La ministre Monsef annonce l'injection de plus de 3,2 millions de dollars dans des projets pour l'égalité des sexes à Toronto

Les projets mobiliseront des chefs de file locales au sein d'un réseau pancanadien afin de dynamiser le mouvement pour l'égalité des sexes.

TORONTO, le 16 août 2017 /CNW/ - En cette année du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, il importe de réfléchir à l'héritage que nous voulons laisser. Malgré les importants progrès accomplis au cours des 150 dernières années, les femmes et les filles, de même que les personnes qui rejettent les normes de genre, sont toujours aux prises avec des difficultés. Bref, il reste du travail à faire. En investissant aujourd'hui pour consolider et dynamiser le mouvement des femmes, nous jetons les bases de l'égalité future entre les sexes au Canada.

L'honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine, a annoncé aujourd'hui l'octroi de financement à neuf projets qui contribueront au progrès de l'égalité des sexes en Ontario. 

Neuf organismes recevront des fonds totalisant plus de 3,2 millions de dollars pour réaliser des projets qui aplaniront des obstacles à l'égalité des sexes.

  • Barbra Schlifer Clinic (365 789 $) : pour réduire la criminalisation des femmes nouvellement arrivées en Ontario qui cherchent à se protéger de la violence.
  • Ontario Society of Professional Engineers (385 000 $) : pour abolir les obstacles qui contribuent à la sous-représentation des femmes dans les sciences, la technologie, le génie et les mathématiques.
  • COSTI Immigrant Services (248 487 $) : pour éliminer les obstacles empêchant les nouvelles arrivantes racialisées d'obtenir un emploi stable ou de faire avancer leur carrière.
  • Access Alliance Multicultural Health and Community Services (375 855 $) : pour améliorer la sécurité économique des immigrantes racialisées qui sont en chômage ou qui occupent un emploi précaire au sein du secteur public à Toronto.
  • Association canadienne pour l'avancement des femmes, du sport et de l'activité physique (398 470 $): pour faire avancer l'égalité des sexes dans le sport en Ontario.
  • Ontario Non-Profit Network (360 000 $) : pour réduire les obstacles à la sécurité d'emploi des travailleuses du secteur à but non lucratif en Ontario et améliorer leurs possibilités d'avancement.
  • Woman Abuse Council of Toronto (WomanACT) (363 149 $): pour éliminer les facteurs qui limitent la sécurité des survivantes de violence et leur accès aux services et prestations sociales lorsqu'elles quittent les refuges d'urgence.
  • Scarborough Women's Centre (360 000 $): pour améliorer la sécurité économique des femmes en situation de handicap à Scarborough.
  • YWCA Hamilton (362 780 $): pour éliminer les facteurs qui font obstacles à l'accès des jeunes femmes aux métiers et technologies dans les écoles secondaires de Hamilton.

Les fonds octroyés s'inscrivent dans un investissement fédéral de plus de 18 millions de dollars à l'appui d'organismes communautaires et de 150 chefs de file canadiennes provenant d'un peu partout au pays. Ces chefs de file participeront à un réseau pancanadien d'appui à l'action féministe pour faire avancer l'égalité des sexes à l'échelle nationale. Le réseau sera animé par la Fondation canadienne des femmes.

Partenaire numérique de Condition féminine Canada, Instagram présentera à cette occasion une séance d'apprentissage sur les pratiques exemplaires dans les médias sociaux pour créer des réseaux et joindre le plus grand nombre de personnes possible.

Citations

« Au coeur du mouvement des femmes, il y a des chefs de file fortes et dynamiques; leur implication enthousiaste est essentielle pour réaliser l'égalité entre les sexes. La table ronde d'aujourd'hui montre l'influence qu'elles exercent et comment les organismes qu'elles représentent peuvent insuffler des changements qui profiteront à chacune et chacun d'entre nous. Je suis fière de soutenir leurs efforts, tout comme je suis fière de l'engagement continu de notre gouvernement envers l'égalité des sexes. »

L'honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre de la Condition féminine

« Il n'est jamais facile d'échapper à la violence et, pour bien des femmes, demander de l'aide peut faire d'elles des criminelles. Ce projet vise à garantir que toutes, notamment les immigrantes victimes de violence fondée sur le sexe, puissent obtenir l'aide dont elles ont besoin sans craindre d'être pénalisées en raison de leur statut d'immigrante ou d'autres facteurs. »

