N'empêchez pas les étudiants internationaux de jouer, dit l'Association canadienne des libertés civiles

OTTAWA, le 10 juin 2013 /CNW/ - L'Association canadienne des libertés civiles (ACLC) exhorte l'Association canadienne du sport collégial (ACSC) d'abandonner une pratique discriminatoire qui limite la participation des athlètes étudiants internationaux dans le sport collégial.

«L'ACLC s'oppose à la discrimination injuste à l'égard des non-citoyens dans tous les domaines du droit», a déclaré Nathalie Des Rosiers, avocate principale de l'Association. «Nous sommes particulièrement préoccupés parce que plus tard cette semaine, l'ACSC se penchera sur une motion visant à prolonger cette mesure discriminatoire et limiter davantage la participation des étudiants internationaux dans le sport collégial».

L'ACSC est l'organisme régissant le sport collégial au Canada. Au cours des vingt dernières années, elle a imposé une politique limitant le nombre d'étudiants étrangers par équipe - deux pour le basket-ball et volley-ball, et trois dans le football. La politique sera examinée de nouveau lors de la conférence annuelle à Montréal cette semaine et les membres seront appelés à voter sur une motion visant à étendre ces restrictions à un certain nombre d'autres sports inter-collégiaux, y compris le badminton, le golf et le curling.

L'ACLC a été alertée de cette situation par le Holland College de l'Île du Prince Edouard. Le collège insiste pour que cette politique soit modifiée depuis plusieurs années, faisant valoir qu'il est contraire aux valeurs d'inclusion et de participation qui sont un élément essentiel de la mission du Collège et que cette politique nuit à leur réputation internationale.

«Au Holland College, nous recrutons des étudiants internationaux provenant de plusieurs marchés, y compris les Caraïbes et le nord-est des États-Unis», a déclaré Michael O'Grady, Holland College vice-président, Innovation, Entreprise et développement stratégique.

«Maintes et maintes fois, nous entendons de la part des étudiants potentiels - et souvent leurs amis et famille - que les restrictions sur les sports inter-collégiaux sont un facteur négatif dans leur projet de venir au collège. A l'heure où les établissements d'enseignement canadiens ont l'intention d'augmenter le nombre d'étudiants internationaux, cette politique discriminatoire nuit à la réputation de notre pays en tant que destination postsecondaire ».

Le collège l'an dernier avait écrit au ministre du sport amateur lui demandant de tenter de persuader l'ACSC de modifier sa politique.

L'ACLC a écrit à tous les présidents d'université et leurs directeurs sportifs leur demandant de voter pour éliminer cette politique discriminatoire en faveur d'un terrain de jeu égal pour tous les étudiants-athlètes.

SOURCE : Association canadienne des libertés civiles (ACLC)

Renseignements :

Massimo Bergamini, 613 290 5317 (cellulaire)
Nathalie Des Rosiers, ACLC, ndesrosiers@ccla.org
416 363 03231, ext. 230 ou 613 314 5902 (cellulaire)
Michael O'Grady, Holland College, 902 393 2125 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

Association canadienne des libertés civiles (ACLC)

Renseignements sur cet organisme

InterChange Public Affairs

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.