Sears Canada présente ses résultats du premier trimestre

La Société augmente la cible initiale relative aux économies de coûts annualisées pour l'exercice 2016 par rapport à l'exercice 2015, passant d'une fourchette de 100 M$ à 127 M$ à une fourchette de 127 M$ à 155 M$.

Annonce de la nouvelle entente de cession-bail du centre logistique national de Vancouver

TORONTO, le 8 juin 2016 /CNW/ - Sears Canada Inc. (TSX : SCC; NASDAQ : SRSC) a annoncé aujourd'hui les points saillants liés à l'exploitation et les résultats financiers du premier trimestre de l'exercice 20161.

Points saillants liés à l'exploitation du premier trimestre de 2016

  • Au premier trimestre, les ventes des magasins comparables ont reculé de 7,4 % et les ventes des magasins comparables menant des activités fondamentales de commerce de détail2, de 6,9 %. Comme il est décrit ci-après, de nombreux facteurs ont entraîné la volatilité des revenus bruts au cours du trimestre.
  • Nonobstant la baisse des produits et si l'on soustrait l'incidence non comparable de l'affaiblissement du dollar canadien et l'incidence financière découlant de la résiliation de l'entente relative aux cartes de crédit3, le BAIIA ajusté pro forma a augmenté de 16,1 M$ au cours du trimestre.
  • Des réductions de coûts annualisées d'environ 80 M$ ont été réalisées au cours du premier trimestre de 2016 par rapport à l'objectif visant l'exercice complet précédemment annoncé dont la fourchette est de 100 M$ à 127 M$ pour 2016 en comparaison des niveaux de coûts de 2015. Les réductions de coûts annualisées prévues visant l'exercice complet 2016 ont augmenté et se situent maintenant dans une fourchette de 127 M$ à 155 M$. Une petite partie du montant des économies sera réinvestie dans des initiatives de croissance.
  • La Société a procédé au lancement du laboratoire de commerce de détail, Initium, qui est un laboratoire d'innovations où sera conçue et mise en œuvre une plateforme technologique modernisée pour tous les magasins Sears Canada.
  • Le 16 mai 2016, la Société a annoncé qu'elle avait conclu une entente de dix ans avec CGI, une entreprise de services en technologies de l'information, afin de soutenir l'infrastructure des TI de Sears Canada et de permettre à la Société de mettre ses anciens systèmes hors service.
  • À la fin du premier trimestre de 2016, les fonds en caisse s'élevaient à 349,8 M$ et un montant additionnel de 60 M$ provenant de transactions immobilières précédemment annoncées devrait être enregistré ultérieurement en 2016, y compris la cession-bail du centre logistique national (« CLN ») de Vancouver de la Société mentionnée ci-après.

_____________________________________

1.

Les premiers trimestres des exercices 2016 et 2015 couvrent les périodes de 13 semaines closes le 30 avril 2016 et le 2 mai 2015, respectivement. Les exercices 2016 et 2015 couvrent les périodes de 52 semaines se clôturant ou closes le 28 janvier 2017 et le 30 janvier 2016, respectivement.

2.

Les magasins comparables menant des activités fondamentales de commerce de détail représentent les 95 grands magasins de la Société et ses 39 magasins Sears décor.

3.

L'entente relative au marketing et à la gestion des cartes de crédit conclue avec JPMorgan Chase Bank, N.A. (succursale de Toronto) (« JPMC ») a été résiliée le 15 novembre 2015.



 

Fait nouveau annoncé aujourd'hui

Cession-bail du centre logistique national de Vancouver - Aujourd'hui, Sears Canada a annoncé qu'elle a conclu une entente visant la cession-bail de son centre logistique national (« CLN ») situé à Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, représentant un montant de 23,4 M$. Sears Canada continuera d'exploiter le CNL dans le cours normal des activités, sans qu'il y ait de changements aux activités quotidiennes de l'installation ou pour les associés. La comptabilisation de la cession-bail devrait être finalisée à la clôture, prévue au cours du troisième trimestre de 2016, sous réserve de la préparation des documents définitifs et de l'exécution d'un contrôle diligent.

