À la défense des familles canadiennes - Le gouvernement Harper annonce que la prestation d'assurance-emploi pour les parents d'enfants gravement malades est maintenant disponible

GATINEAU, QC, le 9 juin 2013 /CNW/ - La ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley, a annoncé aujourd'hui que la nouvelle mesure de soutien du revenu destinée aux parents d'enfants gravement malades était maintenant disponible par l'entremise du régime d'assurance-emploi. Cette mesure s'inscrit dans le cadre de l'engagement assidu pris par le gouvernement Harper d'aider les familles au moyen de la Loi visant à aider les familles dans le besoin.

La nouvelle prestation pour les parents d'enfants gravement malades permettra aux parents admissibles qui s'absentent du travail pour s'occuper d'un enfant gravement malade ou blessé, âgé de moins de 18 ans, de toucher un revenu temporaire durant un maximum de 35 semaines.

« Notre gouvernement apporte divers changements ciblés et logiques au régime d'assurance-emploi afin d'aider les familles au moment où elles en ont le plus besoin, a déclaré la ministre Finley. La nouvelle prestation d'assurance-emploi pour les parents d'enfants gravement malades constitue une autre façon pour notre gouvernement de s'assurer que le régime d'assurance-emploi répond au mieux aux besoins des familles canadiennes qui travaillent fort. »

Cette nouvelle prestation d'assurance-emploi se veut une reconnaissance des difficultés d'ordre financier et émotif que vivent les parents d'un enfant dont la vie est en danger en raison d'une maladie ou d'une blessure, ainsi que du rôle vital que jouent les parents dans le rétablissement d'un enfant.

On estime que la nouvelle prestation permettra d'aider chaque année plus de 6 000 familles.

Les parents qui travaillent dans un secteur sous réglementation fédérale pourront bénéficier d'une protection d'emploi s'ils s'absentent du travail pour s'occuper de leur enfant gravement malade ou blessé.

Pour obtenir plus de renseignements sur cette nouvelle prestation, visitez le site servicecanada.gc.ca/eng/sc/ei/pcic/index.shtml.

Document d'information

Le gouvernement est conscient des difficultés d'ordre émotif et financier que vivent les parents d'un enfant dont la vie est en danger en raison d'une maladie ou d'une blessure, ainsi que du rôle vital que jouent les parents dans le rétablissement de cet enfant. La nouvelle prestation spéciale d'assurance-emploi, à savoir la prestation pour les parents d'enfants gravement malades, permettra aux parents ou aux tuteurs légaux d'enfants mineurs (moins de 18 ans) dont la vie est en danger en raison d'une maladie ou d'une blessure de recevoir un revenu pendant une période pouvant aller jusqu'à 35 semaines.

Les parents qui s'absentent du travail pour s'occuper d'un enfant gravement malade ou blessé pourraient avoir droit à un revenu d'appoint temporaire sous la forme de prestations d'assurance-emploi pour les parents d'enfants gravement malades.

Comme c'est le cas des autres prestations spéciales d'assurance-emploi, pour avoir droit à la nouvelle prestation, les demandeurs (parents ou tuteurs légaux) devront avoir travaillé pendant au moins 600 heures au cours de la période de 52 semaines précédant le début de leur demande, ou depuis le début de leur dernière demande si cette période est plus courte. Les travailleurs autonomes qui ont choisi de participer au régime d'assurance-emploi devront avoir gagné un certain revenu au cours de l'année civile précédente (6 342 $ en 2012) pour avoir droit à cette prestation. Tous les demandeurs devront aussi présenter un certificat médical signé par un médecin spécialiste accrédité au Canada, ainsi qu'un document autorisant la communication de renseignements médicaux.

Cette prestation peut s'ajouter à d'autres, par exemple les prestations de maternité, les prestations parentales ou les prestations de soignant. Les parents pourront se partager les 35 semaines de prestations pour parents d'enfants gravement malades, en même temps ou séparément, et toucher les prestations au moment où ils en auront le plus besoin au cours d'une période de 52 semaines. Les prestations prennent fin une fois que les prestations ont été payées pendant le maximum de 35 semaines, lorsque la période de prestation de 52 semaines prend fin ou lorsque, malheureusement, l'enfant décède.

Aux fins de l'application de cette nouvelle prestation d'assurance-emploi, un enfant gravement malade en est un dont la vie est en danger en raison d'une maladie ou d'une blessure et qui nécessite les soins ou le soutien de ses parents en raison de son état de santé.

La prestation pour parents d'enfants gravement malades est offerte aux parents admissibles à compter du 9 juin 2013 et elle n'est pas rétroactive.

Autres mesures gouvernementales de soutien aux parents

Cette nouvelle prestation fait partie des mesures que continue à prendre le gouvernement, par le biais de la Loi visant à aider les familles dans le besoin, pour aider les parents à concilier leurs responsabilités professionnelles et familiales. En voici d'autres :

  • Une modification à la Loi sur l'assurance-emploi permettant aux prestataires qui tombent malades pendant qu'ils reçoivent des prestations parentales de l'assurance-emploi de bénéficier de prestations de maladie de l'assurance-emploi sans devoir être autrement disponibles pour travailler. Cette modification est soumise aux autres critères d'admissibilité.
  • Un nouveau soutien du revenu pour les parents des enfants assassinés ou disparus, entré en vigueur le 1er janvier 2013. Cette nouvelle subvention de 350 $ par semaine, jusqu'à concurrence de 35 semaines, est accordée aux parents d'enfants assassinés ou disparus de moins de 18 ans, dont le décès ou la disparition résulte d'une infraction présumée au Code criminel.
  • La partie III du Code canadien du travail a été modifiée afin d'y ajouter de nouvelles dispositions permettant aux parents dont l'enfant est décédé ou a disparu à la suite d'une infraction présumée au Code criminel ou aux parents qui doivent prendre soin d'un enfant gravement malade ou blessé de prendre un congé sans solde. Les travailleurs dont l'employeur est assujetti à la partie III du Code canadien du travail et à qui les nouvelles dispositions s'appliquent pourront s'absenter du travail sans se soucier de perdre leur emploi.

SOURCE : Gouvernement du Canada

Renseignements :

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

Pour plus de renseignements (médias seulement) :

Jan O'Driscoll
Attaché de presse
Cabinet de la ministre Finley
819-994-2482

Bureau des relations avec les médias
Ressources humaines et Développement des compétences Canada
819-994-5559
Suivez-nous sur Twitter

S'IL Y A DIVERGENCE ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DE CE COMMUNIQUÉ, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.