La Ville de Montréal commémore le 73e anniversaire de l'internement d'immigrants italiens

MONTRÉAL, le 10 juin 2013 /CNW Telbec/ - Le maire de Montréal, M. Michael Applebaum, accompagné de Mme Mary Deros, responsable des communautés d'origines diverses au comité exécutif, de Mme Erika Duchesne, conseillère associée, ainsi que de plusieurs élus du conseil municipal, a pris part aujourd'hui à une cérémonie à l'hôtel de ville à l'occasion d'une exposition relatant l'internement d'immigrants italiens, à partir de l'été de 1940, il y a 73 ans. Suite à la promulgation de la Loi canadienne sur les mesures de guerre, environ 600 Canadiens d'origine italienne ont été envoyés dans des camps d'internement, notamment en Ontario et en Nouvelle-Écosse.

La cérémonie d'aujourd'hui, organisée conjointement avec le centre communautaire Casa d'Italia, a été l'occasion de se rappeler cette triste page de notre histoire et de mettre en lumière le parcours de la communauté italienne montréalaise. Mme Angela Miniccuci, présidente de la Casa d'Italia, Mme Joyce Pillarella, historienne, ainsi que les membres des familles des victimes d'internement étaient présents pour l'occasion.

« Il semble difficile aujourd'hui de concevoir que nos concitoyennes et concitoyens d'origine italienne aient pu, un jour, être les victimes collatérales de cet horrible conflit que fut la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, nombreux furent-ils à connaître la vie dans des camps d'internement ici même, au Canada. Cet événement eut des conséquences douloureuses non seulement sur les internés, mais aussi sur leurs épouses et leurs familles laissées sans soutien. Cette cérémonie est l'occasion de rendre un hommage particulier à ceux et celles qui furent victimes d'une période marquée d'une grande obscurité mais également de mettre en lumière le dynamisme et l'apport essentiel d'une communauté qui contribue chaque jour au développement de notre métropole », de déclarer M. Applebaum.

Après que l''Italie soit entrée en guerre aux côtés de l'Allemagne, le 10 juin 1940, la Chambre des communes du Canada adopte une résolution visant à entrer en guerre contre l'Italie. Dans les minutes qui suivirent, le gouvernement du Canada ordonne à la Gendarmerie Royale du Canada d'arrêter environ 600 Canadiens d'origine italienne, ceux-ci étant considérés comme une menace à la sécurité de la nation en vertu de la Loi canadienne sur les mesures de guerre.  Près de deux cents d'entre eux sont résidants de Montréal. En outre, 31 000 Italo-canadiens sont officiellement désignés étrangers ennemis. Des milliers d'autres Canadiens et résidants originaires de pays considérés comme ennemis, comme l'Allemagne et le Japon, seront également internés pendant le conflit mondial dans divers camps situés au Québec et au Canada.

« Aujourd'hui, 73 ans après ces événements d'une grande tristesse, je tiens à exprimer ma compassion pour le sort des victimes et de leurs familles. Ici même, dans la Maison du citoyen, je suis fier d'être entouré de personnes qui constituent une communauté dynamique, qui contribue à façonner notre ville. Je tiens également à souligner le travail remarquable effectué par le Centre culturel de la Petite Italie, la Casa d'Italia, qui joue depuis 77 ans un rôle essentiel dans l'accompagnement et l'intégration des personnes d'origine italienne ainsi que dans la promotion de la diversité culturelle montréalaise », d'ajouter le maire.

En se souvenant de l'internement
Des initiatives de la communauté italienne montréalaise ont récemment vu le jour afin de permettre un cheminement collectif de réparation envers les personnes ayant subi injustement des torts. Une œuvre de Joyce Pillarella, En se souvenant de l'Internement - Les Italo-canadiens pendant la Seconde Guerre mondiale à Montréal, est le fruit de dix années de recherches et d'entrevues, menées auprès de familles dont les hommes ont été internés durant la guerre. Publié en 2012, cet ouvrage lève le voile sur une période sombre de notre histoire et contribue à maintenir en vie le parcours des victimes de la communauté italienne de Montréal. La petite-fille d'un Italo-canadien de Montréal qui fut interné, Joyce Pillarella relate les tensions qui caractérisaient cette époque et la façon dont la communauté italo-canadienne fut ostracisée à Montréal et ailleurs au pays.

En décembre 2012, une œuvre fut inaugurée dans le hall d'entrée de la Casa d'Italia en hommage aux Italo-canadiens internés durant la Seconde Guerre mondiale. Le dévoilement de ce monument, réalisé par l'artiste Egidio Vincelli, fut l'occasion pour de nombreux membres de la communauté italienne de Montréal de briser le silence sur une période particulièrement douloureuse de l'histoire. Du 13 juillet au 14 août prochain, une exposition entourant l'internement d'Italo-canadiens de Montréal durant la seconde guerre mondiale sera présentée dans le Hall d'honneur de l'hôtel de ville par la Casa d'Italia, en collaboration avec le Centre d'histoire de Montréal.

SOURCE : Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements :

Source :

Jonathan Abecassis
Cabinet du maire et du comité exécutif
514 872-9998

Renseignements :

Philippe Rousseau
Division des affaires publiques
514 872-5012

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements sur cet organisme

Communiqués Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.