 et
    1535 sont énoncés dans la section 9 du Rapport de gestion annuel 2008
    ainsi que dans les notes 3, 4, 5 et 13 des états financiers consolidés
    vérifiés annuels de 2008. L'incidence des fluctuations des variables de
    risque telles que le prix du marché et les taux d'intérêt est décrite
    dans la section Gestion du risque du Rapport de gestion trimestriel se
    rapportant à ces états financiers.

    b) Gains et pertes non réalisés

                            Actifs       Autres actifs investis    Total des
                          investis                                    actifs
                               DFT                                  investis
                          ---------------------------------------------------
                                        Coût
                                       après     Gains     Pertes
                             Juste amortisse-      non        non     Valeur
                            valeur      ment  réalisés  réalisées  comptable
    -------------------------------------------------------------------------

    Au 30 septembre 2009

    Titres de créance
      Billets à court terme      -     169,6         -          -      169,6
      Titres à revenu
       fixe                2 254,7   1 929,5      48,0       (4,0)   4 228,2
    Titres de capitaux
     propres
      Actions privilégiées       -   1 776,8      45,9     (208,1)   1 614,6
      Actions ordinaires     562,2     718,4      32,8      (57,1)   1 256,3
    Prêts                        -     313,2         -          -      313,2
    -------------------------------------------------------------------------
                           2 816,9   4 907,5     126,7     (269,2)   7 581,9
    Pertes nettes non
     réalisées                                       (142,5)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Au 31 décembre 2008

    Titres de créance
      Billets à court terme      -     293,8         -          -      293,8
      Titres à revenu
       fixe                1 757,5   1 750,8      57,1      (26,7)   3 538,7
    Titres de capitaux
     propres
      Actions privilégiées       -   1 742,6       1,8     (524,3)   1 220,1
      Actions ordinaires      71,7     868,4      10,5     (151,2)     799,4
    Prêts                        -     242,3         -          -      242,3
    -------------------------------------------------------------------------
                           1 829,2   4 897,9      69,4     (702,2)   6 094,3
    Pertes nettes non
     réalisées                                       (632,8)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Les prêts sont comptabilisés au coût après amortissement. La juste valeur
    de ces prêts est déterminée en utilisant des modèles d'évaluation
    internes. Au 30 septembre 2009, ces prêts avaient une juste valeur de
    329,9 $ (268,8 $ au 31 décembre 2008).


    c) Justes valeurs positives et négatives des instruments financiers
       dérivés

                                                           Justes valeurs
                                                       ----------------------
                                                        Positives  Négatives
    -------------------------------------------------------------------------
    Au 30 septembre 2009

    Lorsque la comptabilité de couverture est utilisée        1,1          -
    Lorsque la comptabilité de couverture n'est pas
     utilisée                                                 2,8       10,5
    Dérivés incorporés                                          -       76,8
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Au 31 décembre 2008

    Lorsque la comptabilité de couverture est utilisée          -        1,9
    Lorsque la comptabilité de couverture n'est pas
     utilisée                                                 9,0        2,3
    Dérivés incorporés                                          -        4,9
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Note 4 - Passif net au titre des sinistres

                                     Passif au
                                     titre des                    Passif net
                                     sinistres  Quote-part des  au titre des
                                       directs    réassureurs      sinistres
    -------------------------------------------------------------------------

    Pour les trois mois terminés
     le 30 septembre 2009

    Solde au début de la période       4 104,7          205,6        3 899,1
    Sinistres subis                      862,4           58,1          804,3
    Évolution (favorable) des
     sinistres des années
     antérieures                         (19,9)          (5,9)         (14,0)
    Augmentation à la suite de
     changements du taux d'escompte       54,4            3,5           50,9
    Sinistres versés                    (634,0)          (5,3)        (628,7)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période       4 367,6          256,0        4 111,6
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Pour les trois mois terminés
     le 30 septembre 2008

    Solde au début de la période       4 033,7          242,8        3 790,9
    Sinistres subis                      744,5            3,2          741,3
    Évolution (favorable) des
     sinistres des années
     antérieures                         (49,6)          (3,7)         (45,9)
    Augmentation à la suite de
     changements du taux d'escompte      (22,6)          (1,7)         (20,9)
    Sinistres versés                    (661,7)         (10,4)        (651,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période       4 044,3          230,2        3 814,1
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Pour les neuf mois terminés
     le 30 septembre 2009

