Divulgation du Rapport 2004 et des rapports subséquents - Les membres de l'ex-comité exécutif de la Ville corrigent les propos de Michael Applebaum

MONTRÉAL, le 17 déc. 2012 /CNW Telbec/ - Dans l'intérêt des citoyens et citoyennes de Montréal, Richard Deschamps et l'ensemble des élus (es) membres du comité exécutif précédent, tiennent à clarifier leur position et à rétablir les faits quant aux déclarations de Michael Applebaum concernant la divulgation du Rapport 2004 et des rapports subséquents de 2006, 2009/2010 et d'août 2012. Le Rapport de 2004 porte sur la gestion des risques dans les contrats de construction.

Le Rapport de 2004 : un rapport trop longtemps gardé secret

Le 30 octobre 2012, lors d'une réunion du comité exécutif, Alan DeSousa, maire de l'arrondissement de Saint-Laurent et vice-président du comité exécutif, a demandé à ce que le Rapport 2004 soit rendu public immédiatement. Sa requête a été rejetée par le président du comité exécutif, Michael Applebaum, prétextant l'annonce imminente du budget.

À ce moment et ultérieurement, à plusieurs reprises, les membres du comité exécutif ont demandé copies de ce rapport et des rapports subséquents. Ces requêtes sont demeurées sans réponse jusqu'au 12 novembre, date de la diffusion publique.

Dans une entrevue accordée à The Gazette, le 9 novembre, M. Applebaum affirmait faussement que les membres du comité exécutif avait reçu copie du Rapport 2004 le 5 novembre.

Le 9 novembre, lors de sa démission comme président du comité exécutif, Michael Applebaum affirmait faussement aux médias que les élus et élues membres du comité exécutif de la Ville de Montréal s'opposaient à la diffusion publique du Rapport 2004. Dans les faits, le 7 novembre, le comité exécutif qu'il présidait alors avait plutôt convenu de rendre lesdits documents publics le 12 novembre.

En effet, le 12 novembre à 11 h, tous les rapports étaient disponibles pour les membres du comité exécutif et rendus publics.

« Cette mise au point est nécessaire et vient contredire les allégations de Michael Applebaum qui prétend que les membres du comité exécutif de l'époque s'opposaient à la divulgation du rapport. Nous étions plutôt surpris d'apprendre que ces rapports n'avaient jamais été soumis aux membres du comité exécutif. Nous sommes conscients d'avoir un devoir de vigilance auprès de la population. Or, nous n'avons encore reçu aucune raison satisfaisante pouvant expliquer pourquoi ces rapports n'ont jamais été présentés aux directions générales successives et au maire Gérald Tremblay. Nous attendons toujours des explications pour justifier que ces rapports soient restés confinés à l'intérieur des services administratifs aussi longtemps, » a souligné Richard Deschamps, conseiller de la ville dans l'arrondissement de LaSalle et membre du comité exécutif.

« Si les membres du comité exécutif avaient reçu le Rapport 2004 en 2004, je suis persuadé que nous aurions pu apporter sur-le-champ des correctifs dans les procédures d'attribution de contrats. Déjà à l'époque il y avait eu des gestes posés et avec la connaissance de ces rapports nous aurions pu aller plus loin. Sans doute que les travaux accordés au cours des années subséquentes auraient fait l'objet d'un contrôle plus sévère. Il faut s'assurer que plus personne n'empêche la diffusion d'information d'une telle importance. Comme je l'ai toujours fait, je vais continuer à suivre de près les travaux du comité exécutif. Comme élu, j'ai des comptes à rendre. Le maire de Montréal aussi! », a précisé Alan DeSousa, maire de l'arrondissement de Saint-Laurent.

La nature des rapports

Le Rapport de 2004 fait état, entre autres, des différences de coûts variant de 30 % à 40 % entre un projet réalisé dans un marché ouvert et un projet réalisé dans un marché fermé. Ce rapport n'a jamais été soumis au comité exécutif.

Le Rapport 2006 résulte d'une vérification interne concernant les travaux de la voirie, les aqueducs et les égouts et révèle une sous-évaluation systématique des coûts estimés pour les contrats accordés en 2005 et l'absence de mécanismes de prévention et de détection des collusions et de fraudes. Ce rapport n'a jamais été soumis au comité exécutif.

Le Rapport de septembre 2009/2010 est un plan d'intervention pour les réseaux d'aqueducs et d'égouts démontrant des frais significatifs payés en trop par la Ville pour ce genre d'infrastructures en comparaison avec d'autres villes au Québec. Ce rapport n'a jamais été soumis au comité exécutif.

Le Rapport 2012 a été préparé pour le service des infrastructures et de l'environnement et s'avère être une analyse des coûts de projets et de contingences. Ce rapport a été soumis aux membres du comité exécutif.

SOURCE : UNION MONTREAL

Renseignements :

Louise Fournier, Union Montréal, cellulaire 514.567.6972

Profil de l'entreprise

UNION MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.