Stratégie gouvernementale pour l'égalité entre les femmes et les hommes - Une stratégie louable, mais une volonté politique tiède

MONTRÉAL, le 29 juin 2017 /CNW Telbec/ - La Fédération autonome de l'enseignement (FAE), qui compte plus de 70 % de femmes parmi ses 34 000 membres, dresse un bilan mitigé de la Stratégie gouvernementale pour l'égalité entre les femmes et les hommes vers 2021, dévoilée aujourd'hui par la ministre responsable de la Condition féminine, madame Lise Thériault.

« Plusieurs des enjeux qui préoccupent la FAE depuis longtemps sont abordés dans cette stratégie et nous nous en réjouissons. Mentionnons surtout la reconnaissance de la discrimination systémique, la prise en compte de l'approche intersectionnelle, la volonté d'atteindre la parité, l'engagement à appliquer l'analyse différenciée selon les sexes (ADS) et l'importance accordée à l'éducation à la sexualité. Cependant, la FAE s'inquiète de l'absence d'objectifs clairs et du fait que les moyens mis de l'avant ne sont pas à la hauteur des défis auxquels nous sommes collectivement confrontés. Cette façon de faire nous fait craindre une opérationnalisation très partielle et inégale sur le terrain », souligne Joanne Bertrand, vice-présidente responsable de la condition des femmes à la FAE.

Par exemple, même si la FAE reconnaît l'effort gouvernemental de vouloir miser sur l'ADS, elle s'inquiète de la capacité des nombreux intervenants à appliquer cette méthode correctement. Une analyse rigoureuse est essentielle et doit se refléter dans les mesures adoptées par le gouvernement afin que celles-ci favorisent réellement l'égalité entre les femmes et les hommes. Autre inquiétude : l'ADS sera-t-elle appliquée en amont de l'élaboration des programmes gouvernementaux ou des budgets?

La FAE se questionne également sur l'absence d'un réel programme d'éducation à la sexualité au profit de simples apprentissages disséminés tout au long du parcours scolaire et souligne que la présence de professionnels est essentielle pour soutenir les enseignantes et les enseignants.

Enfin, tout comme pour la politique de réussite éducative, la FAE déplore que cette annonce survienne au début de la période des vacances estivales. « Combiné à l'absence du premier ministre Philippe Couillard lors du dévoilement, cela nous amène à nous questionner sur la réelle volonté politique du gouvernement à lutter efficacement pour l'atteinte de la pleine égalité entre les femmes et les hommes », conclut madame Bertrand.

Profil de l'organisation
La FAE regroupe huit syndicats qui représentent plus de 34 000 enseignantes et enseignants (le tiers du personnel enseignant au Québec) du préscolaire, du primaire, du secondaire, du milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l'éducation des adultes et le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier, ainsi que les 900 membres de l'Association de personnes retraitées de la FAE (APRFAE).

 

SOURCE Fédération autonome de l'enseignement (FAE)

Renseignements : Marie-Josée Nantel, conseillère en communication, au 514 603-2290

LIENS CONNEXES
http://www.lafae.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.