Punaises de lit : Avant d'accuser les propriétaires, posons nous la question : Qui les amènent?


MONTRÉAL, le 27 juin 2017 /CNW Telbec/ - Le phénomène des punaises de lit a pris d'énormes proportions : Certaines municipalités ont créé des sites web pour les dénoncer, certains exterminateurs ne font plus que des traitements de punaises, des HLM se dotent de frigos géants pour les exterminer avant l'emménagement...

Et la période des déménagements va aggraver le problème : Les locataires abandonnent des matelas, des fauteuils infestés de punaises et d'autres locataires les récupèrent pour leur salon. Et voilà un autre immeuble à décontaminer!

"La présence de punaises est la conséquence des comportements des locataires et de leurs agissements. Mais lorsqu'un logement est infesté c'est au propriétaire que revient la responsabilité de décontaminer le logement et les autres autour, quand ce n'est pas l'immeuble au complet!" selon Martin Messier, Président de l'APQ.

Mais il est d'une importance prédominante que, dans la situation envenimée des punaises, les propriétaires et les locataires essaient de pallier cette situation, surtout que la sensibilisation des locataires peut demeurer laborieuse.

"Les propriétaires sont souvent aux prises avec des situations où les locataires ne déclarent pas la présence de punaises par peur d'avouer qu'ils ont des punaises, certains refusent de collaborer en interdisant l'accès au logement infesté de punaises. Et évidement la propagation s'étend tellement vite que c'est l'immeuble au complet qui est touché." d'ajouter Martin Messier.

L'APQ se positionne alors en expliquant que ça devient difficile d'agir rapidement, ce qui envenime la situation. Pour nous permettre de régler un problème de punaises de lit efficacement, il est donc fondamental de sensibiliser autant les locataires que les propriétaires.

Un seul mot d'ordre "Attention aux punaises! Locataires, laissez les matelas ou canapés abandonnés sur le trottoir!"

Les punaises vont se loger dans les murs et même les traversent en contaminant d'autres logements.

Et le propriétaire qui doit agir pour le bien de ses locataires a peu de recours :

  • sensibiliser les locataires à ne pas ramasser
  • s'attaquer aux locataires qui ne collaborent pas
  • procéder à l'extermination des logements concernés, voire les logements en diagonale
  • mettre en demeure les locataires fautifs
  • effectuer des recours contre les récidivistes avec des délais interminables et des coûts supplémentaires à assumer

Nos conseillers juridiques sont là pour vous guider dans la gestion de vos locataires. Consultez en cas de doute et assurez vous que vous avez la bonne démarche pour le bien de vos autres locataires mais aussi pour vous protéger contre des demandes d'indemnités.

Fondée en 1984, l'Association de propriétaires du Québec (APQ) est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements locatifs. Elle dessert les propriétaires de toutes les régions du Québec depuis plus de 30 ans.
En plus d'offrir, autant aux propriétaires de duplex ou triplex qu'à des gestionnaires immobiliers, un service d'enquête pré-location unique au Québec.

 

SOURCE Association des propriétaires du Québec

Renseignements : Estelle Fabre, 514-382-9670 poste 218, cell 514-583-2542

LIENS CONNEXES
http://www.apq.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.