Points saillants financiers du premier trimestre de 2016

Produits - Les produits se sont élevés à 595,9 M$ au premier trimestre, soit une baisse de 14,5 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. En tenant compte de la résiliation de l'entente relative aux cartes de crédit, la baisse des produits aurait été de 11,6 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Ventes des magasins comparables - Les ventes des magasins comparables de l'ensemble des circuits ont diminué de 7,4 % par rapport à celles du trimestre correspondant de l'exercice précédent. La différence entre la baisse des produits et la baisse des ventes des magasins comparables était essentiellement attribuable 1) aux fermetures de magasins depuis l'année dernière, 2) à la diminution des produits tirés des frais en raison de la résiliation de l'entente relative aux cartes de crédit et 3) à la baisse des produits du commerce en direct de Sears, qui découle en partie d'une réduction prévue de 21 % du nombre de pages que comptent les catalogues au cours du premier trimestre de 2016, par rapport au premier trimestre de 2015. La baisse des ventes des magasins comparables s'explique en partie par une diminution du nombre de transactions liées aux articles de prix unitaire élevé, comme les gros appareils ménagers, attribuable en partie à la perte de solutions de financement pour la clientèle à la suite de la résiliation de l'entente relative aux cartes de crédit, et également aux articles à prix unitaire peu élevé, qui découle en partie du ralentissement des ventes d'articles en stock sur lesquels certains fournisseurs ont transféré l'augmentation des prix en raison de l'affaiblissement du dollar canadien par rapport à l'exercice précédent. Actuellement, la Société effectue de nombreux ajustements quant à l'établissement des prix, à l'assortiment et aux volumes de ventes d'articles en stock ciblés et elle prévoit améliorer les ventes des magasins comparables ainsi que les marges brutes au fil du temps.

Ventes des magasins comparables menant des activités fondamentales de commerce de détail - Au premier trimestre, les ventes des magasins comparables du réseau des magasins menant des activités fondamentales de commerce de détail de la Société, qui est constitué de ses 95 grands magasins et de ses 39 magasins Sears décor, ont diminué de 6,9 %. La baisse des ventes des magasins comparables menant des activités fondamentales de commerce de détail découle des mêmes facteurs que ceux ayant influé sur les ventes des magasins comparables mentionnés précédemment.

Marge brute - Le taux de la marge brute au premier trimestre s'est établi à 28,2 %, comparativement à 33,6 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'affaiblissement du dollar canadien et la résiliation susmentionnée de l'entente relative aux cartes de crédit ont eu une incidence défavorable de 248 points de base et de 202 points de base sur les marges au premier trimestre de 2016, par rapport au premier trimestre de 2015, respectivement. Par ailleurs, en raison surtout de températures exceptionnellement douces pendant l'hiver, la Société a vendu ses stocks offerts en liquidation au cours du premier trimestre de 2016 à des prix inférieurs à ceux de la période correspondante de l'exercice précédent, ce qui s'inscrit dans le cadre d'une décision délibérée d'offrir des stocks plus actuels à l'amorce du deuxième trimestre de l'exercice considéré, par rapport à l'exercice précédent. Si la Société avait vendu ses marchandises en solde en appliquant les mêmes rabais que lors du premier trimestre de l'exercice précédent, le taux de la marge brute aurait augmenté de 87 points de base. Si l'on exclut l'incidence totale de ces trois facteurs, le taux de la marge brute normalisé aurait été le même au premier trimestre de l'exercice considéré et au premier trimestre de l'exercice précédent. La Société est en train de mettre en place des mesures visant à améliorer les taux de vente d'articles en stock et les coûts de l'approvisionnement pour 2016 afin d'augmenter la marge brute réalisée à l'avenir.

BAIIA ajusté - Le BAIIA ajusté correspond à une perte de 75,4 M$ au premier trimestre, comparativement à une perte de 50,5 M$ pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'affaiblissement du dollar canadien et de la diminution des produits, ainsi que des charges d'exploitation supplémentaires engagées à la suite de la résiliation de l'entente relative aux cartes de crédit ont eu une incidence défavorable sur le BAIIA de 16,1 M$ et de 24,9 M$, respectivement. Compte non tenu de ces éléments, le BAIIA ajusté aurait augmenté de 16,1 M$, comparativement à une perte pro forma de 91,5 M$ pour le premier trimestre de l'exercice précédent, pour se chiffrer à une perte de 75,4 M$ au premier trimestre de l'exercice considéré. De plus, pour le premier trimestre de 2016, le BAIIA ajusté reflète également les coûts du lancement d'Initium de 0,9 M$, qui augmenteront au fil du temps et continueront d'être engagés en plus des coûts liés à la technologie existante jusqu'à ce que les anciens systèmes puissent être mis hors service et retirés. Le BAIIA ajusté est une mesure non définie par les IFRS.

