L'hypocrisie des conservateurs est étalée au grand jour, alors que les attaques contre les travailleurs continuent en plein cœur d'un scandale financier

OTTAWA, le 7 juin 2013 /CNW/ - Le scandale en cours au Sénat, la démission du député Brent Rathbeger du caucus Conservateur et la récente découverte d'un fonds secret chez les conservateurs révèlent leur véritable manière de gouverner, affirme le président du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP).

« C'est le sommet de l'hypocrisie pour les conservateurs de déposer le projet de loi C-525 contre les travailleurs au nom de la soi-disant transparence et responsabilité, alors que le public apprend l'existence d'un fonds secret au bureau du premier ministre », a déclaré Dave Coles, président national du SCEP. « Le public n'est pas dupe devant ce jeu cynique. »

Le mercredi 5 juin 2013, le projet de loi C-525 d'initiative parlementaire a été déposé par Blaine Calkins, député conservateur pour le comté de Wetaskiwin, en Alberta. Le projet de loi propose d'apporter des amendements importants à la législation canadienne du travail qui modifieraient les règles relatives à l'accréditation et à la révocation de l'accréditation pour les membres d'un syndicat. Un autre projet de loi qui s'attaque directement aux travailleuses et travailleurs est présentement débattu au Sénat. Le projet de loi C-377 forcerait injustement les syndicats à dévoiler de l'information financière qu'aucun employeur n'a l'obligation de rendre publique.

« Nous savons que les conservateurs s'en prennent aux travailleurs, par pure idéologie, tout en cherchant à donner plus de pouvoir au milieu des affaires », a ajouté Dave Coles. « S'il y avait l'ombre d'un doute que les conservateurs étaient encore en mesure de gouverner le pays, il s'est envolé cette semaine au milieu d'un tel scandale. »

Le Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) et les Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA) s'unissent pour former un nouveau syndicat canadien, nommé Unifor, qui sera créé pendant la fin de semaine de la fête du Travail 2013. Les deux syndicats se sont engagés à établir un fonds de recrutement de plus de 50 millions de dollars sur cinq ans afin d'augmenter le nombre de travailleurs au Canada qui sont membres d'un syndicat.

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L'ENERGIE ET DU PAPIER

Renseignements :

Dave Coles, Président national, 613-299-5628, dcoles@cep.ca

Profil de l'entreprise

SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L'ENERGIE ET DU PAPIER

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.