Les négociations achoppent entre Freedom Mobile et le Syndicat des Métallos

WINDSOR, ON, le 3 août 2017 /CNW/ - Les négociations entre le Syndicat des Métallos et Freedom Mobile en vue de la signature d'une première convention collective pour les employés de son centre d'appels à Windsor ont achoppé.

Malgré d'intenses pourparlers au cours des 19 dernières heures et les efforts d'un conciliateur du gouvernement fédéral, aucune entente n'a encore été conclue.

En 2015, Shaw Communications a fait l'acquisition de Freedom Mobile, auparavant Wind Mobile, pour la somme de 1,6 milliard de dollars. Les 185 employés du service à la clientèle qui travaillent au centre d'appels de Freedom Mobile à Windsor se sont joints au Syndicat des Métallos en janvier dernier et les négociations ont commencé à la fin de mars.

« Nous tiendrons très bientôt des réunions des membres pour planifier les prochaines étapes », a déclaré Bryan Adamczyk, délégué, Syndicat des Métallos. « L'offre de Freedom est tout simplement inacceptable, surtout venant d'une entreprise qui apporte une contribution aussi importante aux profits réalisés par Shaw et à ses résultats nets. L'échéance pour une grève ou un lock-out est fixée à 0 h 1 le 16 août, mais nous avons bon espoir d'en arriver à une entente d'ici là », a-t-il poursuivi.

« Au cours du dernier trimestre, les revenus liés à la technologie sans fil de Shaw ont bondi d'un énorme 16,7 % et l'entreprise prétend vouloir augmenter rapidement ses parts de marché dans le domaine de la téléphonie cellulaire. Pour y arriver, elle doit offrir davantage à ces travailleurs acharnés de Windsor », a affirmé Lee Riggs, président national du Syndicat des travailleurs(euses) en télécommunications, section locale nationale 1944 du Syndicat des Métallos, qui représente plus de 11 000 travailleurs du secteur des télécommunications au Canada.

« Nous appuyons ces membres à 100 % », a déclaré Ken Neumann, directeur national, Syndicat des Métallos. « Je ne pense pas que Shaw et Freedom aient envie d'en faire un conflit qui ternisse l'image de l'entreprise, particulièrement au moment où elle essaie d'accroître ses activités lucratives », a-t-il ajouté.

« Les employés de ce centre d'appels travaillent fort pour occuper des postes qui peuvent être assez stressants. Il est impossible que Freedom et Shaw ne veuillent pas reconnaître leur contribution », ont fait savoir, dans une déclaration commune, Jasen Gannon, Tanya Travis Dunn et Christian Poisson, des employés du centre d'appels de Freedom et membres élus du comité de négociation du syndicat.

SOURCE Syndicat des Metallos

Renseignements : Ken Neumann, directeur national, Syndicat des Métallos, 416 544-5951 ; Lee Riggs, président, Syndicat des travailleurs(euses) en télécommunications, Section locale nationale 1944 du Syndicat des Métallos, 604 230-0553 ; Bryan Adamczyk, délégué du personnel, Syndicat des Métallos, 647 234-0466, badamczyk@usw.ca ; Bob Gallagher, Communications, Syndicat des Métallos, 416 544-5966, 416 434-2221, bgallagher@usw.ca

LIENS CONNEXES
http://www.usw.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat des Metallos

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.