Amanda Dale, directrice générale
Barbra Schlifer Clinic

« Les femmes continuent d'être sous-représentées dans les sciences, les technologies, le génie et les mathématiques. Notre organisme est déterminé à changer cette situation. Nous sommes fiers de travailler avec le gouvernement du Canada à ce projet qui cherchera des moyens d'aplanir les obstacles systémiques à l'avancement des femmes dans ces domaines en faisant appel à la collaboration d'établissement d'enseignement, de leurs étudiantes et étudiants, des employeurs et des gouvernements. »

Sandro Perruzza, directeur général
Ontario Society of Professional Engineers

« La précarité de l'emploi est un obstacle majeur au succès économique d'un grand nombre de nouvelles arrivantes. Dans le cadre de ce projet, nous travaillerons avec la South Asian Womens' Rights Organization, des membres de la collectivité, des employeurs et des décisionnaires pour déterminer les principaux changements qu'il faudrait apporter aux politiques afin d'améliorer la situation des nouvelles arrivantes, par exemple pour leur assurer l'accès à des services abordables de garde d'enfants et améliorer l'équité des pratiques d'emploi. »

Mario Calla, directeur général
COSTI Immigrant Services

« Nous avons le bonheur de collaborer avec le gouvernement du Canada à ce projet qui vise à éliminer les obstacles systémiques auxquels se butent les travailleuses racialisées dans le grand secteur public à Toronto et y améliorer leurs débouchés. Nous travaillerons avec nos partenaires à élaborer un plan pour éliminer les difficultés rencontrées par ces femmes ainsi qu'à définir les mesures et pratiques exemplaires que devraient prendre les employeurs du secteur public. »

Axelle Janczur, directrice générale
Access Alliance Multicultural Health and Community Services 

« Comme dans plusieurs autres secteurs, les femmes sont sous-représentées aux postes de responsabilité et de décision dans le sport. Durant le projet, nous travaillerons avec des organisations sportives en Ontario pour déterminer quels sont les obstacles systémiques qui empêchent les femmes d'accéder à ces postes, puis éliminer ces obstacles. Nous diffuserons largement nos résultats afin que les organisations aient les outils nécessaires pour profiter pleinement du talent et de l'apport des femmes jusqu'aux plus hauts échelons. »

Allison Sandmeyer-Graves, directrice générale
Association canadienne pour l'avancement des femmes, du sport et de l'activité physique

« Ce sont majoritairement des femmes qui travaillent dans le secteur à but non lucratif, et ces travailleuses y vivent une réalité particulière, qui nuit à leur sécurité et à leur prospérité économiques. Nous sommes fiers de travailler avec le gouvernement du Canada pour cerner et éliminer les embûches économiques propres aux travailleuses du secteur sans but lucratif en Ontario. »

Cathy Taylor, directrice administrative
Ontario Non-Profit Network

« Il est difficile et parfois même dangereux de sortir d'une relation violente. Ce projet analysera l'effet des politiques qui ont été mises en place afin d'aider les survivantes à refaire leur vie. Dans le cadre du projet, nous travaillerons avec nos partenaires du milieu et faciliterons la tenue de discussions stratégiques pour renforcer le partenariat à long terme et, ce faisant, promouvoir un changement systémique. Nous diffuserons largement notre savoir et apporterons notre aide à la mise en œuvre des recommandations. »

Harmy Mendoza, directrice administrative
Women Abuse Council of Toronto (WomanACT)

« Pour réussir au plan économique, il faut un emploi stable et bien rémunéré. Dans le cadre de ce projet, nous travaillerons avec nos partenaires à éliminer les obstacles systémiques et culturels à l'emploi des femmes handicapées, cela comprendra recenser les pratiques qui peuvent les aider dans leur recherche d'un emploi stable et bien rémunéré. »

Lynda Kosowan, directrice administrative
Scarborough Women's Centre

« Les métiers et les technologies sont des domaines lucratifs, qui offrent d'excellents débouchés aux femmes. Au cours du projet, nous travaillerons avec des conseils scolaires locaux à changer la formation professionnelle, pour que les jeunes femmes n'hésitent plus à envisager une carrière dans les métiers ou les technologies. »

Denise Christopherson, directrice générale
YWCA Hamilton

Les faits en bref                                  

  • En octobre 2016, Condition féminine Canada a invité les organismes à proposer des projets pour faire avancer l'égalité entre les sexes au Canada. Le Financement pour l'avancement de l'égalité entre les sexes qui a été approuvé en date de juin 2017 totalise plus de 18 millions de dollars et est réparti entre une cinquantaine de projets. Il donnera à des Canadiennes remarquables les moyens d'agir et, ce faisant, de préparer le terrain pour les 150 prochaines années. Il s'agit du plus grand montant jamais accordé dans le cadre d'un appel de propositions de Condition féminine Canada. Les projets approuvés se dérouleront sur une période de trois ans.
  • Le Programme de promotion de la femme de Condition féminine Canada verse du financement à des organismes admissibles pour leur permettre de réaliser des projets cherchant à aplanir des obstacles systémiques à l'égalité des sexes qui persistent au Canada.

