Les nouveaux médicaments sauvent des vies et des milliards de dollars au système de santé canadien

MONTRÉAL, le 15 juin 2016 /CNW Telbec/ - L'innovation pharmaceutique a non seulement révolutionné le domaine de la santé et grandement contribué à la lutte contre le cancer, mais elle permet aussi aux gouvernements canadiens d'économiser des milliards de dollars. C'est ce qui ressort d'un Cahier de recherche publié aujourd'hui par l'IEDM, rédigé par Frank R. Lichtenberg, professeur à la Columbia University Graduate School of Business et sommité internationale dans ce domaine de recherche.

En effet, si l'on tient compte uniquement des effets des nouveaux médicaments contre le cancer, les gouvernements au Canada ont pu générer en 2012 des économies de 4,7 milliards en dépenses d'hôpital, alors que les dépenses totales en médicaments anticancéreux, vieux et nouveaux, ont été estimées à 3,8 milliards de dollars cette année-là.

« Si aucun médicament n'avait été enregistré entre 1980 et 1997, le nombre de journées d'hospitalisations aurait presque doublé en 2012 », dit le professeur Lichtenberg qui a publié sur la question de nombreux articles dans une variété de journaux scientifiques. « Cela représente en une seule année des économies nettes d'au moins 900 millions de dollars pour le système de santé canadien. »

Par ailleurs, les coûts des nouveaux médicaments sont souvent la cible de critiques dans les médias et leurs bienfaits sont rarement signalés. Pourtant, ces innovations pharmaceutiques sont en grande partie responsables des améliorations à long terme de la santé et de la longévité des patients.

Par exemple, le taux de mortalité prématurée (avant 75 ans) due au cancer a diminué de 8,4 % entre 2000 et 2011 au Canada. Ce taux aurait plutôt crû de 12,3 % en l'absence d'innovation pharmaceutique, impliquant qu'il se serait potentiellement perdu 105 366 années de vie avant l'âge de 75 ans uniquement en 2011.

« Si les nouveaux médicaments coûtent cher, c'est peu quand on compare ce coût aux bienfaits qu'ils apportent aux patients », soutient le professeur Lichtenberg.

La publication souligne aussi que la motivation financière est une condition préalable pour que l'industrie maintienne un rythme d'innovation pharmaceutique vigoureux. « Il est important que les prix soient appropriés pour les médicaments afin d'inciter les fabricants à investir dans le développement de nouvelles molécules, un processus très risqué qui peut coûter extrêmement cher à l'entreprise innovante », opine Youri Chassin, directeur de la recherche à l'IEDM.

Le Cahier de recherche intitulé The Benefits of Pharmaceutical Innovation: Health, Longevity, and Savings (Les bienfaits de l'innovation pharmaceutique : santé, longévité et économies) est signé par Frank R. Lichtenberg, professeur à la Columbia University Graduate School of Business et chercheur associé à l'Institut économique de Montréal. Cette publication est disponible en anglais uniquement, avec un sommaire en français, sur notre site.

L'IEDM est un organisme de recherche et d'éducation indépendant, non partisan et sans but lucratif. Par ses études et ses conférences, l'IEDM alimente les débats sur les politiques publiques au Québec et partout au Canada en proposant des réformes créatrices de richesse et fondées sur des mécanismes de marché.

 

SOURCE Institut économique de Montréal

Renseignements : Demandes d'entrevues : Pascale Déry, conseillère principale, communications et développement IEDM, Tél. : 514-273-0969 p. 2233, Cell. : 514-502-6757, courriel : pdery@iedm.org

LIENS CONNEXES
http://www.iedm.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.