40 ans après sa création Loto-Québec doit adapter son offre de jeu aux
nouvelles réalités technologiques et commerciales

MONTRÉAL, le 17 nov. /CNW Telbec/ - Quelques semaines avant le quarantième anniversaire de la création de Loto-Québec, son président et chef de la direction, monsieur Alain Cousineau, a présenté les grands défis de la Société d'État aujourd'hui aux membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Parmi ces grands défis, monsieur Cousineau a entre autres évoqué le domaine des loteries, expliquant que ce secteur doit intensifier ses efforts pour littéralement se réinventer et créer une nouvelle famille de jeu. Celle-ci devra comprendre des concepts inédits permettant de mieux rejoindre la clientèle des jeunes adultes qui sont aujourd'hui sollicités par de nombreuses propositions numériques et interactives comportant souvent un aspect de jeu de hasard.

"Le domaine des loteries a bien changé en 40 ans, a fait valoir Alain Cousineau, les nouveaux produits de Loto-Québec devront donc intégrer des facteurs comme la compétition, la prise de décision, l'habileté, sans oublier le plaisir de jouer. Ce défi est considérable, a-t-il reconnu, mais sa résolution est essentielle au maintien de la compétitivité de nos produits."

Consolidation du réseau de loterie vidéo

Par ailleurs, a souligné le pdg de Loto-Québec, le plan de reconfiguration du réseau d'appareils de loterie vidéo (ALV) a atteint ses objectifs. Ceux-ci ont même été dépassés; la réduction du nombre de sites abritant des ALV allant au-delà des 36 %. Dans le réseau des bars, brasseries et tavernes, d'expliquer monsieur Cousineau, la rencontre des objectifs de ce plan permet aujourd'hui la gestion d'environ 11 500 ALV répartis dans quelque 2 380 sites. "C'est une offre que nous considérons optimale, c'est-à-dire qu'elle n'encourage pas au jeu excessif et qu'elle est suffisante pour décourager quiconque de vouloir recréer un réseau clandestin."

Jeu en ligne

La montée du jeu en ligne est une tendance mondiale importante et probablement irréversible, d'expliquer monsieur Cousineau. Les Québécois sont de plus en plus sollicités pour participer à des jeux en ligne, légaux ou non. Au Canada, par exemple, ce secteur d'activités a connu une croissance annuelle moyenne de 30 % entre 2003 et 2008, passant de 184 M$ à 675 M$. On s'attend à ce qu'il dépasse le milliard de dollars en 2012. "Les revenus annuels provenant du Québec, de rapporter Alain Cousineau, sont évalués de façon conservatrice à un montant qui tourne autour de 80 M$, en forte hausse par rapport aux 50 M$ de 2006."

Les sites de jeux en ligne n'offrent évidemment aucun programme d'aide aux joueurs vulnérables, laissant donc l'État avec le soin d'assumer tous les coûts associés aux problèmes de jeu sur Internet, et cela, sans qu'il n'en tire de bénéfice, a déploré le président et chef de la direction de Loto-Québec.

Compte tenu de l'importance que prend le phénomène du jeu en ligne, Loto-Québec entend soumettre prochainement au gouvernement une proposition pour baliser cette pratique, a annoncé Alain Cousineau. "Pour le moment, a-t-il dit, nous privilégions une entente de collaboration avec les cinq autres provinces qui ont déjà commencé à offrir des jeux en ligne, un partenariat qui pourrait s'inspirer de celui que nous avons déjà pour les tirages pan-canadiens comme Lotto Max. Dans tous les cas, insiste monsieur Cousineau, notre proposition s'inscrira dans la continuité des activités historiques de Loto-Québec visant à canaliser l'offre de jeu et à encadrer la consommation pour minimiser les coûts sociaux."

Les casinos

Pour tirer leur épingle du jeu dans un contexte de vive concurrence, les casinos du Québec ont pour leur part choisi de mettre l'accent tant sur la qualité du service que celle de leur offre. Nous voulons, a dit monsieur Cousineau, que les quatre casinos du Québec - Montréal, Charlevoix, Lac-Leamy et Mont-Tremblant - soient reconnus comme proposant une expérience hors-pair en matière d'accueil, d'ambiance et de réponses aux attentes des clients. "Nous avons investi dans la technologie, amélioré notre efficacité opérationnelle, investi massivement dans la formation du personnel, bref nous avons effectué un virage majeur pour repositionner graduellement nos établissements vers la qualité du service à la clientèle. "

L'exploitation des casinos requiert une main d'œuvre abondante, de rappeler Alain Cousineau. Nous œuvrons dans un marché saturé et presque arrivé à maturité, où les coûts d'exploitation augmentent plus rapidement que les revenus. C'est ce qui explique que nous avons dû procéder à des changements technologiques ainsi qu'à des modifications dans nos modes d'exploitation. Notre grand défi, a-t-il fait valoir, sera de maintenir les marges bénéficiaires sans sacrifier la qualité du service, car nous sommes dans le domaine du divertissement, où la clientèle veut vivre une expérience hors de l'ordinaire.

Jeu responsable

Enfin, le président et chef de la direction de Loto-Québec a rappelé qu'au cours des sept dernières années, Loto-Québec a consacré 160 M$ aux programmes d'aide aux joueurs excessifs, programmes administrés par le ministère de la Santé et des Services sociaux, et à la gestion des activités de contrôle d'accès aux ALV, sous la responsabilité de la Régie des alcools, des courses et des jeux. En outre, au cours de la même période, Loto-Québec a versé 20,6 M$ à la Fondation Mise sur toi pour la réalisation de programmes liés à la promotion du jeu responsable, ainsi que pour la mise en place et l'amélioration continue d'outils de prévention au sein même des opérations de la Société.

"Au total, ce sont donc 180 M$ qui ont été consacrés par Loto-Québec à la lutte au jeu excessif au cours de cette période, ce qui fait du Québec un des endroits au monde où l'on consacre le plus d'argent à cette problématique", a mentionné monsieur Cousineau. À cet égard, a-t-il poursuivi, nous sommes très fiers que "Loto-Québec ait été la première société de loterie opérante au monde à obtenir de la World Lottery Association la plus haute certification internationale en matière de jeu responsable".

Loto-Québec a plusieurs fois démontré sa pertinence et sa capacité à s'adapter aux changements de toutes natures, a poursuivi le pdg de Loto-Québec. Avec l'émergence du jeu en ligne, nous n'aurons d'autre choix que de nous ajuster à nouveau. "La forme précise de ces ajustements reste à être déterminée. Une chose est cependant certaine : tout en poursuivant ses efforts visant à canaliser l'offre de jeu dans des circuits contrôlés et à encadrer la consommation pour minimiser les coûts sociaux reliés au jeu, Loto-Québec visera toujours à maintenir l'équilibre entre sa mission économique et sa responsabilité sociale."

"Nous voulons que Loto-Québec soit reconnue comme un modèle au Québec en matière de performance globale et d'entreprise citoyenne mais notre but ultime est que la Société soit reconnue comme un chef de file mondial en commercialisation responsable de jeux de hasard et d'argent", a conclu Alain Cousineau.

SOURCE Loto-Québec

Renseignements : Renseignements: Marie-Claude Rivet, Loto-Québec, (514) 499-5079


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.