Produit associé

 

Document d'information

 

Appel de propositions : Financement pour l'avancement de l'égalité entre les sexes au Canada - plus de 18 millions de dollars

En octobre 2016, Condition féminine Canada a invité des organismes à proposer des projets pour faire avancer l'égalité entre les sexes au Canada. En juin 2017, quelque 50 projets avaient été approuvés, pour une valeur de plus de 18 millions de dollars, au titre du Financement pour l'avancement de l'égalité entre les sexes.

D'une durée de 36 mois, les projets s'attaqueront à des obstacles systémiques dans les trois domaines prioritaires de Condition féminine Canada, à savoir : l'amélioration de la sécurité et de la prospérité économiques des femmes et des filles; l'accès des femmes et des filles aux postes de responsabilité et de décision; et l'élimination de la violence faite aux femmes et aux filles.

La Fondation canadienne des femmes établira un solide réseau pancanadien indépendant de femmes chefs de file afin d'appuyer l'action féministe ciblant l'égalité des sexes à l'échelle nationale. Ces dirigeantes ont été choisies en raison des efforts remarquables qu'elles ont déployés dans leur localité pour promouvoir l'égalité des femmes, des filles et des personnes allosexuelles. En créant un réseau de femmes visionnaires, nous élargirons le rayonnement de leurs efforts au-delà de leur collectivité - et inciterons des personnes vivant dans d'autres coins du pays à faire entendre leur voix et à mettre à contribution leurs idées pour marquer de véritables progrès.

Access Alliance Multicultural Health and Community Services - 375 855 $

Access Alliance Multicultural Health and Community Services est un organisme torontois au service de la population immigrante et réfugiée qui s'emploie en particulier à améliorer le bilan de santé des membres les plus vulnérables de cette communauté.

Access Alliance Multicultural Health and Community Services recevra 375 855 $ pour un projet de trois ans qui améliorera la sécurité économique des immigrantes racialisées sans emploi ou ayant un emploi précaire au sein du secteur public de Toronto. On mènera une analyse comparative entre les sexes pour déterminer les obstacles systémiques qui existent et les aspects des politiques existantes qui nuisent à l'avancement professionnel des femmes racialisées. Le projet favorisera aussi la collaboration entre les décisionnaires et des chefs de file du secteur.

Barbra Schlifer Clinic - 365 789 $

La Barbra Schlifer Clinic fournit des services juridiques, du counseling et des services d'interprétation multilingue aux femmes ayant été victimes de violence.

L'organisme recevra 365 789 $ pour un projet de trois ans visant à réduire le taux de criminalisation des femmes nouvellement arrivées en Ontario qui cherchent à se protéger contre la violence. L'organisme travaillera avec ses partenaires pour recenser, tester et faire connaître les pratiques prometteuses, afin de renverser les tendances actuelles, montrant que les immigrantes et les réfugiées sont pénalisées lorsqu'elles cherchent à échapper à la violence.

Association canadienne pour l'avancement des femmes, du sport et de l'activité physique (ACAFS) - 398 470 $

L'ACAFS est un organisme national sans but lucratif cherchant à créer un réseau sportif équitable, qui valorise la contribution active des femmes comme participantes et dirigeantes.

L'ACAFS recevra 398 470 $ pour un projet de trois ans qui fera avancer l'égalité des sexes dans le sport en Ontario. L'organisme se penchera sur les pratiques actuelles des organisations sportives de la province et cernera les obstacles systémiques qui empêchent les femmes d'y accéder aux postes de responsabilité. L'organisme créera de la documentation et des outils, puis les diffusera largement dans le secteur après en avoir fait l'essai.

COSTI Immigrant Services - 248 487 $

COSTI Immigrant Services est un organisme communautaire multiculturel qui fournit des services en emploi, en éducation, en services sociaux et en établissement aux personnes immigrantes, aux Néo-Canadiennes et Néo-Canadiens et à d'autres personnes ayant besoin d'aide.

COSTI Immigrant Services recevra 248 487 $ pour un projet triennal visant à éliminer les obstacles qui empêchent les nouvelles arrivantes racialisées d'obtenir un emploi stable ou de progresser dans leur carrière. L'organisme travaillera avec des partenaires pour cerner les principales réformes qu'il faudrait apporter pour réduire la précarité des emplois, assurer l'équité salariale et l'équité des avantages sociaux, faciliter l'accès à des services abordables de garde d'enfants, et l'établissement de pratiques d'emploi équitables et de droits d'égalité.

