Deux plaintes de harcèlement en réponse aux propos du maire de Québec

QUÉBEC, le 3 déc. 2012 /CNW Telbec/ - À Québec, les deux opérateurs de surfaceuse Zamboni qui ont été récemment la cible de propos incendiaires du maire Régis Labeaume ont chacun déposé une plainte pour harcèlement psychologique au travail.

Ces deux plaintes, en fait deux griefs, ont été déposées à la direction des ressources humaines de l'arrondissement des Rivières de la Ville de Québec. Le dépôt de ces deux griefs devrait normalement enclencher une enquête interne à la Ville de Québec.

Notons qu'il s'agit de deux griefs individuels et non d'un grief syndical, c'est-à-dire que les deux griefs ont été signés par les plaignants eux-mêmes.

En résumé, le harcèlement psychologique au travail est défini comme « une conduite vexatoire qui se manifeste par des comportements, des paroles ou des gestes hostiles ou non désirés portant atteinte à la dignité ou à l'intégrité psychologique ou physique d'un salarié et rendant le milieu de travail néfaste. » 

Pour mémoire, rappelons que le maire de la Ville de Québec avait fait des déclarations virulentes et répétées visant les deux employés cols bleus. Il avait notamment qualifié les employés de « menteurs ». Entre autres, il avait dit : « Comme tout le monde de Québec, y' a personne qui les croit. Ils nous prennent pour des idiots. Ils nous prennent vraiment pour des cons ! »

La direction syndicale des cols bleus avait d'ailleurs vivement réagi aux propos du maire, les qualifiant d'indignes de sa fonction.

Environ une semaine plus tard, le maire de Québec en rajoutait, affirmant, devant les médias, que les deux employés étaient atteints de « Zambonellose ».

Pas d'autres réactions

Sur ce dossier, les représentants du syndicat des employés manuels (SCFP 1638) ne comptent pas émettre d'autres commentaires. Compte tenu de la nature des plaintes, des procédures ou des sanctions pouvant en découler, le syndicat souhaite la tenue d'une enquête en toute sérénité et ne désire pas attiser davantage les quolibets et les commentaires négatifs à l'endroit de deux employés.

Le SCFP
Comptant plus de 111 000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l'ensemble des employés municipaux au Québec, soit 31 110 membres. Le SCFP est de plus présent dans les secteurs suivants : les affaires sociales, les communications, l'éducation, l'énergie, les sociétés d'État et organismes publics, les transports aérien et urbain, le secteur mixte, ainsi que les universités.

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements :


Robert Bellerose, Information SCFP, cell.514 247-9266
rbellerose@scfp.qc.ca

Profil de l'entreprise

SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.