Un rapport international montre que des lacunes en matière d'accès persistent
malgré des améliorations aux régimes publics de médicaments canadiens

OTTAWA, le 2 nov. /CNW/ -

Pour consulter ce communiqué médias sociaux, veuillez saisir l'adresse suivante dans votre navigateur Web :

http://smr.newswire.ca/fr/rxd/international-report-shows-access-gaps-persist-despite

Un rapport exhaustif publié aujourd'hui conclut que les patients canadiens ont moins accès aux médicaments récents que dans les autres pays développés. Le rapport montre que le Canada se retrouve au 20e rang sur les 25 pays de l'OCDE étudiés en matière de remboursement des nouvelles pharmacothérapies. Le pointage de 56 % du Canada se compare à celui de l'Islande, de la Slovaquie et de la Turquie. Ce sont les principales conclusions du Rapport international de Rx&D sur l'accès aux médicaments, 2008-2009 préparé par Wyatt Health Management.

"Les gouvernements fédéral et provinciaux au Canada ont travaillé à améliorer la question de l'accès, mais des lacunes importantes persistent", a dit Russell Williams, président de Rx&D. "Nous voulons travailler en partenariat avec les gouvernements, les patients et les fournisseurs de soins de santé afin de combler les lacunes en matière d'accès identifiées dans ce rapport afin que les Canadiens qui dépendent des régimes publics de médicaments aient accès aux médicaments dont ils ont besoin pour vivre des vies plus longues, plus saines et plus productives."

"Les personnes âgées et les familles à faible revenu qui dépendent d'une couverture publique au Canada n'ont pas accès au même choix de médicaments innovateurs qui est offert aux personnes âgées aux États-Unis (aux termes de la partie D de Medicare) et par les régimes publics de médicaments dans la grande majorité des pays européens", selon George Wyatt, président de Wyatt Health Management. "Le rapport soulève plusieurs questions importantes, notamment la suivante : que doit faire le Canada afin d'accroître la couverture des médicaments et mieux protéger sa population?"

Le Rapport international de Rx&D sur l'accès aux médicaments, 2008-2009 examine les régimes publics de médicaments de 25 pays de l'OCDE. Le Rapport met à profit les conclusions du rapport de l'année dernière et ajoute 7 nouveaux pays à l'analyse. Voici certaines des conclusions :

    
    -   Le Canada et les États-Unis se retrouvent virtuellement au dernier
        rang comparativement aux autres pays en matière de dépenses publiques
        en produits pharmaceutiques.

    -   Les Canadiens dépendent à un degré important des régimes privés de
        médicaments : 44,1 % sont couverts par des régimes privés
        comparativement à une moyenne de 14,8 % pour les autres pays.

    -   Plus de Canadiens passent entre les mailles du filet en matière
        d'accès à une couverture publique que tous les autres pays, à
        l'exception des États-Unis. 10 % des Canadiens, notamment plusieurs
        personnes qui ont des emplois peu rémunérés, n'ont accès à aucun
        régime de médicaments, alors que ce pourcentage est de 15 % aux
        États-Unis.

    -   Les Canadiens paient davantage que la moyenne des dépenses
        remboursables pour des médicaments.

    L'accès des patients et le choix de médicaments : où les patients au
    Canada se positionnent-ils?

    -   Dans une analyse de 82 nouveaux médicaments communs à l'ensemble des
        collectivités publiques étudiées, le Programme commun d'évaluation
        des médicaments du Canada (PCEM) recommandait le remboursement de
        seulement 56 % des médicaments présentés à des fins d'évaluation.
        Cela est très inférieur à la moyenne de 73 % des autres pays en
        matière de remboursement.

    -   En comparaison, le Danemark, l'Allemagne, la Finlande, la
        Grande-Bretagne, la Norvège, le Portugal et les États-Unis
        remboursent plus de 90 % de ces médicaments.

    Les produits biologiques et les "premiers représentants d'une classe de
    médicaments"

    -   En ce qui concerne les médicaments biologiques, le Canada est à la
        queue du peloton avec la Nouvelle-Zélande, remboursant seulement 35 %
        de ces traitements comparativement aux États-Unis qui en remboursent
        94 %. Sur les 24 % de médicaments identifiés comme les premiers
        représentants d'une classe de médicaments, le Canada était l'un des
        cinq pays à en rembourser moins de 50 %.

    -   Si un patient a une maladie rare, a besoin d'une enzymothérapie
        substitutive ou est atteint de la maladie d'Alzheimer, d'ostéoporose,
        de la maladie de Parkinson, du diabète, du cancer ou d'une autre
        maladie, il se peut qu'il n'ait pas le même accès aux soins
        pharmaceutiques appropriés aux termes des régimes publics de
        médicaments canadiens que les patients d'autres pays.
    

Les patients canadiens sont la priorité

Afin de susciter l'intérêt pour les conclusions du rapport, Rx&D lance un site Web interactif, www.prioritepatients.ca. Les patients, les soignants, leurs familles et les fournisseurs de soins de santé peuvent partager leurs expériences et proposer des solutions pour accroître la gamme d'options en matière de traitement offertes à tous les Canadiens, sans égard à leur revenu et à leur lieu de résidence.

"Notre objectif commun est d'améliorer les résultats des patients et également d'assurer la pérennité de notre système de santé", a conclu M. Williams. "Les nouveaux médicaments et vaccins améliorent et sauvent des vies tout en réduisant les hospitalisations, les interventions chirurgicales et les autres coûts en santé."

La valeur des médicaments innovateurs : pourquoi cela compte-t-il?

Il a été prouvé que les médicaments innovateurs permettent de réduire les coûts puisqu'ils aident les patients à vivre des vies plus longues et plus productives, qu'ils réduisent les coûts reliés à l'absentéisme et à l'invalidité et qu'ils réduisent la demande relative à d'autres domaines plus coûteux du système de santé, notamment les séjours à l'hôpital et les interventions chirurgicales. Au même moment, les investissements de l'industrie dans la recherche et développement de nouveaux traitements innovateurs créent des emplois de grande qualité et font croître notre économie.

Les régimes publics de médicaments ont été mis en place pour permettre aux personnes malades, aux personnes âgées et aux familles à faible revenu d'avoir accès aux plus récents médicaments et aux pharmacothérapies contre le cancer, les maladies du cœur, le diabète, l'ostéoporose, les maladies mentales et d'autres maladies.

À propos de Rx&D

Rx&D est une association de compagnies de recherche pharmaceutique de pointe, dont les membres sont engagés dans l'amélioration de la santé de tous les Canadiens grâce à la découverte de nouveaux médicaments et vaccins. Notre communauté représente 18 000 hommes et femmes qui travaillent au sein de près de 50 compagnies membres et elle investit plus d'un milliard de dollars annuellement dans la recherche et développement afin d'alimenter l'économie canadienne fondée sur le savoir. Guidés par notre Code de déontologie, nos membres se sont engagés à travailler en partenariat avec les gouvernements, les professionnels de la santé et les intervenants d'une manière respectueuse de la déontologie.

SOURCE CNW Communiqués enrichis

Renseignements : Renseignements: François Lessard, Communications, Téléphone: (613) 236-0455, Courriel: flessard@canadapharma.org

Profil de l'entreprise

CNW Communiqués enrichis

Renseignements sur cet organisme

Les compagnies de recherche pharmaceutique du Canada (Rx&D)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.