Mort d'un travailleur à la Mine Westwood : la CNESST rend public son rapport d'enquête

ROUYN-NORANDA, QC, le 15 août 2017 /CNW Telbec/ - Le 23 février 2017, Pierre Audet, mineur à la Mine Westwood, exploitée par l'entreprise IAMGOLD Corporation, a perdu la vie sous terre. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause de l'accident le déplacement intempestif d'une chargeuse-navette, qui a coincé mortellement le travailleur entre celle-ci et la plateforme de sécurité.

Au Québec, depuis 5 ans, 21 travailleurs ont été heurtés mortellement par un véhicule ou de l'équipement mobile alors qu'ils circulaient à pied. Pour la région de l'Abitibi-Témiscamingue, ce sont 2 travailleurs qui ont perdu la vie en pareilles circonstances.

Le travailleur se retrouve coincé entre la chargeuse-navette et la plateforme de sécurité

Lors du quart de travail de nuit du 22 au 23 février 2017, M. Audet avait été assigné au poste de travail d'opérateur de chargeuse-navette. Pour retirer le minerai du chantier d'abattage, le travailleur opérait la chargeuse-navette munie d'une caméra en mode télécommandé, à partir d'une plateforme de sécurité.

À la fin du quart de travail, le travailleur a placé les sacs d'échantillons de minerais dans la cabine de la chargeuse-navette et a mis la télécommande sur le siège, avec sa boîte à lunch. La chargeuse-navette s'est alors mise à avancer de manière intempestive et le travailleur s'est retrouvé coincé entre celle-ci et la plateforme de sécurité utilisée pour l'opération télécommandée.

Constatant que M. Audet manquait à l'appel, le contremaître a déclenché les mesures de recherche pour retrouver le travailleur. Les secouristes ont découvert M. Audet inconscient, face contre terre, à proximité de la chargeuse-navette. Des manœuvres de réanimation ont été pratiquées et le travailleur a été transporté au Centre hospitalier de Rouyn-Noranda, où son décès a été constaté.

Quatre causes expliquent l'événement

L'enquête a permis à la CNESST de retenir quatre causes pour expliquer l'accident. D'une part, le déplacement intempestif de la chargeuse-navette a coincé mortellement le travailleur entre celle-ci et la plateforme de sécurité.

Ensuite, le frein de stationnement n'ayant pas été actionné, le déplacement de la chargeuse-navette était possible.

Ensuite, le levier d'accélérateur de la télécommande a été maintenu actionné en position d'avance, entraînant le mouvement de la chargeuse-navette.

Finalement, le dispositif d'interverrouillage de la porte de la chargeuse-navette était non fonctionnel.

La CNESST exige des correctifs

À la suite de cet accident, la CNESST a exigé de l'employeur qu'il remette en fonction le dispositif d'interverrouillage de la porte de toutes ses chargeuses-navettes.

En lien avec cet accident, la CNESST a délivré à l'employeur, IAMGOLD Corporation, un constat d'infraction. Pour une telle infraction, l'amende peut varier de 16 645 $ à 66 183 $ pour une première infraction, et peut atteindre 330 918 $ en cas de récidive.

Suivis de l'enquête

Afin d'éviter qu'un tel accident se reproduise, la CNESST informera des conclusions de cette enquête l'Association minière du Québec et l'Association des entrepreneurs miniers du Québec.

De plus, le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, dans le cadre de son partenariat avec la CNESST, diffusera le rapport d'enquête dans les établissements de formation qui offrent le programme d'études Extraction de minerai.

Pour plus d'information sur la santé et la sécurité dans les mines : http://www.cnesst.gouv.qc.ca/mines

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004149.pdf

Photo (libre de droits) Crédit photo | Sûreté du Québec :

http://www.cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/mine-westwood.jpg.

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes du travail, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail. Sa structure de gouvernance est paritaire. Elle a notamment pour mission de gérer le Fonds de la santé et de la sécurité du travail, un fonds entièrement autofinancé dont elle est fiduciaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur Facebook (facebook.com/cnesst), Twitter (twitter.com/cnesst) et LinkedIn (linkedin.com/company/cnesst).

 

Source :  

Yvon Grégoire, responsable des communications


CNESST - Direction régionale de l'Abitibi-Témiscamingue


Téléphone : 819 797-6191, poste 6139

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Yvon Grégoire, responsable des communications, CNESST - Direction régionale de l'Abitibi-Témiscamingue, Téléphone : 819 797-6191, poste 6139

LIENS CONNEXES
http://www.cnesst.gouv.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.