Assemblée annuelle du Syndicat des Métallos - Une sortie de crise pour le
monde

LAVAL, QC, le 19 nov. /CNW Telbec/ - Le directeur québécois du Syndicat des Métallos, Daniel Roy, et le président international, Leo W Gerard, ont esquissé aujourd'hui ce que pourrait être une "sortie de crise pour le monde". Lors d'une conférence de presse tenue en marge de l'Assemblée annuelle du Syndicat des Métallos qui réunit plus de 400 délégués à Laval, ils ont interpelé le gouvernement fédéral.

"Rien n'a été fait pour soutenir le secteur manufacturier au Québec. Des milliers de personnes qui ont perdu leur job pendant la crise arrivent à la fin de leurs prestations, pour ceux qui en ont eues: moins de la moitié des chômeurs ont accès à l'assurance-emploi. Et pendant que tout le monde sur la planète profite de la crise pour mettre son économie au vert, le gouvernement Harper est en train de torpiller la conférence de Copenhague sur le climat. Il est à peu près temps que le fédéral se déniaise !", a lancé le directeur québécois des Métallos, Daniel Roy.

Ce dernier réclame une réforme pour rendre l'assurance emploi plus accessible et un plan de relance vigoureux pour le secteur manufacturier, affecté non seulement par la crise économique, mais aussi par la vigueur du dollar ces dernières années, dopé par le pétrole de l'Alberta. "Ça fait deux ans qu'on attend des investissements dans un laminoir à poutrelles à Contrecoeur, pour que nos beams ne soient plus importés d'ailleurs. Québec est prêt à investir, mais on attend toujours des nouvelles du fédéral", a illustré M. Roy.

Acheter ici !

Le président international des Métallos, Leo W. Gerard, presse quant à lui le fédéral de mettre en place une politique d'achat canadien. "Aux États-Unis, on applique une politique d'achat américain, ce qui est tout à fait normal et sain quand on fait face à une concurrence déloyale de pays comme la Chine. Le Canada doit faire de même. C'est seulement ainsi que nous parviendrons à faire respecter les travailleurs des deux pays", a fait valoir M. Gerard.

Au-delà des mots, le principe est très concret pour les 200 grévistes du fabricant de câbles Prysmian à Saint-Jean-sur-Richelieu. C'est qu'Hydro-Québec a certifié temporairement deux usines à l'extérieur du Québec pour s'approvisionner pendant la grève et est en voie de leur accorder une certification permanente. "Pour ces 200 hommes et femmes, la politique d'achat d'Hydro-Québec, c'est la différence entre avoir une job ou pas. On espère que la ministre des Ressources naturelles, Nathalie Normandeau va faire entendre raison à la société d'État", a soutenu M. Roy.

Les vertus du modèle québécois

Ce matin, les quelque 400 délégués des quatre coins du Québec ont discuté de pistes pour que la sortie de crise ne serve pas uniquement les intérêts des bonzes de Wall Street et de Bay Street. Trois conférenciers leur ont donné matière à réflexion: Robert Laplante, de l'Institut de recherche en économie contemporaine, Michel Venne de l'Institut du Nouveau monde et Steven Guilbault d'Équiterre.

Les Métallos croient que le modèle québécois, avec ses mécanismes de redistribution de la richesse et de protection sociale, explique en partie pourquoi la crise a frappé moins durement ici qu'ailleurs. "Aux États-Unis, on se bat pour un système de santé universel, pour un code du travail qui ressemble au vôtre. Vous avez beaucoup de chance de vivre dans un coin de pays aussi progressiste, une sorte de village gaulois, qui a déjà ce qu'on revendique depuis longtemps aux États-Unis. Ce sont des acquis importants à préserver !", a déclaré le président international, M. Gerard.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques (métallurgie, fabrication industrielle, hôtellerie, restauration, camionnage, taxi...). À l'échelle nord-américaine, le Syndicat des Métallos (United Steelworkers) regroupe quelque 800 000 travailleurs.

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements : Renseignements: Clairandrée Cauchy, Responsable des communications (Métallos), (514) 774-4001; Source: Syndicat des Métallos (FTQ)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.