Le gouvernement doit agir pour protéger les médias canadiens

OTTAWA , le 15 juin 2017 /CNW/ - Unifor accueille favorablement le rapport du Comité du Patrimoine sur les médias canadiens et les nouvelles locales.

« Le Comité du Patrimoine a mené une étude pendant 15 mois sur les médias canadiens et a recommandé des solutions dignes du 21e siècle pour régler des problèmes du 21e siècle, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. L'industrie des médias canadiens est en crise parce que Facebook et Google dévorent les recettes publicitaires canadiennes sur lesquelles le journalisme dépend. »  

Unifor affirme que les recommandations du Comité, si elles sont adoptées, aideraient à remplacer la perte de recettes publicitaires canadiennes qui sortent du pays à l'heure actuelle. Le syndicat appuie la mise en place de mesures fiscales visant à conserver les recettes publicitaires des plateformes numériques au Canada et de lois fiscales nationales au contenu numérique entrant au Canada par les géants technologiques américains Google et Facebook. Unifor salue aussi l'accent que le Comité a donné à l'imposition de conditions de licence plus rigoureuses pour les entreprises de télévision diffusant des nouvelles locales.

Toutefois, en tant que principal syndicat des médias au Canada, Unifor est déçu du rejet hâtif de la ministre du Patrimoine d'une taxe de 5 p. cent recommandée sur les services Internet à grande vitesse pour financer les industries médiatiques au Canada. Unifor réclame depuis longtemps le prélèvement d'une taxe auprès des fournisseurs de services Internet qui tirent profit de la distribution de nouvelles canadiennes et d'autres contenus médiatiques.

« Il est décevant de constater que la ministre Joly rejette d'emblée, sans analyse appropriée, l'idée même que les fournisseurs de services Internet devraient contribuer leur juste part au journalisme canadien, a déclaré Howard Law, directeur du secteur des médias d'Unifor. Nous espérons qu'elle a une meilleure idée en tête. »

Unifor continuera d'échanger avec le ministère du Patrimoine au sujet des besoins du secteur des médias avant la divulgation prévue à l'automne des résultats de l'examen du contenu canadien à l'ère numérique initié par la ministre Joly.

« Les mesures que le gouvernement fédéral prendra ou ne prendra pas vont déterminer l'avenir même du contenu canadien, a déclaré Jerry Dias. Ce rapport charge la ministre Joly, responsable du Patrimoine canadien, de prendre des mesures audacieuses dont nos plateformes médiatiques ont besoin. »

Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada, représentant plus de 310 000 travailleurs, dont 12 000 dans le secteur des médias. Fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail en 2013, il est issu de la fusion des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Kathleen O'Keefe, représentante aux communications d'Unifor, à l'adresse kathleen.okeefe@unifor.org ou au numéro 416‑896‑3303 (cell.).

LIENS CONNEXES
http://www.unifor.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.