Vaste opération policière conjointe contre un réseau de faussaires et de
fraudeurs

MONTRÉAL, le 25 nov. /CNW/ - Ce matin, plus de 400 policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), de la Sûreté du Québec (SQ) et du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont mené une importante opération policière contre un réseau de faussaires et de fraudeurs spécialisés dans la fabrication de faux documents et de faux passeports. Trente-neuf perquisitions ont été exécutées dans des commerces, des résidences, des véhicules et dans trois garderies de Montréal. Au total, cinq laboratoires de fabrication de faux documents ont été démantelés par les policiers et trente-deux personnes ont été accusées.

L'objectif de l'opération, baptisée C-DEVANCER, était de rendre inopérant un réseau criminel actif en matière de fabrication de faux, de s'assurer du maintien de l'intégrité économique du pays et de préserver la sécurité des citoyens.

L'enquête qui a mené à ces perquisitions à Montréal, Laval, Blainville et dans la région de Toronto a permis d'établir des liens existant entre les trente-deux suspects gravitant à divers niveaux de l'organisation.

Il est allégué que les membres de ce réseau étaient regroupés dans une structure à deux volets.

Les faux documents

Un premier groupe d'individus arrêtés était impliqué dans la fabrication de :

    
    -  Fausses cartes de crédit
    -  Faux documents
    -  Faux permis de conduire de plusieurs provinces canadiennes et d'États
       américains
    -  Fausses cartes d'assurance sociale
    -  Fausses cartes de résidants permanents
    -  Fausses cartes d'assurance maladie
    

Dans son fonctionnement, ce groupe volait l'identité de gens pour fabriquer les documents et les cartes de crédit. Les fausses cartes de crédit étaient par la suite écoulées par un groupe de revendeurs et d'intermédiaires clients et utilisées dans le but d'effectuer des achats de biens ou pour commettre des retraits frauduleux.

Les faux passeports

L'enquête allègue également qu'un deuxième groupe d'individus impliqués dans ce réseau était spécialisé dans la fabrication et dans la revente de faux passeports. Les passeports étaient obtenus de diverses façons avant d'être trafiqués par les membres de ce groupe. Chaque individu impliqué dans ce volet possédait une spécialité lui permettant de jouer un rôle précis dans la contrefaçon d'un passeport. Les membres de ce deuxième volet résidaient à Montréal ou dans la région de Toronto .

Au cours de l'enquête, les policiers ont découvert plusieurs endroits qui abritaient des laboratoires de fabrication de faux documents à Montréal.

Des laboratoires de fabrication de faux ont notamment été démantelés sur le boulevard Côte-de-Liesse à Montréal en 2006, sur la rue Basile-Patenaude à Montréal en 2008 et sur la rue du Verger à Laval en juin 2009. Lors de cette perquisition à Laval, les policiers avaient saisi 1 500 cartes vierges, près de 500 fausses cartes de crédit non embossées, une centaine de cartes de crédit prêtes à être distribuées et une série des numéros de cartes de crédit volés. Aujourd'hui, un laboratoire de fabrication de faux a été découvert dans une garderie en installation de Rivière-des-Prairies et un second sur le boulevard Rosemont à Montréal.

Les accusations déposées jusqu'à présent sont les suivantes :

    
    -  Infraction au profit d'une organisation criminelle
    -  Fabrication de faux documents, cartes de crédit et passeports
    -  Vol de cartes de crédit
    -  Possession d'équipements servant à la fabrication de faux
    -  Faux et usages de faux
    -  Fraude
    -  Complot
    -  Faux et usage de faux en matière de passeport
    

Compte tenu de la découverte d'infrastructures permettant la reproduction de fausses pièces d'identité et de faux passeports, l'enquête a été mené par l'Équipe intégrée sur la sécurité nationale (EISN). Cette équipe, composée de la Gendarmerie royale du Canada, de la Sûreté du Québec et du Service de police de la Ville de Montréal, veille à l'application des lois traitant des activités criminelles qui, de manière directe ou indirecte, constituent une menace à la sécurité ou aux intérêts de l'État. La principale priorité de l'EISN est d'assurer la sécurité des collectivités.

L'enquête a également nécessité la participation du Service de protection des citoyens de Laval, du Service de police de Blainville et de l'EISN de Toronto, composée de la GRC et de ses partenaires ontariens.

L'enquête se poursuit et d'autres arrestations sont envisageables.

SOURCE Gendarmerie royale du Canada

Renseignements : Renseignements: Bureau des communications, Montréal: (514) 939-8308


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.