Demande d'un référendum pour le projet Archivex - « Quelque 2000 emplois sont menacés dans le Sud-Ouest » - Benoit Dorais

MONTRÉAL, le 14 déc. 2012 /CNW Telbec/ - Le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest déplore le rejet par des citoyens du projet de recyclage du 3 500, rue Saint-Jacques, l'ancien entrepôt d'Archivex actuellement vacant et graffité. « C'est une très mauvaise nouvelle pour Montréal et le Sud-Ouest, a commenté le maire Benoit Dorais. Ce projet correspond à nos attentes et à celles de nos partenaires du milieu avec 100 % en secteur d'emploi, des critères environnementaux élevés et peu de cases de stationnement compte tenu de sa proximité avec la station de métro et le terminus Lionel-Groulx. »

Le 11 décembre, 89 citoyens sont venus s'inscrire au registre demandant la tenue d'un référendum sur le projet d'agrandissement d'Archivex. Sophie Thiébaut, conseillère d'arrondissement de Projet Montréal dans Saint-Henri-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles, a fait cabale contre le projet. « Malheureusement, elle a induit la population en erreur en exacerbant les craintes légitimes des citoyens tout en oubliant de dire que toutes les solutions avaient été apportées aux problèmes soulevés lors de la consultation publique en août dernier. Projet Montréal a fait circuler de fausses informations dénigrant ce projet qui pourtant aspire à la certification LEED, est un exemple de TOD (Transit Oriented Development) et est générateur d'emplois dans le Sud-Ouest. Toute cette campagne va non seulement contre les intérêts du Sud-Ouest, mais va également à l'encontre des valeurs que prônent son propre parti et son chef, Richard Bergeron. Mme Thiébaut a-t-elle fait cavalier seul dans ce dossier? La question se pose », a poursuivi Véronique Fournier, conseillère de Ville de Saint-Henri-Petite-Bourgogne-Pointe-Saint-Charles.

Le projet répond aux objectifs identifiés au Plan d'urbanisme de la Ville en intensifiant et en densifiant ce site sous-utilisé. Les 88 villes de la Communauté métropolitaine de Montréal sont unanimes pour promouvoir le développement de zones mixtes autour des stations de métro, des gares de trains ou du tramway afin d'augmenter le nombre d'utilisateurs des transports en commun et diminuer l'utilisation de l'auto (PMAD). « Nous travaillons depuis des années à redévelopper ce secteur, selon les principes TOD, comme on l'a fait avec l'Impérial Tobacco, la Résidence McGill, les lofts Irène et l'ancien entrepôt de Dupuis et Frères que la mairie d'arrondissement occupe maintenant en partie », a rappelé Véronique Fournier, aussi présidente du Comité consultatif d'urbanisme du Sud-Ouest.

Un rendez-vous raté pour l'emploi et le développement économique

« Le projet Archivex, c'est environ 2000 emplois pour autant de personnes susceptibles de fréquenter les commerces de la rue Notre-Dame, justement dans la portion de Saint-Henri où nous nous évertuons à relancer les activités économiques. On ne peut pas et on ne doit pas recycler tous les anciens bâtiments en condos, il faut aussi des emplois ! », a ajouté Benoit Dorais.

En matière de desserte en transport en commun, le site est limitrophe à la station Lionel-Groulx desservie par deux lignes de métro, 11 circuits d'autobus et est situé à deux ou trois stations de métro de toutes les lignes de trains de banlieue. « Avec les 85 cases de stationnement intérieur prévues dans le projet, nous considérons que, contrairement à ce qui a été véhiculé, cela est suffisant. Rappelons aussi que le secteur environnant compte plusieurs zones de stationnement réservées pour les résidants qui pourraient même s'agrandir, si besoin est », a dit Benoit Dorais.

« Bref, le message que nous lançons aux travailleurs est clair : vous êtes les bienvenus dans le Sud-Ouest, mais venez en transport en commun. On ne peut être contre le tout à l'auto sans poser des gestes concrets! Dans ce dossier, Projet Montréal fait preuve d'incohérence dans son discours. Je ne peux pas croire que ce parti a renoncé à tous ses principes et qu'il est maintenant en rupture avec le consensus général en faveur des TOD », s'est désolé le maire Dorais.

Une campagne de peur

Pour mener à bien sa campagne de propagande, Mme Thiébaut a utilisé des éléments nébuleux, inexacts, voire mensongers, comme la menace de fermeture du jardin communautaire qui n'est pourtant pas du tout touché par le projet. « Elle a même affirmé que le besoin d'emplois à Montréal et dans le Sud-Ouest n'avait pas été démontré alors que le taux de chômage à Montréal est l'un des plus élevés au Québec», a lancé la conseillère Fournier.

Mme Thiébaut se dit préoccupée par la hauteur du projet. Pourtant, il ne dépasse que de deux mètres la limite permise dans le secteur et sur la moitié de la bâtisse seulement. De plus, le site est entouré de plusieurs anciens bâtiments industriels de grand gabarit. Ce projet architectural audacieux aurait pu devenir un bâtiment phare pour le secteur.

« L'optimisation des feux sur Saint-Jacques et le remplacement des sept feux de circulation sur Atwater par des feux intelligents que l'arrondissement a obtenus de la Société de transport de Montréal (STM) dans le cadre du réaménagement de la station Lionel-Groulx sont une réponse forte aux craintes liées à la circulation. Le promoteur a également travaillé de concert avec la STM pour sécuriser les abords de la station Lionel Groulx par des aménagements permanents à sa charge », a exposé Véronique Fournier.

Le projet Archivex est donc sur la glace et l'arrondissement décidera s'il ira ou non en référendum dans les prochains jours.

SOURCE : VILLE DE MONTREAL - ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST

Renseignements :

Marie Otis
Tél. 514 872-6041
Cell. 514 984-7333

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - ARRONDISSEMENT DU SUD-OUEST

Renseignements sur cet organisme

COMMUNIQUES MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.