La FSSS-CSN prête à négocier une première convention collective pour les
travailleuses à domicile

LA MALBAIE, QC, le 26 nov. /CNW Telbec/ - Six mois après l'adoption des projets de loi 49 et 51 rétablissant leurs droits à la syndicalisation et à la négociation, les travailleuses à domicile en service de garde et en ressources intermédiaires et de type familial veulent maintenant bénéficier de conditions de travail adéquates qui reflètent la valeur de leur travail. Aussi, le gouvernement doit rapidement enclencher les négociations afin de conclure une première convention collective pour ces milliers de travailleuses de l'ombre. Voilà le message livré par la Fédération de la santé et des services sociaux aux 600 délégué-es réunis en conseil fédéral à La Malbaie, du 24 au 27 novembre.

"Après plus de six ans de batailles, affirme Jeff Begley, vice-président responsable des secteurs privés à la FSSS-CSN, le temps est maintenant venu pour le gouvernement de passer à l'action et de répondre favorablement aux demandes légitimes de ces travailleuses". Les ressources intermédiaires (RI) et de type familial (RTF) qui dispensent des soins et des services à des clientèles vulnérables, de même que les responsables en service de garde à l'enfance en milieu familial (RSG) réclament des conditions de travail équivalentes à celles en vigueur dans d'autres secteurs d'activité.

Au cours des derniers mois, la FSSS a développé avec les RSG et les RI-RTF une plateforme de revendications qui leur sont propres. Elle finalise actuellement la consultation auprès de l'ensemble de ses membres sur ce projet. Parmi leurs demandes figurent l'ajustement de la rémunération, l'indexation annuelle de la subvention et l'équité salariale, l'accès à un régime d'assurances collectives et à un régime de retraite, la mise en place d'une banque de remplaçantes et la formation. L'obtention de congés fériés, de congés sociaux (décès, mariage, etc.), de congés pour maladie ou accident et de congés parentaux fait également partie des revendications de la FSSS. Elles revendiquent aussi l'accès aux protections sociales se rapportant à l'assurance emploi ou à la santé et à la sécurité du travail, comme le droit au retrait préventif pour la femme enceinte, des indemnisations en cas d'accident ou de maladie professionnelle.

"Le gouvernement a tout fait pour nous empêcher de nous organiser. Il n'a pas réussi. Ça nous a pris des années de lutte juridique, nous sommes déterminées à améliorer nos conditions de travail parce que nous aimons notre travail et nous voulons avoir les moyens de continuer". Tel est le message de détermination livré aux délégué-es de la FSSS par les représentantes des nouveaux syndicats en service de garde à l'enfance et en ressources intermédiaires et de type familial.

La FSSS-CSN représente plus de 125 000 syndiqué-es provenant des secteurs public et privé, dont une forte proportion dans les services de garde à l'enfance et dans les services d'hébergement pour les personnes aînées. Elle est également affiliée à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) qui compte plus de 300 000 membres de tous les secteurs.

SOURCE Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)

Renseignements : Renseignements: François Forget, Information FSSS-CSN, (514) 949-1430; Source: Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.