    Solde au début de la période       4 064,9          207,0        3 857,9
    Sinistres subis                    2 283,4           63,6        2 219,8
    Évolution (favorable) des
     sinistres des années
     antérieures                         (52,1)           5,6          (57,7)
    Augmentation à la suite de
     changements du taux d'escompte       58,1            3,7           54,4
    Sinistres versés                  (1 986,7)         (23,9)      (1 962,8)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période       4 367,6          256,0        4 111,6
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Pour les neuf mois terminés
     le 30 septembre 2008

    Solde au début de la période       3 989,0          256,9        3 732,1
    Sinistres subis                    2 158,9           16,0        2 142,9
    Évolution (favorable) des
     sinistres des années
     antérieures                         (91,0)          (4,8)         (86,2)
    Augmentation à la suite de
     changements du taux d'escompte      (11,8)          (0,9)         (10,9)
    Sinistres versés                  (2 000,8)         (37,0)      (1 963,8)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde à la fin de la période       4 044,3          230,2        3 814,1
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Note 5 - Dette impayée

    Le 31 août 2009 la société a conclu une émission de billets à moyen terme
    non garantis (les "billets") dont le capital s'élève à 250,0 $. Les
    billets émis portent intérêt à un taux fixe annuel de 5,41 % jusqu'à leur
    échéance le 3 septembre 2019, payable en versements semestriels égaux
    débutant le 3 mars 2010.

    La juste valeur marchande de ces billets au 30 septembre 2009 était de
    255,2 $.

    En date du 31 décembre 2008, la société a conclu une facilité de crédit
    consentie non garantie de 150,0 $ pour remplacer l'ancienne facilité de
    crédit de 100,0 $. Cette facilité de crédit peut être prélevée sous forme
    d'emprunts de premier rang au taux préférentiel plus une marge, ou sous
    forme d'acceptations bancaires au taux des acceptations bancaires plus
    une marge. Au 30 septembre 2009, la société n'avait prélevé aucun montant
    sur cette facilité de crédit.

    Note 6 - Capital social

    a) Émis et en circulation

                                               Au 30 septembre 2009
                                  -------------------------------------------
                                                 Émises et en
                                    Autorisées    circulation
                                       (nombre        (nombre        Capital
                                     d'actions)     d'actions)        social
    -------------------------------------------------------------------------

    Actions ordinaires                Illimité    119 906 567       1 061,5 $

    Actions de catégorie A            Illimité              -             -

    Action spéciale                          -              -             -

                                               Au 31 décembre 2008
                                  -------------------------------------------
                                                 Émises et en
                                    Autorisées    circulation
                                       (nombre        (nombre        Capital
                                     d'actions)     d'actions)        social
    -------------------------------------------------------------------------

    Actions ordinaires                Illimité    119 906 566       1 061,5 $

    Actions de catégorie A            Illimité              -             -

    Action spéciale                        Une              1             -
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Le 19 février 2009, ING Groep a complété la cession de son entière
    participation de 70 % dans la société au moyen de la vente de 36 183 480
    actions ordinaires de la société à un certain nombre d'investisseurs
    institutionnels dans le cadre d'un placement privé, d'une part, et de la
    vente de 47 757 920 actions ordinaires aux termes d'une offre publique
    "ferme" sur le marché secondaire, d'autre part. L'action spéciale détenue
    par ING Groep a immédiatement été convertie en une action ordinaire,
    laquelle a également été cédée lors du placement secondaire.

    b) Offre publique de rachat d'actions dans le cours normal des activités

    Au cours des neuf premiers mois de 2008, 4 566 195 actions ordinaires ont
    été rachetées par la société en vertu de l'offre publique de rachat au
    prix moyen de 38,53 $ par action pour une contrepartie totale de 176,0 $.
    Le coût total versé, qui inclut les frais, a été porté au capital social
    à hauteur de la valeur comptable moyenne des actions ordinaires rachetées
    aux fins d'annulation, et l'excédent de 135,6 $ a été comptabilisé aux
    bénéfices non répartis.

    Note 7 - Rémunération à base d'actions

    Le tableau qui suit rapproche les soldes au début et à la fin des
    périodes des unités d'action en circulation du RILT et du régime d'achat
    d'actions des employés ("RAAE") de la société.