Bénéfice net - La perte nette enregistrée pour le premier trimestre de l'exercice considéré se chiffrait à 63,6 M$, ou 62 cents par action, comparativement à une perte nette de 59,1 M$, ou 58 cents par action, pour le premier trimestre de l'exercice précédent. Au cours du premier trimestre de l'exercice considéré, un profit net de 40,6 M$ a été réalisé sur les transactions de cession-bail ayant trait à deux des CNL de la Société situés à Calgary, en Alberta, et à Vaughan, en Ontario. Pour voir la liste des autres charges non récurrentes des premiers trimestres des exercices 2016 et 2015, veuillez vous reporter au tableau « Rapprochement de la perte nette et du BAIIA ajusté » inclus dans le présent communiqué.

Situation de trésorerie - À la fin du premier trimestre, Sears Canada disposait d'un montant en trésorerie de 349,8 M$, comparativement à 313,9 M$ à la fin du quatrième trimestre de 2015, soit la période de présentation de l'information financière la plus récente de la Société. D'ici la fin de l'exercice 2016, la Société prévoit recevoir un produit d'environ 60 M$ provenant des transactions immobilières annoncées précédemment, y compris la transaction annoncée dans le présent communiqué concernant le CNL de Vancouver. Ce produit fournirait à la Société un solde de trésorerie pro forma d'environ 410 M$ à la fin du premier trimestre de l'exercice 2016. Les soldes de trésorerie pour la période allant de la fin de l'exercice 2015 à la fin du premier trimestre de 2016 ont subi l'incidence de l'accumulation des stocks en prévision de la saison printanière.

Cible relative à la trésorerie - Pour 2016, la Société continuera de faire du maintien d'un bilan solide un objectif d'exploitation clé. À cet égard, la Société a organisé ses plans d'exploitation et de rationalisation des actifs afin de comptabiliser un solde de trésorerie pro forma d'au moins 400 M$ à la fin de l'exercice 2016. Ces objectifs sont conformes à ceux visés par la Société pour son bilan à la fin de 2015, qui incluaient un solde de trésorerie pro forma de 535 M$4. La Société estime que ce montant en trésorerie donnera à la Société la latitude nécessaire pour renouer avec la rentabilité. La Société prévoit rétablir la rentabilité au moyen 1) de réductions de coûts actuels et futurs qui se répercuteront sur le BAIIA au fil du temps, 2) d'une croissance de la marge brute en dollars à l'échelle du commerce de détail et du commerce électronique, et 3) de l'élagage continuel des entités de la Société afin de réduire la taille et la portée de certaines parties non rentables des circuits commerciaux.

___________________________

4

Solde de trésorerie de 313,9 M$ au 30 janvier 2016, plus environ 221 M$ provenant des transactions immobilières précédemment annoncées, dont un montant de 184 M$ déjà enregistré au 30 avril 2016.



 

Initiatives de restructuration au premier trimestre de 2016

Comme il a été expliqué dans le communiqué sur les résultats du quatrième trimestre de 2015 de la Société, 2016 sera un exercice axé sur la restructuration des activités.

La Société a organisé ses nombreuses initiatives de restructuration autour de quatre principaux volets :

  1. Projet Sears 2.0 - Ce volet met l'accent sur la mutation des magasins classiques de commerce de détail de Sears vers un modèle plus productif, dont l'assortiment est pertinent et axé sur les clients, dont la rotation des stocks est plus rapide, et qui prévoit une évaluation de la superficie en pieds carrés nécessaire pour chaque magasin. Les initiatives qui favorisent les activités en magasin de Sears Canada entrent dans cette catégorie.
  2. Initium - Ce volet met l'accent sur l'élaboration d'une nouvelle architecture technologique au moyen de laquelle Sears Canada sera gérée, d'une expérience de commerce améliorée et de capacités logistiques. Cette plateforme permettra de structurer Sears Canada en tant qu'entreprise de commerce numérique disposant d'un réseau de magasins reliés, plutôt qu'en un réseau de magasins dont la technologie est dépassée et dont les activités de commerce électronique sont séparées.
  3. Immobilier - Ce volet met l'accent sur l'harmonisation et l'innovation adéquates du portefeuille immobilier de la Société afin de mieux répondre aux besoins de celle-ci pour que les activités de commerce de détail en magasin soient rentables.
  4. Frais de vente, frais généraux et frais d'administration - Ce volet vise à faire concorder la structure des frais de vente, frais généraux et frais d'administration de la Société avec ses produits.

