/R E P R I S E -- Accessibilité aux études supérieures: la FECQ rend public son mémoire en vue de la deuxième rencontre thématique du Sommet/

MONTRÉAL, le 13 déc. 2012 /CNW Telbec/ - La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) rend public aujourd'hui sur son site Internet (www.fecq.org) son mémoire sur l'accessibilité et la participation aux études supérieures dans le cadre de la seconde rencontre thématique qui aura lieu les 13 et 14 décembre 2012 à Trois-Rivières. Ce document ne se veut pas une recherche exhaustive de la totalité des facteurs ayant un impact sur la fréquentation et l'accessibilité des études supérieures. Il vise simplement à démontrer l'état des faits et émet des recommandations claires ayant comme objectif d'améliorer l'accessibilité aux études supérieures.

« Le gel des droits de scolarité ayant été prononcé, la question de l'accessibilité reste primordiale pour les étudiants collégiaux. Lors de la présentation que nous ferons, nous parlerons, oui de l'accessibilité au niveau universitaire, mais également au niveau collégial », affirme Éliane Laberge, présidente de la FECQ.

Lors de cette rencontre, la Fédération présentera ces recommandations quant aux quatre formes d'accessibilité : socioéconomique, géographique, financière et organisationnelle. L'accessibilité aux études est un phénomène complexe sur lequel il faut porter un regard global. Ainsi, plusieurs facteurs l'influencent, cependant les membres de la Fédération réunis en congrès ont fixé leurs priorités. « Nous avons fait de grands pas en terme de diplomation collégiale et universitaire, mais il reste encore beaucoup à faire pour dire que nous avons une éducation accessible où les étudiants ne sont pas surendettés. Pour améliorer ces situations, nous mettrons principalement de l'avant la nécessité de maintenir le gel des frais de scolarité, de revoir et de réadapter l'aide financière aux études et d'accorder une attention particulière au réseau collégial en région», souligne Mme Laberge.

La situation de certains cégeps en régions est préoccupante. Dû à une baisse démographique et à un exode rural, ceux-ci sont en difficultés de recrutement, ce qui amène un manque de financement, ce qui souvent augmente le manque d'effectif. « Il faut revoir le mode de financement de nos cégeps et mettre en place une agence de promotion de notre réseau, autrement la vitalité des cégeps en régions et l'accessibilité géographique aux études sont loin d'être garantis ». De plus, nous sommes préoccupés par le décrochage scolaire au collégial, raison pour laquelle nous aborderons la question de la cote de rendement au collégial et la situation précaire des étudiants avec besoins particuliers.

En ce qui a trait à l'accessibilité financière aux études, la FECQ considère que les différentes hausses qu'on subit les étudiants universitaires au cours des vingt dernières années ont nuit à la poursuite de leurs études pour le plus grand nombre, ainsi le gel des frais de scolarité doit être maintenu. De plus, il est nécessaire de revoir et de bonifier l'aide financière aux études. « Dans une société développée comme la nôtre, nous devons nous assurer que les barrières financières décroissent avec le temps. De plus, l'augmentation de l'endettement au courant des études est une situation à laquelle il faut mettre fin au plus vite, ce qui passe entre autres par des bonifications majeures au programme d'AFE, comme l'augmentation du seuil de contribution parentale et le gel des frais de scolarité universitaire», rappelle Mme Laberge.

« Nous sommes bien conscients que certaines questions seront d'avantage sujettes à débat et n'attirerons pas de consensus clair, cependant nous pensons que l'ensemble des acteurs devraient avoir à cœur la situation financière précaire de trop d'étudiants québécois. De plus, il est nécessaire de poursuivre dans la lignée du rapport Parent, quant à notre vision utilitaire et équitable de l'accessibilité aux études supérieures », conclut Éliane Laberge.

Le mémoire de la FECQ est accessible au lien suivant : http://bit.ly/TVPEyt

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente plus de 80 000 étudiants réunis dans 21 associations étudiantes présentes sur l'ensemble du territoire québécois. Depuis 23 ans, elle défend et promeut les droits et intérêts des étudiants des cégeps.

SOURCE : Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ)

Renseignements :

Nicolas Groulx, coordonnateur aux relations et communications, FECQ, bur. 514-396-3320, cell. 514-554-0576, courriel : crc@fecq.org, twitter : @MGroulx


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.