Trop prudents ou sous-protégés? Dans quelle mesure les résidents du Québec s'assurent-ils d'être bien protégés?

-- TD Assurance prend le pouls de la province avec son rapport sur l'état de l'assurance --

MONTRÉAL, le 19 juin 2013 /CNW/ - Qu'il s'agisse de franchises, de primes différées ou d'autres notions, comprenez-vous les tenants et aboutissants de votre protection d'assurance? Une nouvelle étude de TD Assurance révèle que les résidents du Québec sont les moins enclins à revoir leurs polices d'assurance au moins une fois l'an (47 % contre 55 % à l'échelle nationale), et qu'ils pourraient être moins enclins qu'ailleurs au pays à prendre le temps de s'assurer d'être bien protégés.

Selon le rapport sur l'état de l'assurance, un rapport annuel commandé par TD Assurance et portant sur les habitudes, le comportement et les connaissances des Canadiens en matière d'assurance, moins de la moitié des résidents du Québec (46 %) demanderaient à leur assureur de préciser des détails qu'ils ne comprennent pas dans leur police. Les Québécois admettent qu'ils ne demanderaient pas de précisions relativement à leur police parce qu'ils n'ont pas le temps (38 %), qu'ils jugent que c'est trop compliqué (27 %), qu'il sont embarrassés de leur manque de connaissances (18 %), ou qu'ils ne sont tout simplement pas intéressés (17 %).

Mais Jean Roy, vice-président à TD Assurance, affirme qu'il est important de savoir quel type de protection vous offre votre assurance en cas d'imprévu.

« Si vous tombez sur des modalités qui ne vous sont pas familières dans votre police, vous n'avez pas à vous sentir gêné ou intimidé de demander de l'aide, dit-il. Communiquez avec votre assureur, qui est là pour répondre à vos questions au sujet de votre police afin que vous compreniez tout à fait votre protection, vos droits et vos responsabilités en tant que titulaire de police. »

Les résidents du Québec sont les plus enclins au pays à admettre qu'ils n'ont pas pris la peine de lire, ou même de parcourir, les énoncés imprimés en petits caractères dans leurs polices d'assurance (42 % contre 37 % à l'échelle nationale). Par conséquent, 17 % ont été contrariés d'apprendre qu'ils n'avaient aucune protection dans un cas qu'ils croyaient assuré, et 16 % ont eu l'agréable surprise de découvrir qu'ils étaient davantage protégés qu'ils ne le croyaient.

« Lorsque vous renouvelez votre assurance, ou atteignez une étape importante de la vie, comme l'achat d'une nouvelle voiture ou d'une maison, ou si vous avez récemment effectué des rénovations, prévoyez du temps pour examiner votre assurance, indique M. Roy. Vos besoins en matière d'assurance peuvent évoluer d'une année à l'autre, et votre protection ainsi que vos primes pourraient également changer. Appelez votre assureur si vous avez des questions à propos d'ajustements ou si votre protection ne correspond plus à votre mode de vie. »

M. Roy propose trois scénarios visant à informer les Québécois relativement à des questions courantes touchant l'assurance automobile, l'assurance habitation et l'assurance vie :

  1. Hélène a acheté pour sa maison, il y a quelques années, une table et des chaises de salle à manger anciennes d'une valeur de 5 000 $. Malheureusement, ces biens ont été endommagés lorsque le robinet d'arrêt de sa toilette a éclaté, le mois dernier. Elle a présenté une demande d'indemnisation et satisfait à la franchise, mais elle ne sait pas trop combien elle recevra de son assureur pour remplacer son ensemble de salle à manger.

    La garantie valeur à neuf vous assure que le contenu de votre habitation est couvert selon le montant qu'il en coûterait pour le remplacer aujourd'hui. Cependant, la police d'assurance habitation standard ne couvre que la valeur au jour du sinistre, c'est-à-dire ce qu'un bien de même nature vous coûterait aujourd'hui, moins la dépréciation (diminution de la valeur attribuable à l'usure normale ou à l'âge). Si Hélène bénéficie d'une assurance de la valeur au jour du sinistre, son assureur pourrait lui verser 3 800 $, qui est le coût de remplacement moins la dépréciation et la franchise. Si elle avait souscrit une garantie annexe de la valeur à neuf, son assureur pourrait lui verser 5 100 $ puisque c'est là le coût, net de la franchise, de l'achat d'un ensemble de salle à manger similaire aujourd'hui.

