L'éducation est inscrite à l'ordre du jour mondial - une coalition canadienne des principaux organismes de développement, d'aide humanitaire et d'organismes communautaires se réjouit de l'annonce historique concernant l'éducation des enfants, et en particulier des filles, en situation de crise

 

Une Déclaration du G7 dirigée par le Canada pour instruire et autonomiser les filles en situation de crise, soutenue par un engagement international de 3,8 milliards de dollars, pourrait engendrer des retombées pour plus de huit millions d'enfants dans le monde entier

QUÉBEC, le 9 juin 2018 /CNW/ - Les principaux organismes canadiens de développement, d'aide humanitaire et d'organismes communautaires se réjouissent d'un engagement du Canada à investir 400 millions de dollars canadiens sur trois ans pour l'éducation des filles en situation de crise. Cet engagement s'inscrit dans le cadre d'un engagement mondial de 3,8 milliards de dollars canadiens, et reflète la position de chef de file du Canada et sa détermination à obtenir l'égalité des sexes. Les pays du G7 ont également endossé une Déclaration centrée sur l'importance d'investir dans l'éducation des enfants lors de situations de crise, et particulièrement axée sur les filles qui font face à des obstacles supplémentaires en raison de leur sexe. Cet engagement laissera un héritage durable pour les millions de filles non scolarisées à cause d'un conflit ou d'une catastrophe. Cette Déclaration, assortie de cet investissement financier substantiel, répond à un besoin urgent et non comblé, et contribuera à ce que les filles qui vivent dans les endroits les plus difficiles du monde deviennent plus autonomes, tout en faisant en sorte que leur droit à l'éducation soit respecté.

L'ampleur de cette crise est sans précédent. Actuellement, 75 millions d'enfants et de jeunes sont non scolarisés dans 35 pays touchés par des crises. Un élan mondial à ce sujet est nécessaire de toute urgence. L'annonce de financement faite aujourd'hui est un moment catalyseur qui permettra d'inscrire cette question négligée à l'ordre du jour mondial, jetant ainsi les bases d'une dynamique mondiale soutenue. Grâce à cet engagement mondial, l'éducation sera désormais une réalité pour environ 8,67 millions d'enfants en situation de crise dans le monde entier, selon les meilleures estimations. L'éducation est essentielle à l'autonomisation des femmes et elle est porteuse d'espoir pour toute une génération de filles dans des pays comme la Syrie, où la guerre civile sévit depuis plus de sept ans, ou comme l'Ouganda, où des millions de filles réfugiées sont non scolarisées depuis plus de neuf ans.

Plan International Canada, RÉSULTATS Canada, Right to Play, Aide à l'enfance, UNICEF Canada et Vision mondiale Canada font partis d'une coalition canadienne et internationale qui a exhorté le Canada à jouer son rôle de chef de file  lors du Sommet du G7 afin de s'assurer de ne pas perdre une génération d'enfants, et de concentrer ses efforts sur les plus vulnérables et négligés, c'est-à-dire les filles. Cette annonce est une étape cruciale permettant de transformer les termes de la politique d'aide internationale féministe du Canada en action. En choisissant d'investir dans l'éducation des filles en situation de crise, le Canada accorde la priorité aux besoins des filles, qui sont 2,5 fois plus susceptibles que les garçons d'être non scolarisées lors de situations de crise. En soutenant l'éducation et l'autonomisation de millions de filles issues de contextes fragiles, le Canada contribue à poser les bases qui permettront d'obtenir l'égalité des sexes, des possibilités économiques, la paix et la sécurité.

Les organismes canadiens de la société civile reconnaissent le rôle important que le Canada a joué en remettant l'éducation à l'ordre du jour mondial. L'annonce importante faite aujourd'hui est le résultat de l'écoute accordée par le premier ministre Trudeau aux organismes de la société civile, des 160 000 signataires d'une pétition mondiale, et des femmes et des filles elles-mêmes. Elle transmet un message fort aux filles les plus vulnérables et les plus négligées du monde : nous vous voyons, nous vous écoutons et nous ne vous oublions pas.

Citations

« Lorsque nous écoutons ce qu'ont à dire les enfants dont la vie est bouleversée en raison d'une situation de crise, leur message est clair et constant : l'éducation est une priorité absolue. Aujourd'hui, le premier ministre Trudeau les a écoutés et a pris des mesures concrètes pour répondre à leurs besoins. Le Canada a réussi à mobiliser les dirigeantes et les dirigeants mondiaux pour reconnaître que l'éducation des filles, en particulier, est un investissement judicieux qui a le potentiel de faire progresser l'égalité des sexes, de renforcer les économies, et de promouvoir la paix et la sécurité. Aide à l'enfance se réjouit des engagements politiques et financiers historiques pris aujourd'hui au Sommet du G7 et félicite le Canada pour son rôle puissant de chef de file. »
Bill Chambers, chef de la direction d'Aide à l'enfance