Ces quatre volets sont conçus de façon à favoriser l'atteinte des objectifs commerciaux de la Société visant à accroître les produits et la rentabilité d'exploitation, ainsi qu'à maintenir un bilan solide. La Société présentera des mises à jour plus détaillées sur les initiatives individuelles à l'intérieur de ces volets au cours de l'exercice.

Commentaires additionnels

« En plus des volets ci-dessus, nous apportons aussi des changements à l'équipe qui nous aideront à créer une nouvelle entreprise Sears Canada axée sur la croissance des activités et sur le dévouement à l'égard des clients, a indiqué M. Brandon G. Stranzl, président exécutif, Sears Canada Inc. À titre d'exemples récents, notons :

  • La nomination de Mme Becky Penrice, au poste de vice-présidente directrice et chef de l'exploitation, avec prise d'effet le 1er avril 2016;
  • La nomination de M. Billy Wong, vice-président principal, planification financière de l'entreprise, au poste de chef des finances intérimaire, avec prise d'effet le 1er juillet 2016.

De telles nouveautés et de telles nominations dans l'équipe contribuent à établir une nouvelle culture au sein de Sears Canada misant sur l'innovation et sur une attitude axée sur la croissance, tout en affichant une tendance à la rapidité d'action.

« Nous continuons de travailler à la création de Sears Canada 2.0 et nous avons élaboré un prototype d'aménagement et d'assortiment renouvelés que nous nous attendons à déployer dans certains magasins pilotes à l'automne, a ajouté M. Stranzl. Nous offrirons un assortiment de marchandises conçu de façon plus logique dans le but d'accroître la pertinence de celui-ci pour les consommateurs canadiens. Les objectifs financiers de S2.0 consistent à accroître la rotation des stocks et à stimuler la hausse des ventes par pied carré. Des informations supplémentaires seront communiquées à mesure que nous progresserons dans l'élaboration de ce nouveau concept. »

« Les 17 000 associés de la Société sont confrontés au changement qui découle de la création d'un nouveau Sears Canada. Je les remercie de leur engagement constant et de leur participation au succès d'une organisation de vente au détail qui trouve un écho positif chez les Canadiens. Nous avons établi de solides assises financières et une situation de trésorerie importante qui nous permettront de financer et d'exécuter nos initiatives de restructuration conçues pour redresser la situation de la Société. Je me réjouis à la perspective de vous annoncer les réussites de Sears Canada tout au long de 2016. »

Mises en garde à l'égard de l'information prospective

Certains renseignements fournis dans ce communiqué sont de nature prospective et sont assujettis à des risques et à des incertitudes importants. L'information prospective touche, entre autres, la performance financière, la stratégie commerciale, les plans, les attentes et les objectifs futurs de la Société. Souvent, mais pas toujours, on peut déterminer que certaines informations sont prospectives par l'utilisation de verbes comme « planifier », « prévoir » ou « ne pas prévoir », « être prévu », « attendre », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « anticiper » ou « ne pas anticiper », ou « être d'avis que », ou des variantes de ces verbes et expressions, ou des déclarations au conditionnel ou au futur relatives à la matérialisation de certaines mesures, de certains événements ou de certains résultats. Bien que la Société soit d'avis que les estimations comprises dans ces informations prospectives sont raisonnables, de telles informations prospectives comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats, la performance ou les réalisations réels différeront de façon importante des résultats, de la performance ou des réalisations futurs présentés ou sous-entendus dans les informations prospectives, et le lecteur ne doit pas se fier indûment à ces informations prospectives.

