D'après Ernst & Young, les acheteurs ne casseront pas leur tirelire durant le
temps des Fêtes

    
    Les consommateurs font encore preuve de prudence dans leurs dépenses
    discrétionnaires
    

MONTRÉAL, le 2 nov. /CNW Telbec/ - Les détaillants canadiens devraient se préparer à vivre une autre saison difficile pour les achats des Fêtes, puisque les consommateurs, dont le moral a été miné par la récession, ne sont pas près de délier les cordons de leur bourse, selon Ernst & Young.

"Actuellement, les consommateurs se sentent quelque peu rassurés par les nouvelles encourageantes publiées au cours des derniers mois, ce qui a permis de restaurer leur confiance. Par contre, une année longue et ardue a laissé des traces de découragement et d'inquiétude chez les consommateurs sur des sujets comme l'emploi et l'augmentation des salaires, mettant ainsi un frein aux grosses dépenses faites d'un seul coup", mentionne Daniel Baer, associé et leader du secteur du commerce de détail au sein d'Ernst & Young, Canada.

Selon M. Baer, cette année, les consommateurs seront plus avertis que jamais au sujet des prix et chercheront les meilleures aubaines concernant leurs achats des Fêtes. "Les consommateurs dépensent de plus en plus leur argent dans des magasins de rabais, des clubs-entrepôts et des magasins à un dollar. Dans cette situation, ce qui importe c'est de trouver le bon prix et les clients s'abstiendront sans doute d'acheter quoi que ce soit avant d'avoir obtenu le rabais qui leur convient. Les consommateurs éviteront probablement les achats impulsifs."

Comme l'an dernier, les achats de Noël populaires comme les vêtements, les produits électroniques et les jouets semblent être voués à une déflation cette année, étant donné que les détaillants misent sur de grosses promotions et des rabais importants, afin d'attirer une clientèle qui s'attend à des soldes. Cependant, les détaillants ont réduit leurs achats et leurs stocks de sorte que les soldes devraient être moins répandus que l'année dernière. "La gestion des stocks marque une nouvelle ère dans le commerce de détail", note M. Baer.

D'après les statistiques, Ernst & Young prévoit des ventes stables par rapport à celles de 2008. Toutefois, la faiblesse des résultats de l'année dernière se traduit par des ventes moins florissantes pour les détaillants.

"Puisque cette année les consommateurs ont remis à plus tard leurs gros achats, nous pourrions voir une demande refoulée entraînant un regain dans la vente de certains produits, notamment les téléviseurs à écran plat, les portables et l'iPod de la prochaine génération", souligne M. Baer. "En revanche, les consommateurs seront quand même pointilleux et les produits sortiront seulement si leurs prix sont appropriés. Les cartes-cadeaux demeureront des choix populaires."

Les détaillants se disputent déjà leur part des achats du temps des Fêtes, avec des ventes d'après Noël commençant dès septembre pour certains grands magasins. Si le dollar canadien continue de grimper, ces chutes de prix et ces promotions seront essentielles pour garder les acheteurs canadiens de ce côté-ci de la frontière.

"En raison de la vigueur du dollar canadien, nous pourrions vivre une situation similaire à la période des Fêtes de 2007, où les détaillants ont dû se battre non seulement les uns contre les autres, mais aussi contre leurs homologues américains", explique M. Baer. "Les détaillants futés ajustent déjà leur prix, surtout pour les ventes en ligne.", termine t-il.

Les achats des Fêtes varieront selon la province :

    
    - La récession a durement touché l'Alberta et la Colombie-Britannique au
      cours des derniers mois, en raison de la baisse des prix de l'essence
      et du ralentissement des projets des sables bitumineux.
    - Le contexte semble être un peu plus positif en Ontario, où, même si les
      consommateurs ont été frappés par les pertes du secteur manufacturier,
      les trois derniers mois révèlent des ventes relativement stables, ce
      qui risque de se poursuivre durant les Fêtes. Les ventes de l'Ontario
      devraient refléter la moyenne nationale.
    - Le Québec, où le secteur manufacturier est plus diversifié qu'en
      Ontario et les dépenses du gouvernement au titre de l'infrastructure
      sont plus élevées, a affiché des ventes solides au cours des derniers
      mois, ce qui devrait entraîner des ventes relativement saines durant
      les Fêtes.
    

À propos d'Ernst & Young

Ernst & Young est un chef de file mondial des services de certification et fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. À l'échelle mondiale, les 144 000 membres de notre personnel sont unis par nos valeurs partagées et un engagement indéfectible envers la qualité. Nous nous distinguons en aidant nos gens, nos clients et nos collectivités à réaliser leur potentiel. Pour plus d'information, visitez notre site Web ey.com/ca.

SOURCE EY (Ernst & Young)

Renseignements : Renseignements: Marie-Ève Graniero, (514) 874-4313, marie-eve.graniero@ca.ey.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.