François Blais condamne des personnes à vivre avec 400$ par mois

MONTRÉAL, le 30 juin 2017 /CNW Telbec/ - La députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques et porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé dénonce la fourberie du ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, qui a entériné son ignoble règlement sur le programme Objectif emploi en plein été.

 « Que le ministre Blais décide de sortir son  règlement sur le programme Objectif emploi en plein été démontre toute la fourberie de ce gouvernement. L'équipe de Philippe Couillard sait très bien ce qu'elle fait. Après la Politique sur la réussite éducative, le projet de Politique culturelle, la Stratégie gouvernementale pour l'égalité entre les femmes et les hommes et le Plan d'action pour le développement social et culturel des Premières nations et des Inuits, voici maintenant que le gouvernement tente d'empêcher encore une fois un véritable débat en sortant ce règlement au plus mauvais moment possible. Pendant la saison estivale, les organismes qui peuvent mener une réelle évaluation de ce projet de règlement ne fonctionnent pas à pleine capacité et les oppositions ne peuvent compter sur l'Assemblée nationale pour obtenir un débat en bonne et due forme. Pourquoi ne pas faire ces annonces lorsque l'Assemblée nationale siège, pour que les oppositions puissent en discuter et en débattre avec le gouvernement? Les libéraux de Philippe Couillard sont passés maîtres dans les manœuvres antidémocratiques », dénonce Manon Massé.

Manon Massé, et Françoise David avant elle, l'ont répété maintes fois: le programme Objectif emploi est un programme coercitif qui ne fonctionnera pas. Les solidaires proposent plutôt un programme bonifié et volontaire pour accompagner les bénéficiaires vers un retour au travail ou aux études ayant des bénéfices à long terme.

« Le "workfare" est une lubie néolibérale qui fera toujours en sorte que les gens s'appauvrissent. Avec son plan à courte vue, François Blais condamnera des personnes à vivre avec environ 400 $ par mois! Combien se retrouveront à mendier sur la rue? Combien finiront par devoir voler pour survire? Est-ce comme ça que François Blais veut régler la pauvreté? demande Manon Massé. C'est indigne d'un pays riche et développé comme le nôtre. À travers l'histoire, le Parti libéral n'a été qu'un outil pour le milieu des affaires. Il répond présent à chaque demande de ces capitalistes véreux laissant tomber la décence et la dignité humaine ».

Rappelons que les trois députés solidaires avaient, lors de l'adoption du projet de loi 70 l'automne dernier, tourné le dos à l'Assemblée nationale pour dénoncer cette mesure de régression sociale.

 

SOURCE Aile parlementaire de Québec solidaire

Renseignements : Stéphanie Guévremont, Attachée de presse, Aile parlementaire de QS, , 418-473-2579, Sguevremont@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.