L'Association nationale des centres d'amitié est l'hôte de la première séance
de briefing des Parlementaires sur la Colline

OTTAWA, le 13 nov. /CNW Telbec/ - Pour la première fois dans l'histoire du Mouvement des centres d'amitié, plus de 40 délégués de partout au Canada se rassembleront sur la Colline parlementaire afin de sensibiliser plus de 70 parlementaires au besoin de prévoir des fonds destinés aux centres d'amitié dans le budget de 2010. Cette journée se conclura par une réception visant à souligner l'inauguration officielle du Caucus pluripartites des centres d'amitié qui sera coprésidé par le député du NPD Jean Crowder (Nanaimo - Cowichan) et le député conservateur Chris Warkentin (Peace River).

    
         Les médias sont les bienvenus à cette réception (aux coordonnées
       ci-dessous) et nous les invitons à réserver à l'avance les entrevues
      avec les délégués de l'ANCA qui seront disponibles pour commenter les
            questions qui feront l'objet de discussions avec les députés.

    Qui :     Délégués des centres d'amitié, députés, chefs des partis,
              Association nationale des centres d'amitié, leaders Autochtones
              et communautaires.

    Où :      131, rue Queen, pièce 08-51, Ottawa

    Quand :   17 novembre 2009, 17 h à 19 h
    

La réception est accueillie conjointement par l'Association nationale des centres d'amitié (ANCA), Jean Crowder, député et Chris Warkentin, député. En tant que plus importante infrastructure de prestation de services aux Autochtones au Canada, l'ANCA défend les intérêts des Premières Nations, des Inuits et des Métis vivant en milieu urbain.

    
                           Document d'information
    

Il existe 125 centres d'amitié répartis partout au Canada. Dans plusieurs villes, ils sont les seuls fournisseurs de programmes et de services adaptés, du point de vue culturel, aux Autochtones vivant en milieu urbain. Pendant plus de 50 ans, les centres d'amitié ont facilité la transition des Autochtones provenant des milieux ruraux, éloignés et des réserves en milieu urbain. Pour bon nombre d'Autochtones, les centres d'amitié représentent le premier point de contact pour être aiguillés vers des programmes et des services. Comme la population autochtone est le segment qui connaît l'accroissement le plus rapide de la population canadienne en milieu urbain, ils sont les pierres angulaires de l'infrastructure de prestation de services aux Autochtones en milieu urbain.

Le gouvernement fédéral investit dans les centres d'amitié depuis plus de 40 ans. La durabilité à long terme des centres d'amitié passe par une augmentation des niveaux de financement qui ont été fixés en 1996. Alors que la population autochtone vivant en milieu urbain a plus que doublé dans certaines villes au cours de la dernière décennie, le financement versé par l'entremise du Programme des centres d'amitié autochtones (PCAA) de Patrimoine canadien, à l'appui des activités principales des centres d'amitié, est demeuré le même. Pour protéger l'investissement du gouvernement fédéral et pour assurer la durabilité à long terme de ces établissements, les niveaux de financement doivent être revus dans le contexte des réalités d'aujourd'hui. En moyenne, il en coûte plus de 300 000 dollars pour exploiter un centre d'amitié alors que le montant moyen du financement de base attribué au titre du PCAA atteint tout juste un peu plus de 129 000 dollars.

Cette année, les centres d'amitié de partout au Canada assureront la prestation de plus de 1 300 programmes et services d'une valeur de près de 108 millions de dollars pour répondre aux besoins de presque un (1) million de clients. Outre l'enveloppe de 16,1 millions de dollars à l'appui des activités de base versée au titre du PCAA, les centres d'amitié offriront des services pour plus de 40 millions de dollars des ministères fédéraux, pour près de 60 millions de dollars des gouvernements provinciaux/territoriaux, pour près de 3 millions de dollars des gouvernements municipaux et pour près de 5 millions de dollars des organismes non gouvernementaux et autres organismes autochtones.

En tant que plus importante infrastructure de prestation de services aux Autochtones du Canada, l'ANCA défend les intérêts des Premières Nations, des Inuits et des Métis vivant en milieu urbain.

SOURCE NATIONAL ASSOCIATION OF FRIENDSHIP CENTRES

Renseignements : Renseignements: ou pour fixer un entretien, communiquez avec: Géraldine King, agente de communications, ANCA, (613) 563-4844, poste 328 ou cellulaire (613) 296-6234 ou gking@nafc.ca (aucune espace)

Profil de l'entreprise

NATIONAL ASSOCIATION OF FRIENDSHIP CENTRES

Renseignements sur cet organisme

ASSOCIATION NATIONALE DES CENTRES D'AMITIE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.