Les facteurs qui pourraient faire en sorte qu'il y ait un écart important entre les résultats réels et les prévisions actuelles incluent, sans s'y limiter : les transactions immobilières proposées dans le présent communiqué, lesquelles sont assujetties aux conditions de clôture, à une clôture ne respectant pas les modalités convenues ou à l'absence de clôture; l'incapacité de la Société de livrer une concurrence efficace dans le secteur hautement concurrentiel du commerce de détail; la performance plus chancelante des affaires au quatrième trimestre, qui est habituellement le trimestre le plus solide de la Société; la capacité de la Société de mettre en œuvre avec succès ses initiatives stratégiques; les changements au chapitre des dépenses des consommateurs; la capacité de fidéliser les membres de la haute direction et le personnel clé; la capacité de la Société à bien gérer ses niveaux de stocks; les préférences des consommateurs à l'égard des gammes de produits; la capacité à conclure avec une institution financière une entente pour l'obtention d'une carte de crédit et d'autres services financiers; la capacité du nouveau programme de fidélisation de la Société à attirer et à fidéliser des clients; la capacité de la Société à faire adopter les achats en ligne à un nombre suffisant de clients passant des commandes par catalogue et à transférer en ligne un nombre d'affaires suffisant; les perturbations des systèmes informatiques de la Société; l'instabilité économique, sociale et politique dans certains territoires où les fournisseurs exercent leurs activités; l'intégrité structurelle des fabriques à l'étranger et la sécurité en cas d'incendie; des frais d'expédition accrus, d'éventuels délais et interruptions imputables au transport; une atteinte à la réputation des marques que la Société vend; les changements dans les relations qu'entretient la Société avec ses fournisseurs; les ententes d'impartition conclues avec des tierces parties sur lesquelles se fie la Société, et leur capacité de réaliser les mandats qui leur ont été confiés; la volonté des fournisseurs de la Société de proposer des modalités de paiement acceptables; l'issue des actions en responsabilité de produits; toute compromission ou violation importante de la politique de sécurité de la Société relative aux renseignements sur les clients, les employés ou la Société; l'issue de poursuites judiciaires; les coûts associés à la conformité aux lois et aux règlements environnementaux; le maintien d'une couverture d'assurance adéquate; les conditions météorologiques saisonnières; la capacité d'effectuer et d'intégrer des acquisitions et des placements, et de les conserver; les conditions économiques générales; les risques de liquidité et l'incapacité pour la Société de respecter ses obligations financières; les variations des taux de change; la solvabilité et la stabilité des bénéficiaires de licence et des partenaires d'affaires de la Société; d'éventuelles restrictions de notre accès aux marchés financiers et à d'autres sources de financement; les fluctuations des taux d'intérêt et d'autres changements liés au coût de financement et aux produits tirés de placements; l'éventualité de rendements de placement négatifs du régime de retraite de la Société ou d'une augmentation de l'obligation au titre des prestations définies, y compris l'éventuelle incidence restrictive d'une telle augmentation sur la disponibilité du crédit; la dépréciation d'immobilisations incorporelles et d'autres actifs non courants; la résiliation éventuelle dans l'avenir de certains droits de propriété intellectuelle liés au nom « Sears » et aux marques si Sears Holdings Corporation (« Sears Holdings ») réduit sa participation dans la Société à moins de 10,0 %; les éventuelles situations de conflit d'intérêts dans lesquelles pourraient se trouver certains des administrateurs et des membres de la haute direction de la Société en raison des actions ordinaires qu'ils détiennent dans Sears Holdings; les changements éventuels relatifs à la propriété de la Société par Edward S. Lampert, ESL Investments et d'autres actionnaires importants; les initiatives de réduction des coûts et d'amélioration de la productivité et la mesure dans laquelle ces initiatives donneront les avantages escomptés; les conditions de concurrence dans les secteurs où évolue la Société; les nouvelles prises de position comptables, ou les modifications à des prises de position comptables existantes, qui ont une incidence sur les méthodes que la Société utilise pour présenter sa situation financière et ses résultats d'exploitation; les incertitudes associées aux hypothèses et aux estimations comptables critiques et les modifications des lois, des règles et des règlements applicables à la Société. Des renseignements sur ces facteurs, sur d'autres facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des prévisions et sur des hypothèses ou facteurs importants pris en compte lors de la préparation de l'information prospective se trouvent dans le présent communiqué ainsi qu'à la rubrique 3k, « Facteurs de risque » de la plus récente notice annuelle de la Société, à la rubrique 10, « Risques et incertitudes », du rapport de gestion inclus dans le plus récent rapport annuel de la Société, ainsi qu'à la rubrique 9, « Risques et incertitudes » du rapport de gestion inclus dans le plus récent rapport intermédiaire de la Société, et ailleurs dans les documents déposés par la Société auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis.

Toutes les déclarations prospectives comprises dans le présent communiqué sont fournies sous réserve des présentes mises en garde et des mises en garde présentées à la rubrique « Facteurs de risque », de la plus récente notice annuelle de la Société, à la rubrique « Risques et incertitudes » du plus récent rapport de gestion annuel et intermédiaire de la Société et dans les autres documents déposés par la Société auprès des organismes canadiens et américains de réglementation des valeurs mobilières. Ces facteurs ne sont pas censés représenter une liste exhaustive des facteurs susceptibles d'avoir une incidence sur la Société; toutefois, ils devraient être examinés attentivement, et les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux déclarations prospectives figurant aux présentes ou dans nos autres documents déposés auprès des organismes canadiens et américains de réglementation des valeurs mobilières. À moins d'indication contraire, l'information prospective du présent communiqué est en date du présent document et vise à aider les investisseurs et autres personnes à comprendre la situation financière et les résultats d'exploitation de la Société, de même que ses objectifs et ses priorités stratégiques, et peut ne pas convenir à d'autres fins. Sauf si une exigence légale le requiert, la Société n'a aucune obligation de mettre à jour ni de réviser toute information financière prospective, que ce soit à la lumière de nouvelles informations, d'événements futurs ou autrement.

