Nouvelles prévisions de l'ACI sur le marché résidentiel de la revente

OTTAWA, le 17 déc. 2012 /CNW/ - L'Association canadienne de l'immeuble (ACI) a révisé ses prévisions des ventes résidentielles qui seront réalisées par l'entremise des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières canadiennes en 2012 et 2013.

Lorsque l'ACI a publié ses prévisions sur le marché de la revente en septembre, le marché donnait les premiers signes d'un ralentissement dans le sillage des nouveaux règlements sur les prêts hypothécaires. La demande est demeurée moins forte que prévu et on s'attend à ce que cette tendance se poursuive jusqu'à la fin de l'année. Les ventes plus faibles que prévu au troisième trimestre ont fait baisser les prévisions annuelles dans presque toutes les provinces.

Nous prévoyons maintenant que le marché résidentiel de la revente à l'échelle nationale atteindra 456 300 logements en 2012. Cela représente une baisse de 0,5 % par rapport aux 458 412 ventes réalisées en 2011, et une chute de 0,9 % par rapport à la moyenne de 10 ans (2002 - 2011).

Selon les prévisions, l'Alberta accusera la hausse annuelle la plus importante cette année (+13,1 %), et compensera la plus grande part du recul prévu en Colombie-Britannique (-10,7 %).

On s'attend à ce que les ventes soient moins volatiles l'an prochain qu'elles ne l'ont été en 2012. En 2013, l'ACI prévoit que l'activité résidentielle reculera de 2,0 %, à 447,400 logements. Cette baisse représente un niveau d'activité légèrement inférieur aux prévisions initiales et témoigne de l'effet toujours présent que les nouveaux règlements sur les prêts hypothécaires auront l'an prochain. La croissance modérée de l'économie, du secteur de l'emploi et des revenus atténuera l'effet des récentes modifications apportées aux règlements sur les prêts hypothécaires; on ne s'attend pas à ce que cela nuise davantage au marché, tant que les taux d'intérêt n'auront pas augmenté; les taux devraient en fait amorcer une pente ascendante vers la fin de 2013.

« Puisque les transactions immobilières s'effectuent à l'échelle locale, les perspectives du marché de l'habitation peuvent différer d'une région et d'une collectivité à l'autre, fait savoir Wayne Moen, le président de l'ACI. Les acheteurs et propriétaires-vendeurs auraient donc intérêt à consulter leur agent ou courtier immobilier afin de mieux comprendre l'évolution du marché où ils résident. »

« Les ventes annuelles de 2012 reflètent le profil plus fort qui existait avant les récentes modifications apportées aux règlements sur les prêts hypothécaires, suivi par l'activité plus faible constatée par suite de leur entrée en vigueur », déclare Gregory Klump, l'économiste en chef de l'ACI. « Par contre, les ventes prévues en 2013 reflètent une amélioration des résultats notés cet été dans le sillage des récentes modifications apportées aux règlements sur les prêts hypothécaires. On s'attend toutefois à ce que les ventes réalisées dans la plupart des provinces l'année prochaine demeurent inférieures aux résultats publiés avant l'annonce des récentes modifications apportées aux règlements sur les prêts hypothécaires », ajoute Klump.

Malgré les prévisions des ventes nationales légèrement à la baisse en 2012 et 2013, on croit toujours que les ventes suivront de près la moyenne de dix ans (2002 - 2011).

L'activité résidentielle au cours des cinq premières années de la décennie comparativement aux cinq dernières années représente deux périodes très différentes. La plupart de la hausse du prix moyen à l'échelle nationale notée au cours de la période de 2002 à 2007 a été réalisée dans le contexte d'un marché de l'habitation favorable au propriétaire-vendeur dans la majorité des grands centres urbains. À l'heure actuelle, les marchés de l'habitation sont presque tous équilibrés à l'échelle provinciale, et nous prévoyons qu'ils le demeurent ou qu'ils reprennent l'équilibre en 2013.

On prévoit que le prix moyen des maisons au pays augmentera de 0,3 %, à 363 900 $ en 2012, et que la plupart des provinces accuseront des gains plus élevés. Le gain le moins important du prix moyen à l'échelle nationale comparativement à la plupart des provinces reflète dans une large mesure la baisse du nombre de ventes dans les marchés de l'habitation les plus coûteux par rapport à 2011, notamment en Colombie-Britannique, et récemment en Ontario.

On prévoit que le prix moyen augmentera de trois dixièmes d'un pour cent, au pays en 2013, à 365 100 $, que la Colombie-Britannique, l'Ontario et le Nouveau-Brunswick accuseront de faibles baisses de prix et que les autres provinces enregistreront de modestes hausses du prix moyen, près ou au-dessous du taux d'inflation.

SOURCE : Association canadienne de l'immeuble

Renseignements :

Pierre Leduc, Relations auprès des médias
L'Association canadienne de l'immeuble
613-237-7111 ou 613-884-1460
Courriel : pleduc@crea.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.