Une plume "verte" au chapeau du Canada à la veille de la conférence de
Copenhague sur le climat

CANARIE, le réseau évolué de recherche et d'innovation du Canada, annonce le financement du premier réseau Internet éolien et solaire

OTTAWA, le 17 nov. /CNW Telbec/ - Quand on songe aux pires producteurs d'émissions de dioxyde de carbone, les yeux se tournent invariablement vers les centrales thermiques et l'automobile, voire vers les coupables indirects que sont le déboisement et la surconsommation d'énergie.

Mais la prochaine fois que vous laisserez votre ordinateur allumé, réfléchissez bien à ceci : selon des recherches effectuées par Global Action Plan, au R.-U., le secteur des technologies de l'information et des communications (TIC) est désormais celui qui enregistre la hausse la plus rapide des émissions de dioxyde de carbone dans le monde. On estime qu'à elle seule, l'industrie TIC libère autant de dioxyde de carbone que le secteur de l'aéronautique au grand complet. En effet, plus il y a d'ordinateurs, plus il faut d'énergie pour les alimenter et plus les émissions de dioxyde de carbone augmentent.

CANARIE, le réseau évolué de recherche et d'innovation du Canada, est heureux d'annoncer qu'il injectera 2,4 millions de dollars dans quatre projets révolutionnaires sur les TI vertes en vue d'atténuer l'empreinte carbone des TIC et de jauger l'impact des TIC et de la cyber-infrastructure sur la consommation d'électricité par les universités.

Le principal bénéficiaire du Programme pilote sur les TI vertes de CANARIE est le réseau GreenStar, un consortium de grandes entreprises et d'universités canadiennes et ses partenaires internationaux, piloté par l'École de technologie supérieure (ÉTS) du Québec à Montréal. CANARIE versera 2 millions de dollars à GreenStar pour qu'il développe le premier réseau Internet au monde dont les nœuds seront entièrement alimentés par l'énergie solaire et éolienne et dont la fiabilité sera identique à celle dont profitent les utilisateurs du réseau Internet actuel.

"Nous sommes incroyablement fiers de lancer le réseau GreenStar sous la bannière du Programme pilote sur les TI vertes de CANARIE", a déclaré Mohamed Cheriet, directeur de Synchromedia à l'ÉTS et porte-parole de GreenStar. "Le réseau GreenStar a été mis sur pied pour créer des technologies à faible empreinte carbone, notamment des réseaux alimentés par des sources d'énergie renouvelables comme le soleil et le vent, des technologies de virtualisation, des méthodes qui serviront à jauger les émissions de dioxyde de carbone et des outils qui aideront le secteur des TIC à surveiller son empreinte carbone afin de ne pas l'aggraver, à une époque où la planète entière compte de plus en plus sur les technologies de l'information et des communications."

"CANARIE a toujours été une figure de proue dans le domaine des réseaux évolués qui alimentent la recherche et l'innovation. Ces initiatives sur les TI vertes montrent une fois de plus comment CANARIE prend les devants en pavant la voie à une nouvelle génération de réseaux qui ne sacrifieront en rien la performance TOUT en protégeant l'environnement", a déclaré le président de CANARIE, Guy Bujold.

    
    Recevront également des fonds de CANARIE dans le cadre du PROGRAMME SUR
LES TI VERTES :

    -   un projet conjoint de l'Université McGill (CLUMEQ) et de l'Université
        de Californie à San Diego (SDSC Centre) visant à créer un centre de
        traitement des données ultra efficace pour les applications de calcul
        à haute performance. Financement : 163 000 $

    -   l'International Institute for Sustainable Development de Winnipeg,
        qui entreprendra une étude afin d'établir si les universités
        canadiennes pourraient recourir au réseau à ultra haute vitesse de
        CANARIE pour dispenser leurs services TI à partir de centres de
        données éloignés, sans empreinte carbone, et examinera parallèlement
        comment on pourrait compenser les universités pour la diminution des
        émissions de GES. Financement : 100 000 $

    -   Le Centre for Sustainability and Social Innovation de la Sauder
        School of Business à l'Université de la Colombie-Britannique, qui
        montera un dossier pour illustrer comment les retombées des crédits-
        carbone peuvent servir à financer la relocalisation des centres de
        données et la façon dont les universités pourraient profiter de cette
        possibilité. Financement : 119 000 $
    

"CANARIE mène le bal en finançant l'innovation sur les TI vertes et le Canada peut en être très fier à l'aube de la Conférence sur le changement climatique qui se déroulera en décembre, à Copenhague", a déclaré Bill St. Arnaud, directeur de la recherche de CANARIE et spécialiste des TI vertes.

On trouvera d'autres chiffres et données sur les émissions de dioxyde de carbone de l'industrie TIC à http://www.canarie.ca/fr/TIverts-realites.

    
    À propos de CANARIE
    -------------------
    

CANARIE inc. est le réseau évolué de recherche et d'innovation du Canada. Fondé en 1993, CANARIE administre un réseau à ultra haute vitesse, des centaines de fois plus rapide qu'Internet, de manière à faciliter les recherches de pointe et les méga projets en sciences entrepris au Canada et ailleurs dans le monde. Au-delà de 39 000 scientifiques dans près de 200 universités et collèges du pays recourent au réseau CANARIE. S'y ajoutent les chercheurs des instituts, des hôpitaux et des laboratoires publics du pays entier. Le réseau CANARIE permet aux chercheurs de partager et d'analyser un volume colossal de données, ce qui pourrait déboucher sur des découvertes scientifiques révolutionnaires. Le réseau et les programmes de CANARIE ainsi que les partenariats stratégiques de l'organisme avec les 12 réseaux régionaux du Canada et une centaine de réseaux internationaux dans plus de 80 pays stimulent la recherche, avec les retombées économiques, sociales et culturelles qui en découlent pour l'ensemble de la population canadienne.

CANARIE est un organisme sans but lucratif financé par les cotisations de ses membres. Ses programmes et activités bénéficient d'un important financement de la part du gouvernement du Canada. Pour en savoir plus, on visitera le site www.canarie.ca.

    
    À propos du réseau GreenStar
    ----------------------------
    

Le réseau GreenStar (GSN) vise à mettre en place un consortium canadien d'industries, d'universités et d'agences gouvernementales ayant pour objectif commun de diminuer les émissions de gaz à effet de serre du secteur des technologies de l'information et des communications (TIC). GSN recourra à des sources d'énergie renouvelables ainsi qu'à de rigoureuses méthodes de comptabilisation des émissions de dioxyde de carbone pour instaurer une infrastructure TIC à la fine pointe de la technologie qui permettra aux universités, aux entreprises et aux administrations publiques d'offrir des services certifiés à faible empreinte carbone. Il s'ensuivra la création d'outils, de protocoles, de méthodes et de cas d'utilisation pour un réseau grandissant de fournisseurs qui proposeront à leurs clients les services TIC les plus écologiques qui soient au prix le plus bas.

SOURCE CANARIE INC. (OTTAWA)

Renseignements : Renseignements: ou pour organiser une entrevue, prière de communiquer avec: Cheryl Rosebush, Gestionnaire des communications, CANARIE, Cell.: (613) 697-4605, Bureau: (613) 943-5374

Profil de l'entreprise

CANARIE INC. (OTTAWA)

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.