                                           Trois mois          Neuf mois
    Pour les périodes terminées       ------------------- -------------------
     le 30 septembre                      2009      2008      2009      2008
    -------------------------------------------------------------------------
    RILT (équivalent en actions)
      En circulation au début
       de la période                   287 498   355 130   306 864   616 115
      Variation nette des estimations
       au cours de la période          (20 635)    8 703   (40 001) (252 282)
    -------------------------------------------------------------------------
      En circulation à la fin
       de la période                   266 863   363 833   266 863   363 833
    -------------------------------------------------------------------------
    RILT (en actions ordinaires
     incessibles)
      En circulation à la fin
       de la période                   342 731   289 236   342 731   289 236
    -------------------------------------------------------------------------
    RAAE (en actions ordinaires
     incessibles)
      En circulation au début
       de la période                   101 567    77 371    89 906    66 228
      Octroyées au cours de la période  31 325    22 126    77 323    62 289
      Droits acquis ou échus au
       cours de la période             (22 172)  (17 030)  (56 509)  (46 050)
    -------------------------------------------------------------------------
      En circulation à la fin
       de la période                   110 720    82 467   110 720    82 467
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Note 8 - Opérations entre apparentés

    À la suite de la vente par ING Groep de sa participation dans la société
    (voir la note 6 a)), toutes les opérations entre apparentés sont
    effectuées avec des entités liées au segment de distribution de la
    société.

    a) Produits et charges

                                           Trois mois          Neuf mois
    Pour les périodes terminées       ------------------- -------------------
     le 30 septembre                      2009      2008      2009      2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Réassurance cédée aux apparentés
      Primes acquises cédées                 -       3,7         -      11,1
      Sinistres cédés                        -      (0,2)        -      (0,1)
    Charges
      Commissions                         10,6       9,9      29,2      29,2
      Autres frais                           -       4,5       3,0      13,7
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    b) Montants au bilan

                                            30 septembre         31 décembre
    Aux                                             2009                2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Réassurance payable                                -                (0,4)
    Prêts                                          217,2               127,0
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Note 9 - Information supplémentaire

    a) États consolidés des résultats

                                           Trois mois          Neuf mois
    Pour les périodes terminées       ------------------- -------------------
     le 30 septembre                      2009      2008      2009      2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Montants inclus dans les
     gains nets (pertes nettes) de
     placements :
      Liés aux instruments
       financiers DFT
        Gains (pertes) sur les titres
         DFT                              66,7     (40,6)    163,2     (61,9)
        (Pertes) gains sur les dérivés   (41,4)      6,1    (150,1)     26,4
      Liés aux instruments
       financiers DAV
        Gains réalisés (pertes
         réalisées) sur les titres DAV    24,3     (38,5)    (64,2)    (41,2)
        (Pertes) gains sur les dérivés
         incorporés                      (30,4)      5,9     (72,3)     15,9
        Pertes de valeur sur les titres
         de créance à revenu fixe            -      (4,0)     (8,4)    (10,9)
        Pertes de valeur sur les
         capitaux propres attribuables
         aux actions ordinaires           (7,5)    (11,1)    (27,1)    (64,7)
        Autre                                -       0,9      (0,3)      0,6
    -------------------------------------------------------------------------
    Gains nets (pertes nettes) de
     placements                           11,7     (81,3)   (159,2)   (135,8)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    b) États consolidés des flux de trésorerie

                                           Trois mois          Neuf mois
    Pour les périodes terminées       ------------------- -------------------
     le 30 septembre                      2009      2008      2009      2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges incluses (produits inclus)
     dans les éléments hors caisse :
      Amortissement                       12,0      10,9      32,9      30,3
      RILT                                   -      10,4      (5,0)     (0,2)
      Avantages sociaux futurs             2,8       3,8       8,5       9,7
    Impôts sur les bénéfices récupérés    22,9      30,6     162,8      55,7
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Note 10 - Information sectorielle

    La société a deux segments isolables, le segment souscription et le
    segment siège social et distribution.

    Les activités de la société sont concentrées dans la souscription
    d'assurance incendie, accidents et risques divers ("IARD"). Le segment de
    souscription comprend deux secteurs d'assurance, soit l'assurance des
    particuliers et l'assurance des entreprises. L'assurance des particuliers
    comprend les catégories d'assurance automobile et biens, alors que
    l'assurance des entreprises comprend les catégories automobile et biens
    et responsabilité civile.