Ontario Non-Profit Network - 360 000 $

L'Ontario Non-Profit Network est un réseau indépendant qui travaille à apporter des changements positifs au sein des organismes à but non lucratif et des organismes de bienfaisance de l'Ontario par ses services, ses activités de revendication et son travail dans le domaine des politiques.

Le réseau recevra 360 000 $ pour un projet de trois ans qui réduira les obstacles à la sécurité d'emploi et à l'avancement des travailleuses du secteur. L'organisme travaillera avec des partenaires pour déterminer les facteurs systémiques qui contribuent à la précarité des emplois dans le secteur. On formulera ensuite des solutions (c'est-à-dire des politiques et pratiques nouvelles) et on en fera la diffusion.

Ontario Society of Professional Engineers - 385 000 $

L'Ontario Society of Professional Engineers défend les intérêts de communauté ontarienne du génie en Ontario, ce qui comprend les ingénieures et ingénieurs, de même que les personnes diplômées d'un programme de génie ou suivant actuellement un tel programme.

L'organisme recevra 385 000 $ pour un projet triennal visant à éliminer les obstacles qui contribuent à la sous-représentation des femmes dans les sciences, les technologies, le génie et les mathématiques. On travaillera avec des étudiantes et étudiants, des établissements d'enseignement, des employeurs et des gouvernements pour élaborer des pratiques prometteuses et des recommandations stratégiques pour éliminer les obstacles systémiques.

Scarborough Women's Centre - 360 000 $

Le Scarborough Women's Centre est un organisme communautaire à but non lucratif au service des femmes et de leurs enfants. Le centre offre des programmes et des services gratuits pour favoriser des changements positifs chez les femmes, dans un environnement sécuritaire, inclusif et accueillant.

Le centre recevra 360 000 $ pour un projet de trois ans qui améliorera la sécurité économique des femmes en situation de handicap à Scarborough. Des employeurs et des femmes détermineront quelles attitudes et quels obstacles systémiques empêchent les femmes handicapées d'obtenir des emplois stables et bien rémunérés, et tâcheront de trouver des solutions. Ensuite, on dressera un plan d'action et des outils, qui seront mis à l'essai. Les résultats seront diffusés à grande échelle.

Woman Abuse Council of Toronto (WomanACT) - 363 149 $

Le Woman Abuse Council of Toronto (WomanACT) est un organisme d'élaboration et de planification des politiques qui travaille à la coordination des services aux femmes victimes d'agression et à leur famille, afin d'assurer l'efficacité. L'organisme cerne les lacunes en matière de services; soutient et facilite l'élaboration de politiques et de projets-pilotes; mène des recherches et adopte des mesures qui encouragent le changement institutionnel et systémique.

WomanAct recevra 363 149 $ pour un projet de trois ans qui vise à éliminer les facteurs qui limitent la sécurité des survivantes de violence et leur accès aux services et prestations sociales lorsqu'elles quittent les refuges d'urgence. Avec l'aide de parties prenantes, l'organisme analysera les effets de diverses politiques (sécurité sociale, statut d'immigration, attribution de la garde des enfants, logement abordable, aide financière pour les études postsecondaires) sur les femmes violentées. Cette analyse guidera l'élaboration d'un plan d'action pour optimiser la sécurité des survivantes et les occasions qui leur sont offertes pour rebâtir leur vie.

YWCA Hamilton - 362 780 $

YWCA Hamilton est un organisme communautaire qui fournit une gamme étendue de services aux femmes et aux filles, dont des logements de transition, des services de garde d'enfants, des programmes d'emploi, des programmes de santé et de mieux-être, des services pour les adultes ayant une déficience intellectuelle et un centre de vie active pour les aînées et aînés.

YWCA Hamilton recevra 362 780 $ pour un projet de trois ans visant à éliminer les facteurs qui font obstacles à l'accès des jeunes femmes aux métiers et technologies dans les écoles secondaires de Hamilton. L'organisme travaillera avec des conseils scolaires locaux à modifier le programme d'enseignement et à implanter des pratiques exemplaires, susceptibles d'encourager plus de jeunes femmes à entreprendre une carrière dans les métiers ou les technologies.

Liens connexes

This news release is also available in English.

On trouvera tous les communiqués de Condition féminine Canada et de l'information sur l'organisme à l'adresse : femmes.gc.ca.

Suivez Condition féminine Canada :

 

SOURCE Condition féminine Canada

Renseignements : Philippe Charlebois, Directeur des communications, Cabinet de la ministre de la Condition féminine, 613‑618-8546; Léonie Roux, Agente, Affaires publiques, Condition féminine Canada, 819‑420-6821


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.