Le sondage Bilan-Faim de Banques alimentaires Canada montre la plus forte
augmentation sur douze mois dans l'utilisation des banques alimentaires

    
    Bilan-Faim 2009 fournit des renseignements essentiels sur les niveaux
    d'utilisation des banques alimentaires au Canada et dresse le portrait
    des personnes qui ont besoin d'une aide alimentaire
    

OTTAWA, le 17 nov. /CNW/ - Les résultats du sondage Bilan-Faim 2009, qui ont été rendus publics aujourd'hui, montrent que les banques alimentaires à travers le Canada ont aidé quelque 794 738 personnes en mars 2009, soit une hausse de 17,6 %, ou de près de 120 000 personnes, par rapport à mars 2008. Cela représente la plus forte augmentation sur douze mois qu'on ait connue depuis 1997.

Sur les 794 738 personnes aidées en mars de cette année, 72 321 - 9,1 % du total - ont franchi, pour la première fois, le seuil d'une banque alimentaire.

"Les banques alimentaires ont malheureusement été les premiers témoins des effets de trois récessions en trois décennies," a déclaré Katharine Schmidt, directrice générale de Banques alimentaires Canada, qui a coordonné le sondage national annuel.

"Il est d'une importance cruciale, qu'alors que nous reconstruisons l'économie, que nous commencions à nous soucier des obstacles qui empêchent un trop grand nombre de Canadiens de partager les fruits de la prospérité nationale," d'ajouter madame Schmidt. "Il est inacceptable que, pendant la majeure partie de la dernière décennie, plus de 700 000 personnes aient, chaque mois, eu besoin de l'aide des banques alimentaires simplement pour subsister".

Le recours aux banques alimentaires a augmenté dans chaque région - dans les provinces de l'Ouest et les provinces des Prairies, dans le Nord, le Centre et l'Est du Canada. L'Alberta (+61 %), la Nouvelle-Écosse (+20 %), l'Ontario (+19 %), et le Manitoba (+18 %) sont les provinces qui ont connu les plus fortes hausses.

Le profil des personnes aidées est aussi diversifié que par le passé :

    
    -   37 % des personnes qui ont obtenu de l'aide des banques alimentaires
        sont des enfants et des jeunes de moins de 18 ans.

    -   Près de 50 % des ménages aidés sont des familles avec des enfants.

    -   19 % des ménages qui se tournent, chaque mois, vers des banques
        alimentaires pour obtenir de l'aide vivent sur un revenu tiré d'un
        emploi actuel ou récent.

    -   6,3 % des ménages aidés déclarent une quelconque pension comme leur
        principale source de revenu.
    

"Il est fort probable que le problème de la faim au Canada soit beaucoup plus grave que ce que ne suggèrent les données contenues dans Bilan-Faim," a dit madame Schmidt. "Pour chaque personne qui se tourne vers une banque alimentaire pour obtenir de l'aide, il y en a tant d'autres qui souffrent de la faim. Les Canadiens doivent se concentrer à trouver des solutions politiques et à long terme pour résoudre le problème de la faim".

Bilan-Faim contient des recommandations sur la manière dont les individus, les entreprises, et les gouvernements provinciaux et fédéral peuvent améliorer la situation des Canadiens qui tentent de faire face au fait qu'ils n'ont pas assez de nourriture pour se nourrir et nourrir leur famille. Les recommandations suivantes s'adressent tout particulièrement au gouvernement fédéral :

    
    1.  Maintenir les niveaux de transferts fédéraux prévus, notamment le
        Transfert canadien en matière de programmes sociaux, aux
        gouvernements provinciaux, territoriaux et des Premières nations.

    2.  Mettre en place une stratégie fédérale de prévention et de réduction
        de la pauvreté, dotée d'objectifs et d'échéanciers quantifiables.

    3.  Continuer à accroître la participation au Supplément de revenu
        garanti (SRG) parmi les aînés à faible revenu.

    4.  Veiller à ce que le développement économique post-récession et la
        reconstruction tiennent compte des besoins des Canadiens à faible
        revenu. Ce n'est qu'en tenant compte, dès le départ, des personnes
        les plus susceptibles de souffrir de la faim et de la pauvreté que
        nous pourrons parvenir à une meilleure réalité socio-économique, en
        n'écartant personne.
    

À propos du sondage Bilan-Faim

Bilan-Faim a été réalisé pour la première fois en 1989 et constitue le seul sondage national sur les programmes alimentaires d'urgence au Canada. Depuis 1997, chaque année au mois de mars, nous collectons des données pour ce sondage. Les données qui y sont fournies sont d'une valeur inestimable et servent de fondement à plusieurs des activités de Banques alimentaires Canada pendant de l'année. Pour obtenir une copie intégrale du rapport Bilan-Faim 2009, et pour un complément d'information, visitez www.banquesalimentairescanada.ca.

À propos de Banques alimentaires Canada

Banques alimentaires Canada est l'organisme national de bienfaisance qui représente la communauté des banques alimentaires partout au Canada. Nos membres, les banques alimentaires qui sont des membres affiliés, et leurs organismes respectifs viennent en aide à près de 85 % des personnes qui ont recours à des programmes alimentaires d'urgence au pays. Notre mission consiste à répondre aux besoins alimentaires à court terme et à trouver des solutions à long terme pour réduire la faim. Merci de visiter www.banquesalimentairescanada.ca pour obtenir plus d'information.

SOURCE Banques alimentaires Canada

Renseignements : Renseignements: Contact pour les médias: Marzena Gersho, Banques alimentaires Canada, (647) 242-5919 (cellulaire) ou (416) 203-9241, poste 28 (bureau)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.