À propos de Sears Canada

Sears Canada est un détaillant à circuits multiples dont le réseau compte 154 magasins d'entreprise, 106 magasins locaux, plus de 1 100 comptoirs de ramassage des commandes par catalogue et en ligne, 82 agences Voyages Sears et un service national d'entretien et de réparation. La Société publie également le plus gros catalogue de marchandises diverses au Canada et exploite un site Web d'achats en ligne à l'adresse www.sears.ca.

États financiers consolidés résumés non audités et rapport de gestion

Les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités de la Société pour la période de 13 semaines close le 30 avril 2016 et le rapport de gestion y afférent sont disponibles sur le site du Système électronique de données, d'analyse et de recherche à l'adresse www.sedar.com, ainsi que sur le site de la Securities and Exchange Commission des États-Unis à l'adresse www.sec.gov.

Principales données financières consolidées

Les tableaux qui suivent présentent le sommaire des données financières consolidées non auditées et les informations supplémentaires pour les périodes indiquées, lesquelles sont tirées des états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités pour la période de 13 semaines close le 30 avril 2016. Le sommaire des données financières consolidées non auditées a été préparé conformément aux méthodes utilisées dans la préparation de nos états financiers consolidés audités pour la période de 52 semaines close le 30 janvier 2016. Les données qui figurent aux présentes ne comprennent pas toutes les informations qui doivent être fournies aux termes des IFRS et doivent être lues en parallèle avec les états financiers consolidés intermédiaires résumés non audités pour la période de 13 semaines close le 30 avril 2016.

SEARS CANADA INC.
RAPPROCHEMENT DE LA PERTE NETTE ET DU BAIIA AJUSTÉ
Pour les périodes de 13 semaines closes le 30 avril 2016 et le 2 mai 2015

Non audité




Premiers trimestres

(en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)


2016



2015


Perte nette


(63,6)

$


(59,1)

$


Charge de transformation1


9,8



--



Profit sur les transactions de cession-bail2


(40,6)



--



Perte de valeur des actifs détenus en vue de la vente3


1,0



--



Coûts liés à la libération de locaux4


7,9



--



Profit lié à la liquidation des prestations de retraite5


--



(5,1)



Dotation aux amortissements


9,8



12,5



Charges financières


1,6



3,9



Produits d'intérêts


(3,6)



(0,2)



Charge (économie) d'impôt sur le résultat6


2,3



(2,5)


BAIIA ajusté7


(75,4)



(50,5)


Perte nette de base par action


(0,62)

$


(0,58)

$



1.

La charge de transformation pour 2016 se rapporte essentiellement aux indemnités de départ engagées au cours de la période.

2.

Le profit sur les transactions de cession-bail représente le profit net lié à la cession-bail de ses centres logistiques situés à Calgary, en Alberta, et à Vaughan, en Ontario.

3.

La perte de valeur des actifs détenus en vue de la vente représente la charge liée à la réduction de la valeur comptable des immobilisations corporelles de l'immeuble de placement de Broad Street au cours du premier trimestre de 2016 pour la ramener à sa juste valeur moins les frais de vente.

4.

Les coûts liés à la libération de locaux ont principalement trait aux coûts engagés pour libérer certains locaux en 2016 et en 2017.

5.

Le profit lié à la liquidation des prestations de retraite a trait à la liquidation des prestations de retraite de membres admissibles couverts en vertu du régime d'avantages autres que de retraite au premier trimestre de 2015.

6.

La charge d'impôt sur le résultat au premier trimestre de 2016 comprend une charge visant à réduire les actifs d'impôt différé (montant net) de la Société à leur valeur recouvrable.

7.

Le BAIIA ajusté est une mesure utilisée par la direction, le secteur du commerce de détail et les investisseurs à titre d'indicateur de la performance opérationnelle de la Société et de sa capacité à contracter des dettes et à en assurer le service, ainsi qu'à titre de mesure d'évaluation. Le BAIIA ajusté est une mesure non définie par les IFRS.



