Près d'une centaine de députés québécois rencontrés aujourd'hui - Les
organismes communautaires en santé et services sociaux demandent un
financement adéquat

MONTRÉAL, le 16 nov. /CNW Telbec/ - Dans toutes les régions du Québec, les organismes communautaires rencontrent leurs députés aujourd'hui afin d'obtenir des engagements fermes sur la question de leur financement.

On estime que deux millions de personnes sont rejointes chaque année par les organismes communautaires. Il est clair que la pauvreté causée par la crise économique a déjà des incidences directes sur les organismes communautaires, notamment par l'achalandage.

Près de 70 % de la députation québécoise sera rencontré aujourd'hui. L'objectif étant de sensibiliser l'ensemble des députés à la réalité des organismes communautaires afin que le prochain budget tienne compte de leurs besoins financiers. Par contre, certains députés ont refusé de rencontrer les organismes de leurs régions ou n'ont pas répondu. C'est le cas notamment du député de Jean-Talon, monsieur Yves Bolduc, pourtant ministre de la Santé et des Services sociaux.

Environ 20 % des dépenses en santé sont attribuables aux conditions engendrées par la pauvreté, ce qui représente cinq milliards dans le budget annuel du Ministère de la Santé. Il ne faudrait pas espérer que les choses s'améliorent dans les prochains mois. En fait, il faudra attendre plusieurs années pour voir s'éliminer les effets de la crise sur la pauvreté de la population.

Le MSSS voit les organismes comme des partenaires dans le système de santé et de services sociaux, jouant un rôle prépondérant auprès de la population. "Nous sommes en droit de questionner la cohérence des propos tenus par le MSSS. D'un côté, il nous dit que nous sommes incontournables, mais il n'offre pas un soutien adéquat à la majorité des organismes. L'an dernier, l'indexation offerte aux groupes n'atteignait même pas le coût de la vie. Il serait grand temps que cette reconnaissance s'appuie sur des mesures palpables via un financement suffisant!" mentionne Louise Gagnon Lessard, porte-parole de la CTROC.

Les 3 400 organismes communautaires du Québec, représentant 20 000 travailleurs et travailleuses, demandent de rehausser le financement à la mission des organismes communautaires œuvrant en santé et services sociaux à la hauteur des besoins qu'ils expriment, soit 189 millions de dollars. Cette demande représente moins de 1 % du budget actuel du Ministère de la Santé et des Services sociaux. Un plan de rehaussement doit permettre l'augmentation du financement des organismes communautaires en santé et services sociaux de 47 millions de dollars par année, pour 4 ans, dès le budget 2009-2010.

SOURCE COALITION DES TABLES REGIONALES D'ORGANISMES COMMUNAUTAIRES DU QUEBEC (CTROCS)

Renseignements : Renseignements: Louise Gagnon Lessard, (450) 210-0842

Profil de l'entreprise

COALITION DES TABLES REGIONALES D'ORGANISMES COMMUNAUTAIRES DU QUEBEC (CTROCS)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.