Les résultats positifs d'une nouvelle étude sur le test GCC de DiagnoCure permettent de prédire le risque de récidive du cancer du côlon

Le test PrevistageMC GCC pour le cancer du côlon mis en évidence lors du congrès annuel de l'ASCO

QUÉBEC, le 3 juin 2013 /CNW Telbec/ - DiagnoCure inc. (TSX: CUR) (OTCQX: DGCRF) (la « Société »), a annoncé aujourd'hui que les résultats d'une nouvelle étude ont été présentés le dimanche 2 juin 2013 dans le cadre du congrès annuel de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO) tenu à Chicago, en Illinois. Le résumé de la présentation intitulée « Guanylyl cyclase C (GCC) expression in lymph nodes (LNs) as a determinant of recurrence in stage II colon cancer (CC) patients (pts) » (Résumé N3639), par Dr Daniel J. Sargent, professeur de biostatistique et d'oncologie à la Mayo Clinic et ses collègues, est maintenant accessible sur le site web de l'American Society of Clinical Oncology au www.asco.org.

« Nous croyons que cette nouvelle étude fournit des preuves très solides que la mesure des niveaux d'expression de GCC dans les ganglions lymphatiques est essentielle pour une meilleure stadification des patients atteints de cancer du côlon et dont les ganglions ne comportent pas de cellule cancéreuse », a expliqué le Dr Yves Fradet, Président et Chef des affaires médicales de DiagnoCure. « L'évaluation du risque de récidive afin d'établir le pronostic du cancer du côlon de stade II demeure une question clinique très importante et nous sommes d'avis que la capacité de notre test PrevistageMC GCC à prédire la récidive, indépendamment des facteurs de risque traditionnels, devrait avoir un impact clinique significatif auprès des médecins et de leurs patients. »

L'étude rétrospective VITAR (Validating Indicators To Associate Recurrence) a été réalisée afin d'évaluer la relation entre l'expression du gène GCC dans les ganglions lymphatiques et le délai avant la récidive (« TTR « ; de l'anglais time-to-recurrence) chez les patients atteints d'un cancer du côlon de stade II n'ayant pas reçu de chimiothérapie adjuvante. La deuxième phase (nommée VITAR II), dont les résultats ont été présentés lors du congrès annuel de l'ASCO 2013, portait principalement sur le ratio de ganglions lymphatiques positifs (« LNR » ; de l'anglais lymph node ratio), défini comme le nombre de ganglions dans lesquels des cellules cancéreuses ont été identifiées par le test PrevistageMC GCC, divisé par le nombre total de ganglions examinés dans le but d'évaluer le risque de récidive. L'étude de validation effectuée auprès de 463 patients nord-américains et européens atteints d'un cancer du côlon de stade II (T3N0) a montré que la stadification moléculaire basée sur le ratio de ganglions lymphatiques exprimant le GCC était capable de prédire un risque de récidive plus élevé pour 195 patients (42 %) traités par chirurgie seulement. L'ensemble des patients n'avait pas reçu de chimiothérapie adjuvante principalement parce qu'aucune cellule cancéreuse n'avait été détectée dans leurs ganglions lors de l'examen sous microscope. Pourtant, 10 % d'entre eux ont par la suite subi une récidive de leur cancer ou en sont décédés.

L'utilisation de trois catégories de risque basées sur les niveaux d'expression du GCC dans les ganglions a permis d'établir des liens avec les taux de récidive et de survie. Ainsi, dans une sous-cohorte comportant 366 patients, le test PrevistageMC GCC a permis d'établir un risque élevé de récidive chez 21,8 % des patients ayant subi une chirurgie, un risque moyen chez 17,5 % des patients et un faible risque de récidive chez 60,7 % des patients. Dans cette même sous-cohorte, les taux de récidive cinq ans après la chirurgie ont été estimés à 8 % pour les patients à faible risque et à 22 % pour les patients à risque élevé de récidive, avec un rapport de risque de 2,7 (p = 0,006) démontrant ainsi la valeur pronostique basée sur l'envahissement ganglionnaire quantifiée au niveau moléculaire par le test GCC comme un facteur de risque indépendant.

Ces résultats complémentent ceux obtenus lors de la première phase de l'étude multicentrique rétrospective VITAR réalisée sur 241 patients atteints d'un cancer du côlon de stage II, qui ont été publiés en 2011 (Annals of Surgical Oncology, Sargent, 2011).