 

SEARS CANADA INC.
RAPPROCHEMENT DU TOTAL DES PRODUITS TIRÉS DES MARCHANDISES ET DU TOTAL DES VENTES DES MAGASINS COMPARABLES
Pour les périodes de 13 semaines closes le 30 avril 2016 et le 2 mai 2015

Non audité



Premiers trimestres

(en millions de dollars canadiens)


2016



2015


Total des produits tirés des marchandises


595,9

$


697,2

$


Ventes des magasins non comparables


152,4



218,3



Total des ventes des magasins comparables1


443,5



478,9


Variation du pourcentage du total des ventes des magasins comparables


(7,4)

%


(4,3)

%

Variation du pourcentage du total des ventes des magasins comparables par catégorie








Vêtements et accessoires


(8,7)

%


(9,9)

%


Biens pour la maison et biens durables


(6,9)

%


(0,8)

%

Variation du pourcentage des ventes des magasins comparables menant des activités
  fondamentales de commerce de détail


(6,9)

%


(3,8)

%

Variation du pourcentage des ventes des magasins comparables menant des activités
  fondamentales de commerce de détail par catégorie








Vêtements et accessoires


(6,6)

%


(9,0)

%


Biens pour la maison et biens durables


(7,7)

%


0,7

%



1.

Le total des ventes des magasins comparables représente les ventes de marchandises générées par l'intermédiaire des activités des grands magasins, des magasins Sears décor, des magasins locaux, des magasins de liquidation et des magasins Corbeil de la Société, qui ont été ouverts de façon continue au cours des deux périodes comparées. Les ventes des magasins comparables menant des activités fondamentales de commerce de détail représentent les ventes de marchandises générées par l'intermédiaire des activités des grands magasins et des magasins Sears décor qui ont été ouverts de façon continue au cours des deux périodes comparées. Plus particulièrement, les mesures utilisées pour déterminer les ventes des magasins comparables mettent en parallèle les mêmes semaines civiles pour chaque période, soit les périodes de 13 semaines closes le 30 avril 2016 et le 2 mai 2015. Le calcul des ventes des magasins comparables est une mesure de la performance et pourrait être influencé par les fluctuations des superficies de vente. Les mesures utilisées pour déterminer les ventes des magasins comparables excluent le circuit du commerce en direct.



 

SEARS CANADA INC.
ÉTATS CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DE LA SITUATION FINANCIÈRE

Non audité

(en millions de dollars canadiens)

Au
30 avril 2016


Au
30 janvier 2016


Au
2 mai 2015


ACTIF







Actifs courants







Trésorerie

349,8

$

313,9

$

115,5

$

Débiteurs, montant net

55,7


59,4


79,4


Impôt à recouvrer

10,6


35,9


132,1


Stocks

695,8


664,8


684,0


Charges payées d'avance

38,0


31,0


27,2


Actifs financiers dérivés

0,2


6,6


0,2


Actifs classés comme détenus en vue de la vente

21,1


22,1


13,3


Total des actifs courants

1 171,2


1 133,7


1 051,7


Actifs non courants







Immobilisations corporelles

332,2


444,1


564,0


Immeubles de placement

4,1


17,0


19,3


Immobilisations incorporelles

22,8


22,5


16,1


Actifs d'impôt différé

0,6


0,6


3,9


Autres actifs à long terme

14,1


15,3


17,4


Total de l'actif

1 545,0

$

1 633,2

$

1 672,4

$

PASSIF







Passifs courants







Créditeurs et charges à payer

299,2

$

332,7

$

356,9

$

Produits différés

156,3


158,3


174,6


Provisions

78,8


75,8


52,6


Impôt sur le résultat à payer

0,1


2,6


0,3


Autres impôts à payer

18,7


17,3


18,3


Passifs financiers dérivés

17,0


--


3,9


Partie courante des obligations à long terme

3,9


4,0


3,9


Total des passifs courants

574,0


590,7


610,5


Passifs non courants







Obligations à long terme

19,3


20,2


23,1


Produits différés

72,3


74,2


76,0


Passif au titre des régimes de retraite

320,6


326,9


393,1


Passifs d'impôt différé

--


--


3,1


Autres passifs à long terme

91,4


67,0


60,7


Total du passif

1 077,6


1 079,0


1 166,5


CAPITAUX PROPRES







Capital social

14,9


14,9


14,9


Réserve au titre de la rémunération fondée sur des actions

1,7


--


--


Bénéfices non distribués

675,4


739,0


748,1


Cumul des autres éléments de perte globale

(224,6)