  2. Comme cadeau de fin d'études, les parents de Didier lui ont offert leur voiture familiale, achetée il y a dix ans, qu'il conduira les week-ends. La voiture est dans un état moyen et elle est évaluée à 1 500 $. Didier n'a pas beaucoup de rentrées de fonds pour le moment, et il étudie les options possibles pour assurer la voiture à peu de frais.

    Les primes d'assurance automobile sont calculées en fonction de plusieurs facteurs, notamment votre dossier de conduite, le type de voiture que vous possédez et la fréquence à laquelle vous conduisez. Afin d'économiser sur les primes, Didier pourrait augmenter sa franchise, qui est le montant qu'il devrait assumer au moment d'une demande d'indemnisation s'il était jugé responsable. Puisque la voiture est vieille et qu'il la conduirait relativement peu souvent, il pourrait également songer à laisser tomber la garantie collision. Par exemple, si sa franchise était de 1 000 $, il ne vaudrait peut-être pas la peine d'ajouter la garantie collision à sa police puisque la franchise couvrirait probablement la majorité du coût des réparations. Il pourrait être logique pour lui de payer plutôt les dommages en cas d'accident à même ses économies. Sinon, en quelques années seulement, il pourrait payer en fin de compte des primes dont le montant dépasserait la valeur de la voiture.

  3. Sarah et Daniel viennent de faire une offre d'achat pour une première maison et ils prévoient fonder une famille dans les prochaines années. Ils veulent s'assurer que leur maison sera protégée en cas d'imprévu, et le moment est venu de décider s'ils doivent souscrire une assurance vie maintenant ou après la naissance d'un premier enfant.

    L'assurance vie prêt hypothécaire* rembourse le solde du prêt hypothécaire à la banque en cas de décès d'une personne dont le nom est inscrit sur le prêt hypothécaire, de sorte que ses êtres chers n'aient pas cette dette à rembourser. Vous pouvez vous procurer ce type d'assurance par l'intermédiaire de votre institution financière au moment de signer les documents hypothécaires, en répondant seulement à quelques questions de base sur votre état de santé. Les primes sont combinées aux versements hypothécaires. L'assurance vie temporaire offre une protection pendant un nombre d'années déterminé, et le montant assuré est versé directement aux bénéficiaires, qui sont libres de l'utiliser à leur guise. Les deux polices offriraient à Sarah et à Daniel un moyen souple et peu coûteux de protéger leur famille et leur maison.

    L'un des avantages, pour Sarah et Daniel, de songer à se procurer une assurance vie maintenant est que celle-ci peut être plus abordable puisque les primes sont basées sur l'espérance de vie. Sarah a 29 ans, et Daniel 33 ans. Ils pourraient donc économiser sur les primes d'assurance mensuelles puisqu'ils obtiendraient un taux moindre s'ils souscrivaient l'assurance aujourd'hui.

« En fin de compte, l'assurance devrait vous procurer la tranquillité d'esprit, conclut M. Roy. Si vous avez des doutes ou des questions à propos des modalités de votre police, demandez des précisions à votre assureur avant d'apposer votre signature sur la ligne pointillée. »

* http://www.tdassurance.com/produits-et-services/assurance/mortg.jsp

Au sujet du rapport de TD Assurance sur l'état de l'assurance

TD Assurance a confié au groupe Environics Research le mandat de mener en ligne un sondage personnalisé auprès de 2 583 Canadiens âgés d'au moins 18 ans, y compris 618 résidents du Québec. Les réponses ont été recueillies entre le 7 et le 18 février 2013.

Au sujet de TD Assurance

TD Assurance offre un large éventail de produits qui protègent les clients contre les accidents de la vie, notamment la protection de crédit et l'assurance auto, habitation, médicale, vie et voyage. Comptant plus de trois millions de clients, TD Assurance offre ses produits et services autorisés par l'intermédiaire d'un réseau de plus de 1 150 succursales de TD Canada Trust, ainsi que par Internet et par téléphone. Pour en savoir davantage, visitez le site www.tdinsurance.com.

SOURCE : TD Assurance

Renseignements :

Fiona Hirst
Groupe Banque TD
514-289-1670
fiona.hirst@td.com

Marianne Bohémier
Morin Relations Publiques
514-289-8688, poste 250
marianne@morinrp.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.