Le projet de loi sur le service ferroviaire canadien met en péril l'innovation et la collaboration en matière de chaîne d'approvisionnement, selon le PDG Claude Mongeau

MONTRÉAL, le 11 déc. 2012 /CNW Telbec/ - Claude Mongeau, président-directeur général du CN (TSX: CNR) (NYSE: CNI), a déclaré que, mis à part les questions normales de nature opérationnelle et commerciale, rien n'indique qu'il y ait des problèmes systémiques de rendement du service ferroviaire au Canada qui justifient la présentation, aujourd'hui, par le gouvernement fédéral, d'un projet de loi visant à imposer des obligations sur le niveau de service aux chemins de fer par le biais d'une réglementation accrue.

M. Mongeau a dit : « En toute objectivité, le fait est que le Canada dispose d'un réseau ferroviaire de classe mondiale, réputé à l'échelle internationale pour son efficience et sa fiabilité - ce qui constitue un atout précieux pour une nation commerçante comme le Canada -, et cela démontre le bon fonctionnement du marché dans le secteur des services ferroviaires.

« Le processus d'examen des services de transport ferroviaire de marchandises (STFM), lancé par le gouvernement en 2008, a été un facteur clé de l'amélioration du service ferroviaire. Le CN a donné suite à toutes les recommandations commerciales du Comité d'examen visant à améliorer le service, concluant des ententes-cadres de coopération avec divers intervenants et des ententes sur le niveau de service avec un grand nombre de ses clients, afin d'améliorer la collaboration en matière de chaîne d'approvisionnement et de consolider ses relations clients.

« Jim Dinning, alors qu'il dirigeait le processus de facilitation entre les chemins de fer et les expéditeurs dans le cadre de l'examen STFM, a reconnu ce fait, indiquant dans son rapport au gouvernement que le contexte commercial entraînait déjà une amélioration du service ferroviaire, et suggérant au gouvernement que les expéditeurs devraient profiter des initiatives du secteur ferroviaire qui mettent davantage l'accent sur les clients. Au cours des dernières années, le CN a mis sur pied une série exhaustive d'initiatives commerciales avantageuses pour ses partenaires de la chaîne d'approvisionnement et pour l'économie canadienne. Le CN s'est engagé à aider ses clients à accroître leur compétitivité sur les marchés, au pays et à l'étranger, en leur offrant un meilleur service et en maintenant le cap sur l'amélioration continue. 

« C'est pourquoi je suis fort préoccupé par la décision du gouvernement de déposer un projet de loi qui ne tient compte ni des faits attestant l'amélioration du service, ni du programme déclaré d'innovation et de productivité du gouvernement afin de favoriser la prospérité économique des Canadiens. Je crois aussi que ce projet de loi envoie des signaux contradictoires aux clients et aux fournisseurs du monde entier quant à l'approche du gouvernement à l'égard des marchés commerciaux au Canada.

« Le CN invite le gouvernement à identifier des problèmes systémiques précis liés au service qui justifient ce projet de loi. Nous sommes prêts à traiter tout problème légitime qu'on nous signalerait, comme nous l'avons fait pour toutes les recommandations commerciales du Comité d'examen. Nous continuerons à faire valoir notre point de vue, selon lequel un cadre commercial pour le secteur ferroviaire est ce dont le Canada a besoin pour favoriser la prospérité.

« Le CN est un véritable pilier de l'économie canadienne. Nous jouons un rôle crucial dans le soutien de la croissance économique, en acheminant de façon efficace et fiable les biens et marchandises du pays vers leurs marchés. Le Canada ne devrait pas mettre en péril le cadre commercial régissant son réseau ferroviaire en imposant une réglementation inutile et indûment lourde. Une telle approche réprimerait l'innovation, freinerait l'élan positif actuel, fondé sur le service, et pourrait avoir des conséquences non souhaitées sur le secteur ferroviaire et les clients que nous desservons. »

Cliquez ici pour voir le tableau identifiant les questions clés soulevées par le comité d'examen STFM et la réponse exhaustive du CN.

Couvrant le Canada et le centre des États-Unis, de l'Atlantique au Pacifique et jusqu'au golfe du Mexique, le réseau du CN - la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives - dessert les ports de Vancouver et Prince-Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans, et Mobile, en Alabama, ainsi que les grandes régions métropolitaines de Toronto, Buffalo, Chicago, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, Green Bay, au Wisconsin, Minneapolis-St. Paul, Memphis, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur le CN, visitez le site de la Compagnie à l'adresse www.cn.ca.

Énoncés prospectifs
Certains renseignements contenus dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et aux termes des lois canadiennes régissant le commerce des valeurs mobilières. Le CN met le lecteur en garde contre le fait que ces énoncés, de par leur caractère prospectif, impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. La Compagnie met le lecteur en garde contre le fait que ses hypothèses pourraient ne pas s'avérer et qu'en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d'incertitude. Ces énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de la performance future et impliquent des risques connus ou non, des incertitudes et d'autres éléments susceptibles de modifier, de façon importante, les résultats réels ou la performance réelle de la Compagnie ou du secteur ferroviaire par rapport aux perspectives ou aux résultats futurs ou à la performance future implicites dans ces énoncés. Les éléments importants qui pourraient avoir une incidence sur les énoncés prospectifs ci-dessus comprennent, sans en exclure d'autres, les effets de la conjoncture économique et commerciale générale, la concurrence dans le secteur, l'inflation, les fluctuations monétaires et des taux d'intérêt, les variations de prix du carburant, les nouvelles dispositions législatives ou réglementaires, la conformité aux lois et règlements sur l'environnement, les mesures prises par les organismes de réglementation, les différents événements qui pourraient perturber l'exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les inondations et les tremblements de terre, les négociations syndicales et les interruptions de travail, les réclamations liées à l'environnement, les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges, les risques et obligations résultant de déraillements, de même que les autres risques et hypothèses décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. On pourra trouver un résumé des principaux facteurs de risque dans la section « Rapport de gestion » des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.

Le CN ne peut être tenu de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d'événements futurs ou de changements de situations ou de prévisions, à moins que ne l'exigent les lois canadiennes applicables sur le commerce des valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure qu'il fera d'autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

SOURCE : LA COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER NATIONAUX DU CANADA

Renseignements :

Médias 
Louis-Antoine Paquin 
Directeur 
Communications d'entreprise
514 399-6450

Investisseurs
Janet Drysdale
Vice-présidente
Relations avec les investisseurs
514 399-0052

Profil de l'entreprise

LA COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER NATIONAUX DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.