Audience du CRTC - L'UDA et la SARTEC défendent la télévision généraliste,
pour un financement équitable et un contenu de qualité

MONTRÉAL, le 26 nov. /CNW Telbec/ - "L'UDA et la SARTEC appuient les télévisions généralistes et plaident pour un financement équitable", ont déclaré Raymond Legault, président de l'Union des artistes, et Sylvie Lussier, présidente de la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) lors d'une audience tenue le 26 novembre devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Cette audience s'inscrit dans le cadre de la consultation publique sur le financement des télévisions généralistes et spécialisées des secteurs public et privé. Le problème du financement, au cœur d'un débat houleux entre les télédiffuseurs et les distributeurs, découle, entre autres, du marché télévisuel qui a évolué sur le plan des revenus publicitaires.

Pour Raymond Legault et Sylvie Lussier, "chacun des trois groupes œuvrant en télévision généraliste francophone, soit la Société Radio-Canada (SRC), TQS-V et le réseau TVA, diffère l'un de l'autre et chacun mérite un traitement au cas par cas".

Améliorer la santé financière des télévisions généralistes

L'UDA et la SARTEC appuient le principe de la juste valeur marchande pour tous les services généralistes et éducatifs. La formule qu'elles proposent éviterait de causer un préjudice aux plus petites entités publiques comme Télé-Québec et TFO.

En contrepartie d'un tarif basé sur la part de marché pour tous les services généralistes et éducatifs, publics et privés, l'UDA et la SARTEC soutiennent que le Conseil devrait exiger des obligations additionnelles en matière de diffusion d'émissions canadiennes et de diffusion d'émissions prioritaires.

    
    Diffusion d'émissions canadiennes : nouvelles obligations pour les
    télédiffuseurs
    

Selon l'UDA et la SARTEC, chaque service de télédiffusion francophone devrait être assujetti à une obligation en matière de diffusion d'émissions canadiennes.

À cet égard, les deux associations proposent une obligation générale sous forme de grille progressive qui a l'avantage de considérer la rentabilité de chaque service, ou son efficacité financière, plutôt que sa taille.

    
    L'Union des artistes et la Société des auteurs de radio, télévision et
    cinéma
    

L'UDA est un syndicat professionnel représentant plus de 7 500 artistes interprètes actifs et 4 350 membres stagiaires œuvrant en français, partout au Canada. La SARTEC est un syndicat professionnel regroupant plus de 1 250 scénaristes œuvrant dans le secteur audiovisuel francophone.

SOURCE SOCIETE DES AUTEURS DE LA RADIO, TELEVISION ET CINEMA

Renseignements : Renseignements: Sylvie Brousseau, Directrice des relations avec les membres et communications, Union des artistes, (514) 288-7150, poste 1503; Yves Légaré, Directeur général, Société des auteurs de radio, télévision et cinéma, (514) 526-9196, ylegare@sartec.qc.ca

Profil de l'entreprise

SOCIETE DES AUTEURS DE LA RADIO, TELEVISION ET CINEMA

Renseignements sur cet organisme

SARTEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.