Les psychiatres se réjouissent des recommandations de l'Enquêteur
correctionnel du Canada visant à améliorer la santé mentale des délinquants
atteints de maladies mentales

OTTAWA, le 2 nov. /CNW Telbec/ - Les psychiatres appuient les recommandations que l'Enquêteur correctionnel du Canada a formulées pour améliorer les soins en santé mentale prodigués aux détenus sous responsabilité fédérale. Les recommandations concernant l'augmentation des services de soins de santé dans chaque région à un niveau national sont indispensables, selon l'Association des psychiatres du Canada (APC).

"Il est dans l'intérêt public de prodiguer des soins compatissants aux délinquants atteints de maladies mentales. Des soins de qualité réduiront considérablement le risque de récidive criminelle et leur permettront de se réinsérer dans la société à titre de citoyens respectueux", déclare le Dr Stanley Yaren, président de l'APC et directeur du Programme de psychiatrie légale pour adulte, du Manitoba.

La stratégie en santé mentale des Services correctionnels du Canada (SCC) visant à améliorer les soins de santé mentale des détenus sous responsabilité fédérale est bien intentionnée, mais sa mise en application est semée d'embûches. Les recommandations contenues dans le rapport annuel de M. Howard Sapers indiquent plusieurs des mesures qui doivent être prises pour supprimer les obstacles à de meilleurs soins", précise le Dr Yaren.

Selon ce dernier, les services correctionnels fédéral et provinciaux et le secteur de la santé mentale communautaire doivent collaborer pour offrir des soins optimaux. "D'ici à ce que les diverses compétences coordonnent leurs services aux délinquants atteints de troubles mentaux pour en assurer une transition intégrée et continue, les délinquants atteints de maladies mentales continueront d'être victimes de défaillance du système.

Il faut accroître le nombre de professionnels de la santé au sein des systèmes correctionnels pour être en mesure de dispenser des thérapies mieux coordonnées et plus multidisciplinaires, pareilles à celles que prescrivent les systèmes communautaires de soins de santé mentale. Cependant, vu la pénurie de services offerts dans certaines régions, on devrait envisager la possibilité de recourir aux services d'organismes de santé provinciaux. En outre, il faut accorder une plus grande flexibilité aux régions et aux institutions pour leur permettre d'élaborer des stratégies en santé mentale dans le cadre des normes fédérales. Cette collaboration pourrait bien sûr engendrer des économies, mais il faut investir des fonds additionnels pour assurer la réussite de la mise en œuvre de la stratégie en santé mentale des SCC.

Les psychiatres appuient aussi la proposition de M. Sapers visant à réexaminer l'utilisation de la ségrégation à long terme; et à élaborer des normes nationales et une stratégie de gestion des comportements autodestructeurs - des sujets étroitement liés à la santé mentale.

L'Association des psychiatres du Canada est un organisme national qui représente 4 100 psychiatres et plus de 600 résidents en psychiatrie. Fondée en 1951, l'APC plaide en faveur d'un milieu propice à la prestation des meilleurs soins cliniques, à l'éducation et à la recherche.

SOURCE Association des psychiatres du Canada

Renseignements : Renseignements: Hélène Côté, Association de psychiatres du Canada au (613) 794-9663 ou hcote@cpa-apc.org

Profil de l'entreprise

Association des psychiatres du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.