Des travailleurs du câble manifestent devant l'Assemblée nationale - Hydro
peut exporter de l'électricité, pas nos emplois!

QUÉBEC, le 3 nov. /CNW Telbec/ - Plus de 150 travailleurs du câbles ont manifesté ce midi devant l'Assemblée nationale à Québec pour qu'Hydro exige des câbles fabriqués au Québec. Des usines menacent de fermer leurs portes et la société d'État accepte de transférer ses commandes en Ontario et aux États-Unis.

"Le gouvernement du Québec doit envoyer un message clair aux multinationales du câble : pour profiter de la manne des contrats d'Hydro-Québec, elles ont intérêt à maintenir leur production ici! C'est une question de respect !", a fait valoir le directeur québécois du Syndicat des Métallos, Daniel Roy.

La pression se fait de plus en plus forte dans le secteur du câble électrique pour délocaliser la production en Ontario et aux États-Unis, où on applique la politique du Buy American. Nexans a déjà fermé son usine de Québec en début d'année, ça joue dur chez General Cable et Prysmian menace de fermer son usine de Saint-Jean-sur-Richelieu d'une journée à l'autre.

Dans le cas de Prysmian, Hydro-Québec a accepté que le carnet de commande de Saint-Jean-sur-Richelieu soit transféré à Prescott, en Ontario, et à Abbeville, en Caroline du Sud, pendant la grève, en cours depuis avril. Mais ces deux usines sont maintenant en voie de certification permanente, selon les information obtenues auprès d'Hydro-Québec en octobre, grâce à la Loi sur l'accès à l'information. "Dès que Prysmian aura le feu vert, on perd 200 emplois à Saint-Jean. Québec doit intervenir pour stopper l'hémorragie.

"On veut bien qu'Hydro exporte l'électricité, mais il n'est pas question d'exporter nos jobs ! C'est une honte de voir fermer des usines de câbles ici pendant qu'on achète de plus en plus de câbles à l'étranger", a poursuivi M. Roy.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (métallurgie, fabrication industrielle, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi...).

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements : Renseignements: Clairandrée Cauchy, Responsable des communications, Syndicat des Métallos (FTQ), (514) 774-4001; Source: Syndicat des Métallos (FTQ)

Profil de l'entreprise

Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.