Conclusions de l'enquête de la CNESST - Un travailleur de Navada ltée meurt électrocuté : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

MONTRÉAL, le 9 juin 2016 /CNW Telbec/ - Le 1er décembre 2015, Philippe Plante, contremaître au service de l'entreprise Navada ltée, perdait la vie au travail des suites d'une électrocution. L'accident s'est produit dans un immeuble en copropriété, Verrières VI, à Montréal. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) conclut que le travailleur a reçu une décharge électrique en tentant de déconnecter une unité de chauffage.

Au Québec, depuis 5 ans, 20 travailleurs ont perdu la vie des suites d'un contact avec le courant électrique. Dans la région de Montréal uniquement, ce sont deux travailleurs qui ont perdu la vie dans de tels accidents.

Le contremaître touche à un fil sous tension

Le jour de l'accident, le contremaître et un collègue s'affairent à remplacer des conduits de ventilation dans la salle mécanique du bâtiment de 19 étages de la rue O'Reilly. Ils doivent aussi déplacer un aérotherme, soit une unité de chauffage à air chaud munie d'un ventilateur. Ils débutent par l'installation des conduits de ventilation. Lorsque vient le moment de déplacer l'aérotherme, ils ne peuvent réaliser l'opération, car l'espace entre un des conduits de ventilation et le mur n'est pas assez grand. Ils doivent donc débrancher l'aérotherme ou retirer le conduit qui vient d'être installé. Le contremaître choisit de déconnecter l'aérotherme. Pour ce faire, il ouvre la boîte de jonction et débranche un connecteur reliant trois fils de 600 V sous tension. Au contact de ses pinces avec un fil sous tension, le contremaître reçoit une décharge et est électrocuté. Son décès est constaté sur place.

Deux causes expliquent l'accident

L'enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l'accident. D'une part, le contremaître, alors qu'il tentait de déconnecter un aérotherme, a reçu une décharge électrique de 347 V. D'autre part, la gestion de la santé et de la sécurité quant au déplacement de l'aérotherme était déficiente.

La CNESST exige que le circuit électrique soit cadenassé

À la suite de l'accident, la CNESST a exigé que le circuit électrique impliqué soit cadenassé et que les travaux d'électricité soient effectués par un électricien certifié. Le maître d'œuvre, C‑nergie, s'est conformé aux exigences.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle qu'afin de respecter les règles de sécurité, les travaux sur des installations électriques et des machines doivent être effectués par du personnel compétent, lorsque le courant est coupé et les sources d'énergie cadenassées. Pour ce faire, une procédure de cadenassage doit être mise en application.

Pour en savoir plus sur le cadenassage et les autres méthodes de contrôle des énergies : http://www.cnesst.gouv.qc.ca/Publications/200/Documents/DC200-1579web.pdf.

Rappelons que, selon la loi, tout employeur a l'obligation de s'assurer que l'organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l'accomplir sont sécuritaires. L'employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer et les contrôler.

Suivis de l'enquête

Afin de sensibiliser les milieux de travail, la CNESST transmettra les conclusions de ce rapport à la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec afin que ses membres en soient informés. La CNESST rappellera notamment la nécessité de travailler hors tension, en utilisant le cadenassage comme méthode de contrôle de l'énergie électrique, lors de travaux relatifs au déplacement d'appareils de chauffage.

De plus, le rapport d'enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant le programme d'études Ferblantier-tôlerie afin de sensibiliser les futurs travailleurs.

Pour en savoir plus

Rapport d'enquête : centredoc.csst.qc.ca/pdf/ed004095.pdf

Photo (libre de droits) :
cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/navada.jpg

La CNESST, votre porte d'entrée en matière de travail

Existant depuis le 1er janvier 2016, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) est issue du regroupement de la Commission des normes du travail (CNT), de la Commission de l'équité salariale (CES) et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST). La CNESST offre aux employeurs et aux travailleurs une porte d'entrée unique et une expertise intégrée en matière de normes, d'équité salariale et de santé et de sécurité du travail au bénéfice des employeurs et des travailleurs. Sa structure de gouvernance est paritaire.

Pour plus d'information, visitez notre site Web cnesst.gouv.qc.ca et suivez-nous sur facebook.com/cnesst, twitter.com/cnesst et linkedin.com/company/cnesst.

 

Source :

Marie-France Vermette, responsable des communications
CNESST - Direction régionale de Montréal-3
Tél. : 514 906-3170

 

SOURCE Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements : Marie-France Vermette, responsable des communications, CNESST - Direction régionale de Montréal-3, Tél. : 514 906-3170


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.