À propos du cancer colorectal et de PrevistageMC GCC

Chaque année, 165 000 personnes reçoivent un diagnostic du cancer colorectal au Canada et aux États-Unis. De ce nombre, 69 000 patients sont considérés à faible risque de récidive après une chirurgie. Pourtant, près de 20 % de ces patients subissent une récidive avec un cancer plus avancé. À ce jour, les résultats d'études portant sur plus de 1 000 patients ont démontré que le biomarqueur GCC, lorsque comparé aux facteurs traditionnels, est un indicateur plus précis du risque de récidive chez les patients atteints d'un cancer colorectal de stade précoce. PrevistageMC GCC est actuellement le seul test de stadification du cancer colorectal offert sur le marché procurant une information pronostique basée sur la masse tumorale quantifiée au niveau moléculaire dans les ganglions lymphatiques. De plus en plus, les médecins reconnaissent que la masse tumorale dans les ganglions lymphatiques est un facteur pronostique clé pour déterminer le risque de récidive des patients atteints de cancer, et par conséquent, pour déterminer quels patients pourraient davantage bénéficier d'une chimiothérapie adjuvante et quels patients pourraient simplement être suivis sans recevoir de chimiothérapie.

À propos de DiagnoCure

DiagnoCure (TSX : CUR; OTCQX : DGCRF) est une société des sciences de la vie qui développe et met en marché des tests diagnostiques à haute valeur ajoutée pour le cancer qui accroissent le niveau de confiance des médecins et de leurs patients lors de la prise de décisions importantes relatives au traitement. En 2008, la Société mettait un test de stadification du cancer colorectal en marché, par l'entremise de son laboratoire américain CLIA. PrevistageMC GCC est présentement disponible pour l'octroi d'une licence. La Société a accordé une licence exclusive mondiale à Gen‐Probe, maintenant une filiale en propriété exclusive de Hologic Inc., faisant affaire sous le nom de Hologic Gen-Probe, pour le développement et la commercialisation d'un test du cancer de la prostate basé sur le PCA3, un marqueur moléculaire dont DiagnoCure détient les droits exclusifs. Le test PROGENSA® PCA3 de Hologic Gen-Probe est commercialisé en Europe sous marquage CE et sa commercialisation est autorisée au Canada et aux États-Unis. Des renseignements supplémentaires peuvent être obtenus au www.diagnocure.com.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué peut contenir des énoncés de nature prospective qui sous‐tendent des risques connus et inconnus, des incertitudes et des hypothèses, lesquels pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent substantiellement des résultats prévus. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiées par l'emploi du conditionnel ou de termes de nature prospectives tels que « prévoir », « présumer », « croire », « estimer », « confirmer », « s'attendre », « avoir l'intention de », « pouvoir », « planifier », « prédire », « devoir », « fera », que la tournure soit négative ou positive et quelle que soit la variante utilisée. Les énoncés prospectifs comprennent également tout autre énoncé qui ne fait pas référence à des faits historiques. Tous ces énoncés prospectifs sont faits conformément aux dispositions d'exonération des lois canadiennes sur les valeurs mobilières en vigueur. De par leur caractère prospectif, ces déclarations sont basées sur des anticipations et hypothèses et comportent également des risques et incertitudes, connus et inconnus, dont plusieurs se révèlent hors du contrôle de DiagnoCure. Les énoncés prospectifs sont présentés dans le but d'aider les investisseurs et autres personnes à comprendre certains éléments clés des objectifs actuels de la Société, les priorités stratégiques, les attentes et les plans, et à obtenir une meilleure compréhension des activités de la Société et de l'environnement d'exploitation. Les lecteurs sont prévenus que ces renseignements pourraient ne pas convenir à d'autres fins et qu'ils ne devraient pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs. Les déclarations de nature prospective concernant la résultante des projets de recherche et développement, les études cliniques, les revenus futurs, spécialement ceux en lien avec PROGENSA® PCA3, sont fondées sur les prévisions de la direction et ces résultats peuvent varier matériellement selon les conditions économiques et politiques mondiales, selon la dépendance de la collaboration avec nos partenaires, les incertitudes concernant les remboursements des soins de la santé, et les défis de commercialisation et de distribution. De plus, le lecteur est prié de se reporter aux risques et incertitudes de nature générale décrits dans la plus récente notice annuelle de DiagnoCure sous la rubrique « Facteurs de risque ». DiagnoCure décline toute obligation de réviser ou de mettre à jour les déclarations prospectives contenues aux présentes, à moins d'y être tenue par les lois sur les valeurs mobilières applicables.


SOURCE : DiagnoCure inc.

Renseignements :

Investisseurs  
DiagnoCure inc.
Chantal Miklosi 
Chef de la direction financière 
(418) 527-6100 
communications@diagnocure.com

Médias
DiagnoCure inc.
Geneviève Couture
Coordonnatrice Administration et communications
(418) 527-6100
communications@diagnocure.com

Profil de l'entreprise

DiagnoCure inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.