Réfection du Complexe Turcot - La circulation automobile entraîne déjà un
nombre inacceptable de piétons et de cyclistes blessés dans le Sud-Ouest

MONTRÉAL, le 8 nov. /CNW Telbec/ - Des centaines de personnes participent aujourd'hui à une "action symbolique" afin de dénoncer les impacts de la circulation automobile dans les quartiers avoisinant le complexe Turcot. Parmi les nouvelles données inquiétantes, les résultats d'une étude de la Direction de santé publique (DSP) de Montréal démontre que 846 piétons ou cyclistes ont été blessés entre 1999 et 2008 dans l'arrondissement du Sud-Ouest. Les citoyens, organismes, institutions et élus réclament à nouveau du gouvernement provincial qu'il révise en profondeur le concept du projet déposé par le ministère des Transports du Québec (MTQ) afin que ce dernier contribue à améliorer la situation dans les quartiers limitrophes plutôt qu'à l'aggraver.

Diverses autorités de la santé se sont d'ailleurs prononcées contre le projet. En commission parlementaire sur les gaz à effets de serre cette semaine, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et la Direction de santé publique (DSP) de Montréal recommandaient "l'arrêt définitif de nouveaux développements en capacité routière en milieu urbain densément peuplé" et ciblaient notamment le projet du complexe Turcot. Localement, rappelons que le Centre de Santé et Services Sociaux (CSSS) Sud-Ouest-Verdun s'y oppose également. "Nous avons toutes les raisons de craindre les effets du maintien ou de l'augmentation de l'achalandage de véhicules sur le complexe Turcot qui aggraveraient une situation déjà inacceptable pour la population avoisinante", affirme John Bradley, organisateur communautaire.

"Pour améliorer la sécurité des piétons et des cyclistes il faut d'une part s'attaquer à la réduction des volumes de circulation à l'échelle métropolitaine de Montréal et d'autre part aménager les rues de manière à protéger les piétons et les cyclistes des risques posés par la circulation automobile", explique Daniel Bouchard, responsable des campagnes sur le transport au Conseil régional de l'environnement de Montréal et porte-parole de la Coalition pour la réduction et l'apaisement de la circulation. Dans le cadre du projet de réfection du complexe Turcot, le MTQ a répondu qu'il n'a fait "aucune évaluation de l'impact du projet sur la sécurité routière au niveau du réseau local" à la question du ministère du Développement Durable, de l'Environnement et des Parcs sur l'absence de données "sur les volumes de circulation anticipés sur le réseau local ou sur les problématiques potentielles de sécurité routière locales liées aux nouvelles infrastructures", poursuit M. Bouchard.

Benoit Dorais, maire désigné de l'arrondissement du Sud-Ouest, s'oppose également au projet tel qu'il est proposé par le MTQ. "Dans une perspective d'intégration urbaine, nous nous engageons à travailler de pairs avec les experts et la société civile pour qu'une solution alternative soit mise de l'avant. Cette solution doit respecter minimalement les objectifs fixés par la Ville de Montréal dans son plan de transport, son plan d'urbanisme et son plan de développement durable", affirme-t-il.

Geneviève Locas, porte-parole de Mobilisation Turcot rappelle que "les citoyens et les organismes du Sud-Ouest souhaitent que l'échangeur soit refait de manière à améliorer la qualité de vie plutôt que de la dégrader. La dernière chose dont nous avons besoin, c'est d'un déversement additionnel de voitures dans les rues de nos quartiers." Mobilisation Turcot dénonce l'ensemble des impacts négatifs du projet sur la qualité de vie, que ce soit en raison des 166 logements qui seront démolis, de l'enclavement plus grand des quartiers ou de la pollution accrue qui en résultera. Cette coalition demande que le MTQ revoie son projet afin de considérer les besoins et préoccupations du milieu.

SOURCE Conseil régional de l'environnement de Montréal

Renseignements : Renseignements: Mobilisation-Turcot: Geneviève Locas, (514) 761-1665; Denis Lévesque, (514) 937-9813, (514) 730-1311 (cell); CSSS Sud-Ouest-Verdun: John Bradley, (514) 766-0546 poste 2383; CRE-Montréal et Coalition pour la réduction et l'apaisement de la circulation: Daniel Bouchard, (514) 445-7056; Arrondissement Sud-Ouest: Benoit Dorais, (514) 792-2334

Profil de l'entreprise

Conseil régional de l'environnement de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.