    Le segment siège social et distribution comprend les résultats des
    activités des courtiers et les résultats d'autres activités de la
    société.

    a) Résultats des segments isolables de la société

                                             Siège Eliminations
                                         social et        inter-
                         Souscription distribution sectorielles        Total
    -------------------------------------------------------------------------

    Pour les trois mois
     terminés le 30
     septembre 2009
    Produits                  1 019,0         30,0        (21,3)     1 027,7
    Charges                   1 123,2         23,7        (19,7)     1 127,2
    -------------------------------------------------------------------------
    Sous-total                 (104,2)         6,3         (1,6)       (99,5)
    Revenus d'intérêts
     créditeurs et de
     dividendes, déduction
     faite des charges           71,9          1,0            -         72,9
    Intérêts sur la dette
     impayée                        -         (1,1)           -         (1,1)
    Gains nets (pertes nettes)
     de placements               11,1          0,6            -         11,7
    -------------------------------------------------------------------------
    Total (de la perte) du
     bénéfice avant impôts
     sur les bénéfices          (21,2)         6,8         (1,6)       (16,0)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Pour les trois mois
     terminés le 30
     septembre 2008
    Produits                  1 032,3         27,6        (20,0)     1 039,9
    Charges                     963,2         30,1        (20,3)       973,0
    -------------------------------------------------------------------------
    Sous-total                   69,1         (2,5)         0,3         66,9
    Revenus d'intérêts
     créditeurs et de
     dividendes, déduction
     faite des charges           80,6          2,5            -         83,1
    Intérêts sur la dette
     impayée                        -            -            -            -
    Gains nets (pertes nettes)
     de placements              (85,5)         4,2            -        (81,3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total (de la perte) du
     bénéfice avant impôts
     sur les bénéfices           64,2          4,2          0,3         68,7
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Pour les neuf mois
     terminés le 30
     septembre 2009
    Produits                  3 018,9         89,6        (59,8)     3 048,7
    Charges                   3 075,4         69,4        (55,4)     3 089,4
    -------------------------------------------------------------------------
    Sous-total                  (56,5)        20,2         (4,4)       (40,7)
    Revenus d'intérêts
     créditeurs et de
     dividendes, déduction
     faite des charges          212,4          3,0            -        215,4
    Intérêts sur la dette
     impayée                        -         (1,1)           -         (1,1)
    Gains nets (pertes nettes)
     de placements             (158,8)        (0,4)           -       (159,2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total (de la perte) du
     bénéfice avant impôts
     sur les bénéfices           (2,9)        21,7         (4,4)        14,4
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Pour les neuf mois
     terminés le 30
     septembre 2008
    Produits                  3 020,2         86,1        (57,7)     3 048,6
    Charges                   2 916,9         71,2        (56,6)     2 931,5
    -------------------------------------------------------------------------
    Sous-total                  103,3         14,9         (1,1)       117,1
    Revenus d'intérêts
     créditeurs et de
     dividendes, déduction
     faite des charges          239,6         10,8            -        250,4
    Intérêts sur la dette
     impayée                        -            -            -            -
    Gains nets (pertes nettes)
     de placements             (137,1)         1,3            -       (135,8)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total (de la perte) du
     bénéfice avant impôts
     sur les bénéfices          205,8         27,0         (1,1)       231,7
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    b) Actifs des segments isolables de la société

                                             Siège Éliminations
                                         social et        inter-
                         Souscription distribution sectorielles        Total
    -------------------------------------------------------------------------
    Au 30 septembre 2009

    Actifs investis           7 528,9         53,0            -      7 581,9
    Autres actifs             3 029,5        395,7         (6,2)     3 419,0
    Écart d'acquisition          74,4         92,9            -        167,3
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif         10 632,8        541,6         (6,2)    11 168,2
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Au 31 décembre 2008

    Actifs investis           6 048,8         49,9            -      6 094,3
    Autres actifs             3 217,6        303,4         (7,1)     3 518,3
    Écart d'acquisition          74,4         86,4            -        160,8
    -------------------------------------------------------------------------
    Total de l'actif          9 340,8        439,7         (7,1)     9 773,4
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    c) Résultats par secteur d'assurance

                                           Trois mois          Neuf mois
    Pour les périodes terminées       ------------------- -------------------
     le 30 septembre                      2009      2008      2009      2008
    -------------------------------------------------------------------------

    Primes brutes souscrites
      Particuliers                       860,5     854,5   2 398,0   2 353,2
      Entreprises                        272,9     265,3     857,2     846,8
    Résultats techniques
      Particuliers                       (79,2)     26,0     (53,5)      9,1
      Entreprises                        (25,0)     43,1      (3,0)     94,2

    

SOURCE Intact Corporation financière

Renseignements : Renseignements: Relations avec les médias: Gilles Gratton, Vice-président aux communications, (416) 217-7206, gilles.gratton@intact.net; Relations avec les investisseurs: Michelle Dodokin, Vice-présidente aux relations avec les investisseurs, (416) 344-8044, michelle.dodokin@intact.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.