Ligne de trains de banlieue Montréal/Dorion-Rigaud - Plusieurs mesures seront
en place pour l'hiver prochain

MONTRÉAL, le 20 nov. /CNW Telbec/ - Lors d'une conférence de presse tenue cet après-midi à la gare Vaudreuil, l'Agence métropolitaine de transport (AMT) a présenté les mesures mises en place depuis plusieurs mois pour renforcer la fiabilité de ses services pendant l'hiver, en particulier sur la ligne de trains de banlieue Montréal/Dorion-Rigaud. Ces mesures touchent les trois volets qui influencent l'exploitation du réseau, à savoir la flotte de matériel roulant, les infrastructures ferroviaires et les communications.

Un défi à relever : la fiabilité du service

"Avec un achalandage quotidien de près de 16 000 personnes sur la ligne Dorion-Rigaud, ce qui représente plus de 3,5 millions de passagers annuels, le train de banlieue est un service de transport vital pour nos concitoyens de l'ouest de l'île. Son efficacité, sa pérennité, son développement sont nécessaires à la bonne marche économique de la région" a déclaré Yvon Marcoux, député de Vaudreuil.

"Au début de l'été, le gouvernement du Québec a reconnu l'importance d'un réseau de trains de banlieue en bonne santé dans la région métropolitaine de Montréal en annonçant l'octroi de 159,0 M$ pour résoudre les problèmes criants dans le maintien de la flotte et des infrastructures. C'est un geste qui a une portée environnementale et économique pour notre région" a renchéri Geoffrey Kelley, député de Jacques-Cartier.

"Pour améliorer la qualité du service offert à nos usagers, les besoins sont bien documentés et les solutions identifiées dans notre Programme triennal d'immobilisations. L'annonce du gouvernement nous a réjouis, et depuis plusieurs mois, nous travaillons sans relâche à combler les besoins les plus criants. Plusieurs améliorations sont de plus longue haleine. J'en prends pour exemple l'arrivée des nouvelles voitures 3000 à deux étages. Elles seront déployées au printemps 2010 sur la ligne Dorion-Rigaud", a poursuivi Joël Gauthier, président-directeur général de l'AMT.

Le plan d'action en trois axes

La flotte de trains

La flotte de trains vieillissante exige un entretien constant et répété. Des travaux préventifs ont été effectués ces derniers mois : réparations majeures sur les voitures 700, en particulier pour le bon fonctionnement des portes latérales et du système de chauffage, remises à niveau des locomotives F-40 et optimisation du plan de maintenance des locomotives F-59.

Par ailleurs, le contrat pour l'entretien des trains par le CP venant à échéance en juin prochain, l'AMT veut conclure un nouveau contrat d'entretien qui prendra en compte les besoins spécifiques de maintenance au quotidien et à long terme d'une flotte dédiée au transport de passagers.

Les infrastructures

Pour réduire le risque de gel des aiguillages, responsable d'un grand nombre de retards en hiver, une quarantaine de réchauffeurs sont en cours d'installation aux points névralgiques du réseau du CP. Les problèmes de retards en cascade dans le secteur de la gare Montréal-Ouest devraient en être réduits d'autant.

L'arrivée des nouvelles voitures 3000 crée des besoins spécifiques en équipements d'entretien. D'ici le printemps prochain, le garage Vaudreuil sera équipé d'une fosse et d'abris, indispensables pour assurer la maintenance de cette nouvelle flotte.

"Avec le développement résidentiel que connaît l'ouest de l'île, et l'engorgement quotidien des deux autoroutes menant au centre-ville, l'importance du train de banlieue comme moyen de déplacement n'est plus à démontrer. Les besoins vont croissant, et sont heureusement pris en compte dans les projets d'agrandissement et d'aménagement permanent des gares et des stationnements incitatifs inscrits dans le Programme triennal d'immobilisations de l'AMT" a souligné Lucie Charlebois, députée de Soulanges.

"Rappelons un fait important : la ligne Dorion-Rigaud est la 2e plus importante du réseau de trains de banlieue. C'est un axe majeur de transport collectif, qui doit absolument offrir un service optimal. D'autant plus que le bassin de population s'accroit toujours davantage dans ce territoire, et que les besoins en transport vers le centre-ville en sont d'autant augmentés. Financer le train de banlieue, c'est véritablement un choix de société", a poursuivi François Ouimet, député de Marquette.

Les communications

Pour répondre à une demande légitime de ses clients d'être tenus mieux informés en cas de perturbation de service, plusieurs mesures concrètes ont été prises ces derniers mois. Sur les quais : tous les haut-parleurs installés aux gares ont été révisés afin d'assurer une meilleure qualité de diffusion des messages, et des équipes seront déployées dans les principales gares pour informer la clientèle en cas de besoin. Par ailleurs, la diffusion vocale à la gare Lucien-L'Allier sera désormais assumée directement par l'AMT, ce qui lui permettra d'effectuer un meilleur contrôle de la qualité des informations données à ses clients. À bord des trains : les systèmes d'annonces aux voyageurs ont fait l'objet d'une réparation afin que les messages effectués par l'opérateur du train soient diffusés clairement.

Le nouveau site internet de l'AMT, axé client, plus fonctionnel et plus convivial, offre aussi le service Info-Train, qui donne l'état du service dans le cas de retards de plus de 10 minutes. Dès cet hiver, cet outil sera complété par la diffusion des alertes sur messagerie SMS et courriels. Et il est prévu de doter les gares de la ligne Dorion-Rigaud d'afficheurs numériques, qui permettront de connaître en temps réel l'heure du passage des trains à chaque gare, ainsi que les éventuelles perturbations de service.

"Voici un exemple concret de la modernisation de nos moyens de communications : le système de positionnement mondial (GPS). Installé sur tous nos trains, il nous permettra dorénavant de les localiser avec précision et d'agir plus rapidement. Ainsi, même si des ralentissements de service sont encore à prévoir cet hiver, les clients en seront avisés dans de meilleurs délais, et pourront prendre leurs dispositions en conséquence", a conclu Joël Gauthier.

L'AMT à l'écoute de ses clients

Dans un souci constant d'améliorer les communications avec sa clientèle, l'AMT a convié ses clients à cinq rencontres d'information et de consultations cet automne. Elle consacre aussi une section dans son site Internet pour mettre en lumière les défis d'exploitation liés à l'hiver, et les solutions envisagées (www.amt.qc.ca\hiver). Elle s'y engage aussi à tout faire pour assurer le meilleur service possible, dans les conditions d'exploitation existantes.

L'Agence métropolitaine de transport (AMT) est une agence gouvernementale à vocation métropolitaine qui a pour mission d'accroître et de planifier les services de transport collectif afin d'améliorer l'efficacité des déplacements des personnes dans la région métropolitaine de Montréal. L'AMT exploite actuellement cinq lignes de train, 52 gares, 1 ligne d'autobus express métropolitain, 29 000 places de stationnement incitatif, 16 terminus métropolitains et 85,2 km de voies réservées. L'achalandage annuel des trains de banlieue est de près de 16 millions de passagers, ce qui situe la grande région métropolitaine au sixième rang en Amérique du Nord. Pour plus d'information, consultez le site amt.qc.ca.

SOURCE Agence métropolitaine de transport

Renseignements : Renseignements: Martine Rouette, Agence métropolitaine de transport, (514) 287-2464, poste 4057

Profil de l'entreprise

Agence métropolitaine de transport

Renseignements sur cet organisme

Gouvernement du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.