« Grâce au rôle de chef de file du Canada et à cette annonce de financement, nous pouvons créer un avenir où les filles ne seront plus 2,5 fois plus susceptibles que les garçons d'être non scolarisées lors de situations de crise. À Plan International Canada, nous savons depuis longtemps quel rôle essentiel joue l'éducation pour les enfants, en particulier les filles, en situation de crise et à quel point elle peut sauver des vies. J'ai moi-même constaté l'effet transformationnel que les filles peuvent avoir sur leur communauté lorsqu'elles ont la possibilité d'exercer leurs droits. Après des années de lutte pour l'égalité des sexes, j'espère que cette annonce permettra aux millions de filles qui vivent dans des camps pour personnes réfugiées et dans des zones de conflit de choisir leur propre avenir. »
Caroline Riseboro, présidente et chef de la direction de Plan International Canada

« Cet engagement majeur du G7 envoie un signal fort à la communauté internationale et montre que, si le Canada se distingue par la force de ses convictions et de ses valeurs, nous appuyons ces valeurs par des actions et des investissements concrets. RÉSULTATS Canada félicite les dirigeantes et les dirigeants mondiaux, et en particulier le premier ministre Trudeau, d'avoir lancé aujourd'hui une initiative qui promet d'instruire des millions de filles et de garçons qui comptent parmi les plus marginalisés du monde et fait le pari audacieux que, si nous leur en donnons les moyens, ils changeront le monde. RÉSULTATS félicite également les défenseurs des droits de l'homme partout au Canada et dans le monde, qui ont exprimé leur appui en faveur d'une initiative du G7 qui accorde la priorité à l'espoir, au progrès et aux résultats. »
Christina Dendys, directrice générale de RÉSULTATS Canada

« Right To Play applaudit ces engagements marquants des pays du G7 et en particulier le rôle de chef de file du Canada pour les obtenir. Des dirigeantes et dirigeants mondiaux ont aujourd'hui ouvert la voie à un avenir meilleur pour des millions d'enfants. Par ces engagements, ils soutiennent un monde où les enfants, en particulier les filles, obtiennent une autonomie et des possibilités grâce à l'éducation. Nous savons que, lorsque les filles vont à l'école, elles peuvent briser des cycles de violence, de conflit et d'inégalité, et transformer leur vie, ainsi que celle de leur famille et de leur communauté. »
Kevin Frey, chef de la direction de Right To Play

« L'UNICEF croit que le droit à l'éducation est aussi fondamental que le droit à de la nourriture ou à un abri; l'éducation procure aux filles les compétences dont elles ont besoin pour briser le cycle des crises et de la pauvreté. En choisissant de soutenir et d'investir dans l'éducation des filles coincées dans une situation de crise, le gouvernement du Canada fait ce qu'il faut et fait un choix judicieux pour l'avenir de millions d'enfants, en particulier de filles, qui sont actuellement non scolarisés. Les filles instruites deviennent des femmes autonomes qui peuvent contribuer à bâtir des sociétés plus pacifiques et prospères. »
David Morley, président et chef de la direction d'UNICEF Canada

« Cet engagement changera la donne pour les filles dans les pays touchés par les crises. Avoir une déclaration politique qui exige que l'éducation des filles soit une priorité, accompagnée par des contributions financières exceptionnelles du G7 et d'autres pays, c'est exactement ce que nous demandions. Nous savons que même dans les endroits les plus difficiles du monde, l'éducation sauve des vies et contribue à façonner l'avenir pour les filles. Des millions d'enfants vulnérables, en particulier des filles, seront soutenus pour exercer leur droit à l'éducation et réaliser pleinement leur potentiel. Malgré les priorités concurrentes du G7, le Canada a gardé le cap en menant les efforts internationaux pour répondre à ces besoins urgents. »
Michael Messenger, président et chef de la direction de Vision mondiale Canada

SOURCE Plan International Canada

Renseignements : Jessica Bryant, Aide à l'enfance - Canada, 647 973-1185, jbryant@savethechildren.ca; Katharine Harris, Plan International Canada, 416-908-1206, kharris@plancanada.ca; Taryn Russell, RÉSULTATS Canada, 613 552-3470, taryn@results-resultats.ca; Mandy Kibel, Right to Play International, 647 938-7255, mkibel@righttoplay.com; Marie-Hélène Bachand, UNICEF Canada, 514 232-4510, mbachand@unicef.ca; Brett Tarver, Vision mondiale Canada, 647 825-2712, brett_tarver@worldvision.ca;

RELATED LINKS
https://plancanada.ca

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

CNW Membership

Fill out a CNW membership form or contact us at 1 (877) 269-7890

Learn about CNW services

Request more information about CNW products and services or call us at 1 (877) 269-7890