L'Indice Scotia des prix des produits de base se raffermit en octobre

- Une "ruée vers l'or" s'amorce, aiguillonnée par la chute du dollar américain et les achats des banques centrales

- Les prix du charbon à coke dur de l'Ouest canadien devraient s'élever sur les marchés asiatiques au cours de l'exercice financier japonais 2010

TORONTO, le 30 nov. /CNW/ - Après avoir reculé en septembre, l'Indice Scotia des produits de base, qui mesure la tendance des prix de 32 des principales exportations canadiennes, s'est nettement raffermi en octobre, grimpant de 6,8 % d'un mois sur l'autre. L'indice global a progressé de 11,4 % depuis son creux cyclique d'avril dernier, et tous ses éléments ont fait des gains en octobre. La faiblesse récente du dollar américain, particulièrement face à l'euro, a continué de pousser le prix des produits de base en novembre; ce sont les biens durables tels l'or, l'argent et le cuivre qui ont surtout attiré les investisseurs.

Pétrole et gaz

D'après le rapport, l'indice du pétrole et du gaz a mené la progression générale des prix des produits de base en octobre, gagnant 20,1 % d'un mois sur l'autre.

"Les prix à l'exportation du gaz naturel canadien ont connu un regain modeste en octobre, ce qui a revitalisé l'activité de forage; cependant, une nouvelle technologie propre à changer les règles du jeu, qui a abaissé la courbe de coût de l'industrie nord-américaine, devrait accélérer la réaction de l'offre et faire éventuellement fléchir l'allure des prix", a expliqué Patricia Mohr, vice-présidente, Études économiques, et spécialiste, Marché des produits de base, à la Banque Scotia. "Pendant que les réserves de gaz étasuniennes continuaient de s'accumuler jusqu'à la mi-novembre, atteignant maintenant des niveaux records, les négociants ont offert des prix à la hausse, reconnaissant que même les nouveaux bassins de gaz naturel de schiste, au coût d'exploitation exceptionnellement bas, ne pourront pas être exploités d'une façon rentable aux faibles prix affichés récemment.

"À mon avis, l'industrie nord-américaine du gaz naturel devra prendre des mesures pour étayer la demande, ce qui constitue un changement marqué par rapport aux attentes d'il y a plusieurs années, alors qu'on prévoyait une offre nord-américaine restreinte", de poursuivre Mme Mohr.

Du côté du pétrole, les prix du brut léger et moyen/lourd à Edmonton et Hardisty, en Alberta, et les prix du propane à Edmonton et à Sarnia ont bondi le mois dernier. Toutefois, la demande étasunienne de pétrole a ralenti en octobre et novembre, après s'être sensiblement améliorée à la fin de l'été et au début de l'automne.

"Cette situation reflète vraisemblablement le temps doux qui a régné aux États-Unis au début de la saison de chauffage en novembre - ce qui a contrebalancé la progression de la demande en distillats - ainsi que les indicateurs économiques étasuniens, qui demeurent mitigés", a déclaré Mme Mohr.

Métaux et minéraux

L'indice des métaux et minéraux a également connu une solide progression en octobre, gagnant 3,0 % d'un mois sur l'autre.

Les prix au comptant de l'or ont atteint un nouveau record absolu, au-delà de 1 195 $ US l'once le 26 novembre, le lendemain du jour où le dollar américain atteignait son plus bas niveau depuis 15 mois face à l'euro (1,51 $ US).

"Bien que les nouvelles de la restructuration financière à Dubai World aient donné un coup de pouce temporaire au dollar américain à la fin de novembre, le dollar devrait reprendre son déclin et connaître des fluctuations irrégulières vers le bas en 2010, ce qui fera grimper le prix de l'or", a observé Mme Mohr.

Le prix du cuivre à la Bourse des métaux de Londres a également progressé, passant de 2,81 $ US la livre en septembre à 2,85 $ US en octobre pour s'élever jusqu'à un sommet à court terme de 3,15 $ US le 23 novembre. Bien que les prix aient légèrement fléchi depuis, le cuivre demeure exceptionnellement lucratif, à 3,06 $ US, à la fin novembre, générant une marge bénéficiaire de 58 % par rapport au seuil de rentabilité moyen mondial.

La Chine a massivement refait ses stocks de cuivre en 2009, tirant parti des prix d'aubaine offerts au début de l'année; elle en détient maintenant environ 800 000 tonnes, dont 200 000 tonnes sont détenues par le Strategic Reserve Bureau. Les importations chinoises de cuivre ont chuté de 40 % d'un mois sur l'autre en octobre, demeurant tout de même au niveau normal de 2007-2008, de sorte que cette baisse n'a guère eu d'impact sur les prix. La baisse de la valeur pondérée en fonction des échanges du dollar américain continue d'attiser l'intérêt des investisseurs chinois et mondiaux pour le cuivre, et on s'attend à ce que les investisseurs de Beijing et du reste de la Chine soient disposés à détenir une large part de l'inventaire qui s'est récemment accumulé. Les fonds spéculatifs mondiaux attribuent encore une bonne valeur aux produits de base en tant que classe d'actif.

"Les prix au comptant du charbon à coke dur sur les marchés internationaux ont atteint 165 $ US la tonne, dépassant donc les prix du marché à terme, négociés à 129 $ US en avril dernier, pour le charbon à coke dur de première qualité vendu par l'Australie au Japon et à d'autres marchés d'Asie pour l'exercice financier japonais 2009", a indiqué Mme Mohr. "Cela laisse présager une hausse du prix du charbon à coke dur de qualité supérieure vendu par les producteurs de l'Ouest canadien aux acheteurs asiatiques lorsque les contrats seront renégociés pour l'exercice financier japonais 2010; le prix pourrait alors passer de 128 $ US à 165 $ US."

Les volumes des ventes canadiennes ont dépassé les attentes en 2009. Pour la première fois cette année, la production mondiale d'acier a dépassé les chiffres de l'année dernière en septembre et octobre, poussée par la forte production chinoise et le début d'une reprise au Japon.

Produits forestiers

L'indice des produits forestiers s'est nettement raffermi en octobre, gagnant 3,1 % d'un mois sur l'autre.

"Les prix du papier journal commencent à se relever rapidement de leur niveau inférieur au coût au comptant moyen des papeteries nord-américaines", a indiqué Mme Mohr. "L'offre mondiale restreinte a également poussé les prix de la pâte kraft blanchie de résineux de l'hémisphère nord jusqu'à 800 $ US la tonne aux États-Unis en octobre (soit leur plus haut niveau en onze mois) et jusqu'à 830 $ US en novembre, ce qui a encouragé la remise en service de certaines usines de pâte canadiennes. Le raffermissement du yen face au dollar américain permet également aux producteurs de bois d'œuvre de "grade J" de la Colombie-Britannique d'augmenter leurs prix au Japon, ce qui est une bonne nouvelle pour l'industrie canadienne des produits forestiers, qui vit une période difficile."

Agriculture

Enfin, l'indice des produits agricoles a affiché une légère progression de 0,8 % d'un mois sur l'autre, grâce au regain saisonnier des prix du blé, de l'orge et du canola.

Études économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

SOURCE Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements : Renseignements: Patricia Mohr, Études économiques Scotia, (416) 866-4210, pat_mohr@scotiacapital.com; Robyn Harper, Relations publiques, (416) 933-1093, robyn_harper@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.