(199,7)


(257,1)


Total des capitaux propres

467,4


554,2


505,9


Total du passif et des capitaux propres

1 545,0

$

1 633,2

$

1 672,4

$








 

SEARS CANADA INC.
COMPTES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DE LA PERTE NETTE ET DE LA PERTE GLOBALE
Pour les périodes de 13 semaines closes le 30 avril 2016 et le 2 mai 2015

Non audité



Périodes de 13 semaines

(en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)


2016



2015









Produits


595,9

$


697,2

$

Coût des biens et des services vendus


427,9



462,8


Frais de vente, d'administration et autres


271,9



297,4


Perte d'exploitation


(103,9)



(63,0)









Profit sur les transactions de cession-bail


40,6



--


Profit lié à la liquidation des prestations de retraite


--



5,1


Charges financières


1,6



3,9


Produits d'intérêts


3,6



0,2


Perte avant impôt sur le résultat


(61,3)



(61,6)









(Économie) charge d'impôt sur le résultat








Exigible


(0,4)



(2,2)



Différé


2,7



(0,3)




2,3



(2,5)


Perte nette


(63,6)

$


(59,1)

$








Perte nette de base et diluée par action


(0,62)

$


(0,58)

$








Perte nette


(63,6)

$


(59,1)

$








Autres éléments de perte globale, déduction faite de l'impôt :














Éléments qui pourraient être reclassés ultérieurement en résultat net :








Perte sur dérivés de change


(22,9)



(2,7)



Reclassement en résultat net du profit sur les dérivés de change


(2,0)



(5,4)









Éléments qui ne seront pas reclassés ultérieurement en résultat net :








Profit découlant de la réévaluation du montant net du passif au titre
  des régimes de retraite à prestations définies


--



2,0









Total des autres éléments de perte globale


(24,9)



(6,1)


Total de la perte globale


(88,5)

$


(65,2)

$








 

SEARS CANADA INC.
TABLEAUX CONSOLIDÉS RÉSUMÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE
Pour les périodes de 13 semaines closes le 30 avril 2016 et le 2 mai 2015

Non audité



Périodes de 13 semaines

(en millions de dollars canadiens)


2016



2015


Flux de trésorerie affectés aux activités d'exploitation








Perte nette


(63,6)

$


(59,1)

$


Ajustements pour tenir compte de ce qui suit :









Dotation aux amortissements


9,8



12,5




Rémunération fondée sur des actions


1,7



0,3




Profit à la cession d'immobilisations corporelles


(0,4)



--




Pertes de valeur


1,0



--




Profit sur les transactions de cession-bail


(40,6)



--




Charges financières


1,6



3,9




Produits d'intérêts


(3,6)



(0,2)




Charge au titre des régimes de retraite


3,7



4,7




Profit à la liquidation des prestations de retraite


--



(5,1)




Charge au titre des prestations d'invalidité de courte durée


1,4



1,4




Charge (économie) d'impôt sur le résultat


2,3



(2,5)



Intérêts reçus


3,6



0,2



Intérêts payés


(0,6)



(0,5)



Cotisations aux régimes de retraite


(11,5)



(13,4)



Remboursements (paiements) d'impôt sur le résultat, montant net


23,1



(0,8)



Variations des soldes hors trésorerie du fonds de roulement


(65,5)



(76,3)



Variations des actifs et des passifs à long terme hors trésorerie


(1,5)



(1,2)




(139,1)



(136,1)


Flux de trésorerie provenant des (affectés aux) activités d'investissement








Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles


(6,2)



(5,2)



Produit de la vente d'immobilisations corporelles


0,5



0,1



Produit sur les transactions de cession-bail


183,9



--




178,2



(5,1)


Flux de trésorerie affectés aux activités de financement








Intérêts payés sur les obligations en vertu des contrats de location­financement


(0,4)



(0,5)



Remboursement d'obligations à long terme


(1,0)



(1,1)




(1,4)



(1,6)


Incidence du taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie
   à la fin de la période


(1,8)



(0,7)


Augmentation (diminution) de la trésorerie


35,9



(143,5)


Trésorerie au début de la période


313,9

$


259,0

$

Trésorerie à la fin de la période


349,8

$


115,5

$








 

SOURCE Sears Canada Inc.

Renseignements : Relations avec les médias : Vincent Power, Sears Canada, communications nationales, 416-941-4422, vpower@sears.ca

LIENS CONNEXES
http://www.sears.ca

Profil de l'entreprise

Sears Canada Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.